Les engagements anti-charbon se multiplient à l’approche de la COP23…

Le Royaume-Uni et le Canada viennent de s’engager à exclure prochainement le charbon ” sale ” de leur mix énergétique. Quant aux Pays-Bas, ils envisagent une rupture totale avec le charbon. Cette évolution devrait se produire à l’horizon 2025 au Royaume-Uni et en 2030 au plus tard aux Pays-Bas et au Canada.

Vers un charbon moins polluant des deux côtés de l’Atlantique

Le Royaume-Uni et le Canada viennent de s’engager à réduire le rôle du charbon dans leur mix énergétique. ” Aujourd’hui nous annonçons que le Canada et le Royaume-Uni présideront une alliance mondiale visant à sortir du charbon non CSC “, ont déclaré Claire Perry, la ministre britannique du Climat, et Catherine McKenna, la ministre canadienne de l’Environnement à l’issue d’un entretien en tête-à-tête à Londres.

Il s’agit d’un engagement ambitieux, mais qui comporte néanmoins quelques réserves. Car dans cette déclaration, le mot clé est ” non CSC “, un sigle, signifiant ” capture et stockage du carbone ” et qui désigne une variété de techniques de séquestration de CO2 résultant, en l’occurrence, du brûlage de charbon. En d’autres termes, dès 2025 et 2030, le Royaume-Uni et le Canada ne laisseront plus leurs centrales à charbon rejeter du CO2 dans l’atmosphère, mais le capteront et le stockeront.

…/…

Les Pays-Bas s’apprêtent à dire adieu au charbon

Les Pays-Bas, quant à eux, ont annoncé une sortie prochaine et totale du charbon.

…/…

Par ailleurs, suite à une plainte de la fondation Urgenda, une décision de justice de juin 2015 a contraint les Pays-Bas à réduire leurs émissions de CO2 de 25 % par rapport au niveau de 1990 d’ici 2020.

…/…

Lire l’article complet

Auteur Anton Kunin, pour ConsoGlobe

Voir:

Projet de loi hydrocarbures : le charbon ajouté à la liste des substances interdites

La victoire des indigènes contre une mine de charbon en Colombie

Charbon : la France victime de ses voisins européens

L’ère du charbon semble enfin se terminer

Un commentaire

  • Il y a donc une technique qui permet d’éviter le rejet du CO2 ? Intéressant, mais ceci pour les centrales à charbon, par pour les poêles des particuliers.

    Je crois que nous avons du mal à comprendre qu’il n’y a pas d’énergie propre. Bientôt seul le nucléaire sera autorisé alors que c’est une catastrophe !

    Même si on essaie de nous faire croire qu’on développe des énergies dites renouvelables. Renouvelables, certes, mais avec des moyens dispendieux, énergivores, difficiles à recycler.