Quel est votre niveau actuel sur l’échelle de la conscience ?

Concrètement, et sans vouloir paraître désobligeant, je crois que nombre d’entre nous se pensant largement éveillés face à un monde en déliquescence demeurent probablement bloqués au stade 3 de l’échelle de la conscience établie par Paul Chefurka, pour ceux qui toutefois auraient atteint ce niveau. Pour les quelques-uns qui auront su s’élever au stade 5, faites nous part du chemin de vie choisi, extérieur ou intérieur ? Peut-être un peu des deux, ou bien vous trouvez-vous actuellement dans une impasse existentielle ?

Cette prise de conscience globale (étape 5) tant espérée n’est pas prête de se généraliser !

« chaque étape successive contient environ le dixième de la population de celle qui la précède. Ainsi, alors que peut-être 90% de l’humanité est à l’étape 1, moins d’une personne sur dix mille* sera à l’étape 5 » (Paul Chefurka)

* soit environ 0,01% de la population française

Bonne lecture …

Gravir l’échelle de la conscience – Paul Chefurka

Article original en anglais  : Ladder Of Awareness

Traduction libre (de tous droits d’auteur) par Paul Racicot

***

Lorsqu’il s’agit de notre compréhension de la crise mondiale actuelle, chacun de nous semble s’insérer quelque part le long d’un continuum de prise de conscience qui peut être grossièrement divisé en cinq étapes :

1. En sommeil profond. À ce stade, il ne semble y avoir aucun problème fondamental, seulement quelques lacunes dans l’organisation humaine, le comportement et la moralité, lacunes qui peuvent être résolues à l’aide d’une attention appropriée portée à l’élaboration de règles. Les gens à ce stade ont tendance à vivre avec joie, avec des explosions occasionnelles d’irritation lors de périodes électorales ou de la publication trimestrielle des bénéfices des entreprises.

2. Conscience d’un problème fondamental. Que ce soit le changement climatique, la surpopulation, le pic pétrolier, la pollution chimique, la surpêche océanique, la perte de biodiversité, le corporatisme, l’instabilité économique ou l’injustice sociopolitique, un problème semble retenir l’attention complètement. Les gens à ce stade ont tendance à devenir d’ardents militants pour leur cause choisie. Ils ont tendance à être très volubile quant à leur problème personnel, et aveugle à tous les autres.

3. Conscience de nombreux problèmes. Alors que les gens absorbent des évidences de différents domaines, la conscience de la complexité commence à croître. À ce stade, une personne s’inquiète de la hiérarchisation des problèmes en termes de leur urgence et de leur force d’impact. Les gens à ce stade peuvent devenir réticents à reconnaître de nouveaux problèmes – par exemple, quelqu’un qui s’est engagé à lutter pour la justice sociale et contre le changement climatique peut ne pas reconnaître le problème de l’épuisement des ressources. Ils peuvent penser que le problème est déjà assez complexe, et que l’ajout de nouvelles préoccupations ne ferait que diluer l’effort à déployer pour résoudre le problème de « plus haute priorité ».

4. Conscience des interconnexions entre les nombreux problèmes. La réalisation qu’une solution dans un domaine peut aggraver un problème dans une autre marque le début de la pensée systémique à grande échelle. Elle marque aussi la transition entre penser la situation en tant qu’un ensemble de problèmes à la pensée de celle-ci en tant que situation difficile. À cette étape, la possibilité qu’il pourrait ne pas y avoir de solution commence à pointer le bout de son nez.

Les gens qui arrivent à ce stade ont tendance à se retirer dans des cercles restreints de personnes aux vues similaires pour échanger des idées et approfondir leur compréhension de ce qui se passe. Ces cercles sont nécessairement petits, à la fois parce que le dialogue personnel est essentiel à cette profondeur d’exploration, et parce qu’il n’y a tout simplement pas beaucoup de gens qui sont arrivés à ce niveau de compréhension.

5. Conscience que la situation difficile englobe tous les aspects de la vie. Ceci inclut tout ce que nous faisons, comment nous le faisons, nos relations à autrui, ainsi que notre traitement du reste de la biosphère et de la planète physique. Avec cette réalisation, les vannes s’ouvrent, et aucun problème n’est exempté de l’examen ou de l’acceptation. Le concept même de «solution» est mis à nu et jeté de côté, il est un gaspillage d’efforts.

Pour ceux et celles qui parviennent au stade 5, il y a un risque réel que la dépression s’installe. Après tout, nous avons appris tout au long de notre existence que notre espoir pour demain réside dans notre capacité à résoudre les problèmes d’aujourd’hui. Lorsqu’aucun effort d’intelligence humaine ne semble en mesure de résoudre notre situation, la possibilité d’un espoir peut disparaître comme la lumière d’une flamme de bougie, pour être remplacée par l’obscurité étouffante du désespoir.

Comment les gens composent avec le désespoir est, bien sûr, profondément personnel, mais il me semble qu’il y a deux routes habituelles sur lesquelles les gens s’engagent pour se réconcilier avec la situation. Elles ne sont pas mutuellement exclusives, et la plupart d’entre nous ferons usage d’un certain mélange des deux. Je les identifie ici comme des tendances générales parce que les gens semblent être attirés davantage par l’une ou l’autre. Je les appelle le chemin extérieur et le chemin intérieur.

Si l’on est enclin à choisir le chemin extérieur, les préoccupations concernant l’adaptation et la résilience locale passent au premier plan, comme en témoigne le Transition Network (Réseau de transition) et le Permaculture Movement (Mouvement de la permaculture). Pour ceux et celles qui sont sur la voie extérieure, le développement communautaire et les initiatives locales de développement durable auront un grand attrait. La politique des partis organisés semble moins attrayante aux personnes de ce stade, cependant. Peut-être que la politique est considérée comme une partie du problème, ou peut-être est-elle simplement considérée comme un gaspillage d’efforts lorsque l’action réelle a lieu au niveau local.

Si l’on est peu enclin à choisir la voie extérieure, soit à cause de son tempérament ou des circonstances, le chemin intérieur offre son propre ensemble d’attraits.

Choisir le chemin intérieur implique la reformulation de l’ensemble en termes de conscience, de conscience de soi et/ou d’une certaine forme de perception transcendante. Pour quelqu’un sur ce chemin, ceci est considéré comme une tentative de manifester le message de Gandhi : «Devenez le changement que vous voulez voir dans le monde» au niveau personnel le plus profond.

Ce message est exprimé de façon similaire dans l’ancien adage hermétique : «Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas; ce qui est au-dessous est comme ce qui est au-dessus». Ou dans un langage clair : «Pour guérir le monde, commencez d’abord par vous guérir.»

Cependant, le chemin intérieur n’implique pas un «retrait dans la religion». La plupart des gens que j’ai rencontrés et qui ont choisi une voie intérieure confèrent aussi peu d’utilité à la religion traditionnelle que leurs homologues sur la voie extérieure n’en confèrent à politique traditionnelle. La religion organisée est généralement considérée comme faisant partie du problème plutôt que comme une solution. Ceux et celles qui sont arrivés à ce point ne portent aucun intérêt à l’évitement ou au soulagement de la douloureuse vérité, ils souhaitent plutôt lui créer un contexte personnel cohérent. Une spiritualité personnelle d’une sorte ou d’une autre convient souvent pour cela, mais la religion organisée le fait rarement.

Il est important de mentionner qu’il y a aussi la possibilité d’une difficulté personnelle grave à ce étape. Si quelqu’un ne peut pas choisir un chemin extérieur pour une raison quelconque et résiste aussi à l’idée de croissance intérieure ou de la spiritualité comme réponse à la crise d’une planète entière, alors il est vraiment dans une impasse. Il existe quelques autres portes qui mènent hors de ce profond désespoir. Si on reste coincé ici pour une longue période de temps, la vie peut commencer à sembler terriblement sombre, et la violence à l’égard du monde ou de soi peut commencer à sembler être une option raisonnable. S’il vous plaît, gardez un œil vigilant sur votre propre progrès et, si vous rencontrez quelqu’un d’autre qui peut être dans cet état, s’il vous plaît, offrez-lui une oreille attentive.

D’après mes observations, chaque étape successive contient environ le dixième de la population de celle qui la précède. Ainsi, alors que peut-être 90% de l’humanité est à l’étape 1, moins d’une personne sur dix mille sera à l’étape 5 (et aucune d’entre elles n’est susceptible d’être un politicien). Le nombre de celles qui ont choisi la voie intérieure au stade 5 semble aussi être d’un ordre de grandeur plus petit que le nombre de celles qui sont sur la voie extérieure.

Pour ma part, j’ai choisi un chemin intérieur en réponse à ma prise de conscience de l’étape 5. Ce qui me convient bien, mais naviguer sur cet(te) imminent(e) (transition, changement, métamorphose – appelez ça comme vous voulez), requerra de nous tous – peu importe les chemins choisis – de coopérer dans la prise de décisions éclairées lors des moments difficiles.

Meilleurs vœux pour un voyage de longue durée, passionnant et enrichissant.

***

Source : http://adrastia.org/gravir-lechelle-de-la-conscience-paul-chefurka/

site de référence : adrastia.org

***

Lecture complémentaire :

Vincent Mouret, témoignage sur une prise de conscience

Une vidéo :

 

 

 

 

 

 

M.G. pour les Moutons Enragés

69 commentaires

  • GROS

    La même question posée plus justement au regard du « modèle » qui nous est servi ici et qu’on nous présente comme tellement pertinent qu’il faudrait le gober tel quel… :
    « Quel est votre niveau actuel sur l’échelle du pessimism porn ? »

    • JBL1960 JBL1960

      @ GROS = Très juste.

      C’est très intéressant ce texte et pour faire court, c’est en de nombreux point similaire au cheminement qui m’a permis de m’éveiller alors que je ne comatais pas, mais avais un voile devant les yeux, où plutôt des œillères placées par la pression de la société dès ma naissance. Et que j’ai expliqué très précisément dans l’un de mes premiers billets de blog ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/22/tep-zepi-le-temps-zero/
      Et dans le schéma, celui-ci est encore plus probant dans la similitude avec le texte plus haut ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/13/le-changement-de-paradigme-cest-maintenant/

      Moi aussi, je pense qu’on a pas besoin de convaincre 100% des gens, et que seuls 10 à 15% suffisent.
      Et cela a été parfaitement expliqué par Résistance71 dans sa solution à 10% mais plus intéressant, par Mohawk Nation News qui a rajouté une dimension supplémentaire à cette équation, en y introduisant la théorie du 100ème singe ► https://resistance71.wordpress.com/2015/10/15/resistance-politique-leffet-du-100eme-singe-ou-la-solution-a-10/

      • JBL1960 JBL1960

        Voici l’équation proposée avec la solution à 10% (que j’estime moi à 15%) de la population mondiale à atteindre pour faire la bascule ► https://resistance71.wordpress.com/2013/07/11/resistance-politique-dune-idee-minoritaire-au-plebiscite-la-solution-a-10/

      • GROS

        Le monsieur nous dit quand même à demi-mot que plus on monte dans les niveaux de son modèle, moins on n’a d’autre choix de vie que celui de l’inactivité contemplative.
        Ouéééé…

      • donarmando

        La spiritualité, si elle ne mène pas à une incarnation et donc à sa mise en action dans le quotidien, reste une coquille vide. Au contraire de l’inactivité contemplative elle demande un investissement dans l’aboutissement de ces principes sur le plan qui nous concerne. Aujourd’hui de nombreux aspects théoriques spirituels ont émergés, mais la nouvelle période qui s’ouvre nous demande de les mettre en application … concrète. Et pour cela il faut que les personnes qui ont en conscience aient une force spirituelle forte pour aller au delà de la force actuelle qui tire le monde dans une impasse.
        C’est aussi peut-être pour cela qu’ici certaines personnes sont en colère de voir qu’en apparence « rien ne bouge » et que les individus se limitent à râler sans avoir une réelle volonté de changement. Mais tout passe par une mise en application personnelle avant de vouloir que les autres suivent. Et les changements d’ordre mentaux/spirituels ne se font pas au rythme humain mais à un autre rythme…

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        @GROS, l’auteur ne parle pas « d’inactivité contemplative », il dit simplement que chercher une « solution » pour réparer les multiples désordres engendrés par l’humanité est un gaspillage d’efforts puisqu’il n’en existe aucune à la porté de l’humain, en clair il est trop tard pour corriger le tir. C’est cela la prise de conscience ultime.

        A partir de là, chacun empruntera le chemin qui lui convient, non pas en prévision de corriger le passé, mais bien pour bâtir autre-chose selon son propre ressenti et ses aptitudes, en s’insérant dans un mouvement commun. On ne parle pas là de repli sur soi, ni d’attentisme. Ce qu’il faut retenir, à mon sens, c‘est : quel que soit le chemin individuel choisi, ce sont nos futures actions conjointes qui permettront une métamorphose de notre monde … ou son déclin …
        M.G.

    • JBL1960 JBL1960

      @ Gros = Ouééé c’est pourquoi j’ai bien spécifiée que j’étais pas en accord avec tout ce que disait le monsieur…

      Comme le disait Malatesta, mais aussi Kropotkine ou Landauer, « Nous ne voulons pas dire pour autant que pour faire la révolution, il faut attendre que tous les ouvriers soient organisés. Ce serait impossible, vu les conditions du prolétariat, et heureusement ce n’est pas nécessaire. »

      https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/06/16/lorganisation-principe-de-la-vie-sociale-par-errico-malatesta-via-r71/ Malatesta (en oblitérant l’aspect le plus dangereux de sa pensée) est l’un des plus lumineux et donc éclairant sur ce point.
      C’est en réalisant le PDF de ces principaux écrits que j’ai pu affiner ma réflexion sur la nécessité de convaincre et non vaincre non pas ceux qui ne voulaient pas être convaincus, mais ceux qui sentent que l’Entraide est un facteur d’évolution et que si nous voulons la paix, nous devons la préparer au lieu de préparer la guerre !
      https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/06/pdferricomalatesta.pdf

      Je me suis beaucoup investie dans ce PDF, et pourtant je puis te dire qu’il est peu téléchargé, ce qui n’est pas très grave. Cependant que certaines lectures nous permettent des sauts « quantiques » et individuellement, c’est ensuite la synchronicité de nos lectures qui fait le reste…
      Et ainsi nous pouvons réaliser que « Nous sommes TOUS inter-reliés » comme l’exprime l’expression Lakota/Sioux « Mitakuye Osyasin » faut juste que nous l’intégrions, que nous laissions venir cette idée en nous, au lieu de se replier sur soi-même persuadé soit, qu’on fait partie des élus, soit qu’on y arrivera jamais.
      Abandonner la bête binaire quoi…

    • Exactement, on peut aussi se demander quel est le niveau de QI en relation avec le niveau de conscience !

      Malheureusement, beaucoup ou certain-e-s, même avec un niveau de conscience plus élevé, restent conditionné-e-s par la matrice et le système !

      Si son analyse et description de son échelle semble pertinente en relation avec l’aspect matériel de ce monde, elle est complètement en inadéquation avec le niveau d’évolution spirituelle, qui est le seul niveau que l’on pourrait prendre en compte, mais ceci serait péjoratif !

      En effet, ce monsieur oublie un fait, c’est que le niveau d’évolution de conscience est en relation directe et uniquement avec le niveau ou nombre d’expériences vécues karmiquement*, autrement dit, en fonction du nombre de vies passée successivement ici bas, sur Terre !

      Nous ne sommes pas tous égaux, et nous n’avons pas tous avancés de le même façon ou au même rythme… ce selon les erreurs commises, qu’ils fallaient compenser (karma)

      * du sanscrit karma, signifiant action = réaction…

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Avant de vouloir le comparer à quoi que ce soit il faudrait déjà se demander qu’est-ce que le QI, qui en a défini le protocole de calcul et surtout pour quelles raisons et dans quel contexte à l’origine. Quels sont les critères retenus permettant d’évaluer un individu et par opposition quels sont ceux qui ont été rejetés et pour quelles raisons. Ensuite on pourra commencer à parler de relation entre niveau de QI et conscience.

        Si son analyse et description de son échelle semble pertinente en relation avec l’aspect matériel de ce monde, elle est complètement en inadéquation avec le niveau d’évolution spirituelle, qui est le seul niveau que l’on pourrait prendre en compte, mais ceci serait péjoratif !

        Ce serait surtout réducteur !

        le niveau d’évolution de conscience est en relation directe et uniquement avec le niveau ou nombre d’expériences vécues karmiquement*, autrement dit, en fonction du nombre de vies passée successivement ici bas, sur Terre !

        C’est un postulat qui est loin d’être universel.

        M.G.

      • tobor tobor

        @ Atlante:
        Euh « la matrice du système » ? À quoi fais-tu référence ? un truc super éveillé ?

  • Billou223

    Je n’aime pas trop les modèles préconçus, mais je comprend mieux pourquoi je me sent si isolé au quotidien du coup, si au stade 5, il y a une personne sur 10 000, autant chercher des aiguilles dans des bottes de foin.

    • gnafron

      pourquoi les chercher ? tu en ferais quoi de ces « éveillés » ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • Billou223

        Sociabiliser avec des gens sur la même longueur d’onde ?.. Que ce soit de l’amitié, ou même se mettre en couple d’ailleurs, dans ce contexte ça serait sympa, regarder ensemble dans une direction commune…

      • gnafron

        pourtant je pense qu’on peut à tout moment dégringoler de l’échelle … facile de se prendre à n’importe
        quel jeu, de se mettre à vouloir « construire » , alors que l’acceptation de notre solitude fondamentale est essentielle à tout processus d’évolution https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    • JBL1960 JBL1960

      Comme le disait Gandhi (qui est critiquable aussi sur bien des points) « 1 seul individu conscient et debout, est plus dangereux pour le pouvoir que 10 000 individus endormis et soumis »
      https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/11/citationgandhi.jpg

      C’est précisément cette idée que j’ai utilisée pour illustrer mon billet sur https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/11/01/faisons-chuter-le-colonialisme-a-la-vitesse-de-la-chute-libre/
      EFFONDRER LE COLONIALISME ► Maître-pilier de l’Empire pour un changement de paradigme politique & social ► Déterminer l’E.R.R.E.U.R. et comment la corriger ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/10/pdflerreurr71102013.pdf

      Il suffit d’une seule personne qui trouve l’interstice au bon moment, et si elle est rejointe par quelques personnes placées aux bons endroits, comme des grains de sable on peut enrayer la machine à nous broyer, à nous tuer.
      Et remplaçons l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui, appliqué à différents niveaux de la société empêche l’humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés.
      C’est ça le SANS ARMES ni haine, ni violence, rien de plus, mais rien de moins !
      JBL

    • tobor tobor

      @ Billou223: Ce n’est pas parce qu’on est au même niveau d’éveil qu’on regarde dans la même direction!

  • Ned

    9999 bottes de foin c’est très volumineux sur la place du champ de foire ! Mais le 10 000 qui monte au sommet pour les haranguer va déplacer la masse en une seule phrase si besoin ! Rappelez vous Mai 68 ! seul compte ce 10 000ème mais il est bien seul (et inutile sans les 9999 autres !) .https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    • Rappelez vous Mai 68 ?
      Made in USA.
      D’ailleurs ton pseudo NED est bizarre. Une peu tendance us/soros.

      • Pignoufou

        Ça doit être le nouvel objectif du National Endowment for Democracy. Macron c’était un échauffement. Maintenant on attend l’antéchrist? Celui qui du sommet de sa pyramide de gens (de bottes de pailles) va inciter les foules à s’armer et à lui obéir. Cet harangueur divin qui saura la vérité mais qui usera de démagogie pour conduire son troupeau tellement il est bête et qui aura si peu d’estime et de compassion pour lui.
        Et oui, il sera bien seul du haut de sa pyramide. Et sans ses sujets le roi ne serait pas roi.

        N’attendons pas le 10000ème qui nous guidera. Vivons, prenons un chemin et nous n’aurons pas à craindre d’être l’un des 9999.

        edit: faut que j’arrête avec les négations.
        Que chacun soit son propre guide. Arpentons individuellement et collectivement les chemins de la liberté.

  • Panurgie

    C’est ridicule… Un modèle établi par un mec qui est dans une optique de rupture, qui veut se rassurer et surtout qui ne s’appuie sur rien.

    Le coup de la statistique inventée (1/10 000) me fait doucement rire, tout comme le découpage arbitraire et cliché au possible. Mais qui est néanmoins révélateur de certaines choses.

    On nous ressort encore le refrain des « éveillés », des « conscients » face au troupeau bêlant. Ça rassure le chaland dans son idéologie de rupture, ça le conforte dans son modèle de réflexion.
    Si tu es seul ce n’est pas parce que tu es éveillé, c’est parce que tu es inadapté à notre société, et ça c’est bien plus dur à entendre !

    Ce positionnement face à la masse c’est aussi l’occasion de se sentir différent, important, au courant. Bref c’est un moyen d’exister.

    Mais les limites d’un tel système de pensée apparaissent très vite, si je reprends le tableau ubuesque du dessus, au stade 4 précisément . On commence à s’enfermer dans une bulle, l’échange devient difficile avec la masse, vu que 95% des gens ne peuvent pas comprendre, ils sont « endormis », on discute alors avec des gens qui sont proches de nous dans les grandes lignes.
    On essaye bien de secouer ceux qui sont en « sommeil profond », mais au final la masse s’en fout royalement, ce qui confirme le système de pensée. En somme on dérive vers une idéologie exclusive, presque manichéenne, les « éveillés » qui sont dans le vrai voulant faire le bien face à la masse dans un système fondamentalement mauvais.

    Le texte du dessus démontre pour moi la naissance d’idéologies sur internet, le complotisme en est une. C’est une idéologie de négation de la société actuelle, elle la combat, en réécrivant ses fondements (Histoire, …), en substituant ses grilles d’analyse (économie, …), et en mettant en place un système d’information alternatif et d’idées prédéfinies.

    L’échelle de l’auteur ne vise qu’à rassurer et renforcer cette idéologie, et c’est en cela qu’elle est intéressante, mais aussi complètement biaisée et fausse.

    Ps: j’ai des éléments du 1/3/5, même si je dois être dans le 1, vu que je suis en désaccord.

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      « Si tu es seul ce n’est pas parce que tu es éveillé, c’est parce que tu es inadapté à notre société »
      Non, c’est notre type de société qui est inadapté à l’Homme

      « C’est une idéologie (le texte) de négation de la société actuelle»
      Non, ce texte est juste basé sur un constat bien réel de la société actuelle

      Panurgie, je ne peux que te conseiller de visionner la vidéo proposée en fin d’article, si toutefois les précisions qui y sont apportées peuvent te faire prendre conscience de ton erreur de jugement vis à vis de notre société et de l’état dans lequel l’Homme à mis sa planète dû à ses agissement inconsidérés …

      M.G.

      • GROS

        Non, c’est notre type de société qui est inadapté à l’Homme

        Tu as dû écrire ça très vite…

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        @GROS, comprendra qui voudra ou qui pourra, pas envie de développer …

        M.G.

      • Voltigeur Voltigeur

        Tu as donné la substance, libre à chacun de faire sa propre potion.. ;)

      • Panurgie

        Pardon MG mais tu réponds a côté, je n’ai pas nié les problèmes de notre société, je remets en question le biais idéologique de cette échelle, dans lequel tu t’inscris pleinement.

        Je ne peux pas regarder la vidéo pour le moment et je ne m’appuie donc que sur le texte.

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Panurgie, il y a quand même un paradoxe dans ton discours. D’un côté tu dis ne pas nier, donc reconnaître les problèmes de notre société, et d‘un autre tu nous reproches de ne pas être adapté à cette même société ! Donc, selon ton raisonnement, nous devrions nous adapter à une société malade et en subir ses dysfonctionnements. Pas très logique …

        M.G.

      • Panurgie

        Ce n’est en rien un reproche MG quand je parle d’inadaptation, d’ailleurs j’utilise le mot par défaut, et n’émet aucun jugement.

        Je ne reproche pas non plus l’attaque ou la critique du système, je note juste le manque de recul, les biais idéologiques, les facilités et l’enfermement dans une grille d’analyse que l’idéologie complotiste peut provoquer.

        Il n’y a pas de paradoxe là dedans.

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Panurgie, arrête de mettre cette « idéologie complotiste » à toutes les sauces, ça ne rend pas service au débat, même si effectivement certains en sont imprégnés. Nous parlons seulement de prise de conscience de la part des humains sur l’état de notre monde et leurs avenirs respectifs (monde & humains) qui sont bien évidemment intimement liés.

        Bref, je vois que nous sommes d’accord sur le fait que notre société ne va pas bien, c’est déjà ça. Là où nous divergeons complètement c’est sur le fait de subir (s’adapter comme dit GROS) ou non à l’évolution du monde telle qu’elle se présente, ou plutôt telle qu’elle nous est imposée. Sur ce point je recommande d’avoir une vision à long terme avant de se positionner, car si suivre le mouvement est bien pratique à certains égards, puisque cela nous maintien dans un confort matériel et intellectuel tout relatif, il ne faudrait surtout pas occulter l’accumulation de nos dérives passées, présentes et à venir qui risque de nuire fortement à notre survie, malgré le progrès …

        M.G.

    • Tu a oublié les éléments dans -3, -5, -10.
      Retournes te coucher et bonne nuit.

    • Pignoufou

      Et les dépressifs et les suicidés, ceux sont aussi des inadaptés à la société?
      Ou alors des gens qui auraient conscience d’un problème dans leur environnement mais ne pouvant en identifier la cause ne parviendraient pas à entrevoir une solution pour s’en sortir?
      Ou autre?

      • Panurgie

        Pignoufou c’est un autre débat, la dépression n’est pas un domaine que je maitrise bien. Mais je dirais que oui des gens se suicident ou tombent en dépression car ils sont inadaptés à notre société, ce qui est une cause de souffrance. Même si l’inadaptation (social, pro,etc..) n’est pas la seule raison je pense que ça à son importance.

        Le nombre de suicide augmente chez les chômeurs, par exemple. Il faudrait regarder l’épidémiologie du suicide pour être sûr d’une corrélation entre suicide et ceux qui sont inadaptés à notre société (en plus il faut définir où placer le curseur des « adaptés »,etc…).

        Bref c’est un autre débat, mais qui est je pense primordiale vu le nombre de décès.

      • Pignoufou

        Ok, je vais pousser la provoc un peu plus loin et réduire le champs de la société.

        Dans une classe ou une cours de récréation, un enfant est persécuté et est la victime d’agressions (verbales, puis physiques) d’un individu ou d’un groupe d’élèves.
        Soit il est fort et n’a pas besoin de s’adapter, il saura repousser ses assaillants et sortir du système qu’on veut lui imposer.
        A savoir le système dominant/dominé dans un groupe social malade et en dégénérescence. Comme une meute de loup confronté au stress d’être enfermée dans un zoo ou en manque de ressources (nourriture). Ils évacueront leur stress en maltraitant le plus faible. Un système ou le dominant n’accepte plus, ou ne peut plus supporter son fardeau.
        Donc le gamins un peu faible, si il veut s’adapter à son environnement, n’aura d’autre choix que de trouver une victime à son tour. Parce que c’est ça être adapté à notre société, être capable de reproduire sa violence. Pour toi les inadaptés sont ceux qui vont sombrer ou réussir à s’en détacher?

        Allez Maurice, toujours plus loin.
        Qu’en est-il d’un enfant qui naît dans une cellule familial violente et pédophile? Soit il n’est pas adapté et sombre ou fugue? Soit il est adapté et devient un violent psychopathe pédophile à son tour?
        A aucun moment on ne pourrait se pauser la question de savoir si c’est pas la famille qui n’est pas adapté à élever un enfant. Ce genre de familles, elles existent. Mais que doit-on faire? Demander à l’enfant de s’y adapter et tant pis pour les inadaptés? L’ignorer? La combattre? Vouloir la changer? Si tu veux la changer ou la combattre, c’est reconnaitre que c’est parfois le groupe (la société) qui doit s’adapter.

      • engel

        Malheureusement pas besoin qu’ils soient en Zoo pour développer ce type de comportement.
        « Le souffre douleurs » est dénommé « oméga » dans la nature.

        Ce qui en dit long sur la capacité naturelle de la psyché animale(hominidé inclus) de se décharger sur autrui, afin de palier ses propres carences et gérer ses inhérentes frustrations.

      • Panurgie

        Pignou désolé mais les comparaisons finissent plus par noyer ton commentaire qu’autre chose. Je veux bien échanger avec toi, mais je vais avoir besoin que tu te reformules tes propos car entre les comparaisons animalières et le parallèle avec la pedophilie, je ne suis pas complètement sûr de voir le rapport, même si je crois comprendre, ça manque de précisions et de concision…

      • @au panurgiste. Il est vrai que tu ne maîtrise pas toujours tout.
        je dirais même que tu ne maîtrises pas grand chose, et pourtant cela ne t’empêches pas d’avoir des avis sur tout , et surtout des avis sur ce que tu ne comprends pas..

      • sephiros

        en Egypte il y avait une sorte de déchargement ou tous les gens se défouler sur une personne par la parole puis l’envoyer mourir dans le désert
        panurgie je ne comprend pas en gros il ne faut rien dire ,fermer les yeux sur tout et suivre le mouvement nocif des gens sourd , aveugle
        je monte au stade 5 dans mon cas avec des petites dépressions de temps en temps des fois je passe des nuits a ne faire que pensé sans dormir , j’éprouve de mauvaise émotions sur les gens qui ne veulent absolument rien comprendre (j’ai un mal être de voir ses choses et d’être impuissant comme dans un rêve ou on courre après une personne que l’on ne rattrape jamais)
        je suis toujours dans ma bulle déconnecter du monde depuis mes 8 ans mon chemin est intérieur d’ailleurs je trouve toujours quelque chose a faire pour évacuer cette pression intérieur (du sport 7h mini par semaine) et souvent se n’est pas assez pour tout vider du coup je médite
        la présence du vivant dans les forêts et meilleur pour moi que les gens qui décide de ne rien voir
        panurgie tu trouve complotiste le fait de dire que la qualité de l’eau,et que le vivant est détruit a grande vitesse , que la nourriture devient nocif pour un bénéfice d’argent empiler dans des compte offshore
        suivre le mouvement n’ira plus bien loin
        sa me fait penser au gens qui n’écoute pas quand tu leur dit sa va te tuer si tu avale sa et il continue jusqu’a ce que la maladie arrive et la il sorte seulement la tête de leur illusion pour mourir sans même se rappeler se que tu leur a dit et a répéter je comprend pas je vie normalement
        panurgie le peuple saute dans le puits tu saute dans le puits pour t’adapter a lui? ou tu est éveiller et tu te dit que si tu saute tu va mourir et que tu va polluer le seul point d’eau potable et privé tes enfants d’eau
        ton discours comme celui du peuple et qu’il ne se souci que de lui (votre expression je la connais « nous on le verra pas sa »)

  • engel

    Le mec serait très bon pour écrire les chroniques d’horoscopes matinales.

    Encore une pignole de néo-spirite à la sauce « je vous classe et vous flatte dans le sens du poil en suggérant que vous êtes vers le haut de l’évolution spirituelle ».https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif
    Sur ce sujet tout a déjà été dit et redit.
    Que ce soit part la religion, la philosophie véritable (de la sagesse), ou même les proverbes, le chemin de l’évolution physique et transcendantale vers le « bonheur » est, depuis des millénaires, révélé aux hommes(et femmes).
    ..Mais pas aux lavettes!

    Pour cela, il faut un courage qu’effectivement peu manifestent.

    C’est vrai que se remettre en question en permanence, arrêter d’accuser autrui de sa propre destinée et de ses propres malheurs existentiels, cela est fort traumatisant.
    …Tandis qu’il est si facile et si simple de rejeter la faute sur la malchance , la vie, le monde, la société, les pauvres, les riches… en fait sur tous « les autres », mais pas soi.

    Bien à vous et bonne continuation

    PS: Oui je sais, « je suis un pragmatique sale con fort dérangeant ». …C’est donc pas la peine de me l’expliquer.

  • Dans un sens, ce qui est dit peut flatter l’ego, on ne fait pas partie de la masse.
    De l’autre, lisez bien et ressentez ce dont il est question: la situation de quelqu’un au niveau 4 ou 5 est vraiment difficile, souffrante. Tout comme certains s’imaginent qu’il est facile d’être un croyant parce qu’on se raccroche à quelque chose, – alors que c’est une épreuve quotidienne, une guerre interne pour se débarrasser de nos travers et ne pas tuer nos voisins – une personne « éveillée » dans le sens ici présenté, est une personne qui n’a d’autres choix que de lâcher prise et de comprendre que le fait de mener son propre chemin, sa propre guerre intérieure, va le mener vers la délivrance.

    Cette Liberté intérieure est pour moi La solution qui va alléger l’énergie sombre de la société en ce moment, et non pas une solution égoïste. Toute l’incarnation est un cheminement intérieur, tout ce qui est au-dehors est comme ce qui est au-dedans. Notre Liberté intérieure ne peut que mener chacune et chacun vers sa propre Liberté.

    A chaque problème dont nous avons pu débattre, nous avons constaté que la colère, la haine, la frustration … ne servent à rien si ce n’est à nourrir les égregores. Une fois les premières alarmes passées, on ne peut que se calmer, et s’unir en petits comités pour respirer, réfléchir, cultiver nos jardins intérieurs et extérieurs, …
    Il nous faut passer par cette dépression, cette guerre interne, ces souffrances pour comprendre. Et encore ! On se piège encore bien souvent tout seul ! Mais nous sommes humains, n’est-ce pas ?

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      Merci http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      M.G.

    • engel

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
      Être responsable, devenir adulte, dans le sens de ne pas avoir besoin de s’appuyer sur les autres , c’est déjà assumer sa souffrance, la regarder, l’étudier, la disséquer, la laisser grandir pour comprendre sa source, ses ressources, puis, seulement après…

      Il y a tellement à dire.
      Mais à quoi bon, les mots ne servent à rien.
      ..Pour qui l’accepte, seul le chemin compte.

      PS: Tout ceci n’est aussi, que des mots!!!https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

      • laspirateur

        Mais combien d’adultes ne parviennent qu’à s’isoler aujourd’hui en s’excluant socialement? Les liens sociaux ne sont harmonieux que dans une société harmonieuse, ils deviennent souvent très négatifs sans intérêts dans une société malade de consommation comme la nôtre.
        N’est pas donné non plus à qui voudrait être indépendant de le devenir mais on peut toujours parvenir à s’en rapprocher en faisant des efforts.

        Difficile aussi pour des personnes formatées aux discours des écoles de la ripoublique de devenir autre chose que ce qu’on leur propose.

        Quand à moi qui suis au niveau 6 de conscience, en chemin vers l’illumination totale du corps et de l’esprit, il m’arrive de trébucher et de retomber au niveau 1 et là le plus chiant c’est de repartir de 0!!!http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • Natacha Natacha

    J’ai du mal avec les graduations de un à cinq même si le cinq est le chiffre de la véritable métamorphose intérieure !

  • neuneu

    Pour ma part, je suis passé du niveau 3 au 5 en évitant la dépression grâce à ma lecture du livre de vie, ma compréhension de ce que nous sommes et pourquoi nous en sommes là m’a semblé alors évidente sans me réfugier dans la religion traditionnelle entachée de tant de scandales.
    Il faut lire ce livre en entier pour mieux comprendre et il est en téléchargement gratuit, je mets le lien pour qui veut.
    http://www.lelivredevie.com/index.php
    Ca n’est qu’un livre et je pense que les ME n’ont pas peur des livres, mais pour moi il a été salutaire.

  • logic

    le niveau de conscience 5 ne fait pas vraiment rêver car soit on doit encore dépendre des autres , soit on doit s’enfermer dans une spiritualité……
    ce monsieur a sans doute oublier de nous parler de l’homme aboutit, qui ne sera autre que celui qui alliera niveau de conscience et potentiel du corps, l’esprit conscient et incarné !
    qui n’est autres que l’humain complet ….

  • kalon kalon

    Plutôt que de parler de niveau de la conscience, on peut parler aussi du champ de la conscience !
    Champ étroit ou champ large http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • Balou

    Se libérer du connu

    « Quand l’homme percevra le mouvement de sa propre conscience il verra la division entre le penseur et la pensée, l’observateur et l’observé, l’expérimentateur et l’expérience. Il découvrira que cette division est une illusion. »

    http://www.chaouqi.net/index.php?2005/04/26/14-krishnamurti-se-liberer-du-connu

  • Un beau ramassi de …….
    Change toi même le monde changera
    On attend tous après les autres, on ce plein de tout et de tout le monde, on ce plein de nous meme, de notre propre monde( on croit que c’est rotshild qui fait tourner notre monde), c’est nous . Chacun de nous est le maître de son monde de son bonheur ou de son malheur, just do it

  • inam56

    « Pour les quelques-uns qui auront su s’élever au stade 5, faites nous part du chemin de vie choisi, extérieur ou intérieur ?  »

    Retour au stade 1 ? Qui semble tout à fait compatible avec la voie du chemin intérieur du stade 5, non ?

    PS: c’est bien le seul stade qui contient le concept de joie opposé aux concepts de problèmes qui se complexifient de stade en stade, non ? Dans le film « la vie est belle » de Benigni il incarne un stade 1 d’une conscience dépassant de loin le stade 5 de cet article, non ?

  • hello,
    éveillé ne veut dire réactionnaire ou révolutionnaire. c’est exactement l’inverse. l’etre éveillé se soustrait par sa prise de consciente aux conditionnements de la société pour ne plus la subir. etre révolutionnaire témoigne uniquement du niveau d’agressivite que vous etes capable de déployer dans votre opposition au systeme. La société est une manifestation du vivre ensemble chez les mamiferes. elle est élaborée chez les primates et hyper complexe chez les humains. le role du groupe est d’assurer la survie du groupe d’apres la compréhension de son leader….l’anarchie comme modele social est certainement la transition la plus pédagogique ( ds le sens de la démonstration ) vers un monde meilleur. vouloir changer le monde d’apres sa compréhension est une aberration intellectuelle incroyable car personne n’a le meme interêt a cause des differences d’évolution entre les indivividus. la classe unique pour tous les éleves de 7 a 77 ans n’a aucun sens …

    • Voltigeur Voltigeur

      Bonjour Schuss, tu ne penses pas que si la conscience est plus élevée, elle devrait permettre d’agir pour préserver ce qui peut l’être encore ? Nous ne sommes pas avares de dénonciations de scandales en tous genres mais; à part le constat ? …..

  • bonjour Voltigeur,
    une societe meilleure est toujours possible mais dans certaines limites qui sont imposées par le fait qu’une societe est le reflet des sujets qui la composent. malheureusement il y aura toujours des gens en avance sur la moyenne et des gens en retard également. donc les interets des uns et des autres divergent. si on parle du degre de conscience, ce sont generalement les moins eveilles qui prennent le controle de la société pour en tirer avantage (a leur niveau de conscience) car ils n’ont ni morale ni regret sur les actions qu’ils menent pour prendre le pouvoir. ils utiliseront la ruse, le mensonge, la perversion pour aboutir car la faim justifie les moyens. une personne eveillee a conscience du désordre qu’elle occasionne autour d’elle lorsque l’action qu’elle veut mener n’est pas en phase avec la societe donc elle ne le fait pas. c’est tout simple a comprendre. Maintenant, le combat politique pour une societe plus juste ou le combat pour l’ecologie sont ils possibles dans nos societes ? Nos societes occidentales sont le résultat de l’emprise des oligarques sur celle ci. cela a toujours ete et le sera toujours. seulement, les oligarques changent et leurs points de vue sur la societe aussi. il n’est pas difficile de comprendre par exemple qu’un attali ou un Bhl font la pluie et le beau temps en france et cela depuis des décennies. pourquoi sont ils si influents ? ils appartiennent l’un et l’autre a l’oligarchie qui controle notre societe. comment exercent t ils leur controle. de la maniere la plus simple, en appartenant a une communauté qui se sert les coudes et manoeuvre contre les autres membres de la société afin d’obtenir des provileges et des pouvoirs dans le but de renforcer l’influence de cette communauté. c’est veritablement un cercle vicieux. les hommes politiques font exactement la meme chose…fort de ce constat il est evident qu’on obtiendra aucun changement de l’oligarchie si cela ne sert pas ses interets. se battre contre l’oligarchie , c’est perdu d’avance car la population n’est pas fédérée pour lutter contre la minorité qui gouverne vraiment. on voit bien d’aileurs que cette minorité use de tous les stratagemes pour eviter une aggregation de la population contre elle. 1) en evitant d’etre publiquement identifiée ( l’anti sionnisme est aujourd’hui assimilé a anti sémitisme donc proces potentiels) 2) en diabolisant les personnes qui pourraient les attaquer individuellement (l’affaire dieudonné) 3) en creant des diversions vers d’autres sujets pour detourner la vindicte populaire etc…ils gouvernent et veulent conserver cet avantage ! l’initiative populaire est la seule alternance a ce systeme feodal. il faut faire connaitre les initiatives mais les medias sont aux mains de l’oligarchie. le bio et la parfaite illustration d’un combat mene par des consommateurs desireux de manger mieux. le mouvement est né dans les annees 1970 et s’est organisé sans l’aide de l’état qui a toujours essayé de denigrer ce mouvement (avec l’aide de la FNSEA). aujourd’hui les grandes surfaces essaient de surfer sur la vague. l’écologie n’a jamais pu etre prise en compte car ils ont déplacé le pb sur le plan politique (=enterrement de 1ere classe). pour resumer : denoncer les faits ne sert a rien . il faut faire. les asso type 1901 qui sont les meilleurs moyens pour installer une economie parallèle au bordel ambiant. mais cela ne pourra jamais concerner bcq de monde au départ car ca demande une sacree motivation ! de mon point de vue c’est le seul moyen de parvenir au chgt ; comme les bios l’ont fait !

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      @Schuss, tout à fait d’accord avec ta conclusion, à un petit bémol près, quand tu dis que « dénoncer les faits ne sert a rien », si, cela sert à informer, ni plus ni moins. Ensuite, « installer une économie parallèle » est également pour moi l’une des solutions, si ce n’est la plus importante, pour parvenir à un changement de paradigme, mais, comme tu le sous-entends, ça ne va pas se bousculer au portillon pour prendre des initiatives et parfois des risques, du moins dans les premiers temps, car l’Homme étant un mouton il finira par suivre le mouvement s’il le considère bénéfique pour lui …

      M.G.

    • Voltigeur Voltigeur

      C’est justement ce changement de société qui serait facile de mettre en place, pour peu que les gens se motivent. Tout le monde veut, mais personne ne se donne la peine d’aller plus loin que « l’envie ». Comme les éleveurs de vaches laitières, ils pourraient se mettre tous ensembles et envoyer les multi sur les rose, et non!! Ça tergiverse, ça râle et ça suit..

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Deux toutes petites raisons au blocage inhérent à notre société : Le fric et la peur.
        Supprimes le fric, la peur disparaît …

        M.G.

  • Ned

    Avec les mêmes ingrédients on fait toujours la même « chose » .
    Ce n’est pas la recette qu’il faut changer, c’est ce que l’on souhaite obtenir, puis les ingrédients, puis le four ( ça l’Univers s’en occupe et c’est ce qui préoccupe nos gouvernants), alors ce que l’on obtient et la consommation qu’on en fait conditionne TOTALEMENT notre manière de nous rassembler avec ceux qui ont une demande semblable !
    Je ne dit pas « identique », les lois de l’Univers sont plus subtiles que celles si lourdes de cette planète dite la Terre.
    Dans la Bible des origines, celle en caractères Hébraïques il est écrit : demandez et vous recevrez !https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif
    Et cela nous à été retranscrit, dans toutes les langues, par exigez et vous aurez ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif
    Et c’est ainsi que se comportent la plupart des « humains » aujourd’hui !

    Glissons nous humblement dans la nouvelle énergie proposée par l’Univers sans essayer de la faire coïncider avec celle ancienne d’une société terrestre qui n’as plus rien à faire ici … que d’y mourir !

  • Balou

    L’aventure de l’éveil

    L’éveil est un état de conscience différent, proche du tout jeune enfant, qui offre un regard frais, et complet sur le monde. Le décrire tient de la gageure, car il dépasse la compréhension intellectuelle, et le définir avec des mots est donc impossible. Les mots égarent, plus qu’ils ne guident, lorsqu’ils tentent de nous révéler quelque chose au delà de l’entendement. On pourrait dire que l’éveil, c’est un état dans lequel on est connecté à tout, on ressent tout, et on sait qu’on fait partie de ce tout… sans pour autant le concevoir intellectuellement.

    Paradoxal, n’est ce pas ? En fait, on pourrait parler de « vrai savoir ». Dans la vie, on ne sait rien. L’être humain naît et meurt sans rien savoir véritablement. Mais dans l’éveil, la part de nous qui sait est là, elle communique avec nous, et on sait… véritablement.

    L’éveil n’est pas quelque chose de constant, ni d’acquis. On peut atteindre l’éveil, et le perdre dans la minute qui suit. On peut être éveillé des secondes, des minutes, des heures, des jours, des semaines, des mois, ou même des années, et subitement ne plus l’être. C’est un petit peu comme la joie, on l’éprouve aléatoirement, un instant on est joyeux, et celui d’après on ne l’est plus. On ne peut pas vraiment commander à cela, mais on peut s’offrir un cadre de vie favorisant l’apparition de la joie. Il en va de même pour l’éveil. Une vie spirituelle, et sereine, proche de la nature, est plus encline à déclencher en nous l’état d’éveil.

    Comment atteindre l’éveil ? En commençant par abandonner sa recherche ! En effet, celui qui cherche l’éveil ne le trouve que lorsqu’il abandonne. dans le taoïsme, on parle de Wu Wei, ou Non-Agir.

    […]

    http://aucoeurdelunivers.forumactif.org/t749-l-aventure-de-l-eveil

    • bonjour balou,
      le petit enfant n’est absolument pas éveillé , loin de là. il est bien dans le moment présent puisque son mental émerge mais sans le comprendre. l’eveil c’est etre dans le moment présent avec la conscience de s’y trouver. c’est pas tout a fait pareil. les formules du style vivre son enfant interieur veulent tout et ne rien dire car chacun interprete a sa maniere…pour parvenir a l’éveil il faut donc dans un premier temps comprendre que l’on’existe et s’identifier comme different de la source qui nous donne la vie. qd cette etape de l’individualisation est franchit, il faut faire l’effort de revenir dans le present en se detournant du mental qui a permis l’individualisation (en creant des cadres de référence : ce qui est moi et ce qui ne l’est pas). cette étape est la plus difficile car elle fait sauter le cadre de sécurite qui nous entourait jusqu’a lors. les démons sortent de leur boite, les personnes prennent peur et retournent se refugier derriere leur mental. voila pourquoi l’eveil et si dur a atteindre. la peur est le ppal obstacle a sa réalisation !

      • Bonsoir les amis :)

        Pour moi la formule « vivre avec son enfant intérieur » signifierait plutôt de contempler le monde avec ses yeux d’enfant, c’est à dire sans conceptualiser, voir les choses telles qu’elles sont dans son état premier, réel donc et pure.

        Akasha.

      • Balou

        Tout à fait, Akasha. C’est ce que nous appelons la conscience, qui est le fruit de notre expérience mentale construite par notre vécu, par notre passé, qui déforme notre regard et nous empêche de voir les choses telles qu’elles sont. L’éveil c’est ici et maintenant, la conscience c’est le passé. Le jeune enfant n’a rien à envier à l’adulte côté éveil.

      • le mental et l’expérience du vécu sont a l’opposés l’un de l’autre.
        – le mental est un outil de l’esprit qui permet de cataloguer des criteres dans le but de caractériser , analyser, comparer des situations. rien de plus.
        – l’expérience, le vécu ne passe pas forcément par le mental qui analyse. les animaux vivent des expériences sans pour autant les cataloguer. l’humain fait la meme chose. assimiler l’un et l’autre est une confusion. # la conscience c’est le passé # ; comment pouvez vous soutenir une chose pareille ! quand on dit que je suis conscient de telle chose , on évoque notre etat de perception des choses au moment ou l’on parle, mais les choses évoquées, elles , peuvent appartenir au passé…autre exemple. prenez conscience de votre respiration. cete phrase ne vous projette pas dans le passé, c’est le présent qu’elle évoque. encore un exemple ; sciences sans conscience n’est que ruine de l’ame. dans cette citation l’auteur juxtapose deux réalités ; la science qui est du domaine du savoir mental et la conscience. pour cet auteur la conscience est différente du mental et aurait une vertue de guidance que n’a pas le mental. autre confusion # l’éveil c’est ici et maintenant # ici et maintenant s’appelle le présent et rien d’autre. l’éveil n’est pas un temps. l’éveil est une ouverture de la conscience a toutes les dimentions de la réalité. dans la conscience supreme il n’y a ni passé ni futur car la conscience supreme donne « accès » a la nature causal des faits. cette nature est permanente mais présente sous une forme si subtile que le mental qui segmente tout ne peut pas le percevoir. si cela n’etait pas vrais le monde matériel se serait écroulé depuis belle lurette. ne confondez pas tout.

    • suite,
      l’eveil n’est pas transitoire. si on atteint un certain stade de conscience, ce niveau est définitif, aucun retour en arriere n’est possible. le savoir (avoir) lui par contre est impermanent . ce que l’on acquiere, on peut le perdre, comme un objet exterieur a nous meme. la conscience n’est pas un objet que l’on peut acheter ou acquerir, elle est là. la conscience est la source de tout ce qui est. en tant qu’individu je suis donc une part de cette conscience. mais comment ouvrir sa conscience a cette réalité ? c’est hyper simple :
      1) je dois parvenir a m’identifier comme un etre distinct de mon environnement. ca prend des années. l’instruction, l’éducation, les savoirs oeuvrent dans ce sens.
      2) quand l’ego est enfin construit, il faut s’en servir comme d’un outil de differenciation de ce qui m’habite. les ennuis commencent a partir de là. suis je le corps physique qui me fait mal ? suis je les émotions qui me troublent ? si j’arrive a dire non a ces deux questions c’est que je suis celui qui pose les questions et qui observe l’ensemble. je suis la conscience universelle qui s’exprime a travers un prisme particulier qui est ma personnalité, mon égo, mais je ne suis pas l’égo. voila ce qu’est l’éveil de la conscience. qd le voile est levé plus jamais il ne retombe…

      • Balou

        schuss> l’eveil n’est pas transitoire. si on atteint un certain stade de conscience, ce niveau est définitif

        Désolé mais si tu l’avais vécu, tu ne pourrais pas en parler en ces termes. Ce que tu décris reste dans le domaine de la conscience, du mental, de la conception.

        L’éveil est au-delà de l’entendement :
        «On pourrait dire que l’éveil, c’est un état dans lequel on est connecté à tout, on ressent tout, et on sait qu’on fait partie de ce tout… sans pour autant le concevoir intellectuellement.»

      • # conscience, mental et conceptualisation sont du meme domaine # Pas du tout. la conscience est la force de l’univers qui créer tout ce qui est. le mental et une qualité de l’esprit qui permet de borner un domaine, d’en définir les contours. cela n’a rien avoir. la conscience recouvre toute une palette de degrés. la vigilence est une conscience de base. l’empathie est une conscience plus évoluée. la conscience supreme que l’on nomme éveil est le degre le plus élevé. dans la vigilence, la conceptualisation est absente de meme que dans l’empathie… # si tu l’avais vécu [ sous entendu l’éveil ] tu ne parlerais pas comme cela #. cette phrase est un jugement prononcé sur autrui alors que tu ne me connais pas. le jugement est une barriere du mental qui empeche l’éveil…

  • Bonsoir,
    Pour moi atteindre le fameux 5eme niveaux décrit par l’auteur n’a rien d’extraordinaire, c’est vraiment la base, le minimum légal lorsqu’on s’inscrit dans la durabilité d’une voie spirituelle.

    C’est la prise de conscience primaire ou primordiale c’est prendre conscience du monde matériel, ensuite vient l’agitation intellectuelle, alors que la suite est le monde causal (plan mental supérieur), c’est la recherche de notre condition spirituelle, on dois dans un premier temps apprendre à apprivoiser le petit singe dans notre esprit qui brouille notre « vue », le singe fou (ou remuant) nous fait descendre dans le plan inférieur (l’intellect), car nous restons empêtré dans nos tâches du quotidiens, nos petits soucis matériels ou d’égo. Alors que le plan causal nous élève, on sort du plan du bas astral lié à l’égo et au matériel.

    Pour pouvoir avoir la bonne « vue », la méditation reste le meilleurs moyens, car on apprend à dompter le « singe fou » on fait entrer la vue vers l’intérieur afin d’en déceler les racines de la souffrance, or la souffrance nait de l’ignorance ou encore de l’avidité et l’aversion, les poisons de l’esprit.

    Les 5 degrés d’éveils décrit dans l’article sont tous lié au monde physique, plan inférieur cela en vient donc à dire qu’on reste dans notre petite condition humaine de base, non éveillé et non conscient du monde phénoménal et donc encore moins du plan spirituel et astral.

    ON EST ENCORE BLOQUE DANS LES BASSES VIBRASSIONS.

    Cela va correspondre aux auras allant du jaune, orangé, à rouge ou les verts.
    Alors que les auras du monde spirituel vont des violet, rose, mauve au blanc éclatant pour ceux qui atteignent l’illumination ou les esprits du monde céleste.

    Une personne qui s’éveille au monde causal ouvre pleinement ses chakras qui alors seront bien aligné pour laisser monter le Prâna qui circule grâce aux nadis tous enroulé sur Chuchumna, inga et Pingala,

    Le 5eme niveau décrit dans l’article contremanderait au chakras racine tout en bas donc, alors qu’une personne qui commence à être bien éveillé se situe au chakras du troisième œil (don de l’intuition), qui est le 6 eme chakras correspondant à la glande pinéale. Dans ce cas on a un belle aura violette clair.

    Le développement spirituel est une quête antérieure mais qui n’empêche pas pour autant d’être ouvert vers l’extérieur pour aider son prochain à lui aussi trouver la bonne voie celle qui le mènera à son tour sur sa propre quête.

    Orné