COP21: 146 pays ont publié leurs contributions nationales à ce jour (Fabius), mais nous a-t-on réellement tout expliqué sur le sujet?

Le Cop21 se prépare, chaque jour qui passe nous rapproche un peu plus de ce sommet exceptionnel qui contribuera à changer le monde. Ce qui est bien avec ce genre de sommet, c’est que c’est toujours un événement extraordinaire censé changer le monde, les médias comme les politiques nous gratifient allègrement ce COP21 de qualificatifs élogieux, tout comme ils l’ont toujours fait avec l’Europe, le Nouvel Ordre Mondial, et avec nombre d’autres maux qui apportent plus de problèmes que de solutions. Ce sont donc 146 pays qui ont apporté leur petite pierre pour un sommet de l’avenir…

dbd5a3399f4b578c-f71f7

Cent-quarante-six pays ont à ce jour publié leurs contributions nationales (INDC) en perspective de la Conférence mondiale du climat, prévue en décembre dans la capitale française, a indiqué dimanche le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

« Ces résultats remarquables constituent une étape majeure en vue de l’adoption d’un accord universel sur le climat à Paris », s’est félicité M. Fabius dans un communiqué, notant que les contributions soumises couvrent à présent plus de 85 pc des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Il a mis l’accent sur la publication en l’espace d’une semaine de plus de 70 nouvelles INDC, notamment celles de l’Inde, du Brésil et de l’Afrique du Sud, mais également de pays comme le Costa Rica, le Bhoutan ou le Burkina Faso.

Par ailleurs, M. Fabius a relevé que 23 de ces contributions ont bénéficié de l’appui technique apporté par l’Agence française de développement.
Article en intégralité sur Atlasinfo.fr
Mais les qualificatifs élogieux sont-ils aussi mérités que cela? Nous a-t-on réellement tout dit sur le sujet? Car étrangement, dès qu’il faut donner certaines détails, les discours se font généralement plus timides, et à moins de faire quelques recherches parfois un peu poussées, il est difficile d’en savoir d’avantage. Le débat prend alors un tout autre tournant si l’on se tourne vers cet article de Juillet du site Sputnik News. Quel est le regard le plus juste sur la Cop21? Le regard de nos médias et politiques qui sont si avides de vérités (cf l’Ukraine, la Russie, la situation économique, etc…), ou le regard russe qui frise le complotisme?

La COP 21 n’est pas un bien absolu. Le mouvement « Solidarité et progrès » est le seul à dénoncer la conférence sur le climat, sur laquelle les autorités françaises misent beaucoup.

Nous avons demandé à Christine Bierre de nous expliquer en quoi les négociations pourraient conduire à des conséquences néfastes et dangereuses.

La COP 21 n’a pas tellement pour objectif la protection de la planète, mais un « plongeon massif de la population actuelle de sept milliards à un milliard seulementé », parce que  » l’économie fondée sur les énergies renouvelables ne pourra accueillir qu’un milliard d’individus sur la Terre ». Christine Bierre témoigne: « On dit, par exemple que s’il y a des changements climatiques, c’est à cause du travail de l’homme et non pas des cycles galactiques, des cycles solaires, des cycles terrestres qui ont toujours été à l’origine des changements climatiques. Si cette théorie est vraie, cela veut dire qu’il faut réduire la production de l’homme. On propose alors de sortir des énergies fossiles et du nucléaire pour aller, d’ici 2050, vers les énergies renouvelables. Mais ces énergies renouvelables produisent beaucoup moins que les énergies fossiles et le nucléaire. Si on va vers une économie qui est fondée sur les énergies renouvelables, cette économie-là ne pourrait soutenir et accueillir qu’environ un milliard d’individus sur la planète. Or, aujourd’hui, nous sommes sept milliards et nous allons vers beaucoup plus. »

La terrible idée de réduire la population de la Terre a été ouvertement proclamée par le prince Philip d’Edimbourg et l’un de ses plus proches collaborateurs, Martin Palmer, secrétaire général de l’ARC (Alliance pour la religion et la conservation) qui est parmi les quatre organisateurs du sommet de la Conscience qui vient d’avoir lieu à Paris, les 20-21 juillet. En 1987, il a écrit un livre intitulé « Si j’étais un animal », dans lequel il dit que s’il était un animal, il aurait souhaité d’être réincarné en un virus mortel pour réduire la population « afin de contribuer de quelque manière à résoudre le problème de la surpopulation ». Précédemment, en 1981, dans une interview à People Magazine, il s’est opposé au programme des Nations unies sur la lutte contre le paludisme au Sri Lanka parce que celui-ci avait abouti à doubler la population en 20 ans. Et il a dit: « Nous n’avons pas de choix, si la croissance démographique n’est pas limitée de façon volontaire, elle le sera involontairement par l’expansion des maladies, de la famine et de la guerre » se rappelle Christine Bierre.

Cette idéologie cible principalement les pays des BRICS et les pays émergents, continue-elle. « Lors du sommet de Copenhague, en 2009, l’Inde, la Chine et d’autres pays émergents avaient complètement refusé d’adopter les règles censées lutter contre le réchauffement climatique. Ils avaient dit que, pour eux, ce qui passait, d’abord, c’était le développement des populations ». Or, les Etats-Unis, un des plus grands pollueurs au monde, ne sont pas du tout menacés: « Lorsqu’on est à la tête du monde, on n’est pas obligé de suivre ses propres lois. »

Or, les changements climatiques ont toujours eu lieu. En fait, la température a commencé à augmenter en 1695, précise Christine Bierre, parce que le soleil a eu une activité magnétique beaucoup plus importante. « Entre 1695 et aujourd’hui, il y a eu une augmentation de température d’à peu près un degré. Ce n’est pas énorme. Entre temps, l’activité humaine s’est développée massivement. Depuis 2000 il y a plutôt une tendance à la baisse, un petit refroidissement qui a eu lieu entre 1940 et 1970 « . Cela veut dire qu’il faut étudier beaucoup plus les causes des changements de température sur notre planète (mouvements galactiques, activité solaire et autre) qui ne sont pas du tout l’effet de l’activité humaine.L’avenir de la population mondiale n’est pas terne aux yeux de Christine Bierre qui reste optimiste: « Je pense que, pour toutes ces raisons, il est extrêmement important de dénoncer ce qui se passe. Si les ressources naturelles sont limitées, la capacité de l’homme ne l’est pas, ainsi que sa créativité, sa faculté de découvrir de nouvelles ressources, de nouvelles technologies qui ont toujours permis à l’homme de passer d’une population moindre à une intensité de population plus grande, à sept milliards et plus aujourd’hui ».

Les opinions exprimées dans ce contenu n’engagent que la responsabilité de l’auteur

Source+document sonore sur Sputniknews.com

 

8 commentaires

  • gnafron

    je suis bien plus inquiet de l’explosion de la démographie que

    de l’augmentation des températures…dois-je me faire soigner ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

  • Thierry92 Thierry92

    Encore un moyen de faire la fete sur le dos des contribuables.

    • voltigeur voltigeur

      Comme d’hab, ça ne servira qu’à déplacer de l’air et
      dépenser de l’argent qui manque cruellement ailleurs.
      Ils ne vont pas tirer à boulets rouges sur les GROSSES
      multinationales ultra pollueuses non? Surtout après
      avoir donner des permis pour « explorer » le sous sol français!!
      Bande de vendus…

      • Exactement ! Qui c’est-y qui va payer encore leurs supers hôtels, leurs supers beuveries, leurs supers gueuletons, et les supers nanas pour ces messieurs, histoire qu’ils ne s’ennuient pas entre deux discours ?
        Ah, j’oubliais les transports en 1ère classe, bien entendu, pour que chacun puisse se rendre au point de rendez-vous sans froisser son costume.

        7 Milliards d’individus, c’est ingérable. Pour ça, oui, il faut en éliminer une grosse partie. Sinon il y aura toujours un risque de rébellions !

        On sait très bien que le réchauffement climatique d’origine humaine est une arnaque. Mais bon… eux ne le savent peut-être pas. Va falloir les mettre au courant en leur mettant les doigts dans la prise. Avec de la UHT bien sûr .

  • rouletabille rouletabille

    La démographie ?
    Rien de plus simple.
    Au lieu de donner des allocations aux nouveaux venus,il suffit d’en donner à ceux qui ne viennent pas .
    Oui,il faut encore vous expliquer..

    Une allocation Annuelle à chaque FEMME qui n’enfante pas ,avec certificat Médical.
    Disons 5000 € chaque Années,vous verrez bien que l’appat du gain supplante celui de l’enfantement.

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Wolfen

    Ce qui est bien avec l’agent d’Israël, c’est qu’il passe pour un demeuré sur la guerre en Syrie et hop ! il accourt sur la COP 21. ;o))

    Je ne sais comment, en France, nous avons laissé se déployer autant de perdreaux et de pintades dans nos institutions mais il va vraiment être temps d’ouvrir la chasse aux volatils nous plumant et déplumant le coq français. ;o) Ils sont énormes ! ;o))

    Je ne sais si vous avez lu ces articles (ci-dessous) mais ça vaut la peine. Ce qui me surprend, dans cet article, c’est que Sputnik ose publier un avis allant contre la doxa mondialiste concernant le pseudo réchauffement climatique. Bravo ! :o)

    Bah je vous préviens en avance, mais l’hiver risque d’être rude et un continent, particulièrement, va en faire les frais. Quand homme blanc coupé beaucoup de bois, hiver très rude. :o))
    Ils seraient capable de nous pondre un réchauffement nucléaire afin de nous prouver qu’ils ont raison.
    Rhoo les cons !! ;o)) .. OK, je sors.. désolé.. ;o)

    => les banques et le réchauffement climatique http://fr.sott.net/article/26529-Les-banques-et-le-rechauffement-climatique

    => Un record de mensonges sur la canicule de juillet
    http://fr.sott.net/article/26518-Un-record-de-mensonges-sur-la-Canicule-planetaire-de-juillet-2015