Contre-info : Hôpitaux d’Alep : Ce jour-là les Russes n’y étaient pas…

Comme il est dit « Dans cette guerre acharnée de la communication qui atteint des niveaux de propagande orwelliens, comment savoir ? »

Mensonges

10 FÉVRIER 2016

Deux A-10 des forces aériennes américaines ont effectué des frappes sur la ville d’Alep le 10 février, détruisant neuf cibles, a annoncé le ministère russe de la Défense. Le même jour, le Pentagone a accusé Moscou d’avoir bombardé deux hôpitaux.

«Hier, à 13h55 [heure de Moscou], des avions américains A-10 sont entrés dans l’espace aérien de la Syrie depuis la Turquie et ont bombardé des cibles», a annoncé le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov.

Dans le même temps, le 6 février, le colonel Steven Warren avait déclaré que des avions russes auraient bombardé les deux hôpitaux de la ville d’Alep.

«Selon ses propos, quelques 50 000 Syriens auraient été privés de services vitaux», a fait savoir Konachenkov en soulignant que Steven Warren avait oublié de mentionner les coordonnées de l’hôpital et le moment des raids aériens ou ses sources.

«Aucun avion russe n’a effectué de frappes aériennes à Alep, le 10 février. La cible visée la plus proche se trouvait à plus de 20 kilomètres de la ville», a fait savoir Konachenkov, ajoutant que des appareils de la coalition encadrée par les Etats-Unis – aéronefs et drones – se trouvaient au-dessus de la ville.

On ne sait pas pour l’instant avec précision ce qui a été bombardé. «Je serai honnête avec vous : nous n’avons pas eu assez de temps pour identifier avec exactitude les cibles qui ont été bombardées par les avions américains. Nous allons étudier cela de près», a déclaré le militaire russe.

Les accusations sans preuves du Pentagone

Suite ici : https://francais.rt.com/international/15477-defense-russe-avions-americains-alep

LE 27 AVRIL 2016 : Un autre false-flag ?
MSF pris en flagrant délit de mensonge sur la Syrie ?
Les autorités russes ont rendu publiques des photos qui prouvent qu’aucune frappe aérienne n’avait été effectuée le 27 avril dernier, contrairement à ce qui est prétendu.

Le ministère russe de la Défense a démenti les informations selon lesquelles un hôpital aurait été la cible d’un raid aérien à Alep, dans le nord de la Syrie le 27 avril, selon le général de brigade Igor Konachenkov.

« La nouvelle sur le bombardement d’un hôpital d’Al Quds a été présentée par un grand nombre de médias internationaux comme un exemple de violation des accords américano-russes sur le cessez-le-feu. Nous avons vérifié ces informations et aujourd’hui nous allons vous présenter l’état des choses réel », a déclaré M.Konachenkov.

M.Konachenkov a présenté des photos qui prouvent que les informations sur un nouveau bombardement de l’hôpital n’étaient qu’une falsification.

Cette photo faite en avril 2016 montre un hôpital détruit.

La seconde photo de l’hôpital prise en octobre 2015 montre un bâtiment dans le même état, ce qui prouve qu’il n’y a pas eu de bombardement depuis.

Fin avril, l’organisation Médecins Sans Frontières a fait état d’une frappe aérienne de l’hôpital d’Al Quds, à Alep. Selon MSF, près de 50 personnes sont mortes dont des médecins et des patients. Les Etats-Unis ont imputé la responsabilité de cette frappe aérienne aux autorités syriennes et ont appelé Moscou à faire pression sur Damas.

Ces derniers jours, Alep est au centre de nouveaux affrontements. Des terroristes ont attaqué les positions de l’armée et des troupes des milices, mais les forces gouvernementales syriennes ont réussi à parer l’offensive des combattants terroristes. Plus de 100 civils sont morts suite aux frappes à Alep.

Une trêve est en vigueur en Syrie depuis le 27 février dernier suite à une entente intervenue entre la Russie et les Etats-Unis. Toutefois, la trêve ne concerne pas les organisations reconnues comme terroristes par le Conseil de sécurité de l’Onu. Les frappes contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI ou Daech), le Front al-Nosra et d’autres groupes terroristes se poursuivent.(Sputnik)

http://www.algerie1.com/international-2/msf-pris-en-flagrant-delit-de-mensonge-sur-la-syrie/

Dans cette guerre acharnée de la communication qui atteint des niveaux de propagande orwelliens, comment savoir ?

Source LesBrind’Herbes

9 commentaires