Accident ferroviaire de Brétigny-sur-Orge : les juges ont demandé à être dessaisis

Vous pensiez réellement l’affaire enterrée? Que nenni! Et les familles des 7 victimes du déraillement ne trouveront pas le repos tant que l’enquête ne sera pas close, seulement, ils peuvent clore l’enquête, mais avec quels résultats? Car cette histoire, oubliée par certains, est pourtant une référence dans le domaine de l’intox de grande envergure. Avant tout, un petit rappel s’impose:

  • Suite au déraillement, il y a bien eu des vols, mais par un seul homme contrairement à ce que prétendait un syndicat de police (source Le Figaro)
  • le conducteur est toujours sous le choc (source: les échos)
  • les victimes sont en colère (normal) et qu’elles souhaitent un procès (source: rfi.fr)

train-bretigny-newz

Sachant que, dans ce qui a été « oublié », il y a ceci:

Le nouveau rebondissement, ce sont les juges qui ont demandé à être dessaisis de l’affaire. Je plains les familles des victimes qui attendent de faire leur deuil…

Les trois juges d’instruction chargés d’enquêter sur l’accident ferroviaire de Brétigny-sur-Orge, le 12 juillet 2013, ont demandé à être dessaisis du dossier faute de moyens suffisants.

Dans un courrier adressé au procureur en début d’année, les magistrats ont proposé que l’enquête sur l’accident, qui a fait sept morts, soit transmise au pôle spécialisé en matière d’accidents collectifs au tribunal de grande instance de Paris, selon le procureur Eric Lallement, confirmant une information du Parisien.

Dans leur courrier, les juges regrettent un manque de moyens humains et invoquent notamment un poste de magistrat toujours non pourvu ou encore un manque de greffes. Ils estiment que « l’ampleur exceptionnelle des investigations menées et à mener, la technicité du domaine, le volume du dossier nécessitent de considérer que le traitement de cette seule affaire correspond à un équivalent temps plein de magistrat instructeur et de greffier ».

Refus du parquet

Source et article complet sur Le Monde

N’oubliez pas une chose au passage, c’est qu’il faut remettre en doute la fiabilité de la SNCF et des voies ferrées en France pour mieux démanteler l’entreprise publique, TAFTA oblige! Et pour quel profit? Au bénéfice de la route bien sur! Et comme par hasard, nous avons maintenant la loi Macron (l’arnaque au 49:3) et une centaine de lignes d’autocar qui vont être lancées dès cet été, la route plutôt que le rail, coïncidence?

5 commentaires

  • SURICATE

    Il y avait à cette époque de belles et sérieuses menaces d’attentats lancées par les amis de Hollande. Elles visaient justement les voies de Chemins de Fer. Un bel Enfumage nous fut encore une fois largement distribué par les médias aux bottes du gouvernement. Chut ! la vérité faut pas la divulguer, chut…

    La vitesse excessive du train juste avant son entrée dans la gare a de suite été lancée comme étant la cause du déraillement. Elle ne tenait pas « la route » ou le rail…

    Ensuite ce fut un défaut sur les éclisses. Ah là ça tenait mieux la route car moins facile de contredire cette seconde thèse. C’est vrai, que connaissons-nous sur les éclisses, nous, le Peuple, la Populace ? RIEN !

    Je n’ai entendu qu’une seule fois un technicien, passé à la télé par ERREUR, dire que la thèse des éclisses défectueuses, usées etc…,trouvée comme seule cause de l’accident était à rejeter.

    Cet accident n’est ni plus ni moins qu’un acte TERRORISTE et vu la proximité de la Cité d’à côté de la Gare de Brettigny sur Orge , le terroriste n’a pas eu une longue route à faire pour venir saboter le rail !

    Tout comme AZF….à Toulouse !

  • marko

    moi j’dis c’était un faux accident faits par de vrais hommes de mains du gouvernement pour suscité l’émotion de la population et détourner l’opinion des citoyens des vrais enjeux. Bref une belle application du management par la terreur, trop plein d’émotions et hop le peuple perd son esprit raisonnable et sa lucidité…Orchestré avec brio par les médias et après les polytocards ripoublicains n’ont qu’à « saisir » l’opportunité pour détourner l’attention. Du vrai travail d’illusionniste !

  • dereco

    Ah les théories du complot en multitudes !!
    Problème, elles sont, parfois, trop souvent, prouvées réelles des années après, par les témoins et historiens, comme le mensonge des armes de destruction massives en Irak, des centaines de milliers de morts, pas finis avec les extrémistes fous !!
    AZF reste incompréhensible !!

    Un seul complot secret réel fait croire à toutes les autres théories sans assez de preuves !!

    • SURICATE

      @Dereco. AZF sera bien expliqué un jour.
      Avant l’horrible explosion, Deux types embauchés chez AZF, depuis près d’un mois, d’origine arabe, s’en étaient pris vivement auprès d’un chauffeur poids-lourd Français d’AZF au motif qu’il avait affiché dans son camion le drapeau Américain. Ce chauffeur s’est expliqué de la présence de ce drapeau dans son camion et c’était simplement en solidarité avec les Pompiers de New-York décédés en service, après le crasch des avions…Donc très vive altercation !

      Qui a été retrouvé dans le cratère laissé par l’explosion d’AZF ? Les deux types…qui s’en étaient pris au chauffeur, ils étaient en miettes mais il a pu être établi que leur TORSE portait 5 TEE SHORT, CINQ ! pourquoi ? Parce qu’il avait été dit par leur GOUROU islamiste que les kamikazes musulmans doivent protéger leur torse pour rejoindre ALLAH qui les attend avec comme cadeau SEPT jeunes filles vierges qu’ils pourront VIOLER !

      AZF ACCIDENT ? Je ne le pense pas. Paranos ? rien n’est fait pour ne pas s’y sentir parfois, tant l’enfumage qui recouvre la plupart de ces attentats est recouvert d’une très épaisse couverture de FUMEE !

  • « Question simple: combien de chance y-avait-il que deux éclisses sortent de leur emplacement le même jour dans le même pays alors que c’était considéré comme étant techniquement impossible? »

    Réponse aucune !!!!!

    Surtout que le convoi nucléaire déraille du côté de Limoge et que c’est un Paris Limoges qui a déraillé à Brétigny-sur-Orge.

    Des convois nucléaires empruntent régulièrement cette ligne, il ne fait pour moi aucun doute que la tentative de faire dérailler le convoi nucléaire à Brétigny-sur-Orge ayant échoué (convoi lent et sans secousses)ils ont récidivé plus loin.

    Le parcours de ce convoi Nucléaire n’était pas celui que l’on veut nous faire avaler.

    Que ce soit les ouvriers du rail qui soient montré du doigt et une manipulation de plus et une insulte à leur conscience professionnelle qui fait que ce moyen de transport est depuis ses origines l’un (le)des le plus sûr du monde.
    Le déraillement du convoi nucléaire a été revendiqué. Pourquoi chercher ailleurs ?