Avec 5 200 milliards de dette, la France est en faillite !

La France est en faillite, c’est de pire en pire, chaque jour cela privatise et vend à tout va, la situation début 2015 était cataclysmique, vous allez voir à la rentrée, ils ne pourront plus retenir grand chose, cela risque d’être mémorable… Et ils osent nous dire que pour remédier à cela, il faut plus d’Europe!

Depuis quelques jours, on voit beaucoup circuler sur internet une excellente étude de l’économiste France failliteJean-Yves Archer sur la véritable dette de la France.
J’avais eu l’occasion de dire à plusieurs reprises que la dette était nécessairement beaucoup plus élevée que les fameux 2 000 milliards dont parlent les gazettes, puisque ce chiffre – déjà faramineux ! – ne comptabilise pas les engagements contractés pour les pensions des fonctionnaires. Mais j’étais, pour ma part, incapable de chiffrer ce supplément.
Jean-Yves Archer estime, lui, à 3 200 milliards d’euros les engagements « hors bilan » de la France – c’est-à-dire ceux qui ne se voient pas dans la loi de finances et qui n’apparaissent donc pas dans les plus de 2000 milliards de dette publique dont on parle en général.

Vous avez bien lu : 3 200 milliards d’euros de dette hors bilan, c’est-à-dire une dette publique totale de l’ordre de 5 200 milliards d’euros.
En d’autres termes, chaque habitant du pays, du nouveau-né au vieillard, citoyen ou immigré, porte sur ses épaules une dette publique de l’ordre de 80 000 eu­ros. Sans parler de ses propres dettes privées.

Comment en arrive-t-on à ce chiffre gigantesque ?
En additionnant les pensions de fonctionnaires qu’il nous faudra payer (autour de 1 500 milliards) et les cautions que l’État a données pour toutes sortes d’organismes.

Parmi les engagements hors bilan, Jean-Yves Archer fait une mention spéciale (et parfaitement justifiée) à Mme Duflot qui a augmenté les engagements de la France d’environ 50 milliards d’euros au seul titre de l’aide au logement !

Un État n’a, à ma connaissance, que 3 solutions pour lever de l’argent (qu’il prendre nécessairement dans les proches des contribuables) : l’inflation, l’impôt et la dette.
L’inflation est profondément immorale, puisqu’il s’agit, à proprement parler, d’une fraude. La dette n’est légitime que si elle correspond à un investissement qui profitera aux générations futures – ce qu’elle n’est plus que rarissimement. Quant aux prélèvements obligatoires, ils at­teignent le chiffre extravagant de 870 milliards d’euros.
C’est catastrophique. Mais il y a donc pire encore : la sphère publique s’est endettée pour un montant 6 fois supérieur à celui de ses rentrées annuelles.
Nous sommes en faillite. Et on ne laisse pas des gérants faillis poursuivre leur gestion. Sortons au plus vite ces irresponsables ; n’importe qui fera mieux qu’eux !

Source: Les4verites.com

Pas étonnant que certains ne souhaitent plus payer leurs impôts!

Merci à Philippe pour les infos et les liens.

60 commentaires

  • les retraites que les fonctionnaires se sont promis à eux même grâce au clientelisme, je ne me sens pas particulièrement concerné.
    Surtout vu le service rendu à la nation …

    • Ce qui est curieux concernant les fonctionnaires, c’est que selon vous, ils ne servent à rien, et pourtant, dés qu’ils font grève, plus rien ne fonctionne…

      Etonnant, non ?

      • utoro

        Il y a un million de fonctionnaires totalement inutile en france. C’est un fait.

      • Tu as une source pour balancer ainsi un tel postulat ?

        Curieux qu’alors que nous avons passé les 67 millions d’habitants, qu’ils nous faillent toujours moins de fonctionnaires ?

        Et qu’en même temps, vous vous plaignez de la lenteur de la justice, du manque de policiers, des classes sans professeurs, du manque de personnel aux urgences, etc…

        Dans les faits, j’ai toujours observé que les reproches à l’encontre des fonctionnaires, reposaient sur une jalousie sous-jacente…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      • Vasavoir

        Plus de 50% des actifs payés par de l’argent public : le vrai poids de l’Etat français

        Publié le 4 Décembre 2013

        (… Jean Philippe Delsol : Le secteur public au sens strict (État, collectivités locales, fonction hospitalière…) compte environ 5,2 millions de salariés. Au cours des 30 dernières années ses effectifs ont augmenté de plus de 36 % quand ceux du secteur privé croissaient de 16,4% (rapport de la Cour des comptes du 16 décembre 2009). Ces 5,2 millions de fonctionnaires représentent environ 22 % de l’emploi total alors que dans les pays de l’OCDE, ce chiffre tourne autour de 15 %, soit 7 % de moins. Autrement dit, nous aurions un bon million de fonctionnaires en trop par rapport aux autres pays… )

        .

      • Bonsoir Vasavoir,

        Merci de nous offrir une source.

        Mais j’ai un fort doute concernant les chiffres et pourcentages avancés par Mr Delsol.

        Je prendrais à temps perdu le temps de me pencher sérieusement sur la question, mais mon aperçu de la situation ne correspond pas.

        Reste à creuser exactement, ce qui en est sur les contrats de travail, et d’autres points.

        N’ayant pas de données précises pour débattre, je remet donc la question à plus tard, et vous invite toutes et tous à chercher des chiffres et données sur la question.

      • Vasavoir

        Bonsoir Fenrir,

        Je ne retrouve pas le PDF de 2015 qui traite ce sujet, en approfondissant l’analyse, le tout sourcé en grande partie sur des sites officiels.

        Pour résumer, 50% des actifs sont payés par de l’argent public avec un nombre significatif de ces emplois redondants.

        Je précise qu’il ne s’agit pas uniquement de fonctionnaires mais bel et bien du total des actifs payés par de l’argent public! Il me semble avoir laissé ce lien hier Chroniques d’un nouveau chômeur (1ère partie)  La conclusion de l’article devrait alarmer autant les fonctionnaires que les contribuables!

      • Merci pour ton objectivité, Vasavoir.

        Cela me change agréablement. J’avais l’intention de chercher un peu sur les chiffres qui nous sont présentés, car les individus bénéficiant de contrats aidés, tant dans le privé que dans le public, sont-ils inclus ?

        De même pour les agriculteurs subventionnés, ou bénéficiant du RSA agricole ?

        Sans parler de toutes les exonérations accordées aux entreprises privées sous de multiples formes.

        Les individus ayant le statut d’agent de service public, titulaire à temps complet, c’est une autre chose.

        Les généralisations sont dangereuses, c’est une des causes principales de mes coups de gueules réguliers sur le blog.

        Surtout lorsque la Pleine Lune approche…

        Bien à toi, et au plaisir de te lire et d’échanger.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • Vasavoir

        Citation:

        « car les individus bénéficiant de contrats aidés, tant dans le privé que dans le public, sont-ils inclus ? De même pour les agriculteurs subventionnés, ou bénéficiant du RSA agricole ? »

        De mémoire, cet article ne traitait que des actifs payés par l’argent public.

        Le RSA ne faisait pas partie de son analyse. L’auteur ne semblait pas vindicatif, il pointait des incohérences dans les choix de déstructuration du service public au profit d’emplois à caractère élitiste.

        Je vais tacher de me souvenir de certains mots clés de ce document pour pouvoir crawler le web.

        Bien à toi aussi, tout le plaisir est pour moi. 

      • ccmirage

        Je connais plusieurs fonctionnaires mais également des retraités du public comme du privé qui en ont marre d’être pris pour des nantis par nombre de jaloux qui n’ont pas pu ou n’ont pas eu ce qu’ils ont obtenu de par leur choix et leur travail. Plusieurs d’entre eux m’ont indiqué que face a cette hostilité, ils envisageaient de dépenser le moins possible, voir pour des retraités, d’aller s’installer à l’étranger pour faire profiter de leur revenu des personnes autres que des jaloux. Lorsque leur pouvoir d’achat se détournera de l’économie française, que les patrons du privé continueront a payer leurs employés a coup de fronde, ne leur permettant pas de consommer, voir même, d’embaucher des étrangers qui feront profiter l’économie de leur pays avec leur maigre gain, et bien ce sera la catastrophe pour tout le monde. Ce qui est scandaleux, c’est que le privé tape sur le public mais qu’il n’est pas très solidaire face au mesure d’austérité: qu’en est il des réactions face a la loi macron: RIEN; Qu’en a t’il été des 4 jours de carence qui sont absolument scandaleux: RIEN si ce n’est demander que le public soit logé a la même enseigne. Le nivellement par le bas pour cause de jalousie. Il eu été préférable que public et privé s’unissent pour lutter contre ces scandales que sont les jours de carence (1 jour pour tous par exemple). De plus, si l’état n’aligne pas ses employés sur ceux du privé, c’est également parce qu’il aurait beaucoup a y perdre (paiement des heures supplémentaires et des heures de nuit au tarif du privé par exemple). Quoi qu’il en soit, l’état ne parvient pas a recruter actuellement les gendarmes, policiers, et enseignants dont il aurait besoin. Présentez vous donc aux concours plutôt que de cracher votre venin. L’austérité n’est bonne pour personne, ni pour les consommateurs qui n’auront plus de pouvoir d’achat, ni pour les employeurs qui n’auront plus personne pour acheter leur production. Pour ma part, je ne peux pas donner a ceux qui veulent boycotter l’économie de ce pays lorsque je lis certains commentaires ou entends certains discours.

      • Vasavoir

        C’est une excellente nouvelle, la France pourra plus vite équilibrer sa Balance du Commerce Extérieur. (En grande majorité les achats viennent de l’import) !
        Et qu’ils se rassurent, dans moins de 5 ans plus personne ne les jalousera vu que les retraites n’existeront plus !

      • ccmirage

        Vous semblez vouloir la fin des retraités et la privatisation des services publics. Seriez vous un entrepreneur ou un financier pour tenir un tel discours? N’oubliez pas que l’argent public auquel vous faite allusion dans vos commentaires n’est pas l’apanage des actifs du privé: les retraités et les fonctionnaires paient aussi des impôts qui servent aux aides sociales et autres subventions. Les retraités comme les fonctionnaires ne sont pas des voleurs ni des profiteurs. Les premiers ont gagné leur dû par leur travail, les seconds par un choix de vie. Il en est de même pour les commerçants, artisans, agriculteurs ou profession libérale. Libre a chacun de choisir sa voie. Il y a trop de fonctionnaires en france mais il y a également trop de chômeurs. Vous souhaiteriez donc grossir les rangs de ces derniers en supprimant les 1 million de fonctionnaires que vous dites « être de trop » et en repoussant l’age de départ a la retraite alors que le chômage touche principalement les plus agés . Les grands gagnants du système sont pourtant bien connus maintenant: les multinationales et les financiers qui sacrifient les peuples pour leur plus grands profits, c’est a dire une infime portion de la population qui centralise pourtant la majorité des richesses sans subir les contraintes (notamment fiscales) que les plus petits connaissent (PMI, PME, TPE). Plus 13 millions de retraités du privé en 2015, plus de 2 millions du publics ( http://www.ladepeche.fr/article/2015/04/28/2095531-la-france-compte-pres-de-13-7-millions-de-retraites.html ), 5,6 millions de fonctionnaires actifs soit près de 21 millions de personnes considérés comme des nantis, comme des « citrons » à presser, presque comme des cibles a abattre. Que préconisez vous pour l’avenir? Le salut ne viendrait il pas de mesures d’incitation à la prospérité du marché intérieur?

      • Vasavoir

        Vous me prêtez des intentions diamétralement opposées  à mes convictions, je suis profondément attaché au service public et, déplore l’ersatz  de remplacement qui nous prépare à sa disparition pure et simple, pour ce qui concerne les retraites, à moins de vivre sur une autre planète, force est de constater une évolution funeste avant la fin de cette décennie! Les commentaires que je poste comportent des blocs de citations sourcés dont le contenu ne représentent pas toujours le fond de ma pensée, ils servent à alimenter un débat contradictoire ou à répondre à une demande.

        Pour éviter un dialogue de sourd je vous invite à approfondir:

        • La notion de valeur ajoutée par le travail.
        • Des gains de productivités spoliés par le capital.
        • Du nombre total d’heures travaillées en France.
        • Du potentiel d’actifs.
        • De l’inter dépendance des nations.
        • Des jobs élitistes.
        • _____

        Nous pourrons par la suite échanger (ou pas) sur la nécessité du partage du temps de travail, des profits politiques (régulation de l’inflation) et financiers du système favorisant par une importation massive, l’esclavagisme dans les pays émergents tout en déstructurant notre industrie.

         

  • Thierry92 Thierry92

    Et cela va continuer a bêler sans faire le moindre effort de regroupement pour virer les politiques qui nous ont amenés a cette faillite, et sans leur demander des comptes.

    • Chapaate

      Que veux tu ? Ce ne sont pas des garous mais des moutons.
      Justes bons a couiner sur le blog mais sans essayer quoi que ce soit.

      Seul un tout petit groupe s’est réuni et essaye de bouger.

      • Thierry92 Thierry92

        Se regrouper sous une seule bannière pour virer les politiques corrompus et ensuite virer le dernier est une solution mais ce n’est pas avec ce troupeau d’égarés qui demandent un papa pour les assumer et les rassurer que nous arriverons a quoi que ce soit.
        Les seuls enragés ici sont Voltigeur et Benji, et ce petit groupe.
        Les autres sont trop mous et n’ont pas le courage.
        A plus.

      • Se regrouper dans un parti politique? Soit, mais pour quel résultat? Nous aurions encore moins de succès que l’UPR car moins encore médiatisés, les gens ne se tournent que peu vers un parti qui ne passe pas à la télévision. Il reste alors le passage à l’action, mais nous sommes tellement peu nombreux que nous serions considérés comme étant des extrémistes ou des radicaux, et là, attention à la répression, on nous collerait presque l’étiquette de terroristes. J’ai bon là ou je me trompe complètement?
        De Gaulle avait dit que les français étaient des veaux, pas faux, personnellement, mon constat est bien triste, alors à part viser la décroissance, je ne vois pas d’autres véritables solutions…

      • voltigeur voltigeur

        Il n’y a personne pour nous sortir de là, si ce
        n’est nous mêmes. A force de compter sur les autres,
        il n’y a que de l’inertie… Enfin!! ce n’est que mon
        avis. :)

      • Bonjour Benji,http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

        Je ne crois pas que Titou pensait à se regrouper sous la bannière d’un nouveau parti politique.

        A ma connaissance, il est anti-parti.

        Selon nos nombreux échanges, je crois qu’il faisait allusion au fait de se regrouper autour d’une idée commune, celle dont je vous bassine depuis des mois : Le Tirage au Sort.

        Mais il pourra éclairer nos lanternes ce soir, vu l’heure de ses coms, il doit être au boulot.

      • Thierry92 Thierry92

        La bannière a laquelle je faisais allusion est l’idée du tirage au sort, chose que je prône depuis les élections législatives de 1981.
        De même la responsabilisations des « élus », sur leurs biens propres, également sur les biens de leurs ascendants et descendants; seule façon d’éviter les magouilles.

        Je prône aussi la suppression des partis politiques, qui n’ont d’autre buts qu’eux mêmes. (voir a ce propos les écrits de Londres, de Simone Weil)

        La plupart des gens ont peur de se retrouver a s’assumer seuls. Ils ont besoin d’un papa pour les assumer et les rassurer. Le seul parti qui veuille sortir du merdier actuel est l’UPR. Si cela rassure les gens, utilisons l’UPR pour sortir de l’UE, l’otan, et de ce piège appelé euro. Ensuite virons également ce parti.

        Ma présentation pour le forum est claire. Le seul parti qui vaille est le Parti Anti Parti.
        http://partiantiparti.free.fr/

      • Bonjour Titou http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

        « n’importe qui fera mieux qu’eux ! »

        N’est-ce pas là, l’argument ultime pour le Tirage au Sort, et l’abandon de ce système oligarchique de forme aristocratique qui nous gouverne, nous ment, nous exploite, et nous spolie ?

        Nous l’avons compris, et d’autres commencent à en saisir le concept.

        Continuons, nous avançons !
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

      • nomdemon

        Bonjour Fenrir,

        Une pétition circule au sein de l’Europe pour réclamer une assemblée constituante des citoyens, nombre de signatures recueillies à ce jour : 15.
        Y a encore du chemin à faire ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • Pour ma part, j’en avais lancé une qui avait recueilli plus de trois milles signatures en moins de trois mois…

        Et en assurant sa promotion que sur le site des ME.

        C’est possible.

        Il s’agit de trouver le moyen de communiquer efficacement, car les arguments sont là.

        Et de plus en plus d’individus s’intéressent aux idées développées par Etienne Chouard.

        Continuons à contaminer les esprits à la réflexion sur ce qu’est la VRAIE Démocratie.

        A expliquer la différence entre être un électeur qui n’a que le droit de choisir l’oligarque qui lui mentira, le volera, l’exploitera, et le spoliera, et être un citoyen devant s’assumer et s’impliquer dans le fonctionnement des institutions qui organisent et structurent sa vie, celle de sa famille, et ses relations avec les autres individus constituant le corps sociétal.

        Nous avançons !

        Nous, par nous, pour nous !

      • nomdemon

        Tu prêches une convaincue Fenrir. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • nomdemon

        D’ailleurs, si cette vidéo diffusée aux citoyens, ils ne tarderaient pas à réclamer cette assemblée constituante :

        http://www.youtube.com/watch?v=zjq4y6115sg

      • socoa

        excellent cette compile. A faire circuler sans modération!

      • Salut à tous !

        « n’importe qui fera mieux qu’eux ! » +1 http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

        En effet, je souscris aux bons mots de Fenrir ; dans l’ensemble des communes, ne manque ni l’intelligence ni la compétence, mais la motivation saine et méthodique aidée d’une bonne conscience ( politique ) :

        Un site très pédagogique (parmi tant d’autres) suggère comment procéder :
        Les Gentils Virus, graines de démocratie
        Extrait [1:06] Vimeo : « Ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir »

        À faire tourner car le savoir c’est le pouvoir et le partager c’est l’optimiser ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

      • Merci Citoyen Fiat Lux,

        pour une fois que ce n’est pas moi qui met ce lien.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • Thierry92 Thierry92

        Le parti politique

        Un parti politique est par essence totalitaire, son but n’a pas d’autre fin que lui même ; augmenter sa croissance.

        La propagande pour gagner les élections, c’est la triple mythomanie du militant qui se ment à lui même, au public, et à son parti politique.

        Lorsqu’il représente son parti, il ne dit pas ce qu’il pense, mais doit gagner par tous les moyens possibles.

  • Moi-Dib

    Oui, bon, la dette française est sans doute de cette ampleur, du fait des dettes des collectivités locales, qui restent malgré tout des dettes françaises même si elles sont hors compte.

    Par contre, les pensions des fonctionnaires ne sont un problème que si le nombre de fonctionnaires diminue. Nous sommes dans un système de retraite par répartition, le bilan est annuel. Les salaires de 2015 paient les retraites de 2015. Il n’y a pas de  »réserve ».

    En fait, c’est tout le système de retraite par répartition qui est menacé, pas que celui des fonctionnaires, par le nombre de sans-emplois qui ne peuvent donc cotiser aux différentes caisses sociales. Et il n’y a donc pas que les retraites en danger, la sécu, …
    Un système par répartition ne peut tout simplement pas fonctionner si un quart de la population ne cotise pas.

    • Vasavoir

      Citation Moi-Dib: 

      « Par contre, les pensions des fonctionnaires ne sont un problème que si le nombre de fonctionnaires diminue. Nous sommes dans un système de retraite par répartition, le bilan est annuel. Les salaires de 2015 paient les retraites de 2015. »

      (Seul un quart des retraites des fonctionnaires serait financé par les cotisations des agents et de l’Etat, selon une étude du COR révélée par « Le Figaro ». Le reste étant assuré par le budget de l’Etat. Une fausse polémique dans la mesure où les retraites des fonctionnaires d’État sont , in fine, toujours financées par le budget.)     (…)

      Que dit « Le Figaro » ? Seul un quart des retraites des fonctionnaires est financé par les cotisations salariales des fonctionnaires. Si on ajoute la cotisation de l’État employeur, on arrive à 73%. Le reste est donc compensé par le budget de l’Etat, qui « subventionne » le système. « La facture atteindra 37,3 milliards d’euros cette année, selon les prévisions du COR », écrit encore Le Figaro. Selon le quotidien, ces dépenses, mentionnées dans une ligne budgétaire baptisée « cotisations fictives », ne cessent d’augmenter : +5,5% en 2011, +4,2% en 2012 et +1,7% en 2013.)

      retraite-des-fonctionnaires-une-polemique-mais-pas-la-bonne

      • verisheep

        Moi-dib a tout-à-fait raison, « les pensions des fonctionnaires ne sont un problème que si le nombre de fonctionnaires diminue », et ton article le confirme (bien qu’il présente la situation de manière très orientée dans l’optique du diviser pour mieux régner).
        Moins il y a de fonctionnaires actifs, moins ils cotisent pour assumer les retraites en cours et plus on doit subventionner le Service des Retraites de l’Etat.

      • Maverick Maverick

        Le système de retraite par répartition devient mécaniquement déficitaire s’il y a moins de cotisations prélevées que de pensions versées. Vieillissement de la population, chômage des seniors, départs anticipés, allongement des études, du chômage des jeunes (délai entre le diplôme et le premier emploi, etc), chômage généralisé … Autant de facteurs qui contribuent à un déficit chronique et grandissant des régimes de retraite.

  • Scipion

    Pas d’inquiétudes mes amis. Ce serait gravissime si la France seule était endettée. Toute l’Europe (plus les Etats-Unis) sont logés à la même enseigne. Qu’un pays se libère des chaînes de l’usure, les autres suivront. A lire : Manifeste pour briser les chaînes de l’usure de Gottfried Feder.

    Vous vous étonnez et vous scandalisez de cette dette, c’est légitime, d’autant que nos gouvernants de gauche votent depuis 40 ans dans l’hémicycle des budgets en déséquilibres et n’abrogent pas la loi du 3 Janvier (car peut-on reprocher cela à la droite d’argent ? Point, elle suit ses intérêts ), mais en vérité cela n’est que monnaie fictive qui ne repose sur aucun travail.

    • samlours94

      A lire : Manifeste pour briser les chaînes de l’usure de Gottfried Feder…
      – en effet, excellent !
      d’autant que nos gouvernants de gauche votent depuis 40 ans dans l’hémicycle des budgets en déséquilibres et n’abrogent pas la loi du 3 Janvier
      – ah bon ? depuis 40 ans, il y a eu des gouvernants de gauche ? J’ai 56 ans et je n’ai vu que des pourris qui faisaient de belles politiques de droite !
      A moins que vous ne considériez un Mitterrand ou un Fabius comme des gens de gauche ?
      Moi je juge les gens aux actes, pas à l’étiquette !
      Depuis 1794, ce sont les gens de « biens » qui dirigent le pays…à une décennie près….et encore …

    • Dubitatif

      @Scipion

      je corrige ton billet « de gauche » ET DE DROITE
      ILS SONT TOUS POURRIS

      • Scipion

        Comme je le faisais remarquer, on ne peut pas reprocher à la droite d’argent de préserver ses intérêts. Soyons honnêtes tout de même.

      • Entièrement d’accord avec toi. Je ne leur reproche pas de protéger leurs fortunes, mais simplement de tromper les couillons qu’ils manipulent afin de préserver leurs intérêts au détriment de la majorité des individus vivant dans ce pays qu’ils exploitent.

  • Et on en revient toujours à la même ritournelle. C’est la faute des improductifs, c’est la faute des fonctionnaires, c’est la faute des socialos…

    Pourtant vous le savez, que chaque année la France perd à peut près ce que Sarko a ajouté à la dette publique en 5 ans. Juste à cause de l’évasion fiscale. 600 milliards d’Euros par an. Et c’est sans parler de l’arnaque du système financier…

    Et pourtant, rien à faire, c’est les fonctionnaires, les improductifs, les socialos…

    600 milliards divisé par 66,03 millions de français (en 2013), ça fait 9000 euros par français et par an qu’on se carre dans l’oignon…

    Mais qu’est-ce que ça change de le savoir pour le crétin moyen ? Absolument rien. C’est toujours la faute des fonctionnaires, des improductifs, des socialos…

    C’est bien beau de vouloir régler les problèmes. Sauf quand on est incapable de comprendre quelles en sont les causes.

  • JEAN PN

    Quand allons-nous arrêter nos dirigeants de Droite et de Gauche qui ont mis la France dans cet état malgré toutes leurs promesses non tenues, les juger, saisir tous leurs biens et dresser les guillotines si nécessaire ???
    Allons enfants de la Patrie ……

  • nicolas43

    Bonjour , un scientifique dont la renommée n’est plus à faire disait ceci :
     » on ne résout pas un problème avec les éléments qui l’ont créé !  »

    Qui a donné en pâture la France à l’Europe ?

    Qui est aux commandes de notre pays ?

    Voilà une erreur que je subis comme vous tous mais dont je ne suis pas responsable !
    Bien à vous .

  • SURICATE

    Et si on suivait l’exemple de l’Autriche avec pétition d’un NON à l’EUROPE ?

    « 20 000 signatures ont été recueillies et ont obligé le ministre de l’Intérieur, Johanna Mikl-Leitner, à accepter un référendum d’initiative populaire à ce sujet. Ainsi, les Autrichiens pourront s’inscrire dans leurs communes et mairies sur des listes officielles, entre le 24 juin et le 1er juillet 2015, afin de s’exprimer librement sur leur sortie de l’Union européenne et de l’euro. Il s’agit là d’un acte de véritable démocratie directe par participation et non pas, comme c’est le cas en France, d’une démocratie par représentation parlementaire (nous sommes représentés par des députés qui obéissent à des partis et non pas aux électeurs qui les ont élus)

    Il n’apparaît pas, pour l’Autriche, que la sortie de l’Union européenne soit un véritable cataclysme, une catastrophe financière annoncée… Bien au contraire, elle compte retrouver une croissance en rétablissant sa propre monnaie et renouer, ainsi, avec une politique monétaire servant avant tout sa propre économie ainsi que le rétablissement de prestations sociales et des investissements étatiques en faveur de sa population.

    L’Autriche espère surtout que le fait de quitter l’Union européenne lui permettra d’échapper aux sinistres accords transatlantiques de libre-échange avec les États-Unis (TTIP) er le Canada (CETA). »

    PETITION ! PETITION ! PETITION en FRANCE pour un NON à L’EUROPE !

  • Grand marabout Grand marabout

    le système financier moderne, les banques bénéficient d’un pouvoir important dans la mesure où elles sont fortement associées au mécanisme de création de la monnaie. Les banques ont en effet la faculté de créer et de gérer des dettes. Toute dette ainsi créée équivaut à une création de monnaie, toute dette éteinte par son remboursement équivaut à une destruction de monnaie.
    L’impact économique de cette monnaie dite « scripturale » selon les mécanismes décrits par la théorie économique sont importants :

    d’une part la création de monnaie produit une injection de liquidité dans le circuit économique qui se trouve être amplifié par l’effet multiplicateur du crédit .
    d’autre part quand le crédit offert sert à financer un investissement, celui-ci peut provoquer une série d’investissements induits (effet d’accélération).
    La dynamique qui permet aux banques de fournir du crédit aux agents économiques est techniquement permise :

    par le système de réserves fractionnaires : à condition de respecter les bonnes pratiques bancaires, une banque est en mesure de prêter davantage que le montant des capitaux propres qu’elle détient ;
    par le principe de la transformation, selon lequel, toujours dans le respect des règles prudentielles, elles peuvent – dans une certaine proportion – financer des crédits à plus long terme avec une base de ressources disponibles à plus court terme.

    Toutes ces décisions constituent à l’évidence une prise de risque qui doit être convenablement appréciée et maîtrisée, même si en contrepartie, cela crée le soutien nécessaire et utile pour les activités économiques jugées saines et opportunes.
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

    http://www.youtube.com/watch?v=bVZsx_a488w

    on achète du temps,au final..

  • Grand marabout Grand marabout

    Une étude de l’Institut autrichien pour la recherche économique (WIFO) conclut que « les sanctions imposées par l’Europe à la Russie et les mesures de rétorsion adoptées par Moscou coûteront aux Européens 100 milliards d’euros de développement économique et mettront en danger 2 millions ½ d’emplois. »

    L’étude a été commandée par la LENA, une alliance de médias parmi les plus importants d’Europe, qui comprend notamment Die Welt (Allemagne), El País (Espagne), Le Figaro (France) et La Tribune de Genève (Suisse).

    Oliver Fritz, un des auteurs de l’étude, a déclaré : « Notre hypothèse de l’automne dernier sur une détérioration des exportations est en train de devenir une réalité. »

    Le WIFO prévoit que si les sanctions se poursuivent sur plusieurs années, l’Allemagne pourrait perdre 465 000 emplois, l’Italie 215 000, l’Espagne 160 000, la France 145 000, le Royaume-Uni 110 000, tous dus à la baisse des exportations vers la Russie.[…]
    http://ilfattoquotidiano.fr/les-sanctions-contre-la-russie-frappent-leurope-plus-durement-que-prevu/#.Vbig47WtAfs

    • voltigeur voltigeur

      Comment l’Europe s’enrichit grâce au gaz russe…
      http://fr.sputniknews.com/infographies/20150710/1016952913.html?utm_source=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com&utm_medium=short_url&utm_content=zUp&utm_campaign=URL_shortening
      Cette infographie de Sputnik montre la différence entre les prix du gaz russe pour les gouvernements et pour les consommateurs européens.

      • Grand marabout Grand marabout

        tout ce systeme est mascarade sans fin
        et ce, sur tous les sujets..
        comme je le disais
        L’individu est toujours prêt à se soumettre à la nécessité,
        pourvu que le vocabulaire de la liberté soit sauvegardé,
        et qu’il puisse parer son obéissance servile de la glorieuse énergie d’un choix libre et personnel.
        L’Illusion politique (1965)
        ..
        « il y a depuis bien longtemps, déjà, un manque de pondération dans les termes utilisés; c’est à celui qui usera des termes les plus « extrêmes » dans chaque nouvelle, pour stimuler l’émotionnel jusqu’à la saturation.

        ainsi du simple fait divers à un désastre majeur, on obtient le même vocabulaire, il n’est plus possible de classifier hiérarchiquement.
        mais le revers est aussi que la signification se perd, tout ce qui est extrême est insignifiant.
        jamais dans l’histoire les gens n’ont été aussi mal informés, paradoxalement, car la bonne info, utile, pertinente, est noyée dans un flot d’immondices.

      • Vasavoir

        « Comment l’Europe s’enrichit » ?

        Comment gruger les populations en Europe!

        Une autre astuce consiste à surestimer l’indice énergétique dans la conversion M3 KWh  :)

  • acide

    Système immoral… asservissement au travail par l’argent, c’est limpide. Quelle autre solution pourrions nous envisagez que celle de régler le problème directement à la racine ?

    En observant les différent commentaires sur les articles, j’aimerai poser la question à tous ceux qui la liront : ne pensez vous pas qu’il faille aborder le sujet avec un regard complètement nouveau ? Une façon de réfléchir vierge de toutes nos vieilles croyances en l’argent, la politique, etcetc… ?

    Il me semble impossible de créer quelque chose de sain sur du malsain.

    • Grand marabout Grand marabout

      cohésion,union dans un but commun..

      le monde a basculé dans l’apparence,la négligence,
      la fainéantise d’esprit et du mouvement.
      on pense ,de part le monde avoir évolué…

  • SURICATE

    OUI OK la dette nous fout la FRANCE en Faillite et par terre ! mais on ne peut tout avoir car avec CAZENEUVE B.
    LA FRANCE est bien en « SECURITATION »…

    N’aime pas ce mot dans la bouche d’un Désécuritateur.

  • krakeuse

    la véritable bombe en France, ce sont les collectivités territoriales. ( information « insider » )
    La France est l’objectif majeur des professionnels de la Finance, le tout premier dans le monde, et ce depuis longtemps. Tout simplement parce que la France est ( et reste ) et de TRES LOIN le pays le plus riche du monde.
    La grande offensive moderne je l’ai vue démarrer début 1996. En réunion intime en club de grands décideurs de la profession, le choix s’est porté dès alors de viser les collectivités ( communes départements, régions, mais aussi office hlm, centres hospitaliers, communautés de communes, sivom et sivu, etc… ), chaque entité pouvant être endettée, et passée sous gouvernance d’une « structuration » financière. Ce qui permet d’atteindre les familles qui sont le lieu détenant la plus grande partie des richesses, et les communes qui sont l’autre gros détenteur.
    L’estimation du gisement exploitable, en 2001, a été évalué à environ 15000 Mds Eur.
    L’objectif a été inscrit de viser 40 % du gisement dans les 30 ans.
    Le moyen est le plus simple du monde : la corruptibilité et la bêtise des élus.
    Bon, désolée, mais aujourd’hui il est trop tard. Le trou dans les collectivités territoriales est de l’ordre de 4000 Mds Eur aujourd’hui, le pays entier est donc failli, et la saignée a commencé.
    Ca se passera plus en douceur qu’en Grèce, pays très pauvre juste soumis à la razzia rapide. Car il importe d’exploiter le gisement méthodiquement, que le débit du siphon reste constant longtemps, pour atteindre les réserves familiales, le fameux bas de laine ( 95 % de l’or français est détenu dans les familles ).
    Le mécanisme est facile à comprendre j’espère : les dettes structurées des territoires entrainent des levées d’impôts ( sous mille formes ), ce qui contraint les familles à puiser dans leurs réserves, en or, immobilier, terres, oeuvres d’art, etc.
    Je le répète, tout cela a été décidé et calculé – sous mes yeux – dès 1996 ( cf les lois de finance européennes de Janvier 1996, dites DSI et etc depuis )
    Les oppositions ont été progressivement balayées, par divers moyens, de la corruption jusqu’à l’assassinat( les assassinats sont bien plus nombreux que ce qui peut paraître dans le paysage public, par centaines en vérité mais dans une telle guerre c’est un détail )
    En 2009, certains ont tenté d’inverser le cours de la chose pour les finances territoriales, et la bataille a été vite perdue, grâce a la complicité de l’assemblée : aussitôt la commission des finances de l’Assemblée présidée par le socialiste Bernard Roman a monté une grande consultation, pilotée par les banques tout de suite, qui ont imposé leur point de vue, le ministre Lagarde a arbitré et imposé la sécurité des banques, une grande loi d’impunité a été votée, exactement inverse de la loi qui était voulue par les « opposants » ( il est évidemment possible d’imposer, par la loi et les règlementations, des pratiques vertueuses, comme interdire le recours aux produits structurés, comme l’obligation d’un TEG à tout emprunt, comme un maximum d’assiette, etc. ).
    La loi interdit aussi maintenant tout RECOURS en cas de difficulté.
    Certains encore, dès ces années, ont apporté leurs compétences ( financiers, traders… ) à des territoires comme ils l’avaient fait pour des entreprises, afin de lutter et contrer, sur le terrain même, professionnellement si je puis dire ( oui, il existe des gens prêts à servir le bien commun, même dans ces milieux ). Ceux-ci sont morts aujourd’hui, ou bien exilés, …
    Enfin, bref. Je vous aime bien, petit coin de forum sympathique, et de loin, de mon exil je vous envois ce message synthétique :
    – n’ayez aucun espoir, la situation est aujourd’hui perdue.
    – ne regardez pas les comptes de l’Etat, c’est de la poudre aux yeux, destinée à aveugler
    – ne croyez surtout pas que les hommes de pouvoir soient d’une quelconque utilité, quelque soit leur bord.
    – regardez les territoires et collectivités, c’est là que tout se joue.
    – tant que les petites communes existent encore, courez vous y réfugier ( ça ne durera pas )
    – faites très gaffe aux impôts locaux sous toutes les formes, ça va exploser.
    bises :)

  • La véritable bombe dans le monde, c’est l’enrichissement personnel illimité. C’est les monopoles et les grands trusts qui sont eux-mêmes une forme de monopole. C’est cette forme de concurrence qui glorifie la réussite et fait penser qu’il est noble de détruire les plus petits ou les plus faibles. C’est un système financier entier conçu pour être une guerre permanente.

    La politique, ce n’est que des façons de présenter cette guerre et les stratégies pour la gagner en choisissant quelles catégories de personnes en seront les victimes.

    On peut changer les stratèges, on peut leur imposer une façon d’aborder cette guerre par des lois et des constitutions. Mais la guerre sera toujours là, elle continuera à faire des victimes, et tous les participants continueront à vouloir écraser leurs ennemis pour se hisser au dessus des autres combattants.

    L’argent n’est pas un Dieu. C’est les armes et les munitions de cette guerre.