L’huile de palme, un poison pour la terre !…

Encore une alerte de CCFD Terre Solidaire contre la déforestation de l’Indonésie, pour pouvoir planter des palmiers à huile. Au delà de la critique des massacreurs de l’environnement,  il y a l’action qui consiste à ne pas acheter les produits contenant de l’huile de palme. La dénomination de cette huile est différente selon les produits. Un petit guide pour aider à s’y retrouver. Selon le principe, on ne fabrique pas ce qui ne se vend pas, les choix que nous faisons, peuvent influencer les ventes, ce qu’ont bien compris certaines grandes surfaces comme système U, qui ont décidé sous la pression, de vendre des produits sans huile de palme. C’est un début prometteur. La souffrance des paysans indonésiens, obligés à l’exode et ruinés, ne doit pas laisser indifférent. L’île de Bornéo, est un des derniers refuges pour l’Orang Outan (homme de la forêt) avec qui nous partageons 98% de notre patrimoine génétique, il est en voie d’extinction à cause de l’huile de palme,  Alors on bouge?..

Img/LeMonde/Planète

C’est à un combat urgent auquel nous vous demandons de participer en soutenant notre action.

Depuis plus de 10 ans les industriels de l’agroalimentaire ont entrepris de ravager la forêt de Kalimantan, la partie indonésienne de l’île de Bornéo, pour y faire pousser le palmier à huile. Ils poussent à la ruine et à l’exode des communautés rurales entières. Celles qui restent sont menacées au quotidien.
D’abord, ce sont les engins de chantiers qui déferlent. La forêt est découpée, revendue. Puis, de puissants désherbants, interdits en Europe, sont répandus pour finir de défricher. Enfin, des engrais toxiques sont épandus à mains nues par des jeunes femmes pour faire pousser la palme.

Les ravages sont considérables. D’ici à 10 ans, faune et flore auront disparu. Les habitants sont obligés d’acheter de l’eau en bouteille à cause de la pollution des sols. A l’inverse, les rats pullulent en se nourrissant des fruits des palmiers. Les industriels ont fait venir des cobras d’Afrique du sud pour les manger !

« Avant nous vivions de la chasse, de nos cultures et de la pêche. Aujourd’hui, il n’y a plus rien » déplore Suliana qui vit dans un village aux trois quarts abandonné, visité tous les six mois par un médecin et des volontaires de l’institut de Dayakologie, partenaire du CCFD-Terre Solidaire.

Car, pour venir en aide à la population locale, des organisations indonésiennes, soutenues par le CCFD-Terre Solidaire, travaillent sans relâche. Elles soutiennent la population dans son combat contre l’impitoyable machine agroindustrielle qui est la principale responsable des émissions de gaz à effet de serre du secteur agricole.

En signant notre appel à soutien, en le diffusant autour de vous, vous nous aidez à leur apporter les moyens nécessaires à leur lutte pour la survie !

JE SIGNE

12 commentaires

  • GROS

    Merci pour ce pessimisme de bon matin.
    Je me sens beaucoup mieux. Car moi, contrairement au reste du monde, je vais bien.
    Ca doit etre dur, pour vous.

    • voltigeur voltigeur

      Je cogite la nuit en pensant:
      Quelle nouvelle bien pourrie, je pourrais bien mettre, pour
      faire réagir Gros? Euréka! Je n’ai que l’embarras du choix.
      Toujours ravie que toi, tu ailles bien, tu n’es pas une exception,
      d’autres aussi vont très bien, merci pour eux :) Pour les indonésiens
      tu n’es pas con-cerné, c’est où ce trou perdu?… :)

      • marco marco

        volti pourquoi tu perd ton temps avec ce type, il en a rien à foutre de ta réponse, comme il a rien à foutre du reste du monde du moment que lui va bien!

        pourquoi vouloir le raisonner, il vient seulement ici pour dire que votre site n’a que des infos débiles

        moi je trouve tres bien d’informer tous ceux qui sont pas au courant, et je dis encore bravo pour votre site.

        tous les animaux sauvages de la terre peuvent creuver, il en a rien à foutre, ils avaient qu’a s’adapter!

        que les gens mange de la merde, il s’en tape, prévenir son prochain, il s’en tape, un bon gros mouton reçu avec des honneurs et des courbettes ici.

        MDR

  • Veritas

    Il ne faut pas oublier que l’huile de palme est une huile bon marché et bas de gamme et qui plus est, elle est très nocive pour le système cardio-vasculaire. Parlez-en aux médecins.

    Produite à faible coût, elle rapporte des millions $$$ aux monopoles agro-alimentaires.

    La solution: Éradiquer l’huile de palme et ses produits connexes et boycotter les monopoles agro-alimentaires.

  • gnafron

    il faut être gentil avec l’orang outan parce qu’il a 98 % de patrimoine génétique commun avec nous ? drôle d’argument…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

    • voltigeur voltigeur

      Ne te méprends pas, ce n’est pas un argument pour
      qu’il soit plus protégé qu’un autre, juste pour faire
      valoir qu’il est plus proche de nous (génétiquement parlant).

  • Graine de piaf

    Totalement d’accord avec toi Volti, et merci d’avoir mis ce sujet !
    Ma famille lutte contre l’introduction de cette huile de palme dans les aliments, en boycottant systématiquement tout ce qui en contient, ce qui oblige à lire attentivement les étiquettes et à traduire parfois, car « huile naturelle » cache parfois « huile de palme » !
    Peux-tu me donner la référence de l’article qui en parle dans « terre solidaire » je ne l’ai pas trouvé et j’aimerais le mettre sur mon blog.
    j’en ai déjà parlé : « L’huile de palme se cache sous ces noms…  » http://altitudes06.canalblog.com/archives/2014/01/30/29078235.html mais je voudrais rafraîchir les mémoires et enfoncer le clou. Merci d’avance. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif