Blois : un arrêté municipal pour limiter la distribution des repas chauds aux SDF

Savez-vous que des personnes sans domiciles décèdent dans le plus grand silence en France? Ce fut le cas dernièrement à Paris, une place d’hébergement d’urgence avait été demandée, en vain… Ces SDF, 24% ont un emploi, et le nombre de personnes n’ayant aucun domicile a augmenté de 44% en 11 ans. Jusqu’à présent, une « guerre » était menée pour empêcher les SDF se dormir n’importe où (cachez cette misère mauvaise pour les affaires…), voilà que maintenant on réduit leurs possibilités de se nourrir, ce que les maraudeurs des Restos du coeur ne parviennent pas à comprendre

Polémique entre les Restos pieds-sdfdu Cœur et la municipalité de Blois. La cause : un arrêté pris début janvier par la mairie de gauche pour limiter la distribution de repas chauds aux SDF.

 

Polémique entre les Restos du Cœur et la municipalité de Blois (Union de la gauche)

Tout est parti d’un arrêté municipal datant du 6 janvier dernier, règlementant et réduisant la distribution de repas chaud aux Sans Domicile Fixe dans les rues de Blois à certains endroits. Depuis, les Restos du Cœur ne sont plus autorisés à faire leurs « maraudes » que trois fois par semaine au lieu de cinq.

Extrait de l’arrêté : 
« Les Restos du Cœur sont autorisés à occuper le domaine public à l’occasion de la distribution de produits alimentaires qui se déroulera les lundis, mercredis et vendredis. »

La bonne gestion de l’espace public

Pour la mairie, Blois est une ville touristique et cet arrêté résulte de la bonne gestion de l’espace public.

Article en intégralité sur France3-regions.francetvinfo.fr
Ce sont 35 à 40 SDF qui n’aurons plus accès aux repas généreusement fournis par les maraudeurs des restos du coeur, par contre pour les migrants, 40 parmi ceux arrivés dans la ville fin Octobre 2015 ont été logés en chambre individuelle dans les locaux de l’AFPA. La réponse de la Mairie à ce sujet ayant été: « Oui, la Ville est informée et espère que cette arrivée se passe dans les meilleures conditions, dans le respect des êtres humains.»
À croire que tous les humains n’ont pas la même valeur….
Donc, si des personnes habitant Blois ont la possibilité de partager un repas chaud le soir avec un SDF, n’hésitez pas, cela fera un heureux.

 

12 commentaires

  • Tyr

    Il est intéressant de comparer cette attitude municipale avec la politique de la mairie de Blois vis à vis des migrants, merci de l’avoir fait.

    Pour info, la bio du maire de cette ville si solidaire vis à vis de ceux qui souffrent de la politique économique socialiste dans le pays:

    Marc Gricourt Né le 05/04/1961 à Blois
    Père de 3 enfants et grand-père de 3 garçons

    Mandats en cours
    Maire de Blois, élu en mars 2008 (avec 60,7 % des suffrages) et réélu en mars 2014 (avec 57,55 % des suffrages)
    Vice-Président d’Agglopolys en charge des relations avec les entreprises, de l’aménagement et de la stratégie économique depuis avril 2014

    Membre du Parti socialiste depuis 1998
    Secrétaire de la section PS de Blois de 2001 à 2005
    Figure sur la liste de gauche aux élections municipales de Blois en 2001
    Conseiller général du canton de Blois 4 de 2004 à 2015
    Maire de Blois depuis mars 2008

    Un socialiste à la mairie… qui pense aux pauvres, ça c’est sûr.

  • Maire de Blois, élu en mars 2008 (avec 60,7 % des suffrages) et réélu en mars 2014 (avec 57,55 % des suffrages)

    qui à voter ?????

    c’est pas moi!!!!!

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif**MODERE** de Blois, http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif et si on te mettait à 3 repas par semaine pour la gestion de l’espace qu’occupe ton gr0s cul de bourge quand tu circule dans les rues de la ville; …hein ça te plairait du gland ? …certainement pas ! …pauvre type va ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

  • ravachol

    Il n’y a cas donner à manger que 3 fois par semaine au maire, les socialos deviennent puants.

    J’ai envie d’aller devant une préfecture et de vociférer toutes les injures connues avec quenelles, car le gouvernement et les médias sont à 90% juifs (des sionistes Pharisiens pour qui tout est argent businès, je vous gerbe dessus!).

    A quand le délit pour avoir donné 1€ à un SDF qui fait la manche.

    Les BHL, Valls et autres qui braient sur les droit de l’homme ne disent rien sur des socialos comme le maire de Blois.

    Sont encore capables de rafler les SDF afin de les mettre à la disposition de labos pharmaceutiques ces enflures.

    Il serait logique de s’occuper des SDF plutôt que d’accueillir des réfugiés c’est anti équitable.

    Ce gouvernement n’aime pas les français, seul l’argent le prestige l’intéresse.

    il n’ont de socialiste que le nom

  • ravachol

    Il n’y a qu’à donner 3 repas par semaine au maire de Blois.

    Ces socialos qui n’arrêtent pas de braire sur les droits de l’homme commettent là un acte pas dénoncé par Amnisty International, si il s’agissait de juifs ce serait une autre musique.

    Seront bientôt capable de créer acte de délit pour avoir donné de l’argent à un SDF.

    Ce sont vraiment des faux culs!

    BHL est bouche cousue pour ces gens là!

  • .article35.

    Bonjour à tous
    Je ne vais pas polémiquer sur les qualificatifs à déverser sur le « mer-de » Blois.
    Mais si on lit : »« Les Restos du Cœur sont autorisés à occuper le domaine public à l’occasion de la distribution de produits alimentaires qui se déroulera les lundis, mercredis et vendredis. »
    Ça veut dire que le domaine privé échappe à l’arrêté , ce n’est pas la distribution qui est interdite mais les lieux qui sont restreints . Donc rien n’interdit aux copropriétés de prêter des parking ou des rez de bâtiments style locaux à vélo , garages ou autre afin de permettre la distribution des repas . D’un côté c’est un bon exemple de solidarité et de l’autre c’est faire un bras d’honneur à la mairie en lui montrant que les gens décident et agissent à leur guise . Bien que pour ma part je serai plutôt favorable à une désobéissance civile et à continuer la distribution en place publique , mais c’est un choix personnel .

  • Le veilleur

    C’est triste à dire mais des fois certains mériteraient de perdre tout pour se retrouver dans la rue afin de comprendre la misère des autres.

    D’autant plus que la plupart des SDF avaient un boulot avant la crise, ils ont perdu leur travail et de fil en aiguille, n’ont pas pu assumer leur loyer.

    La plupart des SDF ont cotisé en France pour nourrir les élues Locaux, les maires, les députés, les sénateurs… et après ils vont nous faire croire qu’ils sont dans la compassion en hébergeant les migrants qui arrivent? tout ça n’est qu’une manipulation à des fins politiques.

    Tous ces donneurs d’ordres élues devraient faire attention car il se pourrait qu’un de ces jours la roue tourne pour eux. Un jour les régions ne pourront plus assumer les salaires des fonctionnaires, des retraités, ni celle des élues locaux et ce jour-là, il se pourrait que leur détresse ne soit pas entendu.

    Un homme de 90 ans arrêté et poursuivi pour avoir nourri des SDF.

    http://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/un-homme-de-90-ans-arrete-et-poursuivi-pour-avoir-nourri-des-sdf_1619336.html

    Nourrir les SDF est illégal dans les grandes villes américaines.

    http://www.unidivers.fr/nourrir-les-sdf-est-illegal-dans-les-grandes-villes-americaines/

  • Bardamu

    La raison et sans doute la proximité du château de Chambord, haut lieu de l’aristocratie …. d’autrefois !?

  • Le veilleur

    La France privilégie l’aide aux illégaux plutôt qu’aux SDF français – enquête inédite de TV Libertés.

    11 euros par jour pour les immigrés en France + les douches, les logements, les repas quotidiens leurs sont attribués aux détriments de nos SDF (qui seraient heureux d’avoir 11 euros par jours) qui sont chassés de leur lieux d’accueils pour faire de la place aux immigrés illégaux qui refusent de se mélanger aux SDF http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif( de plus ces migrants ne sont pas tous issus de famille pauvre, il faut savoir que la travers vers l’Europe coûte entre 2000 et 9000 euros tout le monde ne peut pas se payer un tel voyage ) et tout ça avec la complicité des associations proches de l’extrême gauche. Au final vous allez voir que les migrants sont utilisés comme de la chair à canon pour la lutte anticapitaliste.

    http://www.youtube.com/watch?v=i9e2Mj8g7SE