Assez d’inepties sur le réchauffement climatique : il gèle ici-bas ! ……

Le « réchauffement » climatique, en cette période de grand froid fait encore parler de lui. S’il y a bien changement du climat, ce sont les raisons fournies par certains scientifiques qui coincent et, ils ne sont pas tous d’accord sur ces raisons. Pourquoi entretenir la confusion ?

Non, ce n’est pas le pôle nord, c’est juste à l’extérieur de Boston, USA, la semaine dernière…

« Les enfants ne connaîtront pas la neige ». Ainsi parlait la « science climatique » au tournant du nouveau millénaire.

Et puis les vagues de froid sont arrivées si fort et si vite que les « climatologues » ont dû inventer un nouveau terme : le « vortex polaire ». L’actuel « vortex polaire » placé sur la moitié orientale de l’Amérique du Nord a brisé des records un peu partout sur le continent – et je veux dire, des records centenaires. Il fait si froid sur le mont Washington, dans le New Hampshire, qu’il est pour ainsi dire, hors de ce monde : il fait plus froid là-bas que sur Mars. Et qu’en est-il de cette super puissante tempête dans le nord-est des États-Unis ? Ils ont dû inventer un nouveau nom pour ça aussi.

La météo qu’ils nous ont annoncée comme « n’arrivant bientôt plus jamais », ne se produit pas seulement massivement en Amérique du Nord. Le Royaume-Uni a connu ses plus fortes chutes de neige en quatre ans début décembre. Il fait aussi très froid en Inde, où quelque 70 personnes sont mortes des suites de leur exposition au froid, et le désert du Sahara (oui, l’un des endroits les plus chauds de la planète) vient de recevoir une neige abondante pour le deuxième hiver consécutif. 

Sahara

Mais attendez, dises les « climatologues » et activistes de fauteuils, « la météo ce n’est pas le climat ». Touché ! Rappelons, cependant, que ces mêmes « experts » disaient que ce genre de conditions météorologiques que nous vivons actuellement deviendrait « bientôt une chose du passé »…

Il existe un tout autre point de vue. Des scientifiques plus actuels parlent d’une imminente ère glaciaire. Le professeur Valentina Zharkova de l’Université de Northumbria rapporte que son modèle des champs magnétiques du Soleil indique une « réduction énorme de l’activité solaire pendant trente-trois ans entre 2020 et 2053, provoquant une diminution radicale des températures mondiales ».

Il est bien sûr impossible de prévoir ce qui constitue exactement une « ère glaciaire », mais cela ne sera certainement pas des vagues de chaleur incessantes et des villes côtières inondées par la fonte totale des calottes glaciaires. On pourrait penser que n’importe qui d’assez myope pour mettre en jeu toute sa réputation sur la prédiction de tels évènements serait aujourd’hui honteux, mais non ! Al Gore, comme tous les gens bien entraînés à se mentir à eux-mêmes, estime que la vue de Cape Cod gelant prouve qu’il avait raison depuis le début

C’est la photo de Cheryl Reilly McSharry de la rue Banks dans Winthrop… en pensant à tous les gens qui se retrouvent coincés le long de la côte en ce moment. #wcvb #WinterStormGrayson

Les joueurs de pipeau du réchauffement climatique

« Fini la neige » disait la version 2009 d’Al Gore, « Beaucoup plus de neige » dit celle d’Al Gore en 2018. Selon ce « lanceur d’alerte climatique » en plein essor, les tempêtes de neige massives sont « exactement ce à quoi l’on devrait s’attendre » du réchauffement climatique anthropique. Sauf s’il n’y en a pas. Alors c’est aussi ce à quoi on pourrait s’attendre. Les menteurs et les vantards sont facilement identifiables quand ils ne peuvent avoir tort quoi qu’ils disent.

Amérique du nord

Pour prouver son argument, Gore a cité Michael Mann du fameux Climategate – le même « scientifique » qui s’est vu infliger un outrage à la cour par le tribunal pour avoir refusé de fournir des données antérieures qui « prouvaient » le réchauffement climatique. Mais pourquoi révélerait-il ses propres données alors qu’il est clair que le but est d’effacer délibérément l’histoire du climat ? Après tout, il y a encore de l’argent à amasser : pendant la récession de 2008, Mann a gagné un demi-million de dollars (argent facile) grâce au plan de relance « verte » d’Obama. 

Il fait un froid glacial dans certaines parties des États-Unis, mais le climatologue Michael Mann explique que c’est exactement ce à quoi nous devrions nous attendre avec la crise climatique. ow.ly/Gdm230hAFv4

Le froid mordant a ses propres négationnistes qui attaquent par l’intermédiaire de leurs libéraux « branchés » préférés. Comme ce récent article du Guardian intitulé « L’imminent « petit âge de glace », le mythe est de retour, et c’est toujours faux ». L’auteur, Dana Nuccitelli, est un « environnementaliste » auto-proclamé qui croit que les démocrates détiennent les clés pour sauver les États-Unis de la « Trumpocalypse ». Selon lui, tous les deux ans, l’opinion mondiale est bombardée d’« alertes d’une arrivée imminente d’une époque glaciaire », qui sont ensuite reprises par les « fausses nouvelles ». Il a également déclaré publiquement qu’il n’existe pas de théorie alternative cohérente et cohésive au réchauffement climatique anthropique, ce qui est drôle parce que le réchauffement climatique anthropique s’est avéré si souvent incorrect que la seule chose qui maintient sa « cohésion » est qu’il s’avère constamment erroné. 

Fleuve gelé en Europe

« Anciennes » théories d’un âge de glace

Mis à part l’analyse scientifique de Nutticelli, les études sur le refroidissement global sont publiées depuis des décennies. Treize récentes études et leurs résumés sont répertoriés ici. Alors que le concept de retour rapide à une ère glaciaire gagne du terrain, ses potentielles conséquences dévastatrices sont atténuées. Ce rapport apaisant, par exemple, nous rassure sur le fait qu’une période glaciaire « ne sera pas mortelle pour l’humanité » car nous avons la technologie du chauffage ! Certes, l’humanité antique n’avait pas de chauffage électrique, mais les cultures modernes non plus. Les États-Unis viennent d’assister à un nouveau gel de leurs récoltes qui a entraîné une perte de plus d’un milliard de dollars et la Chine a connu des pertes massives de récoltes de fruits et légumes.

Notre période, l’Holocène, est relativement chaude, mais cela ne veut pas dire qu’elle restera ainsi – elle a à peine plus de 10 000 ans. La majeure partie de l’histoire de la Terre a été consacrée aux conditions glaciaires. Anticiper un réchauffement du climat mondial en raison d’une augmentation des « gaz à effet de serre », qui n’est même pas un des principaux moteurs de la température, est historiquement intenable.

Dans cette optique, en 1972, les géologues George Kukla et Robert Matthews, alarmés par le refroidissement des températures plus tôt dans le siècle, ont envoyé une lettre au président Nixon pour l’avertir :

« Une détérioration globale du climat mondial, d’un ordre de magnitude plus importante que celle que l’humanité civilisée a connue jusqu’à présent, est une possibilité très réelle et pourrait se produire très prochainement. »

Cette même année, l’American Association for the Advancement of Science s’est demandé quand la période interglaciaire actuelle prendrait fin, en affirmant ce qui suit :

« Sur l’échelle de temps géologique, on a étudié la chaleur générale et le schéma bipartite de base des 10 000 dernières années de l’histoire de la Terre (la partie écoulée de l’Holocène), caractéristiques des interglaciaires. On sait depuis longtemps que l’optimum climatique est passé de 6 000 à 7 000 ans et qu’il a été remplacé par un refroidissement lent et oscillant, interrompu par des épisodes plus doux comme celui des Xe et XIe siècles. »

Peu de temps après, le mouvement promulguant le réchauffement climatique a véritablement commencé, nous laissant là où nous sommes aujourd’hui avec de grands prêtres du réchauffement climatique qui s’attaquent vigoureusement à toute science qui dénie le réchauffement.

Vers la fin des années 70, le scientifique Hubert Lambe déplorait l’état de la science climatique, se demandant comment les alarmistes du réchauffement climatique pouvaient détourner des sommes massives de financement vers des modèles informatiques qui ne servaient qu’à valider leurs hypothèses initiales. L’idée que le changement climatique pourrait être contenu par un soutien accru du public aux programmes gouvernementaux visant à « résoudre » le « problème » était au cœur de leurs « constatations ». C’est pourquoi l’idée que le climat puisse changer soudainement et de façon chaotique, et que rien de ce que l’on pourra faire n’y changera quoique ce soit, devait être mise sous le tapis.

Et depuis lors, « la science est figée. Il y a 97 % de consensus. Il n’y a pas de théorie alternative cohérente et cohésive au réchauffement climatique anthropique ». Sauf qu’il y en a une qui explique beaucoup plus, et qui implique l’interaction entre le Soleil et la Terre. Et nulle part elle n’est expliquée plus succinctement que dans Les changements terrestres et la connexion anthropocosmique.

Publié par Aphadolie  (avec vidéos)

Source :

https://fr.sott.net/article/31667-Assez-d-inepties-sur-le-rechauffement-climatique-il-gele-ici-bas

Aussi:

https://fr.sott.net/article/1484-Un-rapport-du-Pentagone-sur-le-climat-annonce-un-refroidissement-global-premiere-partie

https://fr.sott.net/article/1485-Un-rapport-du-Pentagone-sur-le-climat-annonce-un-refroidissement-global-deuxieme-partie- 

Voir:

 

 

28 commentaires

  • blackh

    Crétins qui publient ce genre d’article pouvant laisser à penser qu’il n’y a pas de perturbations (rien que le titre !).

    Ce n’est pas un réchauffement, mais un dérèglement !

    • Voltigeur Voltigeur

      Moi aussi le titre m’a interpelée, d’où l’intro qui met l’accent sur le changement climatique, ça on le voit tous.

    • engel

      Dixit: « Ce n’est pas un réchauffement, mais un dérèglement ! »

      Parler de « crétin », puis avoir un tel ton péremptoire, me choque un peu.

      Pour savoir s’il y a « dérèglement », il faut préalablement avoir la certitude de connaître toutes les règles et interactions qui définissent le climat mondiale.
      Mais ce n’est pas pour autant que l’on peut en tirer des conclusions certaines, à moins en plus, de dominer toutes la multitude de paramètres en jeu.

      Par contre, un « changement » peut toujours se constater(au moment présent) et se quantifier(après coup) en comparaison de donnés référentiels connus, passés et relevés.

      • blackh

        Il y en a qui voit les ravages fait par l’humain (le dérèglement climatique n’est qu’une des conséquences) et il y en a, complètement à côté, qui vont continuer à se poser les mauvaises questions jusqu’au bout, à se perdre dans des considérations erronées et dangereuses qui vont à l’opposé de ce qu’il faut faire.

        Cet égocentrisme aveugle… !

  • Mouais…

    Décidément, Aphadolie manque de crédibilité avec de tels articles partisans.

    Alors qu’avec la plus grande puissance informatique du monde au service de la prévision météo, nous avons à peine des données fiables à 3 jours dans le meilleur des cas, savoir si nous allons vers un réchauffement ou une glaciation, relève de la pure spéculation.

    De fait, pour l’instant, nous ne pouvons que subir ce qu’avec raison, Volti, appelle un dérèglement.

    Actuellement, il fait plus chaud sur les moyennes annuelles.

    S’il fait plus chaud, il y a plus d’évaporation et donc de vapeur d’eau dans l’atmosphère.

    Et faut bien que toute cette flotte se re-condense et retombe sous la forme de pluies et de neige.

    Ce phénomène favorisant également un refroidissement.

    L’homéostasie, vous avez entendu parlé ?

    Ben, vous devriez lire l’hypothèse Gaïa de James Lovelock…

  • criminalita

    Parler de la pluie et du beau temps ! C’est fou comme les médias investissent dans ce temps de parole. Un petit évènement neigeux qui tombe dans une forte concentration de population et c’est comme si le reste du monde n’existe pas.
    Qu’est-ce qu’on s’emmerde aux nouvelles, et moi pendant ce temps là je tournai la manivelle !….
    Allez rigoler un bon coup et le climat vous le rendra….

  • suzanna

    Dans les années 70 à fin 80 il neigait à chaque Hiver, puis presque plus juqu’à y’a quelques années, ça coïncide bien avec un cycle qui repart, donc l’hiver qu’on a en ce moment, on l’aura chaque année pour les 25 années à venir, leur réchaufement climatique fond comme neige au soleil, et c’est temps mieux, ça me gonfle leur connerie.

    • laspirateur

      Je ne me formaliserai pas autant car si il y a un petit coup de froid, c’est aussi que le soleil est en minimum, et qu’il ya depuis 3 à 4 mois une baisse du rayonnement sur Terre, mais ce minimum semble s’écourter maintenant et l’activité repartir! Si il y avait une année de minimum auparavant on pourrait s’attendre à des cycles solaire plus court, à voir…

  • Tom France

    Et si ces changements climatiques étaient à mettre en liaison avec l’inversement des pôles? Je trouve cette thèse plausible même si il faut l’étudier un peu plus. Quant à savoir si on va vers un réchauffement ou un refroidissement, je ne sais pas, peut être va t’on simplement vers une augmentation du climat propice à chaque saisons avec des étés plus chauds et des hivers plus froids!

  • Bonsoir tout le monde.

    J’ai mis en lien il y a quelques jours une courte vidéo de 4 minutes qui expliquait et résumait bien le phénomène de réchauffement climatique terrestre (comme je l’avais précisé, « à ne pas confondre avec le dérèglement lié à l’activité humaine ») dans l’article de Eaglefeather, mais l’article a été supprimé sans explication… Bref.

    Étant le dernier à avoir commenté, je me demande encore si je suis responsable de cette suppression (?)
    Dommage, je pensai que c’était intéressant à partager. Sur ce, je préfère maintenant rester dans l’ombre.

    • gneu

      C’est étrange cette suppression. A priori, il n’y a pas de censure sur les ME. Volti pourra peut-être nous éclairer sur ce mystère ? Peut-être est-ce à la demande du perfectionniste Eaglefeather qui nous prépare une analyse encore plus précise ?
      En ce qui me concerne, j’aimerais bien pouvoir retrouver cette courte vidéo de 4 minutes.

      • Bonsoir Gneu.
        Perfectionniste, ok, je le suis aussi, mais par respect des lecteurs et commentateurs, on ne supprime pas son article, on le complète, le peaufine, le détail, etc.

        Je te mets le lien de cette vidéo (4,51 mn.) : http://www.youtube.com/watch?v=FTzmqjDNMmM
        Ce sont les 3 paramètres de Milankovic. Bien-sûr, il y a d’autres paramètres comme l’activité humaine, solaire, lunaire, la géo-ingénierie, peut-être HAARP…, mais c’est globalement sur l’échelle du temps ce qui se passe. L’histoire de la planète regorge de preuves scientifiques. Pas les théories du GIEC… https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

        • gneu

          Merci pour cette petite vidéo très pédagogique ! Je la conseillerai aussi à tous ceux qui veulent mieux comprendre ces principes de la mécanique orbitale.

    • verisheep

      J’avais posé la même question, pas de réponse.

    • Voltigeur Voltigeur

      Bonjour Galaxien, je ne sais pas pourquoi Eagle a supprimé son article, il ne m’a rien dit. Peut être qu’il doit l’améliorer. Je vais lui demander car depuis, il n’a plus commenté. :)

  • Gneu.
    Je t’ai répondu et mis le lien de la vidéo, mais mon commentaire est toujours en modération ! Excuse-moi…

  • marabout marabout

    réchauffement ? dérèglement? modification naturelle!

    qui peut prétendre le savoir? à l’échelle humaine et à l’échelle planétaire?
    toute cette histoire est monté en mayonnaise,pour nous faire casquer d’une manière ou d’une autre,voir les deux
    faire dire aux politiciens marionnettes des industriels qui eux même chaperonne des scientifiques ou des organismes,pour aller nous faire
    croire tout et son contraire,à quelques années près,suivant le sujet.
    à mon avis,ils ont un gros stock de pilules multicolore sur palettes à nous refourguer!
    un temps c’était tout électrique,je chauffe au grille pain !
    ensuite le diesel, pas de souci ,on a un filtre miracle à particule!
    et maintenant la bagnole,le vélo le scout électrique

    Le climat n’a jamais été stable. La Terre est âgée d’environ 4,6 milliards d’années(on a perdu son acte de naissance,en fait) et au cours de son histoire,(ecrit par f nathan)
    elle a connu un nombre incalculable de changements climatiques naturels.
    (des ancètres à e delhiat ont témoigné dans la bible)
    Ainsi, il y a eu plusieurs périodes où la Terre était presque entièrement recouverte de neige et de glace :Terre boule de neige.
    La dernière fois, c’était il y a 650 millions d’années. Il y a aussi eu des périodes où la Terre était beaucoup plus chaude qu’aujourd’hui : par exemple, à l’époque des dinosaures (de 150 à 65 millions d’années), l’Antarctique était entièrement dépourvu de glace.

    Voici quelque 2,7 millions d’années, a commencé une ère de passages cycliques de périodes glaciaires (plus froides) à des périodes interglaciaires (plus chaudes) qui duraient environ 100 000 ans.

    Au cours de la dernière période glaciaire, d’énormes calottes glaciaires recouvraient le nord de l’Europe. En Belgique, des températures moyennes de -20°C en hiver étaient habituelles. Cela a duré jusqu’il y a environ 15 000 ans. C’est alors que la température a augmenté brusquement. Actuellement, nous nous situons dans une période interglaciaire.
    Les scientifiques l’ont baptisée « Holocène ».

    Activité solaire
    Activité volcanique
    Impacts météoritiques
    Rotations de la Terre(et son inclinaison)
    Position des continents
    Circulation atmosphèriques et courants marins

    http://www.climatechallenge.be/fr/des-infos-en-mots-et-en-images/le-changement-climatique/le-changement-climatique/lhistoire-du-climat.aspx
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif
    oh putain,je fais dans la théorique complotiste du conspirationiste
    soleil vert,je vous dis et pour tout le monde!

    • marabout marabout

      fake news:
      le nuage de tchernobyl n’avait pas de passeport,il a été bloqué à la frontière belge,par les douanes dans un camion suspecthttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • La nature fonctionne par seuils, pas par linéarité.

    • boco

      Et ce n’est pas 4 petits bonhommes même avec une grosse …. qu’ils vont y changer quelque chose !
      T’as vu ce que crachait le Mont Mayon la semaine dernière ? 2200 T de SO2 / jour, maintenant il n’est plus qu’à 300.

  • .article35. .article35.

    Bonsoir à tous.
    La compréhension de la situation y gagnerait sans doute si on remettait les bonnes choses au bons endroits .
    Dans un premier temps considérer la Terre comme un organisme complexe avec sa propre physiologie .
    Dans un second ne plus considérer l’homme et son échelle de temps comme le centre du cosmos et le point focal de toutes observations .
    Dans un troisième,accepter de reconnaitre que notre niveau de compréhension de la mécanique cosmique est en dessous de tout .
    J’arrête là car certains n’accepteraient pas de devoir se comparer à des paramécies .Pourtant c’est à peu près la même chose.
    Nous avons une vision homocentrique de notre environnement et cela nous perturbe à chaque fois que les choses ne se passent pas comme nous le désirons .
     » Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas » disait HT.
    Même si certaines bactéries sont indispensable à notre métabolisme, leur prolifération anarchique fini par engendrer une pathologie …..et notre organisme se défend .