Aux Mille vaches : « Ils m’ont traité comme un chien et ils maltraitent les vaches »

arton7627-6e253Les conditions de vie à la ferme-usine des Mille vaches ne sont pas idéales : animaux maltraités, salariés harassés. Reporterre publie un témoignage accablant. Et la réponse de Michel Ramery, qui relativise les faits rapportés.

« Il m’a demandé : il te plaît ton boulot ? J’ai répondu que je devais réfléchir. Il m’a dit, ’T’inquiète, j’ai déjà réfléchi pour toi, tu pars’. » Voici comment notre témoin a été licencié de la ferme-usine des Milles vaches, à Drucat, dans la Somme.« Ils m’ont traité comme un chien et ils maltraitent les vaches. C’est pour cela qu’aujourd’hui je parle. » Sous couvert d’anonymat, cet ex-salarié de la ferme-usine a accepté de se confier à Reporterre. Il a été renvoyé il y a peu de temps. S’il souhaite qu’on ne dévoile pas son nom, c’est qu’il est actuellement à la recherche d’un nouvel emploi… Pour prouver son identité, il nous envoie une fiche de paie ; il était rémunéré au Smic.

Première surprise, il y aurait plus de 485 vaches dans la ferme-usine. « Cela fait longtemps qu’il y en a plus, on en est à 723 maintenant. Je le sais parce que c’est écrit sur le roto [l’appareil de traite – NDLR] en fin de traite. Des camions amenant de nouvelles vaches arrivent souvent. Le temps où j’étais là, au moins quatre-vingt sont arrivées. On m’a dit qu’elles venaient d’un grand élevage du centre de la France, qui a fermé. » En avril, pourtant, le ministre de l’Agriculture avait promis qu’il faudrait une enquête publique pour aller au-delà de cinq cents bovins.

« Elles sont traites trois fois par jour, sauf les malades qui sont traites deux fois par jour. » Pourquoi traire les vaches trois fois par jour ? « Ils disent que c’est pour éviter la saturation du pis. Parce que quand les pis sont pleins, la vache ne produit plus de lait. » En clair, traire les vaches trois fois par jour permet de leur faire produire plus de lait.

Selon lui, les animaux sont en très mauvaise santé : « Dans le troupeau, il y a au moins 300 vaches qui boitent. Elles sont fatiguées, maigres. Elles ont des ongles trop longs ou des sabots qui pourrissent. Elles marchent à longueur de journée dans leurs excréments. D’habitude, on nettoie tous les deux jours dans ce type d’élevage, là c’est tous les quinze jours. Les vaches sont sales. »

« Dans un élevage normal, quand une vache boite, on regarde ce qu’elle a. Mais là, on ne regarde pas quel est le problème. Les responsables ne veulent pas mettre de produit pour soigner les bêtes, parce que ça coûte cher et que c’est du boulot. »

Article en intégralité sur Reporterre

11 commentaires

  • bonjour…. malheureusement nous faisons subir le même sort à beaucoup d’êtres vivants (y compris humains) au nom de l’avoir, du pouvoir, de la jalousie….
    le réveil sera violent pour beaucoup…

    hoponopono

  • samlours94

    Ah oui, c’est vrai que tout le monde s’est mobilisé pour faire en sorte que ce genre d’élevage ne voie pas le jour …
    Alors une fois que c’est en place, on envoie un petit gars faire un reportage pour se rendre compte qu’élever 500 ou 1000 vaches dans un endroit pareil est comparable à un camp de concentration ….
    Finalement il faut bien comprendre une chose : certes, la nature humaine est cupide et s’il n’y a pas de limite, l’homme bouffe tout et n’importe comment.
    Mais la limite doit être une affaire collective, une prise de conscience collective pour qu’il y ait une chance d’action corrective.
    Mais ce n’est pas tout car il reste encore quelque chose dans la nature humaine : la lâcheté crasse des uns et des autres, l’individualisme désormais institutionalisé et la fainéantise intellectuelle qui font que la majorité et même l’immense majorité n’ira pas se renseigner d’une part sur tout ce qui ne va pas mais en plus, fera tout pour l’ignorer.
    Et tout ceci bien évidemment en continuant par ailleurs d’aller se gaver chez Mc Do ou autre, et bouffer de la série américaine dont les morales douteuses ne choquent même plus, et d’aller applaudir un club de foot, ici détenu par un groupe terroriste, là par un mafieux Ukrainien ou encore ici par un malade mental italien en mal de pouvoir…
    L’humain est ainsi fait que les élites au pouvoir ont au moins la conscience de ce qu’il est …et pour cause puisque tous ces hommes ne sont que le reflet du pouvoir et des élites qui les dirigent !
    Anecdote vécue …
    Je connaissais un paysan dans le temps qui avait gardé une chienne attachée avec environ 1.5 m de chaine dans son étable…La chienne s’est faite sauter par un chien errant et a eu un petit viable.
    Et hop, la nouvelle née, peu de temps après prend la place de la mère (morte peu après) avec son mètre 50 de chaine…et ça dure plus de 3 ans comme ça …
    Je parviens à convaincre le fermier de l’idiotie et la cruauté de la chose et je lui donne un coup de main.
    La première fois que la jeune chienne s’est trouvée détachée, elle a foncé droit devant elle et s’est vautrée grave et pour cause : elle ne savait pas courir !
    Mais ensuite …4 mois plus tard, la petite chienne allait chercher les vaches dans le pré, les accompagnait à l’étable et dormait auprès d’elles sur une litière de paille…sans chaine. Elle ne s’est jamais barrée et quand je suis parti de là bas, elle avait 9 ans…
    Des fois , l’humain est prêt à écouter et à agir. Ce fermier avait suivi ce que son père et le père de son père (des abrutis) faisaient depuis des lustres. Il a suffit de trouver les mots et de se mouiller un peu, juste un peu pour changer les choses. Certes, la terre continue de tourner, mais là bas, il y avait un petit mieux …
    Ça vaut ce que ça vaut, mais s’impliquer sur le terrain n’est pas si difficile que cela …

  • lolita3

    merci Samlours; les petits ruisseaux ne font ils pas les grandes rivières?

  • L élevage intensif = concentration camp pour animaux.
    C est des images de petits poussins (a qui on crame le bec, qu on entasse, et qui plus tard ne savent pas qu ils ont des ailes…)
    qui il y a quelques années m’ont fais drastiquement réduire ma consommation de viande.

  • lebancduvillage

    Peu importe la merde et la souffrance, ce qui compte c’est que pour finir elles seront largement égorgées et tamponnées « halal ».

  • Grand marabout Grand marabout

    Voici la carte qui recense ces dérives industrielles.

    Comme ces 25 ha de serres de tomates hors sol à Echillais (Charente-maritime), chauffées par un méga incinérateur… pour produire 50 tonnes de tomates par jour. Un phénomène souvent porté par des grands groupes industriels, mais aussi par des agriculteurs.
    http://lesmoutonsenrages.fr/forum/viewtopic.php?f=10&t=8771
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

  • Enki13

    http://www.lesinrocks.com/inrocks.tv/aymeric-caron-attaque-stephane-le-foll-sur-la-maltraitance-animale-dans-lelevage-industriel/

    PS: remarquez comment les politiques font toujours l’anguille pour ne pas dire qu’ils ont tord…