France. Les USA vont former les directeurs d’école à l’immigration avec l’European Administrators Program

Nous savions que Microsoft s’est payé pour un prix dérisoire l’ensemble du système éducatif français, et pour l’heure, aucune annulation de cette décision ahurissante malgré un appel dans ce sens, nos politiques qui n’ont jamais véritablement montré qu’ils travaillaient pour la France en ont vendu un pan entier sans aucune honte.

Nouvel épisode, la formation des directeurs d’école afin de « promouvoir l’immigration et l’intégration des migrants, des réfugiés et des minorités visibles« , et cela via l’European Administrators Program, un programme soutenu par nombre de « bienfaiteurs » dont l’Institution Gates, Google, Microsoft, l’USAID, le département d’état américain, l’UESCO, et j’en passe…

Nos enfants sont donc destinés à apprendre à utiliser Minecraft à l’école, à apprendre à accepter l’autre comme à s’accepter quelles que soit les orientations sexuelles ou les origines ethniques, à être de bons consommateurs, mais quand apprendront-ils l’histoire telle qu’elle s’est réellement produite ou à affronter la vie à venir? Pas prioritaire surement… Quand à apprendre certaines choses sur la Russie soit-dit en passant, sachez juste que c’est maintenant supervisé par nos politiques et la gendarmerie, c’est aussi cela la France!

european_administrators_program

(Breizh-info.com) – Cette information que nous détenons pourrait bien faire scandale en France . On savait déjà que les États-Unis souhaitaient favoriser l’installation de migrants en Europe pour la déstabiliser un peu plus. Ils passent aujourd’hui aux actes, en lançant dans cinq pays européens un « European Administrators Program » destiné aux responsables scolaires (directeurs d’école, proviseurs, conseillers principaux d’éducation…). L‘Education nationale vient d’autoriser ce partenariat  à grande échelle avec les Etats-Unis.

 

Ceci pour amener les directeurs d’établissements scolaires français ainsi que les responsables départementaux de l’Education nationale à promouvoir, à grande échelle, l’immigration et l’intégration des migrants, des réfugiés et des minorités visibles. Pour cela, ils doivent postuler, avant le 11 mars 2016, à une formation financée par les Etats-Unis, via plusieurs riches et influentes fondations.

« Le Programme pour les chefs d’établissements et administrateurs européens ou European Administrators Program est un programme de développement professionnel de dix jours permettant à des responsables éducatifs de cinq pays d’Europe (Allemagne, France, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède) d’analyser et de comparer avec des collègues américains les différentes manières de promouvoir l’intégration économique et sociale des jeunes migrants et réfugiés, et de jeunes représentants de diverses minorités. Fondé sur l’échange de bonnes pratiques entre professionnels engagés, le programme a pour ambition de mettre en commun outils et compétences permettant d’ouvrir de nouvelles possibilités d’action en faveur de l’intégration des jeunes dans leur communauté scolaire, leur quartier, leur pays d’accueil. Le programme prévoit des discussions et une réflexion sur des plans d’action possibles avec des responsables éducatifs et des professionnels, des rencontres de haut niveau avec des experts éducatifs, des visites d’établissements scolaires et des contacts avec des organisations communautaires.» indique le document que nous mettons à disposition ici.

European Administrators Program Announcement

.

Ce document, adressé à l’ensemble des directeurs d’établissements scolaires dans l’académie de Rennes, et sans doute dans toute la France  (privé comme public)  propose une opération administrée par IREX en coopération avec l’Ambassade des Etats-Unis en France et la Commission Fulbright Franco-Américaine. Il s’agit de fondations puissantes directement financées par les Etats-Unis pour étendre leur influence en Europe.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Rectorat breton semblait particulièrement étonné, voir gêné, que nous possédions ce document (disponible ici). « Je vous demande de bien vouloir faire une large diffusion auprès les écoles privées et publiques de votre département.» demande pourtant la Direction des services départementaux de l’éducation nationale dans un département breton.

« A leur retour, les participants constitueront un réseau de responsables susceptibles de faire évoluer les systèmes éducatifs en Europe et dans le monde. » indique le document qui offre quelques précisions : « Le programme s’adresse aux chefs d’établissement de l’enseignement primaire ou secondaire, à leurs adjoints, aux conseillers principaux d’éducation, aux directeurs des services de l’Education Nationale en charge de l’accueil des élèves nouvellement arrivés en France. Il doit se dérouler du 23 Octobre au 3 Novembre, 2016. Il commencera et finira à Washington DC. Il comprendra aussi un voyage dans une autre ville américaine choisie pour donner des exemples d’actions efficaces conduites au niveau fédéral, fédéré et local en direction des minorités et des migrants

Les conditions requises pour postuler à la formation, qui se déroulera, tous frais payés par les Etats-Unis via leurs fondations, entre le 23 octobre et le 1er novembre 2016, sont entre autres :

  • Etre responsables, en exercice,d’un établissement d’enseignement primaire ou secondaire ( directeurs ou directeurs-adjoints d’école primaire, principaux ou principaux-adjoints de collège, proviseurs ou proviseurs -adjoints de lycées, conseillers principaux d’éducation). Les directeurs départementaux des services de l’Education Nationale sont également éligibles.
  • Etre de nationalité française et résider actuellement en France.
  • Etre activement engagé en faveur du soutien aux minorités, aux migrants, aux réfugiés et à leur intégration.

« Le programme prend en charge le processus et les frais d’obtention du visa J-1 ainsi que le séminaire d’orientation qui se déroulera avant le départ soit sur place à Paris soit par internet. Le programme couvre aussi les frais de voyage aller-retour vers les Etats-Unis, les transports aériens aux Etats-Unis pour se rendre dans la deuxième ville visitée, l’hébergement ainsi qu’une couverture médicale pendant la durée du programme. Les participants recevront aussi une indemnité journalière pour leurs repas et frais annexes. Tous les participants assisteront également à un séminaire d’accueil et un séminaire de fin de programme à Washington, D.C. » peut-on lire sur la foire aux questions adressée aux directeurs d’établissement.

En échange de cette sélection à la formation, les candidats, qui ont chaque jour entre les mains l’éducation des écoliers en France, devront s’engager durablement en faveur de l’immigration et des réfugiés, comme l’indique le document :

« Les candidats retenus pour participer à ce séminaire auront eu des expériences, des interlocuteurs et des responsabilités riches et diverses dans le système éducatif français. Ils auront une compréhension profonde des questions que le système éducatif français a à résoudre en ce qui concerne la scolarisation et l’intégration des migrants, des réfugiés, des jeunes représentant diverses minorités. Ils s’engageront à travailler durablement dans le système éducatif. Les candidats retenus auront eu une expérience de conduite de projets dans l’institution où ils exercent au moment de leur candidature. Ils devront par ailleurs expliquer quelles sont les compétences qu’ils espèrent développer grâce à leur participation au programme “European Administrators” et comment ils espèrent les utiliser en faveur des jeunes migrants, réfugiés ou représentants des minorités diverses

Nous avons tenté de joindre l’IREX en France, dont le responsable a refusé de répondre à nos questions, nous renvoyant à sa boîte mail.

Ce document officiel émanant de l’administration américaine, appuyée par l’Education nationale, prouve que les USA oeuvrent activement à l’accélération de l’immigration en Europe, avec l’appui des autorités nationales. Najat-Vallaud Belkacem, actuelle ministre de l’Education nationale, avait participé au programme Youth Leaders de la French-American fondation . Il s’agit d’un programme visant officiellement à développer les relations franco-américaines. Officieusement, comme le révèle Pierre Hillard dans une interview donnée ici, c’est une arme redoutable d’influence et de domination américaine en Europe, que les documents révélés plus haut ne pourront que confirmer.

Source+Documents PDF sur Breizh-info.com

 

17 commentaires

  • sans oublier = Vers un cours de citoyenneté à l’école, garanti par le Grand Orient ?
    http://www.brujitafr.fr/2015/02/vers-un-cours-de-citoyennete-a-l-ecole-garanti-par-le-grand-orient.html

    FRANCE : Les « frères la truelle » reçus au Sénat pour définir l’éducation de vos enfants!
    http://www.brujitafr.fr/2015/03/france-les-freres-la-truelle-recus-au-senat-pour-definir-l-education-de-vos-enfants.html

    Notre chère Sinistre de l’éducation Madame Najat Vallaud-Belkacem va participer à un colloque dont le nom résume bien ce qu’il est: « La jeunesse à la rencontre de la franc-maçonnerie
    http://www.brujitafr.fr/2016/02/notre-chere-sinistre-de-l-education-madame-najat-vallaud-belkacem-va-participer-a-un-colloque-dont-le-nom-resume-bien-ce-qu-il-est-l

  • Gortix

    je sais pas si je dois rire ou pleurer …

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    Ben je suis bien content de ne pas avoir de gosses moi ! Sinon, pour contrecarrer les délires de l’abrutissement national, les parents n’ont qu’à se bouger le fion et reprendre en main l’instruction de leurs mouflets au lieu de les coller devant la téloche dès le biberon ! Quoi que, avec les parents d’aujourd’hui, j’ai quelques doutes concernant ce qu’ils pourraient bien transmettre … :(

    M.G.

    • Natacha Natacha

      Etre parents est un métier difficile Mouton Grain. :) Il se conjugue mieux à la voix active que passive.
      C’est aussi une aventure formidable qui défait les certitudes, les résistances, nous fait cheminer tout au long de notre existence. J’ai une grande famille et beaucoup de gratitude pour ce que chacun apporte depuis le jour de la rencontre. :)

      • Le veilleur

        Natacha j’avoue qu’avoir des enfants ça permet de se surpasser et ça apporte peut-être bien de la joie mais personnellement je n’ai jamais ressenti le besoin d’avoir des enfants et je comprends mouton grain. Quand on s’aperçoit de se qu’il faut changer pour protéger les enfants et leur apporter un avenir décent, il y a de quoi se faire du mauvais sang. Mais ceci dit, je n’ai rien contre ceux qui veulent des enfants chacun est libre de ses choix selon ses aspirations et ses besoins.

      • Natacha Natacha

        Je crois que les enfants viennent à nous en nous choisissant, pour les guider ( ou pas ) à vivre l’expérience pour laquelle ils se sont incarnés. L’inquiétude ? J’ai travaillé en la guérir et ainsi à guérir mes ascendants et descendants. :-)

    • Le veilleur

      C’est clair qu’avec ce qui se profile à l’horizon je plains les gosses. Aller faire de la propagande jusque dans les écoles est amoral. Quand je pense que la majorité des gouvernements sont soi des soumis, soi des colabos de la finance, je m’inquiète pour l’avenir des jeunes. Dans quel monde vont-ils vivres si les parents eux même ne cherchent pas à déjouer les complots du système pour protéger leurs gosses des manipulations et leurs montrer la vérité.

      En espérant que les jeunes qui arrivent seront plus lucides que notre génération et changeront ce monde si ils veulent avoir un avenir sur terre car une chose est certaine, l’avenir de l’homme d’aujourd’hui est plus que compromise et le monde ne peut plus tourner pour satisfaire l’intérêt d’une poignée de nanti, il est temps que tout ça change dans l’intérêt de l’humanité entière.

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        « En espérant que les jeunes qui arrivent seront plus lucides que notre génération » C’est justement le nœud du problème, car ces enfants seront « éduqués » par des gens déjà lobotomisés par le système, donc compter sur les nouvelles générations pour résoudre les conneries que l’humanité accumule depuis des décennies, c’est pas gagné …

        M.G.

  • belle trouvaille.
    Il s’agit en effet d’un programme totalitaire visant à l’élimination progressive d’une partie de la population. On appelle ça un génocide. Sauf qu’il se fait sans camps de concentration, par sélection de masse grâce aux outils modernes d’ingénierie sociale.

    Voila, on y est. Ouvrez les yeux. C’est la réalité.

  • Natacha Natacha

    Si certains en sont encore à l’étonnement, c’est qu’ils ne regardent pas leurs enfants tous les jours !
    Tout est prétexte ou plutôt raison à développer l’esprit critique et la conscience de nos enfants.

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      C’est un peu ce que je disais Natacha, les parents « ne regardent pas leurs enfants tous les jours ». Non, ils les mettent au monde puis les collent devant les télé/tablettes pour avoir la paix ! Je sais, il ne faut jamais généraliser et certains parents ont encore la tête sur les épaules, mais ils ne sont pas légion :)

      M.G.

  • odc

    Bon à savoir

    « Plus le niveau spirituel de l’éducateur est pauvre, plus sa morale est incolore, plus grand sera le nombre des injonctions et interdictions qu’il imposera aux enfants, non pas par souci de leur bien, mais pour sa propre tranquillité et son propre confort. »

    Commence par toi !

    « Sois toi-même, cherche ta propre voie. Apprends à te connaître avant de prétendre connaître les enfants.
    « Mesure les limites de tes capacités avant de fixer celle des droits et des devoirs des enfants.
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif