L’image du jour: Les vraies baisses des dépenses du budget de la France pour 2016

Notre gouvernement n’est plus à un mensonge près, au point où ils en sont… Après nous avoir appris la bonne nouvelle de la baisse du chômage qui en fait est totalement fausse, voilà qu’ils nous présentent les dépenses prévues du budget 2016, et nous pouvons nous réjouir, ils nous promettent des augmentations des dépenses dont dans la justice, l’enseignement scolaire ou encore la sécurité, mais également des économies dans divers domaines. Petit souci, c’est que dans les faits, si l’on recalcule sur une échelle plus réaliste en se basant sur la croissance et le PIB, cela ne correspond plus vraiment à ce qui a été annoncé par l’état. Voici donc à quoi ressemblerait les dépenses de l’état dans le budget 2016 de la France:

Budget 2016 FranceCarte interactive sur Alterecoplus.fr

Le mieux pour bien comprendre, c’est de se rendre directement sur le site qui a décortiqué le budget, Alterecoplus.fr, le tableau étant présenté de manière interactive. Ce que nous pouvons retenir tout de même, c’est que le budget pour les médias et la culture est en baisse de 19,20%, alors que budget pour le sport, la jeunesse et la vie associative explose et prend 29,40% en positif, foot opium du peuple?

Quand au reste, Agriculture -7,80%, travail et emploi -3,80%, Economie -8,60%, les anciens combattants -7,60%….. Et la liste est longue! L’avenir s’annonce magnifique pour les sportifs, moins pour le reste.

3 commentaires

  • Tanuki

    Au risque de passer pour un idiot : il est ou le budget de remboursement de la dette ? :/

    • Tyr

      Bonne question, mais il est possible que ce poste ne soit pas mis dans le tableau parce qu’il s’agit des budgets alloués aux missions de l’état, comme le dit le sous titre, et donc tout est déjà amputé du remboursement de la dette qui est un autre poste.

  • Tyr

    Très bon commentaire Benji, mais il y a un détail dans ce fameux budget pour le sport, la jeunesse et la vie associative qui explose de 29,40%.

    Je ne pense pas que le sport tire beaucoup d’avantages de ce budget.
    La jeunesse n’aura pas non plus de crédits supplémentaires.
    Par contre, le point important est « la vie associative », c’est à dire l’ensemble des associations qui gagnent beaucoup à réclamer de l’argent à corps et à cris, et où l’on retrouve des copains des coquins, les amateurs d’œuvres d’art et de montres de luxe.

    Bref, le clientélisme et le gangstérisme, les deux mamelles du parti socialiste en France, ont de beaux jours devant eux, grâce à l’argent ponctionné aux esclaves… enfin, aux contribuables, comme on dit en novlangue.