Les dernières tribus d’Amazonie «au seuil de l’extinction»

Selon des experts, «nous sommes au seuil d’une vaste extinction de cultures car ces populations sont parmi les plus vulnérables au monde».

topelement

Les dernières tribus isolées d’Amazonie sont de plus en plus menacées par la multiplication des contacts avec le monde moderne et les autorités réexaminent leurs politiques envers ces populations pour mieux les protéger, avec cependant des succès limités.

Selon une série d’articles publiés dans la dernière édition de la revue américaine Science parue jeudi, des groupes entiers de ces populations indigènes sont en danger imminent de disparaître au Pérou et au Brésil, où elles sont le plus présentes.

«Nous sommes au seuil d’une vaste extinction de cultures car ces populations sont parmi les plus vulnérables au monde», estime Beatriz Huertas, une anthropologue basée à Lima, dans un de ces articles.

Chocs entre civilisations

Même constat de Chris Fagan, directeur de l’ONG américaine Upper Amazon Conservancy, selon qui «on se trouve actuellement près d’une disparition étendue de cultures».

Des siècles de colonisation ont montré combien les chocs entre civilisations peuvent être tragiques, rappellent ces experts. Depuis l’arrivée des Espagnols en 1492, il est estimé que 50 à 100 millions d’autochtones ont péri sur le continent américain, et avec eux des cultures entières.

Tout en reconnaissant ne pas savoir précisément ce qui se passe dans ces tribus isolées, ces chercheurs expliquent que les contacts entre ces indigènes et des représentants du monde moderne se multiplient rapidement.

Des habitants de villages intégrés dans la société moderne au Pérou comme au Brésil font aussi part d’une forte augmentation d’apparitions de ces indigènes, qui parfois font des raids dans leur maison en leur absence, volant et saccageant, indique une des études.

Risques d’infections

Outre le risque de confrontation, ce sont de banales infections comme la coqueluche ou la grippe contre lesquelles ces tribus n’ont aucune immunisation qui les tuent. Ces infections sont transmises au contact de bûcherons, de journalistes, de trafiquants de drogue et même d’anthropologues qui se rendent dans la forêt.

C’est au Pérou que la situation paraît être la plus dramatique, selon ces experts qui estiment à 8000 le nombre des peuplades indigènes éparpillées dans la forêt équatoriale.

Source et fin sur Lematin.ch

 

15 commentaires

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    et avec eux c’est notre histoire et des savoirs ancestraux qui disparaissent.

  • GROS

    Darwinisme et sélection naturelle.
    Ils n’ont pas réussi à s’adapter suffisamment vite à leur environnement. En somme, rien d’extraordinaire, ce sont juste les lois de la nature qui s’appliquent.

    • lumpenproletariat

      Comme t’as l’air de t’y connaitre.

      Tu penses que la découverte par ces civilisations de la technique pour monter un dossier RSA leur permettra de rester dans la compétition ?

      • Natacha Natacha

        Gros : Tu pourrais réviser tes acquis sur le darwinisme.:)
        Par exemple avec « Darwin – Le mensonge de l’évolution »de Hans-Joachim Zillmer

  • SURICATE

    Sur un tout autre plan, grâce aux lois de nos gouvernants, depuis des décennies, nous sommes également en voie d’extinction en FRANCE !

    Ô rage, Ô désespoir…Ô énarques ENNEMIS qu’avez-vous fait de nous, de notre PAYS ?

    • Le veilleur

      Je dirais en voie d’envoyer tout valdinguer et de changer ce mode de vie matérialiste pour un mode de vie plus respectueux de la nature et de l’être humain ! et pour ça, nous n’avons pas besoin de nos énarques, nous avons juste besoin d’une chose, de le vouloir, nous !
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • Natacha Natacha

    raoni.com/actualites-875.php

  • Robert

    Ça m’agace qu’on parle d’une « extinction », comme s’il s’agissait de conservation de la faune. Il y a quelque chose d’un peu déshumanisant là-dedans, vous trouvez pas?

    C’est comme un article que j’avais lu, sur un photographe qui parcourt le monde pour capter sur pellicule les dernières tribus nomades. Ça disait quelque chose du style « Découvrez-les avant qu’ils ne disparaissent! » …on croirait presque lire un circulaire de supermarché.

    On parle d’êtres humains ici. C’est d’un plus grand respect du territoire et du mode de vie de ces peuples qu’on a besoin. Le respect, ça ne s’apprend pas à coups de politiques…

    • rouletabille rouletabille

      ICI t’est le bienvenus ,merci ,tu connais ce qui fait mal.
      bisous
      bisous Robert
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

    • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

      vu que l’on se considère comme humains et eux comme des animaux c’est cohérent après personne ne précise qui de l’humain ou de l’animal sait le mieux vivre http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif