Voici le plan du Pentagone pour l’Europe…

C’est une projection analytique de Manlio Dinucci pour ilmanifesto.info. Proposé par Françoise G. Tous soumis à l’insatiable pieuvre hégémonique US, dont l’économie est plutôt en berne et CH. Sannat pose la question, l’extraction de pétrole russe bientôt interdite aux Américains? . Chouette perspective au cas où, nous sommes en première ligne..

En préparation de la visite du président Trump en Europe -le 24 mai à Rome, le 25 au Sommet Otan de Bruxelles, les 26-27 au G7 de Taormina- le Pentagone a présenté son plan stratégique pour le « théâtre européen ». Il l’a fait par la voix du général Curtis Scaparrotti qui, étant à la tête du Commandement européen des Etats-Unis, est automatiquement à la tête de l’Otan avec la charge de Commandant suprême allié en Europe. Au Sénat des Etats-Unis, le 2 mai, le général rappelle que « le théâtre européen reste d’une importance cruciale pour nos intérêts nationaux » et que « l’Otan nous donne un avantage unique sur nos adversaires ».

Cet avantage se trouve cependant à présent mis en danger par « une Russie résurgente, qui essaie de miner l’ordre international sous conduite occidentale et de se réaffirmer comme puissance mondiale ».

Général Curtis Scaparrotti à la tête du Commandement européen des Etats-Unis

Le Commandant suprême appelle les alliés européens à serrer les rangs autour des Etats-Unis pour défendre par tous les moyens l’ « ordre international » -celui qui est fondé sur la suprématie économique, politique et militaire de l’Occident- mis en péril par l’émergence de nouveaux sujets étatiques et sociaux.

Il concentre le feu sur la Russie, en l’accusant d’ « activités malignes et actions militaires contre l’Ukraine » (juste au troisième anniversaire du massacre de dizaines de Russes perpétré à Odessa le 2 mai 2014 par des néo-nazis ukrainiens sous direction USA/Otan). Mais la « menace » ne provient pas que de la Russie : les Etats-Unis -déclare l’amiral Harris, chef du Commandement Pacifique- sont défiés dans cette région simultanément par « une Chine agressive et une Russie revancharde ».

En réponse à ces défis, annonce Scaparrotti, le Commandement européen des Etats-Unis « est en train de revenir à son rôle historique de combat, en adaptant ses plans aux menaces que nous avons face à nous ». Il demande donc au Congrès d’augmenter les fonds pour la «European Reassurance Initiative », l’opération lancée par les USA en 2014 officiellement pour « rassurer » les alliés Otan et partenaires européens, pour laquelle 3,4 milliards de dollars ont été attribués en 2017. « De significatifs investissements sont nécessaires -souligne le général- pour augmenter dans toute l’Europe notre présence avancée, le pré-positionnement de matériels militaires, les exercices pour la préparation aux conflits ».

Le plan est clair et il est déjà en acte : transformer l’Europe en première ligne de la confrontation avec la Russie. C’est ce que confirme l’annonce, faite le 4 mai, que l’Armée USA en Europe a constitué un nouveau quartier général à Poznan, en Pologne, pour commander les plus de 6 mille soldats étasuniens basés en Pologne, Estonie, Lettonie, Lituanie, Allemagne, Slovaquie, Hongrie, Roumanie et Bulgarie, dans le but de « renforcer le flanc oriental de l’Otan comme dissuasion envers la Russie ».

Au déploiement sur le flanc oriental -comprenant forces blindées, chasseurs-bombardiers, navires de guerre et unités de missiles y compris nucléaires- participent les puissances européennes de l’Otan, comme le démontre l’envoi de troupes françaises et de chars d’assaut britanniques en Estonie.

Et l’armée européenne ? Dans la rencontre avec les ministres de la défense de l’Union européenne, le 27 avril à Malte, le secrétaire général de l’Otan Stoltenberg n’a laissé aucun doute :

« Il a été clairement convenu par l’Union européenne que sont objectif n’est pas de constituer une nouvelle armée européenne ou des structures de commandement en compétition avec celles de l’Otan, mais quelque chose qui soit complémentaire à ce que fait l’Otan ».

Le bâton de commandement reste donc solidement dans les mains du Commandant suprême allié en Europe, un général étasunien nommé par le président des Etats-Unis.

Manlio Dinucci

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

Ecco il piano del Pentagono per l’Europa

Edition de mardi 9 mai 2017 de il manifesto

https://ilmanifesto.it/ecco-il-piano-del-pentagono-per-leuropa/

Sans oublier:

Troupes françaises en Estonie :

https://www.youtube.com/watch?v=h508BONHRSw

Source Mondialisation.ca

Le point sur la Syrie – « Zones de désescalade russes » et bataille pour le sud

Comment l’armée allemande couvre les réseaux terroristes néonazis

La machine de guerre étasunienne en Afrique

Élections présidentielles en France. Falsification, mensonges, trahison : colère !

Un Mistral français rejoint la flotte américano-japonaise qui menace la Corée du nord

Le Canada en guerre et le lobby militaire en action. Jamais assez! Toujours plus!

Ça sent mauvais tout ça

 

5 commentaires

  • où la stratégie de l’Empire rejoint certaines prophéties…

  • kalon kalon

    Que de centaines de milliers de milliards dépensés par 0.01 % de l’humanité pour tuer et détruire ( si on peut appeler ce 0.01 % comme étant des humains ! )
    Et face à ces crapules, 99,99 % de gens qui ne demandent qu’a vivre en paix ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
    Ou est l’erreur ?

    • Leveilleur

      Hélas ce sont les 0.01 % qui font des lois qui les protègent de la grogne des peuples pour leur seul profit et de plus, ils ont l’armée et la police avec eux.

      L’argent peut acheter des lois, des juges, des ministres, des procureurs, des élus, des mercenaires, des sénateurs, des policiers, des militaires… bref corrompre beaucoup de gens pour garder le pouvoir sur les 99.99 %.

      Mais le jour où les hommes auront remplacés « l’amour du pouvoir » par « le pouvoir de l’amour » alors seulement nous aurons un avenir sur cette terre, mais pas avant.

      Il est clair que si l’homme ne change pas d’ici la fin de ce siècle, il n’aura pas d’avenir. Le profit doit laisser la place à la fraternité au respect de toutes vies, c’est le fermant indispensable à notre survie.

      Les hommes vils et cupides ne pourront plus régner longtemps, nous n’en avons plus le temps. L’humanité aurait déjà dû sortir de cet impasse vers lequel les mondialistes nous précipitent. Résistons leurs en devenant le plus autonome possible du système capitaliste, c’est la seule solution pour qu’ils disparaissent définitivement de nos vies.

      « Il n’est pas nécessaire du lutter contre le tyran, il n’est pas non plus nécessaire de se défendre contre lui. Le tyran se vaincra lui-même éventuellement. Les gens doivent arrêter d’accepter la servitude. Ils n’ont pas besoin de prendre quoique ce soit au tyran, ils doivent simplement arrêter de lui donner…. Lorsque le tyran ne reçoit plus et n’est plus obéi, il finit nu, sans force et sans pouvoir. Il finit par n’être plus rien. Il partage la destinée d’une racine laissée sans eau, sans nourriture, il devient un morceau de bois sec, mort… » « Étienne de la Boétie ».

      « Vous participez à un système machiavélique de manière plus efficace en obéissant à ses ordres et décrets. Un tel système ne mérite pas l’allégeance. L’obéissance à ce système équivaut à s’associer à l’enfer. Une personne intelligente résistera de toute son âme à ce système diabolique. » « Mahatma Gandhi. »

      « En définitive, une partie de l’humanité s’enfonce de plus en plus dans un matérialisme démoniaque, où l’immoralité et la destruction sont les seuls moyens pour accéder à la classe dirigeante.
      L’autre partie de l’humanité émerge de ce chaos, pour affirmer son identité et faire valoir ses droits à la libre pensée et à la fraternité. » « Pierre Lassalle. »

      « Notre humanité devient dingue, elle se détruit parce qu’elle a besoin d’être aimée. Nous ne savons même plus que la solution à notre souffrance est l’Amour de Dieu. Nos vies n’ont plus de sens parce que nous avons occulté Dieu de nos sociétés.  » « Nathalie Saracco ».

      • criminalita

        C’est très bien expliqué Leveilleur. Mais l’amour ne peut résoudre les problèmes. Il n’est qu’un fil rouge à suivre dont les hommes s’en égarent.
        Ma solution est plus concrète, il faut couper la tête à tous les politiques y compris les maires. Désolé d’être brutal mais il faut un remède de cheval.