Caleb Maupin: « ’L’Allemagne et beaucoup d’autres pays partout en Europe ont été contraints de travailler contre leurs propres intérêts pour aider les Etats-Unis »

Avant d’attaquer l’article, il convient de présenter Caleb Maupin qui sur le vieux continent est un parfait inconnu. Ce journaliste est un activiste et également un analyste politique. Il travailla notamment pour Russia Today et PressTV, est membre du « parti  des travailleurs du monde » qui est un parti communiste marxiste-léniniste américain fondé en 1959, il fait également partie de « l’International Action Center » créé par William Ramsey Clark qui fut procureur général des Etats-Unis sous la présidence de Lyndon Baines Johnson, et enfin, fut une des grandes figures du mouvement Occupy Wall Street.

maxresdefault

Le journaliste du Centre International d’Actions Caleb Maupin exprime aussi son scepticisme. Il est persuadé que les rencontres de ce type ne débouchent sur rien.

«Nous savons tous que les vraies décisions ne sont pas prises lors des rencontres comme celle-là. Les vraies décisions sont prises lors de rencontres avec les dirigeants de la haute finance, les grands banquiers. Ils sont ceux qui prennent les décisions», a-t-il précisé avant dénoncer l’hypocrisie de telles rencontres : «Les personnalités qui participent maintenant à cette réunion ne sont que des acteurs, embauchés par de grandes entreprises et des forces riches et puissantes aux Etats-Unis et en Grande Bretagne, pour faire plier les lois.»

Lors de la conférence de presse qui a suivi le sommet, la chancelière allemande a déclaré que le G7 avait besoin de la Russie pour régler les conflits internationaux. «Nous avons beaucoup de formats auxquels la Russie prend part naturellement. Premièrement, le format Normandie. Comme on l’a déjà remarqué, c’est un grand soutien pour nous», a-t-elle fait observer.

Caleb Maupin a, à son tour, précisé que les pays européens étaient menés à la bride par les Etats-Unis et le Royaume-Uni car les sanctions n’engendrent des effets négatifs que pour leurs économies.

«Ce qui est très intéressant, c’est que l’Allemagne et beaucoup d’autres pays partout en Europe ont été contraints de travailler contre leurs propres intérêts pour aider les Etats-Unis. Ces sanctions contre la Russie profitent aux Etats-Unis, profitent au Royaume-Uni mais elles ne favorisent pas l’Allemagne, elles ne favorisent pas la Pologne, elles ne favorisent que peu de pays en Europe et cela montre bien la force que peuvent exercer les Etats-Unis et la Grande Bretagne», a-t-il ajouté.

Source:

9 commentaires