Civilisation : Non, nous ne mangeons pas trop … mais seulement mal !!!

Jimmy de Terraponia, remet en perspective la notion du « trop manger » .

Partout sur la toile sont rédigés des articles annonçant à tour de rôle une affirmation absolument injustifiée et également infondée. Cette fameuse affirmation selon laquelle la civilisation occidentale actuelle mange « trop » est un fourre-tout sur lequel personne ne prend le temps de s’arrêter quelques instants. Or, vous commencez à le savoir, on aime bien prendre le temps d’analyser les fondamentaux chez Terraponia … dans l’optique de rétablir des vérités oubliées ou cachées.

Relativité, quand tu nous tiens !

Eh oui, tout est relatif ! Cette allégation fumeuse disant que nous mangeons trop n’est là que pour faire culpabiliser les occidentaux d’ingérer des produits que le marketing 2.0 s’efforce de faire acheter.

De plus, en admettant que cette allégation soit vraie, par rapport à quoi pourrait-elle l’être ? Si la guerre froide est supposément terminée depuis le début des années 1990, les faits montrent absolument le contraire. Le clivage Occident/Orient persiste à tous les niveaux (géopolitique, économique, …) et il en va de même à l’égard de l’alimentation.

Alors oui, il est certain que l’Homo Economicus occidental consomme maintes fois plus que l’Homme oriental niché au fin fond du Tiers monde et souffrant de mal- ainsi que de sous-nutrition. Oui, il est aussi certain que l’exploitation et l’appauvrissement forcé des pays pauvres, dans lesquels l’Occident fait tellement de mal, contribue à accroître un clivage Occident/Orient … notamment du point de vue alimentaire.

Rappelez-vous cet article de Libération rapportant qu’un américain consomme en moyenne 700 litres d’eau par jour alors qu’un haïtien n’en consomme que 20 litres. Rappelez-vous cette chanson (« 3) Rockin’ Squat – La Lutte du Siècle ») dénonçant avec justesse la nouvelle guerre de l’eau, notamment en Mésopotamie, et l’exploitation des pays pauvres à des fins malsaines.

Bref, si aujourd’hui nous consommons soi-disant trop, c’est par rapport à ce référentiel qu’est le Tiers-Monde.

Mais alors, est-ce que ce sont les occidentaux qui mangent trop, ou bien les orientaux qui ne mangent pas assez ?

Quand les faits parlent, une nouvelle fois, d’eux-mêmes !

Cette carte, issue du Programme Alimentaire Mondial de l’ONU, est révélatrice des clivages Occident/Orient,  Nord/Sud et Pays Développés/Pays en voie de développement. Cependant, historiquement parlant, le clivage Occident/Orient prend indubitablement en compte les deux autres clivages énoncés.

Cette carte donne un ordre d’idée de cet état de fait : l’Occident (pays développés du Nord) est un empire dont la subsistance alimentaire ne tient qu’en asservissant les pays de l’Orient et du Sud.

Cette analyse est confortée par la phrase la plus sensé de l’ancien président français Jacques Chirac, lorsqu’il disait que « sans l’Afrique, la France serait reléguée au rang de pays du Tiers-Monde ». A ce sujet, je vous invite fortement à consulter l’excellentissime vidéo suivante.

…/…

Lire la suite

Auteur Jimmy pour Terraponia