France Info, Linky et le complotisme…

Dans son émission « Le rendez-vous du médiateur », la radio France Info a abordé le sujet du compteur intelligent Linky (écouter la séquence ici), expliquant qu’un vent de panique soufflait sur la France, et que celui-ci était non seulement injustifié, mais que les motifs avancés pour décrier le-dit compteur étaient conspirationnistes. Haaaaaa, le mot est lâché, si c’est faux, alors c’est conspirationniste, et donc l’ensemble des sites et médias qui évoquent le danger de ces compteurs, et des ondes émises par celui-ci, ne méritent aucune crédibilité.

linky-1961766-jpg_1746523

Pour étayer les propos, est interviewé Rudy Reichstadt du site Conspiracy watch.

Alors théorie du complot y’a-t-il avec le compteur Linky? Et surtout, émet-il des ondes par radiofréquence comme beaucoup l’expliquent?

Suivant le site d’ERDF, il n’en est rien, bien au contraire:

Cette technologie éprouvée et fiable utilise des infrastructures déjà existantes, et ne nécessite ni travaux, ni nouveaux câblages. Le CPL est couramment utilisé en domotique : commande de volets roulants, box Internet, commande des chauffe-eau à dis­tance, etc.

Le compteur Linky n’utilise pas de transmissions par radiofréquences.

  • Le signal circule dans les câbles du réseau électrique basse tension, jusqu’au poste de distribution du quartier où est logé le concentrateur, en se superposant au courant électrique.
  • Le concentrateur agrège les données d’un groupe de compteurs et les transmet, par GPRS, au Système d’Information Centralisé Linky. Le système Linky utilise le réseau de télécommunication existant.

Pourtant, des journaux ont bien expliqué que si, des radiofréquences étaient émises par les compteurs intelligents, pour le gaz comme pour l’électricité, comme ce fut le cas avec cet article du 03 Mars 2015 du journal La république de Seine et Marne:

Ils s’appellent Linky et Gazpar et composent la nouvelle génération de compteurs électriques et de gaz. Leur déploiement dans les foyers commence cette année.

Demain, vos compteurs d’électricité et de gaz seront intelligents. À la différence des compteurs électromécaniques ou électroniques d’aujourd’hui, ils ne nécessiteront plus l’intervention de techniciens pour la mise en service, les relevés ou la modification du niveau de puissance électrique dont profite votre foyer. Les futurs compteurs communiqueront par le biais d’ondes radio vers un concentrateur, lui-même relié au système d’information des opérateurs d’énergie. Toutes les interventions pourront ainsi se faire à distance, de même que la transmission des données de consommation.

En fait, c’est avant tout le compteur pour le gaz qui émet des ondes par radiofréquences, et non le compteur Linky:

Le compteur de gaz naturel Gazpar transmet les données deux fois par jour, en moins d’une seconde, par onde radio, vers un concentrateur, utilisant une fréquence de 169 MHz, proche des fréquences de la radio FM. Un deuxième niveau de communication est assuré par téléphonie mobile entre le concentrateur et le système d’informations de GRDF.

Pour Linky, ce n’est donc pas le compteur en lui-même qui émet des radiofréquences, mais le concentrateur qui reçoit les informations envoyées par les compteurs intelligents via les câbles électriques:

Il n’induit pas davantage de champs électromagnétiques à l’intérieur des logements que les compteurs actuels. Un deuxième niveau de communication est assuré par le réseau de téléphonie mobile entre le concentrateur et le système central d’ERDF.

Mieux même, le compteur Linky serait moins dangereux qu’un fer à repasser:

Linky est connecté à Internet, non pas par Wi-Fi, ou GSM, mais par un système de courant porteur en ligne (CPL), sur les fils électriques de la maison. S’il n’y a ainsi pas d’émetteur comme un routeur Wi-Fi pour la connexion internet, il peut y avoir un rayonnement au niveau des câbles.

Ce type d’émissions électromagnétiques est classé « cancérogène possible » par l’OMS. Cependant, le rayonnement du Linky est très faible. Selon les évaluations réalisées par l’Agence nationale des fréquences (ANFR), il est de 0,1 volt par mètre, soit 120 fois moins qu’un fer à repasser ou qu’un frigidaire, 800 fois moins qu’un grille-pain et 150 fois moins qu’une ampoule basse consommation.

Donc il n’y aurait pas à nous inquiéter? Et donc les informations délivrées par l’ADEME, l’Agence de l’Environnement et de la Maitrise d’Energie sont fausses, puisque dans un document disponible sur le site de l’agence, nous pouvons apprendre ceci: « L’affichage sans fil prévu par ERDF pose, quant à lui, la question de la sensibilité du grand public aux « ondes ». La puissance de l’émetteur est cependant au moins 100 fois inférieure à celle d’un téléphone portable pour des gammes de fréquences comparables ».

Cela ne devient-il pas difficile à comprendre lorsque l’on est novice? Alors pour bien saisir le problème, conspi à fond bien entendu, je vous invite à suivre l’ensemble des liens du sujet qui suit, et qui explique que le problème vient en fait des câbles:

Sur ce lien, Next-Up compare les arguments des communicateurs de Linky, et ceux des opposants, permettant ainsi aux consommateurs d’en tirer leurs conclusions.

Au-delà du Linky, c’est la problématique sur le danger, ou non, des ondes électromagnétiques, qui s’invite dans le débat.

L’OMS, même si elle considère que les radiofréquences utilisées par ces compteurs sont cancérigènes, (lien) dénie tout danger, ce qui est une position suprenante, alors que de nombreux chercheurs sont bien moins catégoriques.

Essayons de comprendre ce qui se passe.

Les appareils que nous utilisons tous les jours dégagent souvent un champ magnétique, et plus l’intensité électrique est importante, plus le champ magnétique augmente.

Sauf que l’utilisation brève de la plupart des appareils électriques fait que l’exposition est de courte durée, et dans le cas du Linky, le champ magnétique dégagé est continu, tout comme pour les lignes THT, ou les antennes relais, d’où le danger.

Les CEM (champs électromagnétiques) engendrent des phénomènes biologiques, et plus leur fréquence est importante, plus les effets sur notre santé le sont.

Si la fréquence de 100 kHz ne fait qu’induire des courants pouvant entraîner la stimulation de tissus excitables, celle de 10 MHz est plus problématique, et nous fait courir le risque de développer un cancer. lien

Les CEM d’extrêmement basse fréquence ont en tout cas été classés cancérogènes possibles pour l’homme par le CIRC (Centre International de Recherche contre le Cancer), après avoir consulté les nombreuses enquêtes épidémiologiques réalisées sur ce problème, démontrant clairement que le nombre de cas de leucémies enfantines augmentait en présence de champs magnétiques dans l’environnement des enfants. lien

Ajoutons que les enfants sont bien plus exposés que les adultes, puisque les chercheurs ont démontré que les ondes électro magnétiques pénétraient plus facilement dans leur cerveau.

Aujourd’hui, même si leur nombre est difficile a estimer, on considère que les malades appelés EHS (électro-hypersensible) représentent de 1 à 10% de la population. lien

Grâce à la mobilisation citoyenne, les sanctions prévues dans la loi autorisant la pose des Linky ont été retirées du texte initial : il s’agissait de pénaliser les opposants à l’installation de ce compteur à la hauteur de 1500 €, et aujourd’hui, refuser Linky est donc possible.

Pour comprendre les dangers de ce nouveau compteur électrique, il faut écouter quelques témoignages, notamment celui de Brigitte.

Elle est devenue insomniaque depuis 2009, date correspondant à la pose d’un wifi chez ses voisins, lequel l’avait manifestement rendu électro sensible.

Elle leur avait proposé de remplacer leur connexion internet par du CPL (courant porteur en ligne), ce qu’ils ont accepté.

La nuit qui a suivi, elle a eu des graves problèmes cardiaques, et dès le lendemain elle a vite repris le boitier CPL.

Depuis que ses voisins ont choisi le câblage blindé, elle peut enfin dormir sur ses deux oreilles. lien

Les radio fréquences du Linky, se situant entre 63 et 95 MHz, s’invitent dans tous les circuits, câbles, appareil ménagers de toute une maison, voire de tout un immeuble, et si les câbles ne sont pas blindés, elles se retrouvent dans l’air environnant jusqu’à 2,50 m de tous les équipements, câbles compris.

L’association « Next-Up » a réalisé un film démonstratif dans un logement équipé d’un compteur Linky, démontrant sans la moindre équivoque, les dommages que ce compteur provoque.

À ces risques, il faut en ajouter un autre, celui de l’incendie.

Au Canada, 105 000 compteurs communicants ont dû être désinstallés suite à la multiplication des incendies qu’ils avaient provoqué. lien

Pas étonnant dès lors que des consommateurs de plus en plus nombreux voient d’un très mauvais œil leur traditionnel compteur électrique remplacé par un Linky, à tel points que des municipalités ont délibéré et refusé l’installation de ces compteurs dans leur commune.

 

Source et article en intégralité sur Agoravox.fr

Certains journalistes tiennent parfois des propos plus que discutables, ceux de France Info viennent de faire encore pire… Il est tellement facile de perdre les auditeurs d’une radio dont les connaissance sur un sujet sont limités, sans même expliqué ne serait-ce qu’un minimum les réalités qui peuvent déranger…

Merci à Christophe pour l’information

3 commentaires

  • dereco

    Le problème clair est l’usage généralisé partout et excessif des ondes radio et micro-ondes pour à peu près tout, portables, wifi, les compteurs d’eau enterrés ( niveau énorme excessif du à la terre, surtout autour des antennes émettrices dont on oublie de parler ), de gaz, électrique, de chauffage partout mis sur chaque radiateur pour faire payer la vraie consommation de chaleur et obligatoire selon la loi, le wifi, les téléphones portables, et tout cela avec antenne relais émettant des kW tout autour surtout vers les pauvres en HLM dessous ces antennes émettant des kW souvent cachées ou dissimulées, exactement comme des fours micro-ondes laissés grand ouverts en fonctionnement, très dangereux, même à quelques dizaines de mètres ( de plus modulées à une dizaine de Herz, pile dans les fréquences électriques de nos cerveaux ).

    On va avoir chez nous toutes sortes d’espions et pas que linky !!
    Par exemple sur chacun de nos radiateur un mouchard radio, pour savoir combien nous consommons de chaleur, obligatoire suivant la nouvelle législation thermique en copropriété à chauffage collectif :
    https://www.ista.com/be/solutions/technologie/repartiteurs-de-frais-de-chauffage/
    https://www.ista.com/be/solutions/offre-premium/
    Bien pire que le linky, car mis partout tout près de nos lits et de nos cerveaux envoyant des ondes radio micro-ondes souvent juste pour savoir notre température et si nous nous chauffons de trop !!
    Pareil pour les compteurs de gaz, d’eau (envoyant beaucoup d’ondes fortes car souvent au fond de trous en terre peu accessibles aux micro-ondes ) !!
    A neutraliser avec des couches de papiers aluminium épais, et des couvertures dessus pour qu’il soit bien au chaud !!

    Il faudra cent ans et des centaines de milliers d’électrosensibles puis de morts, comme pour l’amiante pour admettre la réalité des morts lentement tués par toutes sortes de produits nouveaux poisons : ondes, nano particules ( comme les nano fibres d’amiantes qui percent nos micro cellules comme un poignard ), Roundup encore autorisé pour des années et mis partout dans notre nourriture, herbicides, pesticides, perturbateurs endocriniens mis partout, aspartate mis dans 200 médicaments bien plus dangereux que le sucre, ondes radio micro-ondes des portables, des antennes relais ( des kW rayonnés autour, comme des fours micro-ondes grand ouverts en marche au dessus de nos têtes ), compteurs, mouchards de chauffage sur tous nos radiateurs (pires que les linkys pour bien répartir la facture de chauffage ), neurotoxiques ( Thiazolinones mises partout car pas perturbateur endocrinien, mais bien pires car neurotoxiques tuant nos neurones même dans notre nez à moins d’une partie par million, ppm, donnant une explosion d’ Alzheimer ), faibles radioactivités, excès de médicaments mensongers avec souvent en plus des excipients dangereux (colorants, aspartame ), etc.. et tout cela en secret bien caché !!

    Il faut d’abord exiger une information obligatoire détaillée disponible de tous les ingrédients mis, subis ( comme les ondes excessives cachées ) ou utilisés dans tout ce que nous consommons , mangeons, respirons, buvons, avalons et touchons sur notre peau !!
    Il faut sanctionner très fortement ( prison et milliards d’€ en amendes , plus que les profits ) les dissimulations et mensonges criminels sur ces informations et sur les dangers, comme pour certains médicaments, le Roundup, mis partout, de plus en plus prouvé dangereux, ( autismes, morts lentes ), avec le mensonge du principe actif glyphosate, étudié sans l’excipient essentiel tensioactif pour multiplier son effet et son danger par 10, sans le dire, en perçant les parois des cellules vivantes, pour y faire entrer le glyphosate !!

  • A ce jour, 101 communes répertoriées le refusent. Les collectifs se créent, se fédèrent et s’organisent.

    Même s’il fallait en revenir aux bougies, je le refuserais. On a déjà bien assez de « raisons » de se payer un cancer pour ne pas en rajouter. D’autant plus que, si la mobilisation est suffisante, si les obstacles à son expansion sont majeurs, les autres sociétés hésiteront. Si on ne bouge pas contre le Linky, on verra les autres arriver. Est-ce bien ce que l’on veut ?

    Il faut absolument faire bouger les maires. Pour nous, c’est en cours. Et pour vous ?

    Je n’ai pas encore lu la loi française ni l’européenne. Mais il parait que les décrets d’application n’ont pas été votés. C’est à vérifier, bien sûr.

  • Darkos

    Avant de sortir un produit sur le marché, produit électronique entre autre, il y a ce qu’on appelle des tests CEM qui permettent de vérifier que l’appareil que vous achetez n’émets pas des ondes à un niveau déraisonnable (cf normes europénnes).

    Y a vraiment d’autres choses à faire que de s’embêter pour ce compteur…. portables sans kit main libres par exemple.

    A la limite l’argument sur la sécurité de vos données de consommations électriques si ça vous chante mais l’argument des ondes est franchement dénué de réflexion http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif