L’éruption explosive du volcan Kilauea que les géologues craignaient vient de se produire…

Tôt dans la matinée du jeudi 17 mai, le volcan Kīlauea d’Hawaï a subit une éruption explosive, propulsant des rochers sur des centaines de mètres, et éjectant un panache de cendres à une altitude d’environ 9 400 mètres.

Une webcam de l’Observatoire volcanologique d’Hawaï a immortalisé les conséquences de cette éruption éphémère. Une véritable pluie de cendres humides et poussiéreuses sur un paysage sombre. Du sommet du volcan Mauna Loa, situé à 32 kilomètres, les caméras ont pu photographier un panache en forme d’enclume qui ondulait à l’horizon. Lors d’une conférence de presse, Michelle Coombs, géologue à l’US Geological Survey a déclaré que l’activité pourrait redevenir instable et provoquer d’autres explosions. « Là-haut, c’est une situation vraiment dynamique », a-t-elle déclaré. Les scientifiques avaient déjà émis des avertissements pendant plusieurs jours à propos d’une potentielle éruption majeure, alors que le « lac » de lave qui remplissait le cratère au sommet du Kīlauea commençait à s’écouler dans le sol. Ils craignaient que la roche en fusion ne crée de la vapeur lorsqu’elle allait interagir avec la nappe phréatique, et que la vapeur ainsi générée se propage vers le haut, projetant des roches et des cendres lourdes dans le ciel. Un phénomène connu sous le nom d’ « éruption phréatique ».

« C’est le genre d’activité explosive que l’on prévoyait », a déclaré Mike Poland, géophysicien de l’USGS, basé à Kīlauea de 2005 à 2015. « Ce ne sera pas le seul, il y aura probablement d’autres événements ». Les responsables du Parc national des volcans d’Hawaï ont déclaré que la caldeira, ou caldera – la dépression au centre du volcan – a chuté de plus de 90 centimètres durant la nuit, déclenchant de fréquents tremblements de terre qui ont fissuré les autoroutes de la région.

Une image de l’éruption tôt le matin à Kilauea, prise par une webcam du volcan Mauna Loa. Crédits : U.S. Geological Survey

Comme la caldera s’écoule plus loin, elle peut déclencher d’autres explosions entraînées par la vapeur, ont-ils déclaré. Bien que dramatique, l’éruption de jeudi (qui a précisément eu lieu à 4h15, heure locale), n’a pas constitué une menace immédiate pour les habitants des environs.

Le personnel de l’observatoire a quitté mercredi sa station de Kīlauea, pour s’installer à l’université d’Hawaï à Hilo, après avoir conclu qu’emportées par le vent, des cendres pouvaient les atteindre. Selon certaines sources, les retombées les plus conséquentes étaient situées dans une zone à quelques centaines de mètres de l’évent éruptif du sommet. C’est là que l’explosion aurait propulsé des gaz chauds et des roches d’un poids allant jusqu’à 450 kg. Pour cette raison, le parc national est fermé depuis la semaine dernière.

…/…

Lire l’article complet, voir images, sources et vidéo

Source Aphadolie

6 commentaires