Le vice-président du Marketing de Pfizer lance l’alerte et dit la vérité sur l’industrie pharmaceutique

PfizerVous pouvez trouver ci-dessous un extrait tiré du documentaire « One More Girl », un film sur le vaccin Gardasil qui a été conçu pour prévenir le virus du Papillomavirus. Dans ce documentaire, le Dr Peter Rost, MD, ancien vice-président de l’une des plus grandes compagnies pharmaceutiques du monde (Pfizer), partage la vérité sur les liens entre l’industrie médicale et l’industrie pharmaceutique.
Rost est un ancien vice-président du Marketing de Pfizer et un dénonciateur de l’industrie pharmaceutique dans son ensemble. Il est l’auteur de « The Whistleblower, Confessions of a Healthcare Hitman » (Le lanceur d’alerte, confessions d’un tueur à gage des services de santé). Compte tenu de son expérience dans son domaine, c’est un euphémisme de dire qu’il est expert de l’intérieur du marketing pharmaceutique.
Voici quelques citations émanant d’une part, d’un ancien et d’autre part d’un actuel rédacteur en chef des deux plus grandes revues médicales du monde qui sont considérées comme les plus crédibles. Il est donc tout à fait pertinent de les inclure dans l’article puisque ces citations sont directement liées à ce que le Dr Rost explique dans la vidéo.
« Il n’est simplement plus possible de croire une grande partie de la recherche clinique qui est publiée, ou de compter sur le jugement de médecins de confiance ou sur des directives médicales faisant autorité. Je ne prends aucun plaisir à en venir à cette conclusion, à laquelle j’ai abouti lentement et à contre-coeur au cours des deux décennies durant lesquelles j’ai exercé la fonction de rédacteur en chef du New England Journal of Medicine ». Dr Marcia Angell, médecin et rédacteur en chef de longue date du New England Medical Journal (NEMJ) (source)
« Le dossier contre la science est simple: une grande partie de la littérature scientifique, environ la moitié, pourrait tout simplement être fausse. La science souffrant d’études sur des cohortes de petites tailles et de leurs effets minuscules, des analyses exploratoires non valides, ainsi que de flagrants conflits d’intérêts, avec une obsession pour la poursuite de tendances à la mode d’importance douteuse, la science donc a pris un virage vers les ténèbres ».

 Dr Richard Horton, rédacteur en chef actuel de la revue The Lancet, considérée comme l’une des revues médicales révisées par des pairs les plus respectées dans le monde. (source)

Il est grand temps de repenser la recherche médicale actuelle et de voir la situation dans son ensemble

En 2005, le Dr John P. A. Ioannidis, actuellement professeur en prévention des maladies à l’Université de Stanford, a publié l’article le plus consulté dans l’histoire de la Public Library of Science (PLoS), intitulé Why Most Published Research Findings Are False (Pourquoi la plupart des résultats de recherche publiés sont faux). Dans l’article il déclare:
« Il y a une inquiétude croissante que la plupart des résultats des recherches actuelles sont faux ».
Nous avons maintenant une grande quantité de preuves ainsi que les déclarations des experts qui viennent directement du terrain, qui brossent un tableau très inquiétant. La science utilisée pour éduquer les médecins et développer la médecine est biaisée. Nous sommes constamment exposés à des études qui ont été sponsorisées par de grandes compagnies pharmaceutiques, mais ces études ne sont pas conçues pour une vision sur le long terme. Elles ne sont pas conçues pour détecter des problèmes qui peuvent survenir des années ou même des décennies après un traitement, ou pour examiner les risques de prendre un médicament pendant de longues périodes de temps. Personne ne semble jamais mentionner ou reconnaître les nombreuses études qui montrent clairement les risques significatifs associés à un grand nombre de produits que les industries pharmaceutiques fabriquent pour aider à combattre la maladie.
Ce qui est encore plus inquiétant est le manque de prise de conscience de la population en général sur ces sujets. Cette question ne va certainement pas être débattue dans les médias conventionnels, et en dépit des nombreuses preuves à l’appui, certaines personnes se refusent même à voir ou à reconnaître que le problème est bien réel. C’est un gros problème, notre monde est en train de changer et nous devons garder l’esprit ouvert et être ouverts à de nouvelles possibilités quant à la nature de notre monde.
Vous pourriez croire que les déclarations ci-dessus, émanant de rédacteurs en chef aguerris de revues scientifiques majeures évaluées par des pairs (apparemment, les meilleures du monde) obtiendraient au moins quelque attention des médias conventionnels.
Lorsque le Dr Rost travaillait encore pour Pfizer il est apparu quelques fois dans les médias traditionnels. Voici un exemple où il parlait au Wall Street Journal il y a près de 10 ans, avant d’avoir lancé l’alerte.
C’est la raison pour laquelle les médias alternatifs sont importants, particulièrement à une époque où de plus en plus de gens s’éveillent à ce qui se passe réellement sur notre planète.
Il est temps d’examiner les recherches qui sont menées partout dans le monde, par des experts (des scientifiques) dans diverses institutions, qui ne sont pas parrainées par ces gigantesques multinationales de la « santé » – il s’agit là de publications indépendantes. Un excellent travail est publié au sujet de divers médicaments, remèdes, traitements, vaccins et plus encore.

Trouvé en intégralité+vidéo sur Fawkes News

 

8 commentaires

  • Trollzilla Trollzilla

    Une étude menée à l’Université de Montréal démontre que suite à une importante vague de fusions et d’acquisitions, la part de marché des cinq maisons de publication de recherche les plus importantes serait passée à 50% dès 2006, alors qu’elle n’était que de 30% en 1996, et de 20% en 1973.

    « Globalement, les grands éditeurs contrôlent plus de la moitié du marché des articles scientifiques tant dans les sciences naturelles et médicales que dans le domaine des sciences sociales et humanités, explique le professeur Vincent Larivière de l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information, qui a mené l’étude. De surcroit, ces grands éditeurs commerciaux réalisent des chiffres d’affaires énormes, avec des marges de profits de près de 40%. S’il est vrai que les éditeurs ont historiquement joué un rôle essentiel dans la diffusion des connaissances scientifiques à l’ère de l’imprimé, en considération du contexte actuel, on peut se demander s’ils sont encore nécessaires à l’ère du numérique. »
    ib http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=14053

    Un exemple parmi tant d’autres :
    Des scientifiques espagnols démontrent que l’application de la moxibustion, une technique millénaire d’acupuncture chinoise à des femmes enceintes dont le foetus se trouve dans une position non-céphalique, contribue à ce que celui-ci se place en position céphalique, évitant ainsi le recours à la césarienne.
    Lien http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=14252

    Et ça ce n’est rien avec cette approche médicale, dans cet exemple on parle d’un point précis à l’extrémité du petit orteil que l’on chauffe avec une plante ayant une radiance thermique proche de 630°C et ce, sans contact ni brûlure.
    Toujours dans cette convention, il n’est plus à démontrer qu’elle s’appuie sur la réalité de l’univers électrique ; théorie de la physique méconnu ; ne parlons pas de sa mise en pratique qui n’a été que peu travaillée hormis dans le domaine militaire (arme à impulsion électro-magnétique) alors que ce savoir datte de plusieurs millénaires…

    Que dire de la conjugaison de cette approche avec les techniques de l’ostéopathie ou des médecines dites manuelles concernant la correction des articulations du sacrum et des iliaques formant le bassin…
    Alors que dans le tronc commun de médecine il est enseigné que le sacrum est une pièce fixe !
    Avec 6 surfaces articulaires, c’est dure de faire plus mobile, comment marcherions nous sinon ?
    Certaines manipulations de ces structures osseuses permettent une ouverture sans restriction du petit bassin lors de l’accouchement, réduisant de fait le recours aux césariennes.
    Question : combien y a t’il de différences de facturation entre un accouchement dit « naturel », d’un autre par césarienne dans un hôpital publique ?
    Ceci est une vraie question.

    De même il existe une autre approche de la médecine orientale qui ne se sert plus des notions de « l’univers électrique » comme support car là on est un cran au-dessus avec la notion d’ « univers hologramme »…
    Ce pendant là de cet art thérapeutique et médical est mis sous le boisseau.
    Demandez vous pourquoi…

    Aurait on plusieurs millénaires de retard quant à nos connaissances réelles sur la réalité ?

    Ceci ayant une corollaire d’importance concernant une mise sous curatelle globale de nos compréhensions qui en plus de favoriser un endoctrinement et une soumission vis à vis de ce que nous ne pouvons concevoir, faute en incombant à nos gouvernements successifs et ce depuis un demi siècle.

    De Gaulle avait raison, veaux nous sommes…
    L’abattoir c’est mi une mangeoire, mi un « centre médical » MAIS avec des gens de toute bonne foi formés à cet effet !!!

    Y a pas comme un gros problème dans l’énoncée là ?
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    • Trollzilla Trollzilla

      Edit, J’ai oublié de dire que ces vieilles médecines et autres pratiques manuelles ne coûtent quasiment que dalle à l’usage ; reste l’investissement intellectuel qui lui engage sur la durée.
      Le temps de préchauffage peut être long pour l’bouzin…

      http://www.youtube.com/watch?v=KJYyaUZcJpg
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    • Sacrum et iliaques, une pièce fixe ? Bigre ! Quand ça bouge, ça peut pourtant être bien douloureux !
      Comme quoi, rien en veut l’expérience pour comprendre le corps humain …

      Merci pour tes lumières en matière médicale, Trollzilla. Toujours intéressant !
      Il est certain que nous avons un gros temps de retard, mais surtout, un gros problème avec des individus et des sociétés qui ne cherchent qu’à s’enrichir aux dépends de notre santé et de notre vie.

  • vico

    il est grand temps de ce rendre responsable et cesser d’être impartiale aux dépend des sorciers conventionnel !!!! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif médecine alternative 90% / médecine conventionnel 10 % JE DIT çà j’ai rien dit hein http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
    http://www.youtube.com/watch?v=TrCizlAOBAo <2min 35

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif Et pour cause la médicine traditionnelle n’est rien d’autre qu’une totale escroquerie http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif; …par contre lui il peut tout soigner, et c’est logique en fait… http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/2015/08/un-homme-a-trouve-un-remede-pour-toutes-les-maladies-et-a-la-decision-du-tribunal-pour-le-prouver.html http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • whackangel

    Il aura fallu attendre qu’il soit vice-président pour qu’il ouvre son clapet lui ? franchement…