Vaccination et obésité…

Oscar, est nutritionniste et tient le site sagessesante.fr sur  l’alimentation naturelle et la gestion du poids. Il vous propose un article sur la relation entre la vaccination et l’obésité. Sachant que la mal-bouffe est une constante dans notre société pressée,  ses conseils pour perdre du poids sans régime, vous seront utiles. Vous êtes nombreux à vous intéresser à la nutrition, donnez votre avis sur ce site et ses articles. Merci et partagez !

La vaccination : cause ou solution contre l’obésité ?

La politique vaccinale des États connaît depuis les années 80s une opposition de certains milieux pour diverses raisons allant du conservatisme religieux aux soupçons d’effets secondaires graves, dénoncés par une frange de la communauté des scientifiques ou des praticiens. Quasiment aucun État au monde ne semble reconnaître officiellement une telle corrélation.

Pourtant de nombreux scientifiques ont démontré aux prix de longues et minutieuses recherches de nombreux effets secondaires. Six équipes de chercheurs associent les sels d’aluminium aux syndromes de fatigue chronique.

Le docteur Romain Gherardi, spécialiste des maladies neuromusculaires à l’hôpital Henri-Mondor (Créteil), estime que l’aluminium n’est pas rapidement éliminé par les urines et que par conséquent il constitue un facteur cancérigène.

Parmi les autres effets secondaires, celui qui revient souvent sur les forums politiques ou scientifiques, est la question d’une prédisposition à l’obésité du fait des vaccins.

Souvent mis au banc des accusés pour la mauvaise hygiène de vie dont ils entoureraient leurs enfants en surpoids, les parents pourraient en réalité avoir décidé du sort de leurs enfants en prenant le parti de se conformer aux directives sanitaires de leur pays.

Obligatoires généralement, les vaccins inoculés aux masses afin de prémunir les communautés des risques de pandémies pourraient être en partie responsables du surpoids de certains individus.

Concurremment, la communauté scientifique s’active pour enrayer cette maladie caractéristique de notre ère et des économies développées au moyen toujours d’un vaccin.

La médecine peut-elle réellement réussir la prouesse de conditionner les organismes à maigrir notamment quand ils se retrouveront en situation de surpoids ? Les vaccins seront-ils une solution à une épidémie qu’ils pourraient avoir engendrée eux-mêmes ?

Des vaccins problématiques

Avec plus de sept millions de personnes en situation de surpoids en France et 1,5 milliard de personnes en surcharge pondérale à travers le monde, la question du surpoids est aujourd’hui un problème civilisationnel jamais observé auparavant.

Nombreuses sont les causes identifiées pour expliquer cette épidémie d’un genre nouveau. Mais la première d’entre toutes, consensuellement admise par la communauté scientifique, serait une surconsommation du sucre ou des glucides plus globalement. Pour perdre du poids, c’est donc le régime alimentaire et la qualité des activités physiques qui sont souvent dénoncés par les praticiens. Par contre, une frange des scientifiques soutient que les causes seraient aussi à rechercher dans les solutions vaccinales.

Ce sont entre autres les vaccins contre la grippe, l’oreillon et la dose de coqueluche contenue dans le DTP (vaccin contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la coqueluche) qui sont les plus décriés pour leur supposée implication dans cette épidémie d’obésité. Ils conditionneraient dès les premières heures de vie, les jeunes nourrissons vaccinés à développer très tôt une hyperinsulinémie (état de dépendance à l’insuline des cellules en raison de charges trop répétées d’insuline), les diabètes de type I et II, une surcharge de poids au final. Suivre donc un strict régime et pratiquer les activités physiques pourraient par contre s’avérer d’une totale inutilité dans le cas d’un profond bouleversement hormonal dû aux vaccins.

…/…

Lire la suite du document Vaccination et obésité

Source Oscar Helm pour SagesseSanté

Voir :

5 Bienfaits de La Graine de Chia + 3 Idées Reçues Et 5 Recettes

Tous les Superaliments et leurs Bienfaits + Recettes

Régime Pauvre en Glucides + 9 Recettes Et 6 Dangers

25 Astuces Simples Pour Maigrir Vite (Sans Promesses Bidon !)

9 commentaires

  • predateur

    dans le prochain épisode : vaccination et réchauffement climatique https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

    « Suivre donc un strict régime et pratiquer les activités physiques pourraient par contre s’avérer d’une totale inutilité dans le cas d’un profond bouleversement hormonal dû aux vaccins. »
    bon ,double dose de nutella pour tout le monde pour le goûter https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    par contre je ne vois jamais grand article sur la génétique , des individus qui ont une prés disposition à prendre du poids plus que d autres, car c est dans les gènes familiales
    surement une des premières raisons d être obèse ou pas https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • Nak1neuron

      Bien vu !
      Si je suis très sceptique sur la présence d’aluminium dans les vaccins, je suis quand même vacciné contre le tétanos et heureux de l’être. Vacciné un petit enfant contre l’hépatite B, j’ai comme un doute. Donc, on ne peut pas parler de vaccins en général, on doit faire dans le détail.
      Ensuite, il y a le poids « naturel » de chacun, lié à la génétique.
      Et le poids avec le régime : télé, bière, chips, pizza, bouffe industrielle, métro, boulot, dodo, ….
      Celui ou celle qui veut retrouver son poids « naturel » peut tout simplement éteindre la télé et donc retrouver le temps de cuisiner. Et en plus ça rend moins bête.

      • Je ne voudrais pas casser tes croyances mais le vaccin contre le tétanos serait apparemment un vaccin dont l’efficacité n’a pas été prouvé (voir le livre « qui aime bien, vaccine peu), par contre ce qui est certain c’est qu’il est pourri.
        En bref, tout est ici : http://expovaccins.over-blog.com/article-tetanos-ce-qu-on-ne-vous-dit-pas-106273246.html

        • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

          de plus hormis pour celles et ceux qui passent leur temps à s’asseptiser et ont coupé tout contacte avec la terre le vaccin contre le tétanons ( possible inefficacité mise à part) ça sert juste pas à grand chose

      • houm

        a savoir pour comprendre
        quand a l aluminium dans les vaccins c est prouvé et une evidence qui d ailleurs pourrait etre remplacer par un produit moins nocif !! mais bon cela déclenche d autres maladies faut bien que les big pharma fassent des profits !!
        Le tétanos n’est pas contagieux, il ne se transmet pas par contact d’individu à individu et- mention particulière – la maladie n’est pas immunisante. Dans son ouvrage La catastrophe des vaccinations obligatoires, le PR J. Tissot, qui n’était pas un gourou de secte, mais un authentique savant comme il y en avait autrefois, posait la bonne question : « puisqu’un malade guéri du tétanos n’est jamais immunisé contre une seconde atteinte, comment un vaccin pourrait-il mieux protéger de la maladie »?
        Pour qu’il y ait tétanos, il faut absolument que ces spores se retrouvent dans un tissu en anaérobiose. La multiplication bactérienne du tétanos ne peut se faire dans des tissus sains normalement oxygénés, car la présence d’oxygène dans les tissus vascularisés entraîne instantanément la mort des bactéries. Il est donc impossible de trouver le bacille du tétanos dans les tissus normaux, bien irrigués.
        C’est pour cette raison que la plupart des piqûres ou blessures septiques n’entraînent pas la maladie. C’est pour cela aussi que le tétanos menace davantage les gens âgés, car leurs tissus sont parfois mal vascularisés, nécrosés, atteints de phlébite et de mauvaise circulation.
        La vaccination antitétanique est dirigée contre la toxine secrétée par le bacille, mais pas contre le microbe.
        http://www.sylviesimonrevelations.com/article-les-10-plus-gros-mensonges-sur-la-vaccination-60832676.html

    • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

      Les personnes touchées par l’obésité de part leur morphologie ou des prédisposition génétique sont infimes par rapport à l’engraissement générale principalement dû à l’inactivé et la bouffe.
      Les ados et jeunes adultes sont déjà dans un état de délabrement corporelle (je me demande comment fait jean luc lahaie https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif )
      Bref pour la majorité un deux trucs tout con qui marchent nourrit toi et bouges ton cul en plus ça coûte pas plus cher https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • L’article ne me semble pas apporter des éléments probants.
    Pour ce problème, je vise davantage la psychologie générationnelle, et le fait que le masculin est en perdition. L’image du père (qui peut être aussi bien l’Etat que le paternel, géniteur ou non, un prof de l’école, … tout ce qui représente l’archétype du pouvoir, de l’autorité, cette image donc est bien souvent bafouée ou absente.
    Combien de femmes se retrouvent seules à élever leurs bambins ?
    Peut-on encore compter sur l’Etat ? …
    L’obésité signifie la perte du pouvoir masculin.

  • Ned

    Le tétanos est un simple SCORBUT d e tissus écrasé … réponse Vitamine C Chacun devrait savoir celà!
    Mais hélas monsieur Pasteur est passé par là … et les marchands de médocs aussi …

    Pour les problèmes de « il faut faire le poids » il y a toujours le problème récurent de la double lutte (inconsciente) d’un affrontement et d’un abandon concomitant, l’un empêchant l’autre… et l’autre refusant d’abandonner le premier, pour garder la main. Alors le régime marche un peu puis ne fait plus le poids, la lutte reprends selon sa, ses causes, les perturbations chimiques, alimentaires ou hormonales qui viennent se greffer en plus (vaccins, médocs, pesticides etc) achèvent de détruire l’équilibre !

    De toutes façons il FAUT faire le poids devant l’adversité, le conjoint, le patron, la société, les collègues, les parents, les enfants, le manque, les toubibs, la maladie, …