“L’Arche Gelée” : les scientifiques recueillent l’ADN de milliers d’animaux avant leur extinction

arena-arche-de-noé-affiche-print-pub

D’un point de vue écologique, la planète ne se porte pas au mieux de sa forme. Entre la pollution de l’air, les gaz à effet de serre, le déversement de plastique dans les océans, il n’y a plus beaucoup de place pour la vie animale qui commence à se sentir toute petite par rapport aux activités humaines qui ne cessent de s’étendre. Pour parer à la disparition des espèces, des scientifiques ont lancé un projet titanesque il y a quelques années : « Frozen Ark » (« L’Arche Gelée »). SooCurious vous en dit plus sur cette initiative visant à collecter l’ADN des animaux de la planète.

La Terre est en train de vivre ce que les scientifiques appellent une « extinction de masse ». Ce serait la sixième que notre planète vit depuis son apparition. C’est un événement au cours duquel près de 75 % des espèces animales et végétales disparaissent. D’un point de vue géologique, c’est une crise relativement brève qui ne dure que quelques millions d’années au maximum, la dernière ayant eu lieu lors de l’extinction des dinosaures il y a 65 millions d’années.

Dans le livre « La Sixième extinction » de la journaliste Elizabeth Kolbert, elle explique que celle-ci est due en partie à l’activité humaine et au dérèglement climatique dont les créatures des océans sont particulièrement victimes. Les prédictions de cette étude sont terrifiantes : les récifs coralliens pourraient disparaître d’ici 2050. De plus, selon l’Union internationale pour la conservation de la nature, près de 41 % des amphibiens et 26 espèces de mammifères sont actuellement menacés d’extinction. D’ailleurs, selon le professeur John Armour, il est très probable que la plupart des espèces s’éteignent avant même que les scientifiques sachent qu’elles existent.

Bryan Clarke, un scientifique britannique, a mené à bien un projet de protection d’un petit escargot spécifique à Tahiti : le Partula. En effet, l’espèce a été décimée par un escargot carnivore introduit pour éradiquer une autre sorte de gastéropode. En collectant les Partula dans son laboratoire pour les envoyer dans plusieurs zoos à travers le monde pour les protéger, le professeur Clarke a réussi à préserver une partie de l’espèce et une réintroduction est actuellement à l’essai.

Devant ces résultats encourageant pour sauver ces escargots, Bryan Clarke et sa femme Ann se sont rendu compte qu’il serait judicieux de protéger d’autres espèces menacées de la sorte. Ainsi, le couple de scientifiques a décidé de lancer le projet « Frozen Ark ». Ce nom est une référence à l’Arche de Noé qui, selon la Genèse, aurait construit un gigantesque bateau dans lequel l’homme aurait emmené un couple mâle-femelle de chaque espèce pour pouvoir rebâtir un monde nouveau après le déluge divin. Ce projet a été lancé il y a un peu plus de 10 ans et possède 22 partenaires à travers le monde. Bien que Bryan Clarke soit décédé l’année dernière, « Frozen Ark » possède d’ores et déjà 48 000 échantillons de près de 5 500 espèces, notamment le tigre de Sibérie et le léopard de l’Amour.

Concrètement, ce stockage colossal peut être utile en de nombreux points. Dans un premier temps, ces échantillons représentent une source d’informations considérable sur notre Terre actuelle et les espèces qui y vivent encore. Ensuite, il serait probablement possible dans le futur de pouvoir utiliser ces cellules pour recréer des espèces en voie d’extinction et ainsi parer à leur disparition. Enfin, les animaux possèdent des capacités surprenantes radicalement utiles à l’être humain. Par exemple, la peau des amphibiens est recouverte de petites molécules qui tuent les bactéries. A l’heure où les antibiotiques ne seront plus fonctionnels, il peut être intéressant d’étudier cette caractéristique pour pouvoir l’appliquer à l’Homme. L’idée de « Frozen Ark » est de préserver ce matériel pour les futures générations avant qu’il ne soit trop tard.

Source et fin sur Soocurious.com

 

13 commentaires

  • voltigeur voltigeur

    Il est plus facile de collecter leur ADN, que de
    faire une vraie politique de protection. Hein!!
    On va vers le pire et personne ne bouge, tous se contentent
    de constater la catastrophe qui arrive.
    Le temps n’est plus à des actions individuelles, qui bien qu’utiles sont une goutte d’eau dans l’océan, en regard de l’urgence….
    Cette COP 21, aurait pu permettre la mobilisation de tous ceux qui prennent l' »avenir » au sérieux. Mais « Daesh » est passé par là………
    Je préfère me taire…. grr

    • Zugzwang

      Cette COP 21, aurait pu permettre la mobilisation de tous ceux qui prennent l’ »avenir » au sérieux.

      Ce n’est pas la première fois qu’a lieu un sommet international sur l’environnement ou le climat. Copenhague, Kyoto, Rio … sans compter tous les mouvements et initiatives politiques, les promesses, … La plupart des grandes réunions n’ont accouché que d’une souris, souvent les états ne sont pas d’accord avec les traités et ne les ratifient pas, quand ils les signent ils ne les respectent pas…

      Je ne crois pas que Daesh ait empêché quoi que ce soit au sujet de la COP21.

      • voltigeur voltigeur

        Oui je sais! mais «  »à cause de daesh » » le ferme ta gueule est de
        rigueur! Même si nous savons que c’est de l’enfumage, comme
        tous les G: X,Y,Z on ne peut que faire le constat.
        Et leur cop tient elle compte des milliers de bombes et de missiles,
        les bateaux, avions,sous marin, les chars et autres canons qui polluent?
        A moins que les guerres soient écologiques…
        Alors oui c’est de l’enfumage, mais ne pas laisser les gens s’exprimer sur
        la question, ça l’est encore plus! :)

      • Zugzwang

        C’est vrai qu’on a de moins en moins le droit de tenter de sensibiliser les gens, on est rapidement traité de « rêveur », de « menteur », voire de « complotiste », quand on est pas directement accusé de vouloir porter atteinte à la nation. C’est vrai que Daesh a pas mal aidé à cet effet « Reste chez toi et tais-toi ! ».

    • Dubitatif

      j’ESPERE QU’ILS VONT OUBLIER DE « COLLECTER » l’ADN DE LA
      CATEGORIE HUMANOÏDE

      L’UNIVERS RESPIRERA MIEUX

      • Zeitgeist Zeitgeist

        Si les insectes disparaissent d’ici 50 ans il n’y aura plus de vie sur Terre, si les humains disparaissent d’ici 50 ans la vie fleurirait !

    • Zeitgeist Zeitgeist

      A quant une révolution mondiale des peuples contre leurs gouvernements ?

      Une pétition mondiale ? Une mobilisation mondiale ?

      Internet est devenu une sacrée arme de vitesse d’infos pour nous, n’y a-t-il pas au moins des sites alternatifs dans chaque pays pour diffuser qqch à grande échelle ?

    • vico

      j’ai du mal à comprendre !! de quoi il s’agit http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif les faire renaitre artificiellement >  » Ainsi, dès 1997, le chercheur japonais Yoshinori Kuwabara avait réussi à placer des fœtus de chèvre dans une cuve.

      Les animaux se sont développés trois semaines dans une sorte de liquide amniotique de synthèse.

      Leurs cordons ombilicaux étaient raccordés à des tuyaux qui les nourrissaient et éliminaient les déchets. »
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif
      Ectogenèse sous coupel Ogméique

  • bonjour

    l’adn des rot et des rock est déjà au frigo

    celle de gouda 1er et du nabot sont dans les éprouvettes au freezer….

    bien gardées par leurs vassaux……..

    j’m’en vais au marché….

  • Graine de piaf

    le genre humain, tel que nous le connaissons actuellement est sur son déclin, sûr et certain, et c’est heureux !
    Gaïa n’a pas besoin de nous, bien au contraire.
    La folie humaine va faire un travail de nettoyage sous peu, notre Terre-Mère n’aura même pas la peine de s’en occuper !

  • Le veilleur

    Faut-il attendre qu’il n’y est plus d’animaux sur terre pour s’apercevoir qu’ils étaient précieux ? Le profit encore le profit voilà ce qui causera notre perte, il est temps de tous choisir notre camp.

    Je pense que l’être le moins viable sur cette planète est bien l’homme car sans plantes pas d’animaux et sans animaux pas de plantes et sans ces deux éléments indispensable à la vie sur terre pas d’homme, donc le prélèvement d’ADN pourrait très bien ne pas avoir le temps de voir le jour.

    La chaine alimentaire a commencé par être fortement perturbé, dans le futur nous aurons des problèmes flagrants liés à ce déséquilibre et nos jours seront alors compté.

    De toute façon si nous ne sommes pas viable la planète nous éliminera pour survivre elle même. Après tout, nous ne sommes pas plus important que les espèces animales et végétales qui peuples cette terre car toutes espèces vivantes a son utilité dans la vie, ne pas tenir compte de ça, c’est enclencher un compte à rebours qui pourrait bientôt s’avérer irréversible pour toute l’humanité.

  • « Une rose au Paradis »…

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • L’écologie est une affaire trop importante pour qu’on la laisse entre les mains des politiques. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif