Après avoir sauvé sept personnes en Equateur, un chien-secouriste meurt d’épuisement

Le chien Dayco méritait bien un hommage, car les animaux sont trop souvent oubliés, et que certains de ceux-ci nous aident beaucoup et même nous sauvent la vie lorsque l’occasion se présente. C’est le cas pour ce chien qui a sauvé 7 personnes suite au séisme en Equateur, et qui sans relâche durant 4 jours a fouillé les décombres, jusqu’à en mourir d’épuisement…

13055758_923058524459330_5264765960145262357_o

Le chien avait une bonne réputation en ce qui concerne le sauvetage de personnes prisonnières de décombres et avait reçu plusieurs prix internationaux. Il a travaillé sans relâche dans les ruines quatre jours durant, avant de mourir d’épuisement.

Le chien Dayco, qui a sauvé sept personnes après le séisme en Equateur, est mort d’épuisement, rapporte le portail El Comercio.

Le chien travaillait dans le département des pompiers de la ville d’Ibarra (nord du pays) et avait une bonne réputation en ce qui concerne le sauvetage de personnes prises dans les décombres. Dayco, âgé de quatre ans, avait reçu plusieurs prix internationaux.

Quatre jours durant, Dayco était de service dans la ville de Pedernales, une des villes les plus touchées par la catastrophe naturelle. Il est mort sur le chemin du retour. Dayco a été enterré avec les honneurs sur le territoire du département. 

Le séisme, qui a fait 413 morts, s’est produit le 16 avril à 18h58 (23h58 GMT) à 20 km de profondeur, provoquant des « dégâts considérables dans la zone de l’épicentre », dans la province de Manabi (sud-ouest), « et aussi dans des lieux éloignés » comme Guayaquil ou Quito. Le séisme a détruit un grand nombre d’immeubles à plusieurs étages, hôtels, restaurants et logements résidentiels. L’état d’urgence a été décrété au niveau national.

Malgré des dégâts matériels importants, les infrastructures pétrolières « stratégiques » du pays n’ont pas été affectées et devraient continuer de fonctionner, a assuré le ministre des Ressources stratégiques Rafael Poveda.

Précédemment, le ministre équatorien des Affaires étrangères a rapporté que neuf pays avaient envoyé des experts chargés d’aider l’Equateur à surmonter les conséquences de la catastrophe et à retrouver des survivants sous les décombres.

Il s’agit du plus puissant séisme survenu en Equateur depuis plusieurs décennies.

Source: Sputniknews.com

 

11 commentaires

  • suzanna

    Il ne leur est pas venu à l’idée de le laisser se reposer un peu ?
    Sont cons ces sauveteurs, amis des bêtes, mon cul oui.

    • lilo

      Je suis d’accord avec toi… C’est révoltant !…..

    • Zugzwang

      Je crois qu’il faut prendre un peu de recul sur cette question est ne pas juger « à la volée ».

      Effectivement, ils auraient pu laisser le chien se reposer un peu, le problème étant qu’au même moment, des centaines de gens sont en train de mourir d’hémorragies, de faim de froid, de déshydratation, d’écrasement, d’étouffement sous les décombres…

      Dès lors la question est « doit-on laisser mourir les gens ou le chien ? ».

      Je ne sais pas quelle est la bonne réponse mais je vais m’abstenir de dire que les sauveteurs sont des cons. A leur place j’aurais peut-être fais le même choix.

      • fautoubenner

        on peut le voir comme ça …mais combien de vie aurait-il pu sauver en plus si il avait pu se reposer ne serait-ce qu’un peu ?
        c’est comme une équipe de SAMU, si elle roule à tombeau ouvert pour arriver plus vite sur les lieux et qu’elle se crashe en route où est le bénef si l’équipe est HS !?
        Ces gens sont coupables et responsables du sort de ce pauvre chien , maintenant ils ne l’ont plus … alors qu’il leurs était indispensable et qu’il aurait pu continuer à sauver des vies !

      • Zugzwang

        Je ne suis pas parti pris, je trouve que l’article manque suffisamment d’infos pour devoir prendre du recul. C’est d’ailleurs ce qui me fait penser que cet article est un prétexte à se défouler.

        Bien sûr que s’il s’était reposé, il aurait pu (et pourrait encore) sauver plus de vies… ou pas si les victimes en question décède durant le temps de repos. Etait-il le seul chien ? Cela n’est pas précisé, pas plus qu’il n’est précisé à quel moment les victimes ont été trouvées. Si les 7 victimes ont été trouvé le quatrième jour par exemple, il aurait été difficile de dire au chien d’arrêter.

        Le point de vu peut être très relatif, on peut en discuter. Pour moi c’est un peu comme quand un pompier se sacrifie pour sauver les victimes d’un incendie. Poussé par son « devoir », un pompier peut vouloir aller/retourner « au feu » pour sauver d’autres victimes, même s’il se sait très fatigué. L’accident est facile, et le pompier peut y rester… Dans cet exemple, personne n’ira cracher sur les pompiers pour dénoncer que leur collègue était trop fatigué « pour y aller/retourner ». On félicitera le pompier, son équipe, on louera leur travail malgré le drame. La mort d’un pompier aura peut-être permis de sauver de nombreuses victimes (exemple du 11/9).

        La difficulté avec les animaux, c’est qu’on communique très difficilement avec. Quand on décide de faire un chien sauveteur, on décide de ne pas lui poser la question et on décide aussi de ne pas lui demander son avis pour risquer sa vie en milieu dangereux pour sauver des gens. Accepter d’avoir des chiens sauveteurs, c’est accepter de mettre en danger la vie des animaux sans leur demander leur avis pour sauver des vies humaines. Il va de soit qu’on ne doit pas abuser avec ce « pouvoir », même si, « tous les pouvoirs ont tendance à abuser » (Montesquieu).

        Doit-on continuer à dresser des chiens sauveteurs alors ? Les avis m’importe peu en l’occurrence, du moment qu’on reste cohérent. Si la réponse est oui, il faut se dire qu’on prend le risque de voir mourir ces animaux prématurément, et ne pas prendre ce seul accident comme tremplin pour toutes nos insultes et notre indignation à l’égard des gens chargés d’exploiter (utiliser utilement) l’animal. Si la réponse est non, il faut dénoncer tout le système et ne pas se contenter de ce seul accident pour cracher sur les gens chargés de l’exploitation de l’animal. Encore une fois, je trouve cet article tendancieux et je ne suis pas surpris des réponses prévisibles.

        Donc, je relativise : ce chien est un pompier, il s’est sacrifié durant 4 jours durant pour sauver 7 victimes. MERCI à lui et merci au travail des maîtres-chiens qui ont permis ce résultat. Dayco, ont t’as pas demandé ton avis, ni pour être sauveteur, ni pour savoir si tu était fatigué, ni pour savoir si tu voulais continuer à chercher ou non. Mais ça c’était dès le début un parti-pris de la part des humains : il avaient un projet pour toi, que tu sauves des vies sans poser de question, et tu n’aurait pu avoir de sens qu’en menant à bien ton projet. C’est ce que tu as fait en sauvant 7 des notre, sans avoir ton mot à dire. Alors je te souhaite bonne continuation là où tu es, et si un jour t’as la possibilité de nous faire savoir si les animaux sont heureux ou non de faire ce que tu as fais pour nous, n’hésite pas à nous communiquer ta réponse parce qu’ici, on rame sur la question.

        Tout le monde est content d’avoir des pompiers, tout le monde est content quand ils risquent leur vie pour sauver les notre, personne ne crie au scandale quand l’un des leur se sacrifie dans l’exercice de ses fonctions. La seule différence avec un chien sauveteur, c’est que le pompier peut dire quand il refuse de se sacrifier ou quand il se sent trop fatigué. C’est le parti-pris que nous acceptons en recrutant des maîtres-chiens et en dressant les chiens-sauveteurs. Je ne sais pas si c’est bien ou mal, mais ça ressemble au sas s’un sous-marin qu’il faut fermer avant que tout le navire ne coule : condamner un compartiment avec ses occupants sans leur demander leur avis sous peine de perdre tout le navire, c’est le risque à prendre quand on monte dans un sous-marin.

        Pour moi il est évident que les gens qui ont pris cette décision ne l’ont pas fait en se disant « chouette on va tuer le chien ! ». Dayco était un partenaire de travail, une mascotte, un complice, un lien affectif et une confiance réciproque… D’après moi si Dayco a sauvé ne serait-ce que 2 personnes, alors le résultat de son travail est déjà une réussite. Après vient la question : faut-il le renvoyer pour un troisième victime ? Une quatrième ? Une cinquième ? Si certains pensent par exemple qu’il fallait arrêter après la cinquième victime, cela veut dire qu’ils pensent qu’on aurait du laisser 2 morts de plus dans les décombres… Alors oui, on peut insulter ceux qui ont pris cette décision, mais personnellement, je vais m’en abstenir. Je vais leur dire merci, même si c’était un choix difficile, parce que les 2 dernières victimes c’était mon petit frère et ma petite soeur (et pourquoi pas). Merci à eux et merci Dayco.

      • lily

        arrêtes de trouver des excuses… s’il était le seul chien ou pas, c’est pas une raison de le faire crever..
        Tant bien même l’état, l’U.E. donnent des milliards à droite à gauche et n’ont pas un sous pr un autre chien? pfff
        Résultat il est mort, vas chercher un autre maintenant quitte à le former.., mauvaises excuses..

      • Zugzwang

        Je ne cherche aucune excuse, je relativise vos propos. Je comprends que vous soyez « révoltés », pas content, pas d’accord… Je tentait d’argumenter contre les insultes faites aux décideurs. J’entends bien qu’à leur place « tu » aurais laissé mourir les victimes pour laisser le chien en vie. Et si les victimes étaient tes enfants, tu choisirait quoi ? Si tu me dis « le chien », c’est moi qui vais t’insulter.

        Je voulais jute apporter quelques arguments. Contrairement à certains :

        « s’il était le seul chien ou pas, c’est pas une raison de le faire crever… ». Mais la question n’était pas « est-ce le seul chien ? » mais bien « Peut-il encore sauver des vies », tu déformes mes propos et tu utilise ton invention pour dire que « c’est pas une excuse ». Facile ! Repars de mon propos, et argumentes (si tu veux) dessus. En terme d’excuses, de ton côté, aller chercher les explications de cet accident du côté du fric et de l’UE, ça mérite un hors-sujet.

        Quelle terrible conséquence au sauvetage de ces 7 personnes ! Il va falloir « former » un nouveau chien maintenant ! Alors qu’on aurait pu s’éviter cet effort si on avait laissé mourir les victimes… Voilà une belle excuse ! Je trouve ce raisonnement dramatique.

  • gerard51

    C’est « Paris Match » « Voici » « Détective » ou « Les moutons enragés » ici?

  • Pauvre bête c’est grave quant même, ils auraient dû la préservé, faire tourner les effectifs. Les animaux eux, ils ne comptent pas, ils se donne à fond ! C’était à son maître de faire gaffe, je trouve ça vraiment….http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

    Akasha.

  • …. et un  » humain » tue 100 espèces à tout jamais en 7 secondes
    j’espère que ce héros à 4 pattes est heureux et gambade avec ses amis dans un monde
    meilleur