Zone euro: France et Italie, des bombes à retardement plus menaçantes que la Grèce (Mais Hollande se veut rassurant…)

Mise à jour: ajout d’un graphique-les pays les plus exposés à un défaut grec

Hollande se veut rassurant, et s’il nous dit de ne pas nous inquiéter, c’est qu’il faut commencer à courir et que le Titanic a déjà percuté l’iceberg! Bien sur, certains ont conscience que la situation du pays est cataclysmique, ce n’est même plus catastrophique à ce niveau-là, c’est au delà,  mais maintenant, c’est officiel! Quand à Jean-Claude Juncker, ce type qui a gouverné dans un paradis fiscal, il se sent trahi par la Grèce. Pauvre machin, il a tenté d’étouffer le scandale de l’évasion fiscale avec le Luxleaks, et il joue les malheureux… Il n’a honte de rien…

Le dossier grec et les « manœuvres » de la Banque centrale européenne cachent le bombe-à-retardementvrai problème de la zone euro – l’avalanche de dettes qui pèse sur l’Europe à cause de l’Italie et de la France, écrit El Economista, cité par RIA Novosti lundi le 29 juin.

La focalisation de l’Europe sur les problèmes politiques et économiques de la Grèce serait une grave erreur, écrit le portail économique espagnol El Economista.

La Grèce est un pays relativement petit avec une population de 10 millions d’habitants. Les pays comme l’Italie ou la France, avec une population totale de 126 millions d’habitants, représentent un danger beaucoup plus important pour la stabilité de la zone euro, affirme le quotidien espagnol.

Cette hypothèse a été pour la première fois exprimée par l’économiste australien et chroniqueur du journal Financial Times, Satyajit Das, dans l’un de ses articles. Il a noté que les deux pays se caractérisaient pas un chômage élevé, un nombre croissant de pauvres et une faible croissance économique, le tout conjugué à un grand volume de dettes accumulées.Le montant total de la dette de l’Italie, écrit El Economista, si l’on prend en compte les dettes des entreprises et de la population, en plus de la dette publique, s’élève à 259% du PIB, en France, ce chiffre atteint 280% du PIB. Le déficit budgétaire de l’Italie est de 3%, celui de la France — de 4,2%.

« Ce qui est encore plus significatif, c’est le fait que depuis 1974, la France n’a jamais réussi à atteindre ne serait-ce que la parité de ses revenus et ses dépenses », dit l’article.

En outre, alors que dans la plupart des pays de la zone euro, on observe une baisse du taux de chômage, ces deux États affichent une augmentation constante de la proportion de chômeurs au sein de la population active. Selon les experts, cela démontre que les anciens emplois disparaissent en plus grand nombre que de nouveaux emplois apparaissent, car il est difficile d’en créer dans un contexte de croissance économique amorphe ou inexistante. En même temps, les problèmes — les salaires excessifs, le modèle de l' »État-providence », la part dominante du secteur public dans l’économie, basée sur les prêts externes — sont de nature structurelle et ne sont pas une conséquence de la crise commune de la zone euro. L’introduction de la monnaie unique n’a fait qu’aggraver la situation de l’Italie et de la France, qui sont peu susceptibles de surmonter la crise de l’endettement sans croissance du PIB par rapport au volume de la dette privée.

Source: Sputniknews
Voici une mise à jour on ne peut plus officielle, un graphique avec les pays les plus exposés à un défaut grec, et on doit être rassurés Mister Hollande???
Pays en danger GrèceSource: L’express (version belge)

39 commentaires

  • Le Gaulois libre

    Hollande voyait la reprise que tous les autres ne voyaient pas.

    Hollande disait il y a quelque jours que la Grèce et Bruxelles étaient proches d’un accord.

    Hollande dit aujourd’hui que la situation économique de la France est solide.

    Comme il dit invariablement le contraire de ce qui est véritablement, voilà me semble-t-il un indicateur fiable…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • rhubarbe

    Economiste australien?
    Il n’a pas voulu mentionner les cousins british hors de la zone euro,le Royaume Uni ou’ la pauvreté est plus encore extravagante car les aides sociales ont été largement supprimées;quant au chomage ils l’ont abaissé avec les recettes à venir en France,mini-jobs peu payés (ou pas du tout)obligation pour s’en sortir d’avoir plusieurs »métiers »etc;il a oublié l’Allemagne et ses 8 millions de pauvres et ses jobs à 1€ l’heure,bref un économiste comme les autres,qui arrange les sauces à la manière tafta ou multinachierie et qui prend plaisir à bouffer du Français et de l’Italien,pays un peu trop démerdards au gout d’ anglosaxons semeurs de crises

    • sceptique

      tu peux même dire:
      GB qui fait 3 % de croissance avec 5 ou 6 % de dette publique, en ayant dévalué de 30 % en 2009, et qui continue à avoir un déficit commercial de 150 milliards d’Euros (600 imp pour 450 exp); les part time jobs ne sont faits que pour truquer les stats du chômage, ils ne représentent pas une source de revenus, et tout le monde le sait sur les marchés. On fait semblant de le croire. L’Italie est peut-être dans un état pire que la France, sachant que son taux de fécondité est à 1.2, comme la plupart des pays libéraux (hors pays dits « socialistes » comme les pays scandinaves, la France, ou la GB à certains aspects).
      La variable d’ajustement des pays libéraux est la démographie, à l’instar des sociétés nomades paléolithiques: aucun avenir pour ces sociétés sur une économie long-termiste de gestion des ressources.

  • Filux

    Juncker et Hollande, sont de purs produits du principe de Peter :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Principe_de_Peter

  • .article35.

    Je pense que quoi qu’il se passe en Grèce, notre intérêt en tant que particuliers est de rester très attentifs aux comportement des grecs eux même et non de leurs gouvernement ou de tout autre agitation périphérique .La Grèce est un laboratoire pour la troïka , tout comme Chypre a été une éprouvette . Dans l’éprouvette chypriote les déposants se sont laissés plumer d’une part de leurs dépôts sans révolte, du coup rassuré par cette léthargie, les voleurs européistes ont fait passer le « bail-in » avec la même facilité qu’un suppositoire à la glycérine . Cet épisode aurait dû servir de sonnette d’alarme et on aurait alors assisté à des retraits massifs de liquidités un peu partout en Europe. Au lieu de ça , tout est resté linaire dans l’inertie. Résultat des courses , les grecs se retrouvent à faire la queue devant des DAB vides ou limités en attendant que leur banques déclarées officiellement en faillite se servent dans leur bas de laine . Si les chypriotes n’ont pas bouger, pourquoi les grecs le feraient ? Donc de la réaction des grecs va surement dépendre notre avenir . Si 1.200.000 chypriotes n’ont rien dit et que les 10.800.000 grecs en font autant, que croyez vous qu’il va se passer pour nous ?
    Il y a deux réactions possibles , anticiper les choses en se préparant au pire des scenarii ( qui peut le plus, peut le moins) ou continuer d’écouter des traitres qui vont nous conduire au bord du gouffre en attendant que nous fassions le dernier effort pour y sauter de nous mêmes .

  • Dubitatif

    sans compter.. qu’à la différence de nous la fraance…
    les Grecs EUX ont du pétrole, du gaz….

    Etrange nul n’en parle dans la presse

    Etrange pourquoi de pas utiliser l’argent de ces millions
    de barils pour rembourser leur dette. Ces gisements rendent
    les Grecs aussi riches que l’Iran. J’ai entendu dire que
    les ricains (lisez requins) sont déjà sur ces futurs puits

    Mais comment les ri(re)cains sont-ils devenus proprios de
    ces puits ? Alors que la flotte appartient aux Grecs ?

    Etrange, oui étrange
    quant à nous ben…. on a rien ! même pas un président (le camembert de la marque… ne vaut pas mieux…)
    OK je pars…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • GROS

    Junker m’évoque un remake de Palpatine.
    Pas vous ?

    • voltigeur voltigeur

      Je viens de l’écouter!
      Il est affligé de tant de trahisons… mdr!
      Qui a donné l’exemple au niveau trahison?
      La paille et la poutre, et le cirque continue…
      PS: Et il faut écouter le « nain de jardin »
      plus d’euro, de solidarité pour renforcer l’Europe..
      Il veut dire: plus de soumission et d’esclavage au profit du
      grand capital? thefinger :(

    • engel

      …Oui, mais détrempé au whisky.

  • Norbert

    Le feuilleton continue…..
    En direct Merkel n’exclut pas des negociations apres le referendum

    http://www.lesechos.fr/monde/europe/021171913930-en-direct-crise-en-grece-suivez-la-journee-de-chaos-1132664.php#

  • Norbert

    Benji,voltigeur,

    je propose un sujet de debat.
    A vous de voir s’il merite de figurer ici.

    J’espere que les intervenants auront le courage et l’ouverture d’esprit suffisant pour lire le texte jusqu’au bout avant d’emettre une quelconque opinion.

    Avant de me faire incendier,
    Je precise que ,moi aussi ,j’aime les idees de Chouard, mais je rejoins l’avis de l’UPR tout en etant pour une assemblee constituante,mais uniquement, en remplacement du Senat qui ne sert a rien afin de rediger les textes de nouvelles lois et de controler les politiques de tout bord.
    Le politique devant craindre le peuple et non l’inverse.

    Le sujet,
    Les inconvenients theoriques,politiques et pratiques que presente la democratie par tirage au sort que prone M. Chouard.

    Ce lien est date de 2011 et toujours d’actualite.

    http://www.upr.fr/articles/les-inconvenients-theoriques-politiques-et-pratiques-que-presente-la-democratie-par-tirage-au-sort-que-prone-m-chouard

    • CoolDude

      Salutation cher Norbert et merci pour tes posts.

      Bon, ce soir, j’aurais pas le temps de lire ton article*…
      Mais, c’est dans ma ToDo List. C’est toujours très bon à prendre.

      Les inconvénients, je pense les connaitre, car en ayant pas mal étudier (à l’école, sinon il faut être fou, hihi – Je rigole) les oeuvres de Platon, on sait que la démocratie n’est pas dénuée de défaut. Socrate a bu la ciguë, etc…

      Mais les inconvénients, on les connait maintenant.

      A l’heure de la cybernétique…
      On peut modéliser pas mal de chose.

      Personnellement, j’ai une déformation professionnelle…
      Je bossais dans l’aero et je considère que les normes de développement peuvent être appliquer dans ce domaine, un peu partout. Pour faire un système robuste et fiable, une bonne règle de conception est un système redondant sans mode commun, CAD de conception différente et de technologie différente. Des contre pouvoirs et encore des contre pouvoirs, mais ça coute cher. On a toujours les défauts de ses qualités. En cas de désaccord, retour en pilotage manuel et il faut un bon pilote (Ça c’est pour un avion). Pour un train, c’est un freinage d’urgence.

      Mais la on est arriver a un stade ou il y a plus de pilote et ça ne freine pas, tout ça parce que on n’a pas su protéger au plus tôt les intérêt des Français et de la France (Rien de raciste dans tout cela).

      Le seul moyen de s’assurer que les intérêts des citoyens et de renforcer le processus démocratique. Ça implique pas mal de chose comme l’éducation, etc… Mais bon! L’idée est bonne… Pour la prochaine ère.

      *:
      Les chansonniers, enfin « la revue de presse » sur « Paris première », c’est ce soir. C’est la seul fois ou je regarde la tv.

      Bonne soirée à vous.
      Je vous kiffe.

    • Bonsoir Norbert,

      Je viens de lire en diagonale ce texte, et il ne me surprend pas venant d’un politique professionnel.

      Je n’ai pas fini d’arroser la pépinière, et dois me lever très tôt pour pouvoir bosser à la fraiche.

      Je prendrais le temps demain après midi de te répondre, et surtout de contre-argumenter point par point toutes les questions et affirmations de ce Mégabyse.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • Et voilà la réponse d’Otanès, point par point en reprenant le texte de ce monsieur.

        Il est exact que cela mériterait un article pour ce débat, mais ce n’est parti remise…

        Ma mise en page à sauté avec le copier-coller. Mes réponses sont précédées d’un astérisque. Bonne lecture cependant.

        Les inconvénients théoriques, politiques et pratiques que présente la démocratie par tirage au sort que prône M. Chouard

        Publié le 20 septembre 2011 dans Articles
        Cette idée de tirage au sort lancée par M. Chouard n’est pas avalisée par l’UPR car elle présenterait des inconvénients considérables, en termes théoriques, politiques et pratiques :
        1- sa première conséquence serait de…. supprimer les élections. Allez expliquer aux Français que le retour de la démocratie se traduit d’abord par la suppression des urnes ! Il est certain qu’une très grande majorité de Français seraient absolument opposés à cette idée.
        * Il est bien connu par les membres de l’élite issu de l’ENA, que les Français sont des abrutis, et incapables de comprendre le mot EGALITE. Quand à sa certitude, sur quoi est-elle fondée ?
        2- sa deuxième conséquence serait de rendre inutiles les partis politiques et les campagnes électorales. Pourquoi les gens adhèreraient-ils et militeraient-ils encore à un parti ?
        * Et alors ? A quoi servent les partis politiques ? Hormis à organiser la soif de pouvoir d’une coterie, et de manipuler des militants… Et surtout, à percevoir des subventions mirobolantes pour chaque voix décomptées… Le Tirage au sort n’exclut pas l’existence de partis politique et de leurs gourous. Il entraîneraient simplement la suppression des subventions.
        3- rendant sans objet les partis politiques et les campagnes électorales, le tirage au sort laisserait les citoyens encore plus esclaves des médias qu’ils ne le sont aujourd’hui pour se faire une opinion. Ce qui n’est pas peu dire ! Ce serait la troisième conséquence. Une majorité de « tirés au sort » auraient toute chance de ressasser à l’Assemblée nationale ce qu’ils ont entendu sur TF1 la veille au soir…
        * En quoi serions-nous esclaves des médias ? Cela démontre encore une fois le mépris total des Citoyennes et Citoyens. Encore un argument qui ne tient pas. Car, si nous sommes influencés par les médias en tant que Tirés au Sort, ne le sommes-nous pas en tant que simples électeurs ?
        4- la quatrième conséquence serait d’annoncer soudain aux Français quels sont les représentants que « le sort » a désignés.
        Il en résulterait évidemment un immense doute et les rumeurs de toute nature sur la sincérité de ce tirage au sort. Qui l’aurait fait ? Le tirage n’a-t-il pas été truqué ?
        * Dés lors que le tirage au sort serait public, sous le contrôle des citoyens, et retransmis à la télé, ainsi que le Tirage du Loto, ou serait le problème ? Il y aurait en tout cas moins de doute que sur les dépouillements des urnes, ou lors des primaires de certains partis…
        5- même si le tirage au sort était honnête, les élections seraient remplacées par une sorte de panel, comme pour un sondage.
        Or les instituts d’opinion un tant soit peu sérieux savent que tout sondage donne une probabilité de résultat à l’intérieur d’une fourchette, et que cette probabilité augmente si l’échantillon augmente.
        A peu près tous les instituts de sondage font des enquêtes d’opinion portant sur au moins 1000 sondés, et les enquêtes les plus fiables portent sur 3 à 5000 sondés.
        Avec un tirage au sort de nos 577 députés, nous aurions un échantillon trop faible. Il encourrait forcément le risque, à tel ou tel tirage, de ne pas être représentatif des opinions de la population.
        C’est la 5ème conséquence.
        * Mais pourquoi se limiter aux anciennes structures ? 577 députés + 348 sénateurs = 925 privilégiés bien lotis. Est-il inimaginable de considèrer qu’un « panel » de 1200 citoyens Tirés au Sort, seraient moins représentatif de notre société, que des Assemblées composées majoritairement d’avocats ?
        De plus, le Tirage au Sort, pour commencer, devraient porter sur au moins 2000 à 3000 Citoyennes et Citoyens, ayant en charge d’écrire une Nouvelle Constitution et d’intégrer le Tirage au Sort dans nos institutions. Je ne présuppose de rien concernant le consensus majoritaire sur lequel ils s’accorderont.
        6- si les députés restaient représentatifs d’une circonscription, le tirage au sort pourrait très bien avoir des conséquences dangereuses pour l’ordre public : par exemple si une circonscription ayant toujours voté à gauche se voyait soudain représentée par un « tiré au sort » ultra-libéral. Ou réciproquement.
        Dans ce cas, le fait qu’il n’y ait pas eu élection susciterait toutes les rumeurs et pourrait déboucher sur des émeutes si le cas se produisait ailleurs. C’est la sixième conséquence.
        * Là encore, quelle étroitesse d’esprit. Et quid des circonscriptions qui basculent d’un camp à l’autre dans le système électif ? Cela se passe à chaque élection… Mais ayez peur, couillons d’électeurs et voter pour moi… 20 tirés au Sort par département, et nous avons les 2000, nous permettant de former une Assemblée Constituante.
        7 – Et si les députés n’étaient plus représentatifs d’une circonscription, la déconnexion entre les citoyens et leurs représentants serait totale.
        Plus personne ne saurait par qui il est représenté à l’Assemblée Nationale puisqu’il n’y aurait même plus d’élection. Le lien entre les citoyens et leurs « représentants » deviendrait exactement comparable au lien entre les citoyens et les sondés par un institut de sondage : personne ne sait qui a été sondé et les résultats des sondages sont de moins en moins crus.
        * Mais quelle déconnexion entre les Tirés au Sort et les autres Citoyens ? Comme si nos « élus » n’étaient pas déconnectés de nos vécus de Citoyennes et Citoyens de ce pays !!! Encore une affirmation gratuite concernant les résultats de sondages, qui, pourtant, sont de plus en plus précis, dès lors qu’ils ne sont pas manipulés afin d’obtenir les résultats souhaités…
        C’est la septième conséquence.
        8- le tirage au sort donnerait forcément des résultats non viables si il s’opérait sur la liste des électeurs.
        En effet, que se passerait-il si le sort désignait des électeurs :
        – très malades et impotents ?
        – ou gravement handicapés mentalement ou cérébralement (par exemple des personnes très âgées frappées par la maladie d’Alzheimer) ?
        – ou incarcérés ?
        – ou disparus ?
        – ou n’ayant aucune envie de s’occuper de politique ? (ce qui représente au bas mot 15% du corps électoral)
        etc.
        Pour être viable, le tirage au sort devrait donc se faire sur des listes d’aptitude, lesquelles poseraient des problèmes très épineux de tenue à jour, de fiabilité, et plus encore de représentativité de l’ensemble de la population.
        Qui dresserait ces listes d’aptitude ?
        Sur quelles bases ?
        Comment s’assurer que ces listes ne procèderaient pas à une distorsion par rapport à l’électorat, entachant ainsi sa représentativité d’emblée ?
        etc.
        C’est la huitième conséquence.
        * Euh ! Je suis un abruti, mais comment est-il procéder aux Tirages au Sort des Jurés des Cours d’Assises ? A ma connaissance, les individus, malades et inaptes mentalement, les individus incarcérés et ayant un casier judiciaire, etc, ne peuvent être Tirés au Sort.
        Les listes électorales actuelles, et la pondération ayant cours pour les Jurys d’Assises permettent dès à présent de procéder à un Tirage au Sort, sous contrôle Citoyen.
        Quand au caractère obligatoire, c’est le cas pour les Jurés d’Assises, et cela l’était pour le Service National.. En quoi est-ce un problème de consacrer un an de sa vie à la Nation ? Dès lors qu’il est correctement indemnisé…
        9- On ne s’improvise pas député, surtout si l’on n’a pas de structure politique pour épauler les travaux.
        Les partis politiques ont certes bien des défauts mais ils ont quand même le mérite de fixer un cadre de travail, d’avoir des méthodes, une expérience des rapports avec les administrations, etc.
        Comment un « tiré au sort » n’ayant aucune expérience ferait-il pour ne pas se laisser embobiner par les administrations ou par les lobbys en tout genre qui viendraient l’assaillir ?
        C’est la neuvième conséquence : le tirage au sort n’apporte aucune garantie de sérieux et d’indépendance.
        *Ben, quand nous voyons le résultat des actions d’individus censés être prêt à l’exercice du pouvoir, je préfère confier la gestion du pays à des ménagères lambda. Au moins, la majorité d’entres elles savent équilibrer leur budget. Elles n’ont pas le choix, elles. De plus, croyez-vous que les députés s’occupant de l’agriculture ou du nucléaire, ont une formation en agronomie, ou en physique nucléaire ? Et pourtant, ils votent les lois. Bien sur, selon les consignes du Parti… C’est sur que nous avons là, une démonstration de sérieux, et d’indépendance des députés qui sont le petit doigt sur la couture du pantalon, aux ordres du Parti qui leur a permis de se élire….
        10- Enfin, qu’est-ce qui assure qu’un citoyen « lambda » tiré au sort ne serait pas autant, sinon plus, corruptible qu’un responsable politique traditionnel ?
        *Il n’y a aucun rapport entre le tirage au sort et la vertu, l’éthique et la moralité de chacun. Croire l’inverse, c’est verser dans l’antiparlementarisme systématique ou tomber dans la naïveté romantique.
        C’est la dixième conséquence : le tirage au sort n’apporte aucune garantie de probité.
        * Et si simplement, les Tirés au Sort n’exerçaient qu’un Mandat Unique, non renouvelable. Et cela sous le contrôle des Citoyennes et Citoyens, et devant rendre des comptes devant eux, et naturellement, seraient justiciables vis à vis de la Loi. Ce n’est pas une garantie de probité, (pas plus d’ailleurs qu’avec le système électif et ses collusions corruptrices), mais au moins, ils ne bénéficieraient pas de l’actuelle immunité parlementaire, ni des auto-amnisties que s’accordent nos députés…
        Conclusion
        L’idée de « tirer au sort » les représentants des Français est une idée séduisante de prime abord mais qui ne résiste pas à l’examen.
        Encore un postulat sans fondement, puisque je viens d’en apporter un contre-argumentaire complet. Même s’il mériterait d’être développé.
        L’invocation de la Grèce antique ne tient pas debout :
        – d’une part parce qu’il s’agissait de cités de quelques milliers d’habitants tout au plus, où tout le monde se connaissait,
        – d’autre part parce que les problèmes étaient d’une moindre complexité que dans le monde d’aujourd’hui,
        – enfin parce que ce tirage au sort était loin d’être un modèle de démocratie (les femmes et les esclaves en étant écartés).

        *La Démocratie grecque n’est qu’une référence historique, et surtout philosophique. En attendant, elle à parfaitement fonctionné dans son contexte. Et il n’a jamais été question de la reproduire, mais de s’en inspiré. Au moins, les individus ayant la Citoyenneté étaient égaux, et participaient tous à la vie de la Cité.
        Les difficultés recensées supra expliquent pourquoi il n’existe de nos jours aucun État au monde qui pratique un tirage au sort pour choisir les représentants du peuple.
        *Là, c’est vrai. Tous les peuples du Monde vivent, soit sous une dictature, soit sous un système oligarchique se masquant sous l’appellation de démocratie. Il n’existe pas de peuples libres et Citoyens de nos jours. Avec un bémol pour la Suisse, dont je ne connais pas assez le système fédéral.
        En dressant ce constat, nous ne disons évidemment pas que la situation actuelle est parfaite, loin de là.
        Nous disons que la démocratie doit être rénovée par d’autres voies, qui devront rester opérationnelles, réalistes, acceptées par tous, et qui veilleront à garantir aux citoyens une démocratie beaucoup plus réelle et représentative de l’opinion que ce n’est le cas actuellement.
        *Lesquelles ? Comment ? Quelles garanties ? Quelle représentativité ?
        Le programme de l’UPR, présenté par François Asselineau le 3 décembre 2011, apporte des solutions très opérationnelles pour rendre aux Français leur démocratie :
        a) – tout d’abord en sortant de l’UE, de l’euro et de l’OTAN : ce sont des décisions absolument capitales, sans lesquelles tout système représentatif – fût-il un « tirage au sort » – n’a aucun sens puisque les pouvoirs décisifs ont été retirés aux Français.
        *Parce qu’une Assemblée Constituante ne serait pas à même, forte de sa légitimité Citoyenne, de tout remettre à plat concernant l’Euro, l’Europe, et le reste ? Nous sommes encore un Etat Souverain, détenant l’arme nucléaire pour notre défense, et pouvant envoyer paître les oligarques et bureaucrates européens, tout autant que les USA et leur TAFTA.
        b)- en instituant le référendum d’initiative populaire
        Cela étant la moindre des choses, et n’est pas incompatible avec le Tirage au Sort.
        c)- en instituant la reconnaissance du vote blanc de plein exercice – ce qui permet aux électeurs de révoquer tous les candidats à une élection si le vote blanc arrive en tête au 1er ou au second tour
        *La question du vote blanc ne se posera plus, puisqu’il n’y aura plus d’élections… CQFD
        d)- en réformant profondément le Conseil Constitutionnel afin de le dépolitiser et de le professionnaliser
        e)- en réformant profondément le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, en lui donnant de véritables pouvoirs exécutifs sur les chaînes de télévision et de radio
        *d) et e) Quelles réformes ? Profondes ? Je bride mon déplorable sens de l’humour, car là, c’est la promesse que demain, on rase gratis… Et au passage, avec quelle majorité issue des urnes compte-t-il procéder à ses réformes ? En s’alliant avec Les Ripoublicains ? Les pseudo-socialistes ?
        f)- en renationalisant TF1 afin d’ouvrir la 1ère chaîne de télévision publique à tous les courants de pensée
        *Euh ! Il n’y a pas que cela qui devrait être nationalisé (au passage, vous noterez ses priorités…), mais avant tout, EDF, La Poste, Les Autoroutes, Les aéroports, les installations portuaires, sans parler des banques… Cette liste n’étant pas exhaustive, et n’engage que moi. Ce sera à l’ensemble des Citoyennes et Citoyens de se déterminer par l’utilisation du référendum.
        g)- en interdisant à toute personne n’ayant pas de casier judiciaire vierge de se présenter à une élection, quelle qu’elle soit
        *Ce qui est déjà le cas pour les Jurés d’Assises…

        François Asselineau

      • Norbert

        Fenrir,

        Reponse d’Otanes???
        desole je ne connais pas.
        C’est la tienne que j’aurai voulu.

        Mais bon,dans ce cas ce serait les contre-arguments d’Asselineau qu’il faudrait.

        Ma reponse perso
        1-la reponse ne tient pas vu l’enorme travail que fournit Asselineau, venant de l’ENA,pour informer les Francais.
        L’UPR etant d’ailleurs le seul parti qui s’adresse a l’intelligence des Francais.

        Pour la suite,nous verrons s’il y a lieu a debat prochainement.

        En tout cas,merci pour les reponses,un peu tirees par les cheveux,mais a etudier de plus pres

      • OUPS !!!!!

        Désolé Norbert, mon déplorable sens de l’humour m’a encore trahi.

        En fait, par la réponse d’Otanès, je faisais allusion au dialogue d’Hérodote entre Darius, Mégabyse, et Otanès.
        Trois perses argumentant entre eux sur la démocratie, l’aristocratie, et la royauté.

        Mes réponses (et ceux sont bien les miennes) sont précédées d’un astérisque. Je vais essayer d’éditer le texte afin de le rendre plus lisible.

        Je n’ai pas fait l’ENA, et j’en suis fier, et n’ai que quelques diplômes niveau II et III, ainsi que 2 Bacs, et je fournis également (mais bénévolement) un énorme travail pour informer les Citoyennes et Citoyens de ce pays. (Enfin, les zélectrices et zélecteurs, pour dire la réalité).

        Je ne vois pas en quoi, je serai moins crédible, cultivé, ou intelligent que ton Maître à penser…
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif
        Bonne lecturehttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • ZUT !!! Impossible d’éditer ma réponse à Asselineau, sis plus haut.

        Désolé pour l’inconfort de lecture.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

        En consolation, je vous offre le texte d’Hérodote que j’évoquais plus haut (Merci à Titou http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif )

        Hérodote, Enquête, III, 80-83

        (80). Quand le calme fut revenu et que cinq jours furent passés, les auteurs du complot délibérèrent sur la situation, et l’on tint des discours auxquels certains des Grecs refuseront peut-être d’ajouter foi, mais qui furent bel et bien prononcés. Otanès, d’abord, demanda qu’on remît au peuple perse le soin de diriger ses propres affaires. « À mon avis », déclara-t-il, « le pouvoir ne doit plus appartenir à un seul homme parmi nous : ce régime n’est ni plaisant ni bon. Vous avez vu les excès où Cambyse s’est porté dans son fol orgueil, vous avez supporté l’orgueil du Mage aussi. Comment la monarchie serait-elle un gouvernement équilibré, quand elle permet à un homme d’agir à sa guise, sans avoir de comptes à rendre? Donnez ce pouvoir à l’homme le plus vertueux qui soit, vous le verrez bientôt changer d’attitude. Sa fortune nouvelle engendre en lui un orgueil sans mesure, et l’envie est innée dans l’homme : avec ces deux vices, il n’y a plus en lui que perversité; il commet follement des crimes sans nombre, saoul tantôt d’orgueil tantôt d’envie. Un tyran cependant, devrait ignorer l’envie, lui qui a tout, niais il est dans sa nature de prouver le contraire à ses concitoyens. Il éprouve une haine jalouse à voir vivre jour après jour les gens de bien; seuls les pires coquins lui plaisent, il excelle à accueillir la calomnie. Suprême inconséquence : gardez quelque mesure dans vos louanges, il s’indigne de n’être pas flatté bassement; flattez-le bassement, il s’en indigne encore comme d’une flagornerie. Mais le pire, je vais vous le dire : il renverse les coutumes ancestrales, il outrage les femmes, il fait mourir n’importe qui sans jugement. Au contraire, le régime populaire porte tout d’abord le plus beau nom qui soit : « égalité »; en second lieu, il ne commet aucun des excès dont un monarque se rend coupable : le sort distribue les charges, le magistrat rend compte de ses actes toute décision y est portée devant le peuple. Donc voici mon opinion : renonçons à la monarchie et mettons le peuple au pouvoir, car seule doit compter la majorité. »

        (81). Tel fut l’avis d’Otanès. Mégabyze, lui, proposa d’instituer une oligarchie. « Quand Otanès propose d’abolir la tyrannie », déclara-t-il, « je m’associe à ses paroles. Mais quand il vous presse de confier le pouvoir au peuple, il se trompe : ce n’est pas la meilleure solution. Il n’est rien de plus stupide et de plus insolent qu’une vaine multitude. Or, nous exposer, pour fuir l’insolence d’un tyran, à celle de la populace déchaîne, est une idée insoutenable. Le tyran, lui, sait ce qu,il fait, mais la foule n’en est même pas capable. Comment le pourrait-elle, puisqu’elle n’a jamais reçu d’instruction jamais rien vu de beau par elle-même, et qu’elle se jette étourdiment dans les affaires en bousculant tout, comme un torrent en pleine crue? Qu’ils adoptent le régime populaire, ceux qui voudraient nuire à la Perse! Pour nous, choisissons parmi les meilleurs citoyens un groupe de personnes à qui nous remettrons le pouvoir : nous serons de ce nombre, nous aussi, et il est normal d’attendre, des meilleurs citoyens, les décisions les meilleures. »

        (82). Tel fut l’avis de Mégabyze. Darius, en troisième lieu, donna le sien : « Pour moi », dit-il, « ce que Mégabyze a dit du régime populaire est juste, mais sur l’oligarchie il se trompe. Trois formes de gouvernement s’offrent à nous; supposons-les parfaites toutes les trois — démocratie, oligarchie, monarque parfaits — : je déclare que ce dernier régime l’emporte nettement sur les autres. Un seul homme est au pouvoir : s’il a toutes les vertus requises, on ne saurait trouver de régime meilleur. Un esprit de cette valeur saura veiller parfaitement aux intérêts de tous, et jamais le secret des projets contre l’ennemi ne sera mieux gardé. En régime oligarchique, quand plusieurs personnes mettent leurs talents au service de l’État on voit toujours surgir entre elles de violentes inimitiés : comme chacun veut métier le jeu et voir triompher son opinion, ils en arrivent à se haïr tous; des haines naissent les dissensions, des dissensions les meurtres, et par les meurtres on en vient au maître unique, — ce qui prouve bien la supériorité de ce régime-là. Donnez maintenant le pouvoir au peuple: ce régime ne pourra pas échapper à la corruption; or la corruption dans la vie publique fait naître entre les méchants non plus des haines, mais des amitiés tout aussi violentes, car les profiteurs ont besoin de s’entendre pour gruger la communauté. Ceci dure jusqu’au jour où quelqu’un se pose en défenseur du peuple et réprime ces agissements; il y gagne l’admiration du peuple et, comme on l’admire, il se révèle bientôt chef unique; et l’ascension de ce personnage prouve une fois de plus l’excellence du régime monarchique. D’ailleurs, pour tout dire en un mot, d’où nous est venue notre liberté? À qui la devons-nous? Est-ce au peuple, à une oligarchie, ou bien à un monarque? Donc, puisque nous avons été libérés par un seul homme, mon avis est de nous en tenir à ce régime et, en outre, de ne pas abolir les coutumes de nos pères lorsqu’elles sont bonnes : nous n’y aurions aucun avantage ».

        (83). Voilà les trois opinions qui furent émises; les quatre autres conjurés se rallièrent à la dernière. Lorsqu’Otanès, qui insistait pour qu’on donnât des droits égaux à tous les Perses, vit sa proposition rejetée, il reprit la parole : « Compagnons de révolte, il est bien clair qu’un seul d’entre nous va devoir régner, qu’il soit désigné par le sort, par le choix du peuple perse, ou par tout autre moyen. Pour moi, je ne prendrai point part à cette compétition : je ne veux ni commander, ni obéir; mais si je renonce au pouvoir, c’est à la condition que je n’aurai pas à obéir à l’un de vous, ni moi, ni aucun de mes descendants à l’avenir ». Telle fut sa demande, et les six y consentirent; il n’entra donc pas en concurrence avec eux et se tint à l’écart. Aujourd’hui encore sa famille seule en Perse, demeure pleinement indépendante et n’obéit qu’aux ordres qu’elle veut bien accepter, aussi longtemps qu’elle ne transgresse pas les lois du pays.

        Bonnes réflexions, Citoyennes et Citoyens

  • CoolDude

    Booohhhh…

    Pourquoi Junker s’inquiète?
    Avec une machine à laver comme « Clearstream », les actifs pourris de la dette Grecque au Luxembourg devrait vite disparaitre!

    Sinon, ma maman m’a toujours dit de ne pas mettre tous ces œufs dans le même panier. Avec 50% du PIB du pays venant des revenus financiers, c’est sur que tenir leur place de 1er de la « classe mondiale », ça va être un gros challenge.

    Un PIB de 100 000$ par tête de pipe rien qu’en brassant du vent. C’est beau!

    Mais ça ne se mange pas!!! Hihi…

  • sceptique

    je me trompe ou Sputnik canarde pas mal la France en ce moment?

  • BA

    Mais pourquoi ces tentatives désespérées pour tenter d’empêcher l’éclatement de la zone euro ?

    Hein ?

    Pourquoi ?

    Depuis 1918, il y a eu 67 créations d’union monétaire. Et à chaque fois, l’union monétaire a fini par éclater.

    67 tentatives … et au final 67 explosions.

    Alors oui, la zone euro va éclater.
    Oui, chaque nation européenne va retourner à sa monnaie nationale.
    Oui, dès sa naissance, la zone euro était destinée à éclater.
    On va pas en faire tout un drame (grec).

    L’économiste danois Jens Nordvig a répertorié qu’entre 1918 et 2012 quelque 67 unions monétaires ont volé en éclat. Toutes les tentatives d’États indépendants de constituer une monnaie commune unique ont fini par échouer. On ne connaît pas de contre-exemple.

    http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2015/06/29/31007-20150629ARTFIG00142-referendum-grec-vie-et-mort-des-unions-monetaires.php

  • BA

    Historique.

    C’est un moment historique, ce soir.

    Lundi 29 juin 2015, à 18 heures 20, la Grèce se déclare en défaut de paiement.

    Lisez cet article :

    18h20 : La Grèce ne remboursera pas le FMI mardi.

    La Grèce ne remboursera pas l’échéance de 1,6 milliard d’euros qu’elle doit au Fonds monétaire international mardi, a annoncé lundi un responsable du gouvernement grec.

    http://www.lesechos.fr/monde/europe/021173479300-en-direct-grece-la-porte-reste-ouverte-assure-le-patron-de-leurogroupe-1132804.php

  • Grognard

    François Hollande le nouveau Sar Rabindranath Duval.
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Trollzilla Trollzilla

    Personne ne parle des prochaines élections espagnoles et de Podémos ?
    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_g%C3%A9n%C3%A9rales_espagnoles_de_2015

    Bé c’est fait…

    Dans tout les cas pour l' »europe », ça fait tic-tac façon attentat sous drapeau national.
    (ça nous changera hein ?)
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    • Norbert

      Les peuples tombent sous le charme des promesses intenables et vivent d’espoir,toujours plus d’espoir et de desespoir.

      yes,we can=Podemos=Syriza=pepe grillo=FN

      Comedia del arte de la politique europeiste.

      Du bruit mediatique,rien que du bruit pour couvrir le silence des pantoufles du systeme qui avance inexorablement.

      La solution est la, sous notre nez.

      Espoir,peur,colere,illusion,refus de savoir,ect….autant d’obstacles virtuels distilles a longueur de politiques collabos ,medias chien de garde ou d’economistes ignards qui font le jeu du systeme