Les relations stratégiques entre Moscou et Téhéran….

Malgré les sanctions, Iran comme Russie sont des pays qui sont loin, très loin d’être isolés sur la scène internationale. Chine, Iran, Russie mais aussi Inde ont des relations très étroites aussi bien militaires qu’économiques.

Ces pays représentent un bonne partie des terres habitables de la planète et aussi quelques milliards d’habitants et de consommateurs de plus en plus solvables.

Charles SANNAT

La dernière réunion de la commission intergouvernementale russo-iranienne, l’intégration des systèmes de paiement iranien « Shetab » et russe « Mir » et l’intérêt porté par les investisseurs iraniens pour les régions russes ont été évoqués par le ministre iranien de l’Économie et des Finances Masoud Karbasian dans un entretien accordé à Sputnik.

À la 14e réunion de la commission intergouvernementale russo-iranienne, la délégation d’Iran était composée de 50 représentants d’administrations publiques et d’hommes d’affaires des secteurs du transport, de l’énergie, de l’industrie, de l’agriculture et de la culture, a indiqué à Sputnik le ministre iranien de l’Économie et des Finances Masoud Karbasian.

« De nouvelles ententes ont été enregistrées en matière de réalisation de nouveaux projets qui seront présentés sous forme de contrats séparés, dont celui d’un corridor de transport Russie-Azerbaïdjan-Iran-Inde », a précisé l’interlocuteur de l’agence.

Et d’ajouter que les discussions avaient également porté sur l’intégration des systèmes de paiement iranien « Shetab » et russe « Mir ».

« Ce sera un important progrès qui ne manquera pas de se répercuter favorablement sur le tourisme et les affaires dans nos deux pays », a relevé M. Karbasian.

Évoquant les investissements iraniens en Russie, le ministre a annoncé que Moscou et Téhéran avaient convenu de créer un groupe de travail mixte qui s’en occuperait.

La dernière réunion de la commission intergouvernementale russo-iranienne, l’intégration des systèmes de paiement iranien « Shetab » et russe « Mir » et l’intérêt porté par les investisseurs iraniens pour les régions russes ont été évoqués par le ministre iranien de l’Économie et des Finances Masoud Karbasian dans un entretien accordé à Sputnik.

« Du point de vue géographique, la Russie est un pays immense, dont certaines régions dépassent par leur superficie plusieurs États européens. Qui plus est, ces régions possèdent un puissant potentiel économique et industriel, ce qui permet à nos deux pays de coopérer dans le cadre de la commission intergouvernementale, ainsi qu’en dehors de celle-ci », a relevé le ministre.

Et de citer à cette occasion la participation d’une autre délégation iranienne au Forum d’investissement international à Saratov (sur la Volga), les négociations russo-iraniennes dans le Caucase du Nord, la Maison du commerce iranien dans la ville d’Astrakhan et beaucoup d’autres projets en cours de réalisation.

« Somme toute, on a tout lieu de constater que les relations entre Moscou et Téhéran ont un caractère stratégique », a conclu l’interlocuteur de Sputnik.

Source Insolentiae via SputnikNews

Voir:

 

 

2 commentaires