La Russie et Israël sur le point de conclure un accord de libre-échange économique

Les accords de libre-échange se multiplient à travers la planète, et ne profiteront au final qu’aux banques et aux multinationales qui se permettent sans trop de difficultés de frauder pour placer leurs billes dans les paradis fiscaux, le montant de 25 000 milliards de planqués ayant même été évoqué dernièrement sur Le Figaro. Quand à nous, nous n’avons rien à dire, nous devons rester des consommateurs bien serviles qui trouvent certains marques tellement « à la mode », « cool », et qui achetons celles-ci non pour la qualité mais pour l’image véhiculée, c’est avant tout cela qui nous est inculqué plus ou moins explicitement au cours de notre vie.

Mais si ceux-ci se multiplient, c’est avant tout pour la mise en place d’un « nouvel ordre économique » (dixit François Hollande) sur la planète, un grand jeu de Monopoly entre différentes nations qui fini par devenir tellement complexe qu’il en devient difficile de s’y retrouver. Est-ce un monde unipolaire ou multipolaire qui se construit ainsi? Les Etats-Unis seront-ils les grands gagnant? Ou les Brics dont font partie la Russie ou la Chine? Car dans les faits, les accords de libre-échange avec les Etats-Unis sont de plus en plus nombreux (voir carte sur Diploweb), la Russie ne voit pas ceux-ci d’un mauvais oeil comme c’est le cas pour l’accord USA-EU malgré la rivalité de façade entre les deux blocs.

Il n’y aura plus de frontières, il n’y aura qu’une seule planète avec comme seule règle, celle du profit, celle du commerce. À croire que les conflits et la géopolitique, c’est juste pour les apparences. Le dernier accord à prendre forme étant celui entre la Russie et Israël, cela commence à faire beaucoup de connexions dans le domaine…

free-tradeSource de l’image: Kidsmaps.com

La Russie et Israël prévoient de conclure un accord de libre-échange dans un avenir très proche, a déclaré un officiel du Kremlin cité par l’agence de presse russe TASS ce vendredi.

 

Selon le vice-ministre de l’agriculture Sergey Levin, les débats sur le sujet avec ses homologues israéliens ont avancés au point où il devrait être atteint.


«Nous avons discuté des perspectives d’établir une zone de libre-échange, que le gouvernement veut mettre sur papier le plus tôt possible» a déclaré Sergey Levin. La nouvelle de l’imminence d’un accord a été confirmée par le ministre de l’agriculture Uri Ariel. Le plan vise à mettre en place des entreprises associées dans les secteurs de l’agriculture et de la haute-technologie.

La Russie vise l’augmentation de ses exportations de blé, de bœuf et d’œuf, et en attend en échange qu’Israël partager son savoir-faire technique et son expertise.

 

Des officiels israéliens ont déclaré au Jerusalem Post qu’Uri Ariel s’était rendu en Russie en compagnie d’un député israélien, avant d’être rejoint par l’ambassadeur d’Israël en Russie pour échanger avec des membres du Kremlin. Uri Ariel a conclu avec le vice-Premier ministre russe Arkady Dvorkovich que l’accord de libre-échange serait signé vers la fin de cette année.
Les deux parties sont aussi arrivées à un accord concernant le paiement des retraites  des israéliens ayant immigré en Israël depuis l’ancien Union Soviétique.

La Russie et Israël prévoient de conclure un accord de libre-échange dans un avenir très proche, a déclaré un officiel du Kremlin cité par l’agence de presse russe TASS ce vendredi.

Selon le vice-ministre de l’agriculture Sergey Levin, les débats sur le sujet avec ses homologues israéliens ont avancés au point où il devrait être atteint.
«Nous avons discuté des perspectives d’établir une zone de libre-échange, que le gouvernement veut mettre sur papier le plus tôt possible» a déclaré Sergey Levin. La nouvelle de l’imminence d’un accord a été confirmée par le ministre de l’agriculture Uri Ariel. Le plan vise à mettre en place des entreprises associées dans les secteurs de l’agriculture et de la haute-technologie.
La Russie vise l’augmentation de ses exportations de blé, de bœuf et d’œuf, et en attend en échange qu’Israël partager son savoir-faire technique et son expertise.

 

Des officiels israéliens ont déclaré au Jerusalem Post qu’Uri Ariel s’était rendu en Russie en compagnie d’un député israélien, avant d’être rejoint par l’ambassadeur d’Israël en Russie pour échanger avec des membres du Kremlin. Uri Ariel a conclu avec le vice-Premier ministre russe Arkady Dvorkovich que l’accord de libre-échange serait signé vers la fin de cette année.
Les deux parties sont aussi arrivées à un accord concernant le paiement des retraites  des israéliens ayant immigré en Israël depuis l’ancien Union Soviétique.

 

 

Source: Russia Today

 

8 commentaires