Le corium du réacteur 2 de Fukushima Daiichi est bien visible….

Pour ne pas oublier cette horreur qui nous a tous contaminé à des degrés divers. Pour ne pas oublier la population proche de la centrale, que le gouvernement japonais, veut obliger à réintégrer leur logement dans la zone contaminée. Cette catastrophe est toujours en cours, il suffirait que Tepco arrête les injections d’eau de mer, pour que les radiations s’échappent de nouveau à l’air libre, avec les conséquences que l’on connaît. Et l’Océan dans tout ça, avec les millions de litres d’eau contaminés déversés ?

Img/capture d’écran faite à partir d’une vidéo Tepco/Pierre Fetet

Cela fait presque 7 ans que ce magma mortel a été créé par l’imbécilité des hommes. 7 ans que l’on en parle sans jamais vraiment le voir. Et voilà que Tepco, en janvier 2018, nous dévoile, pour la première fois et de manière très discrète, des images très parlantes du corium du réacteur 2 de Fukushima Daiichi.

Dans un premier temps, tous les médias ont repris les photos fournies par Tepco, où l’on voit par exemple un morceau de poignée d’assemblage de combustible. On en déduisait que le reste avait fondu mais on ne pouvait rien affirmer de plus.

Dans un second temps, 3 jours plus tard, Tepco a ajouté une vidéo de 3min34 qui montre une sélection de séquences filmées à l’intérieur de l’enceinte de confinement. Dans cette vidéo, on voit très précisément des coulures de corium qui se sont solidifiées sur des structures métalliques sous la cuve du réacteur.

La caméra qui a filmé cette matière hyper-radioactive a été conçue pour supporter 1000 Sieverts. Mais cet appareil ne peut cacher les rayonnements ionisants qui forment de nombreux points clairs aléatoires sur le film.

Les hommes qui ont manipulé la sonde à l’extérieur de l’enceinte de confinement ont certainement été irradiés car le débit de dose est toujours très fort dans le réacteur. Mais Tepco n’a pas encore communiqué ces informations.

Pour résumer en image ce qui s’est passé en mars 2011, le corium du réacteur 2 a traversé la cuve du réacteur, puis a fait un gros trou de 1 m de large dans la plateforme située juste en dessous de la cuve :

…/….

Lire l’article complet, voir les images et vidéo

Auteur Pierre Fetet pour Fukushima.Blog

 

 

Un commentaire

  • Grand marabout Grand marabout

    bientot on va avoir le notre,va savoir!

    Les centrales nucléaires françaises sont-elle sûres ? Basta ! a rencontré des techniciens qui travaillent ou ont travaillé dans leur centre névralgique : la salle de commande, et ses dizaines de circuits, diodes ou panneaux lumineux censés avertir du moindre problème.
    C’est de là qu’est surveillé le bon déroulement de la fission nucléaire, et que peuvent être activées les protections et dispositifs de secours en cas d’accident. Mais les centrales s’abîment, alertent ces agents EDF.
    Les objectifs de rentabilité et un management absurde ont affaibli les collectifs de travail et la transmission des compétences…

    https://www.bastamag.net/C-est-incroyable-qu-on-n-ait-pas-encore-fondu-un-coeur-de-reacteur-des

    centrale nucleaire par les inconnus