Friperie en ligne : le vêtement d’occasion redore son blason…..

Un peu de « shopping » non conventionnel.  Que pensez vous de cette option économique, qui consiste à porter les vêtements d’occasion? C’est tendance et avec le manque de moyens…..

La friperie en ligne veut en découdre avec les clichés. Valorisés sur des sites e-commerce ultra-modernes, les vêtements d’occasion apparaissent désormais comme des pépites intemporelles, d’une mode aussi éthique qu’authentique.

Friperie en ligne : une image à (dé)construire

Porter le vêtement de quelqu’un d’autre : l’idée continue de rebuter plus d’un consommateur. « J’ai bien conscience que les habits de seconde main sont nettoyés et entretenus avant d’être exposés dans les friperies, confie Sabrina, 25 ans. Toutefois, la garde-robe reste, pour moi, fortement liée à l’intimité de chacun ».

Temple du vintage pour les uns, incarnation de la désuétude pour les autres, le magasin de vêtements d’occasion reste, dans l’imaginaire collectif, un dépôt-vente singulier, où seules les personnalités excentriques ou économes trouvent chaussure à leur pied.

Mode éthique 2.0 : la percée de la friperie en ligne

Bien qu’elle se dédie à l’univers du vintage, la friperie en ligne s’inscrit dans l’air du temps. Il suffit de se rendre sur shop.look-vintage.com pour s’en persuader. Le site accueille plus de 20.000 visiteurs par mois ; un succès qui s’explique notamment par « le soin » que Johanna Rolle, sa créatrice, apporte aux photographies. Mis en scène lors de shootings créatifs, les vêtements d’occasion pour femmes et pour hommes retrouvent toute leur fraîcheur.

Johanna Rolle explique qu’il est essentiel de prendre garde à la présentation des pièces, puisqu’elle permet au quidam de « se projeter », tout en se révélant « source d’inspiration ».

Autre petit bijou : le portail capharnaum-shop.com. Il comptabilise près de 2 000 visites par mois. Une petite victoire pour Mélanie Flagey, à l’origine de cette caverne d’Ali-Baba, ouverte depuis peu. Cette entrepreneuse audacieuse mêle « le plaisir de la chine » à une appétence, voire un talent, pour « la photographie, le graphisme, le marketing et la communication ». Elle n’hésite pas non plus à investir les réseaux sociaux, tant pour « répondre aux questions » que pour « tout suivi de commande ».

Parce qu’elle peaufine son image, la friperie en ligne tend à bousculer les préjugés, à faire sauter les verrous les plus tenaces. « Lorsque je parcours ces sites, je pense immédiatement à l’archétype de la friperie chic à la Parisienne, qui ne propose que des vêtements uniques et qualitatifs » témoigne Emma, 23 ans.

La friperie en ligne rend le vintage glamour et accessible. Le vécu des habits, quant à lui, ne fait pas un pli : l’internaute le relègue au second plan.

Les fripes en ligne : le meilleur rapport qualité /prix

…/… Lire la suite

Auteur Gabrielle Guilleron pour ConsoGlobe

Sur le sujet:

Friperie, plus qu’un effet de mode

La fée Jillian Owens transforme les fripes en vêtements tendance !

52 commentaires

  • vico

    une manière de concevoir ^^
    ya des gens dont psychologiquement fragile face aux marketing est manger par le surconsomme du toujours encore plus! ou montré son pouvoir d’achat !!
    politiquement correct.. marquage d’une grande aligné de soumis aux monde mondialisme !

    leboncoin m’arrive de choisir des choses et truck utile ! c’est une question de mentalité…

  • GROS

    On a compris l’idée de fond : demain tous clodos, donc autant se préparer dès maintenant en se déguisant avec des fripes.
    D’ailleurs, l’article est classé dans la catégorie « se préparer pour ‘après' », ça ne trompe personne.

    Moi je trouve que c’est quand même sympa d’avoir des affaires neuves rien qu’à soi.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Et bien moi je n’ai pas fait la difficile quand une friperie s’est ouverte il y a des années à 3 km de chez moi. D’abord un centre de tri avait été installé dans une commune voisine, puis 3 petites boutique ouvertes dans les environs. C’était fait dans une bonne intention, celle de donner du travail à pas mal de personnes qui n’en trouvent évidemment pas en pleine montagne.
    Les vêtements étaient propres, en bon état, et jamais la boutique que je connaissais n’a senti le vieux ou le sale. j’ai eu plus d’une fois l’occasion, pour quelques euros de dénicher des vêtements de marque, je me souviens d’un petit ensemble d’été, comme fait pour moi d’Yves Saint Laurent pour 4€, des pulls Manoukian etc…il y avait toujours du monde, aussi quand ce magasin a fermé il y a deux ans, cela m’a beaucoup ennuyée.
    Ce qui me contrarie le plus, c’est d’avoir appris que les gens continuent à donner et que tout part maintenant à Marseille, là où vont les vieux chiffons, alors que la pauvreté s’installe de plus en plus partout, sous le prétexte que les magasins n’étaient pas rentables.

  • Curieux… je commence à lire et hop ! photo et texte disparaissent, ne laissant que le titre et le commentaire… Bug de la média ? Ou du blog ? (Bug du blog, tiens, c’est drôle, ça !).
    J’étais réticente comme beaucoup à porter les affaires des autres. Mais…
    Dans mon village, par le biais de la paroisse, on peut avoir des vêtements gratuitement. Ils sont lavés eux aussi. Alors parfois, il reste une odeur de parfum, tenace, pendant quelques lavages. Il faut faire avec. Je lance l’intention de m’approprier ce vêtement (au sens énergétique) et peu à peu, il devient mien.
    C’est ainsi que j’ai pu avoir un anorak de ski neuf, et un beau pull en laine… pas neuf mais en fort bon état. La laine est hors de prix maintenant !

    Pour ce qui est de la vente en ligne, je reste réticente. Mais pour les habitués, l’idée me semble intéressante. Pourquoi des vêtements inutilisés resteraient-ils dans les placards, alors qu’ils peuvent faire des heureux ? C’est l’occasion aussi d’avoir des affaires de qualité, peu voire pas portées du tout, que l’on ne se serait pas offert.

    • Michele

      oui moi pareil, le texte encadré disparait, c’est bizarre

      du coup pour le peu que j’ai pu lire, ben c’est bien pour ceux qui n’ont pas de vêtements, mais si on entretient bien les siens et qu’on ne fait pas du yoyo niveau poids, pourquoi vouloir toujours acheter de nouveau vêtements. On peut essayer de recycler les siens aussi en les customisant par exemple

      Et pour les pulls en laine, je signale quand même qu’on peut s’en refaire de nouveaux pulls avec, si le modèle ne convient plus, il suffit de tout détricoter, d’en faire des écheveaux, de les laver et d’étirer les écheveaux au séchage, et ensuite de reprendre une paire d’aiguille et de re-tricoter à nouveau, la laine le permet, pas les fibres synthétiques.
      Perso ça ne m’intéresse pas les vêtements de seconde main, déjà que je n’achète quasi rien en première main!!
      Je préfère me les faire, et même en faire à partir de vieux vêtements que j’ai qui ne sont pas complètement usés bien sûr

      • voltigeur voltigeur

        Quels problèmes avez vous exactement?
        Pensez à vider le cache et les cookies, ça peut
        aider.
        Le nouveau site est en cours, pourvu que celui là
        tienne encore un peu…
        Evitez de mettre plusieurs liens pour ne pas être bloqué!
        sinon patientez!!

      • Michele

        et bien tout ce qui est dans l’encadré disparait 1 sec après l’ouverture de la page, il ne reste qu’un cadre gris clair
        par contre la phrase de présentation est toujours visible
        j’ai vidé le caché (bien que ça m’emmerde pour retrouver des pages mais bon) par contre pas les cookies et ça je ne le fais pas sinon je perds des mots de passe que je n’ai pas noté, mais même le caché vidé, ça ne marche pas, et d’ailleurs il n’y a pas que sur cette page que ça fait ça, il y en a une autre mais je ne me rappelle plus où

        et par la même occasion, je signale que je ne reçois plus non plus les com par mail, même si je coche la case des coms

      • voltigeur voltigeur

        Michèle je t’envoie un courriel avec l’adresse
        pour que tu explique exactement ce que tu as à l’écran
        Qu’est ce qui disparaît etc….

      • Graine de piaf Graine de piaf

        Aucun problème pour moi, ouf !

      • Michele

        voilà c’est fait!!
        j’ai fait des captures d’écran, c’est plus simple à voir qu’un long texte
        ah au fait j’ai essayé sur IE et c’est pareil

      • Bien expliqué, Michèle. Je viens de vider le cash et les cookies. Je ne pensais pas pouvoir le faire à la médiathèque. Mais le résultat est le même.
        Pour moi, jusqu’à présent, c’est juste lorsque j’ouvre le blog, donc avec le sujet de la friperie en premier, et que je veux développer le sujet.Je peux ouvrir les autres sujets sans difficultés.

        J’en profite pour réitérer ma demande: est-il possible de mettre le bandeau des cookies en gris par exemple, et plus petit ? Oui, je sais, il suffit de répondre oui, mais ici, il revient régulièrement. Et puis, être forcée de répondre oui quand je n’en ai pas envie… ça m’est un peu pénible.
        S’il n’y a rien d’autres à faire, ok, sinon…

        Faisons une petite prière pour que le blog tienne ! Euh… qui est le Saint de l’informatique ? Vous savez que l’on peut demander à un être (généralement un dragon) de venir protéger le blog ? Yann Lipnick en parle. Pourquoi pas ?
        Bon, c’était ma petite récréation du jour… http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

      • voltigeur voltigeur

        Il revient chaque fois que tu vides le cache et les cookies,
        puisque tu effaces tout.

      • voltigeur voltigeur

        Merci Michelle, c’est plus simple de voir pour
        Will, car moi je n’ai pas eu ce bug.
        J’espère que c’est arrangé, le nouveau site est
        presque prêt..

      • Michele

        Coucou Volti,
        je t’ai envoyé un mail tu l’as vu???
        les mails que j’ai envoyé me sont tous revenus, donc la personne concernée n’a rien reçu

      • voltigeur voltigeur

        Je t’ai répondu Mimi :)

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    J’aime pas les vêtements fripés ! Je trouve pas sabot !!
    Puis j’ai suffisamment de laine sur le dos pour me tenir chaud …

    M.G.

    • Le veilleur

      Yoananda pourquoi dit tu ça, la friperie est une bonne chose, elle redonne une seconde vie aux vêtements et aux chaussures à la place de finir à la poubelle, c’est pas plus mal pour la nature et ça fait le bonheur de gens qui se foutent d’être à la mode et ils ont raison.

      A partir du moment où ton vêtement est propre et pas déchiré, il peut faire encore quelques années et leurs prix restent abordables car de nos jours les vêtements ne sont pas donnés et d’ailleurs les grands magasins souffrent de ne plus pouvoir vendre comme avant même pendant les soldes.

      Par chez moi il y a ce que l’on appelle des fripes chics comme « Anaïs », ils redonnent une seconde vit aux vêtements en prenant bien soin de les sélectionner et on ne voit pas la différence avec un vêtement acheté dans un magasin seul le prix change.

      Il y a peu je suis allé dans un Emmaüs, les fringues qu’ils proposent sont vieillots, étirés, délavés mais les gens achètent car dans le lot tu trouves toujours le vêtement coup de cœur. Alors peut-on dire que c’est de l’appauvrissement non je ne pense pas, au contraire c’est revenir à de plus juste proportion car pensons surtout que l’industrie du textile empoisonnent l’air, les sols, et les eaux à la sorti des usines et sont toxiques pour les hommes.

      L’industrie textile du coton, des impacts à tous les niveaux

      http://www.natura-sciences.com/environnement/impacts-environnementauxindustrie-textile.html

      La Chine asphyxiée par la pollution de l’industrie textile

      http://ecologie.blog.lemonde.fr/2011/02/28/la-chine-asphyxiee-par-la-pollution-de-lindustrie-textile/

      • Graine de piaf Graine de piaf

        Moi aussi je suis allée il y a peu chez Emmaüs mais pas pour des vêtements, cependant j’y ai jeté un coup d’œil. Il y avait de tout vraiment, mais j’ai vu des femmes bien habillées, repartir avec des sacs pleins, ce n’était pas pour donner, comme je l’ai cru tout d’abord, mais pour elles, car elles choisissaient des choses leur allant.
        Il y a certains de ces magasins qui ont de belles et bonnes choses, j’en ai eu l’écho par des correspondantes sur un forum qui en ont parlé, cela dépend vraiment des endroits, s’ils sont dans, ou proches, de villes assez « riches » là les vêtements sont de qualité, propres et peu portés.
        Dans une immense friperie près d’Uzès, j’avais trouvé un magnifique couvre-lit état neuf qui devrait coûter environ 150€ dans le commerce, je l’ai eu pour 10€, j’en suis ravie car il est vraiment très beau. Mais dans cet endroit c’est vraiment le bazar, il ne faut pas craindre d’y passer des heures. Alors que le petit magasin qui était dans mon coin, ressemblait tout à fait à un commerce habituel, sauf si on montait à l’étage au rayon chaussures.
        Une année j’avais acheté dans un « vrai » magasin, une parka en cuir. Quelques années après elle était un peu râpée au bord des manches car je l’avais beaucoup portée. Allant dans ma petite friperie, j’ai eu la surprise de retrouver la même, neuve, pour 4€, même taille ! je ne vous parle même pas du prix que j’avais payé la première !

    • rouletabille rouletabille

      Les pauvres sont ceux qui ont besoin de MARQUES pour paraitre ,tu piges yoananda ?
      Bisous,beau retournement de veste (en fourrure ?)depuis un certain temps.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

  • Sans même aller dans les friperies, je m’habille depuis des années avec des vêtements que des proches (amis, familles) ne veulent plus.

    Hormis pour les sous-vêtements et les chaussures, et des pantalons de treillis pour le boulot pris dans des stocks militaires, je n’ai rien acheté depuis près de cinq ans.

    Il est vrai que je peux me permettre de porter des fringues trouées et déchirées dans mon boulot, mais là, c’est encore une choix de mode de vie.

    Une ou deux tenues correctes me permettant de participer aux civilités urbaines…

    Autrement, pour ceux que cela intéresse, j’ai tout un lot de cravates en soie à céder pour 1€ pièce, ainsi que des vestes de costards et un trench-coat à 5E pièces. Frais de port en plus.

    Si cela intéresse quelqu’un, me contacter par mp sur le Forum. Photos à la demande.

    Cela participera à m’acheter une nouvelle paire de pompes de sécurité…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    • Graine de piaf Graine de piaf

      Un petit conseil donne ta taille. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      je trouve absurde de refuser, par principe, de porter des vêtements autres que neufs ! du moment qu’ils ne sont pas démodés, qu’ils sont à la bonne taille et en très bon état, que demander de plus ? il ne s’agit pas de mettre des vieilleries, des fripes HS ! perso, j’en ai donné beaucoup, en très bon état et peu mis, que je ne portais plus ayant changé de taille…

      • Merci GdP,

        suis ballot parfois…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

        Mais pas très évident à fournir. Cela va du L au XL, du 41 au 43.

        Je mesure 1m86 pour 75 kg, mais ce sont des fringues que je portais lorsque je faisais plus de 80kg…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

        Un « chat maigre » comme nous disons… http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • Ah ouais Fenrir tu es pas très épais dis, je suis à 73 kg pour 1 M 68′ Et je compte encore prendre 2 kg ça fait un ans que j’ai repris un gros entraînement kick couplé avec muscu, à 42 ans je compte reprendre la compétition en vétéran, on va bien voir^^ Tu as des laids en vétéran des anciens champions pro et tout qui sont aussi en forme que moi.

        Orné

      • Bonsoir Orné,

        Et non, je ne suis plus trop épais…

        J’ai perdu mon poids de forme de 85 kg après un accident de voiture, et même si j’ai la chance d’avoir conserver ma jambe et pu remarcher après un an d’hospitalisation et de rééducation fonctionnelle, j’ai quelques séquelles…

        Mais étant reparti de 49 kg, je ne me plains pas…

        Tout keusse le bonhomme.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

        Pas de gras, mais plus de masse musculaire dans les guiboles…

        Suffisamment cependant pour pratiquer l’escrime de multiples façons, à défaut de me frotter à des jeunes pour fighter…

        J’ai de l’allonge, et de bons réflexes…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

        Je ne fais plus de compétition. Mon meilleur adversaire étant moi-même…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    • Mata Hari Mata Hari

      Fenrir, quelle est ta pointure, j’ai des chaussures de sécurité homme en cuir noir, neuves, dans la boite d’origine !

    • vico

      moi j’ai un pantalon bleu travail NEUF xl 44cm à plat fenrir
      JE suppose un peut grand ^^

  • Natacha Natacha

    Il y a bien longtemps que je n’achète plus que du seconde main à tout petit prix pour aider des associations d’aide à réinsertion des femmes. Régulièrement quelqu’un me demande où j’ai déniché telle robe, jupe ou manteau. Il y faut parfois une pincée d’imagination, de fantaisie et je vais jusqu’à veiller à ce que ce soit fabriqué en France ou en Europe. J’en donne autant que j’en achète et tout le monde y trouve son compte. J’aime bien essayer et parler avec les filles, alors aller acheter en ligne ? … Je considère ainsi que « je m’habille solidaire »

  • Pour élargir un peu plus le débat, il y a aussi la récupération de laine (ou de fil à tricoter comme on dit vu que le prix de la laine). On peut en trouver car il faut du temps pour tricoter/crocheter et les fils traînent dans les tiroirs en vain alors que d’autres en feraient leurs choux gras.

  • coke38

    C’est moi ou le prix des sites sont horriblement chère ? J’ai acheté des pantalons pour moins de 5$, ou 10$, au Canada, on peut vraiment tout trouvé, il faut juste chercher (pour ce que ça intéresse, en anglais les friperie s’appelle thrift store).
    Sinon en France, même histoire que plus haut, une friperie c’était installer dans l’on village quand j’étais petit, puis maintenant plus rien… Je suis pas super loin de Lyon donc il doit bien en avoir au pire mais bon….

    Quelqu’un sait pourquoi une telle différence de prix entre friperie physique et friperie en ligne ?

    • Graine de piaf Graine de piaf

      Je pense que les gens donnent gratuitement leurs vêtements dans des friperies, donc ceux-ci ne sont pas vendus chers. Dans ma petite friperie je n’ai jamais payé quelque chose plus de 4€ et le plus souvent pour des pulls c’était environ 2 à 3 euros. j’ai acheté aussi de très belles taies d’oreiller brodées et ajourées, faites main, pour 1 euros pièce.
      En ligne, ceux qui les vendent le font pour gagner de l’argent, pas par philanthropie, d’où le prix.

      • coke38

        Ok, ça a du sens… M’enfin il faudrait pas appeler ça friperie du coup…. Je trouve que ça prête un confusion…

      • Bonsoir,
        En ligne ils existent des friperies qui ne proposent que des vêtements griffés ou de marque mais pour un coup de l’ordre de 50% moins cher car se sont des vêtements presque neufs, qui ont été mis deux trois fois. Mais fatalement c’est quand même plus cher que dans une friperie « traditionnelle » ou les prix dépasse rarement les 8 E je vais dire comme ça. Or ou c’est des marques, ça peut quand même aller jusqu’à bien 150 E pour une belle veste Saint Laurent qui certaine au neuf monte jusqu’à 1500 E Ou 350 Pour un pantalon (sic) Sinon on trouve des trucs quand même beaucoup moins cher dans les alentours de 25 à 50 E

        Orné

      • Mata Hari Mata Hari

        Certains appellent çà des  » Ressourceries  »
        D’autres font des ventes privées chez eux !

  • Bonsoir,
    Pour Akasha et moi les vêtements c’est un vrai problème. Au fait depuis qu’on est de nouveau ensemble (ça fera 3 ans en février). On a décidé ensemble de se déconditionné totalement de la société. On en est à « on est végane » on n’achète plus rien dans les grandes surfaces, pour la nourriture du moins, on ne consomme que bio et rien qui vient des multinationales de l’agroalimentaire. On c’est aussi débarrassé de notre sèche linge du lave vaisselle et du micro-onde. Pour le linge, on a beaucoup de place à l’intérieur, pour quand il pleut. On a un truc qui se déplie là, vous voyez ? Mais les vêtements on a difficile de se déconditionner, on a toujours adoré les belles fringues et être hyper looké. Mais on essaye plus le troc ou les magasins spécialisé ou ils proposent des vêtements griffés ou vraiment à la mode, mais pour les tailles c’est malheureusement souvent la galère. On est de vrais citadins, malgré qu’on adorent la nature et les grands espaces déserts. Et puis il y a aussi nos métiers respectifs ou on doit avoir une présentation irréprochable. Sans compter notre bagage culturel qui joue beaucoup, on aime la bonne musique et les endroits ou on en jouent, et souvent dans ses milieux tout le monde soigne son look. C’est là ou je voulais en venir la façon de s’habiller dépend vraiment de son environnement proche et de sa culture.

    Orné

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      Salut Orné, je comprends très bien ce que tu veux dire, mais ma réflexion est la suivante : n’est-t-il pas possible de soigner son look en se fringuant sans en passer obligatoirement par des marques « branchées » qui proposent pour la plus part des vêtements confectionnés en Asie, dans des usines à esclave qui n’hésitent pas à employer exploiter des enfants ? Perso, je n’ai jamais compris l’attachement que l’on pouvait avoir aux marques, si ce n’est pour faire comme le voisin …

      M.G.

      • Tu as raison, mais je précise, les marques mainstream on ne prends plus au fait, ça c’est déjà une concession qu’on a pris. On recherche l’originalité aussi. Nous ce qu’on recherche, c’est plus d’affirmer notre personnalité plus que d’entrer dans le moule. On aime bien faire fonctionné notre esprit créatif, nous ce qui nous bottes, c’est l’esprit artistique, et ce, pas que pour les fringues.

        Orné

  • rouletabille rouletabille

    Pourquoi des fringues et autres gadget pour le look ?.
    Passer inaperçu est bien plus commode à mon avis,ok?
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif