Vers un El Niño atypique ?

Trouvé sur le site de Survivre au système.

 

Le phénomène climatique, déjà bien installé dans le Pacifique, va gagner en intensité ces prochains mois, et sera sans doute l’un des trois épisodes les plus intenses depuis 1950.

2015 est une année El Nino.

Le phénomène climatique survient tous les trois à sept ans.

Sécheresses, inondations et autres événements extrêmes sont à craindre.

Le phénomène El Niño, « l’enfant » en espagnol – qui doit son nom à Jésus pour son apparition autour de Noël au large du Pérou –, est devenu mondialement célèbre depuis l’épisode de 1997-1998, considéré comme le plus puissant enregistré.

Tous les deux à trois ans (voire sept ans), le réchauffement des eaux observé au centre de l’océan Pacifique principalement sur la ligne équatoriale à l’est, a des conséquences météorologiques dans ces régions de l’Amérique centrale et du sud.

Selon l’intensité, l’anomalie s’étend à tout le continent à des degrés variables.

«Le puissant épisode El Niño déjà bien installé devrait gagner en intensité d’ici la fin de l’année [et contribuer] à des conditions météorologiques extrêmes», a annoncé en conférence de presse lundi 16 novembre l’Organisation mondiale de la météorologie (OMM), une agence de l’ONU.

Lire la suite>>>

Lire la suite>>>