L’Australie a sauté le pas: la surveillance totale de l’ensemble des internautes est validée

C’est une catastrophe pour ce qui est de la vie privée, ou de la liberté de l’internaute de naviguer en toute tranquillité sur internet, à savoir se « la censure à la chinoise » n’est pas préférable! Jugez par vous-même, 21 services de sécurité et de renseignement pourront avoir accès à l’ensemble des informations des internautes sans aucune limite, sans avoir à passer par un juge, cela pour « lutter contre le terrorisme ». Mais est-ce réellement pire qu’en France? Puisque nous nous dirigeons vers un système similaire dans l’indifférence générale…

NSA-Big-Brother-is-Watching-You

Une nouvelle loi entre en vigueur ce 13 octobre en Australie, qui obligera les fournisseurs d’accès à Internet et de services Web (FAI) à conserver les métadonnées – les informations entourant un message : géolocalisation, destinataire, adresse IP… – de tous leurs clients et utilisateurs pour une durée de deux ans. Les services de renseignement pourront y avoir librement accès, et les entreprises qui n’appliqueront pas la loi risquent une amende de 1,3 million d’euros.

Au total, 21 agences de renseignement et de sécurité pourront accéder à ces données, sans le mandat d’un juge. Seule mesure de contrôle, les FAI conserveront un registre – secret – listant les demandes d’accès aux métadonnées et les justifications de la demande. Toute diffusion des demandes d’accès de la part des services de renseignement sera punie de deux ans de prison.

Article en intégralité sur Lemonde.fr

5 commentaires