Connaissez-vous l’eau de saule? Indispensable pour la bouture

photo-eau-de-sauleSource de l’image: Aromatisezvous.blogspot.be

Pour faire des boutures, beaucoup de jardiniers utilisent de l’hormone de bouturage de synthèse. Mais, il existe une alternative de taille : l’eau de saule!

L’eau de saule est une solution biologique idéale en remplacement de l’hormone de bouturage chimique. Économique et efficace, il est très facile de la fabriquer soi-même.

Qu’est ce que l’eau de saule ?

Les saules (Salix) sont bien connus des jardiniers pour s’enraciner à vitesse ‘grand V’. Le moindre morceau de tige coupée lors de la taille, formera des racines dans l’eau en moins d’une semaine et ce, quelle que soit l’époque de l’année. Un miracle ? Non pas vraiment… Il existe une explication scientifique. L’aspirine est fabriqué à partir d’écorce de saule. Ses propriétés ne sont plus à démontrer sur l’humain.

Chez les végétaux stressés par une blessure, de l’acide abscissique se développe provoquant la fermeture quasi-immédiate des stomates sur les zones atteintes. L’acide salicylique présent dans l’eau de saule bloque ce processus naturel, empêchant la formation d’un cal, et permettant au passage la formation de nouvelles racines.

Comment produire de l’eau de saule ?

Rien de plus simple que de fabriquer soi-même son « eau de saule » ou plutôt devrions-nous dire du « gel de saule » car la substance obtenue s’y apparente dans sa viscosité et sa transparence.

  • Coupez des tiges de saule (peu importe l’espèce ou la variété) bien épaisses (minimum 3 cm de diamètre) pour obtenir un gel très concentré.
  • Placez-les dans une bassine ou un seau d’eau pendant environ un mois.
  • Le gel devrait alors s’être formé, et vos branches seront prêtes à être replantées au jardin.
  • Conservez le gel dans des pots de yaourt en verre pour l’utiliser à des fins de bouturage voire de marcottage.

Autre méthode : écrasez avec un marteau des tiges de saule et laissez-les tremper dans l’eau 48 h. Il ne restera plus qu’à récupérer l’eau et à y mettre les tiges de plantes choisies pour le bouturage.

 

 

Source et fin sur Aujardin.info via Humanosphère

 

 

11 commentaires