« Le retour du choc de simplification… et le scandale écologique caché ! »

On en est plus à un enfumage près, on commence à être habitués à ces annonces sensées faciliter notre quotidien, mais qui en définitive le complique sacrément, quand elles ne cachent pas sournoisement, par une utilisation de « grands mots », la complète inertie de ce gouvernement, à agir pour le peuple, qu’il est sensé représenter. Faire les affaires des entreprises, au nom d’une croissance et des emplois, que nous attendons toujours. Promettre de combattre en priorité la finance et le chômage (et beaucoup d’autres choses), pour se faire élire, il ne doutait pas du niveau de confiance des moutons édentés, le futur locataire de l’Elysée.

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Eh oui mes amis, c’est une nouvelle séquence de communication qui s’amorce. Exit le pacte de responsabilité responsabilisant que vous n’avez jamais vu à l’œuvre. Après les dépêches de 2013 qui annonçaient que le « choc de simplification » serait terminé en juillet 2014… voilà qu’il revient en 2015. D’un autre côté, il est essentiel de faire croire que l’on s’occupe de nous… et de quelle façon !!

Vous ne me croyez pas ? Tenez, j’ai des preuves (magie d’Internet qui a une fâcheuse tendance à tout archiver y compris nos bêtises). Vous avez en lien ci-dessous un article du contrarien de 2013 justement sur la fin de la simplification et un article de Capital qui disait justement : « Le « choc de simplification administrative » appelé à alléger les démarches des particuliers et des entreprises, avec à la clé des dizaines de milliards d’économies potentielles, devrait être achevé en juillet 2014, a annoncé mercredi l’Élysée. »

Alors je vous passe le fait que l’on nous présente comme de nouvelles simplifications des simplifications déjà annoncées que l’on nous annonce à nouveau… Et rien ne dit que la simplification concernée rentrera en vigueur. Il faut dire tout de même que simplification et administration c’est déjà, en terme linguistique, un choc en soi. En rhétorique, c’est limite un oxymore ce concept.

Votre carte d’identité sera valable 15 ans par exemple. Cela avait été moult fois annoncé. Mais comme tout le monde a oublié, et que surtout on n’a rien à vous raconter de positif et de grand… il faut bien occuper le temps de cerveau disponible de l’électeur moyen et faire croire qu’il se passe des choses. Et hop ! l’idée géniale c’est ressortir le choc de simplification. Je peux d’ailleurs vous annoncer dès maintenant que nous aurons droit, à la rentrée, à un nouveau pacte de responsabilité. D’ailleurs, je vous invite à noter dans vos agendas au 15 septembre, une fois que tout le monde sera bien rentré – enfin tout le monde… ceux qui ont encore un travail et qui, du coup, peuvent rentrer en septembre – il y aura cette nouvelle annonce de ce nouveau pacte pour le retour du come-back de la croissance… (Vous verrez, vous allez bien rigoler et je vous ferai un bel article.)

Et si ce nouveau choc de simplification cachait un scandale écologique ?

Oui parce que derrière le fameux choc de simplification se cache tout de même des mesures ras des pâquerettes et globalement insignifiantes. La « mesure phare » – oui oui, c’est qualifié de « mesure phare », histoire de vous donner tout de même le niveau auquel nous évoluons – c’est l’inscription en ligne des chômeurs… C’est sûr que ça va changer la vie des chômeurs de pouvoir s’inscrire en ligne… J’espère que, faute d’emploi, leur abonnement ADSL n’aura pas été résilié… Alors oui, gagner le temps d’une demi-journée c’est évidemment appréciable mais cela n’a rien d’un choc, et encore moins d’une mesure phare.

Vous avez aussi tout ce passage sur nos handicapés. Pardon. Je m’excuse auprès des brigades de la haine qui arpentent désormais cet espace de non droit qu’est Internet. Les handicapés n’existent plus. Sans doute générateur de phobie. Pourtant, moi, mes parents, ils m’ont toujours appris non pas à respecter les handicapés… cela est une évidence, ils m’ont appris à les aider si ces derniers le souhaitaient. Aider un aveugle à traverser, aider un éclopé quelconque, peu importe le terme. Peu importent les lois, l’essentiel c’est l’entraide. Or je remarque que moins il y a d’entraide entre nous, entre valides et invalides, plus la loi vient masquer ce délitement des liens et de la courtoisie ainsi que de la gentillesse de base entre humains par des termes vides de sens.

« Ainsi, une carte unique « mobilité inclusion » remplacera en 2017 les cartes de stationnement et de priorité dans les transports et lieux publics. Lors de la demande d’allocation adulte handicapé, il ne sera plus nécessaire de fournir sa carte d’invalidité dès fin 2015 et, pour les invalides à plus de 50 %, l’aide sera attribuée pour cinq ans contre deux jusqu’à présent » Ha ! Le choc de simplification en action ! Le nom de la carte handicapé va changer pour devenir une carte « mobilité inclusion »… C’est beau comme seule la novlangue socialiste et « terranoviste » sait le faire.

Enfin, mesure géniale… l’aide pour les invalides va durer 5 ans contre deux. Il aura fallu tout de même 70 ans à notre administration pour se rendre compte qu’en général, le handicap ne s’arrange pas avec l’âge ou le temps qui passe et qu’il est rare qu’un invalide redevienne valide… Ou alors cela relève d’une intervention divine du côté de Lourdes, ce qui ne correspond pas à la vision du handicap de nos élites socialistes.

Au milieu de toutes ces âneries, tout juste bonnes à amuser la galerie dont nous faisons partie, se cache sans doute le cœur du délit. Tenez, lisez par vous-même !

« L’industrie sera également délestée de plusieurs obligations environnementales, à commencer par les analyses de rejets dans l’air et l’eau, dont la fréquence « pourrait être réduite sur la base d’une justification de l’exploitant » dès le second semestre 2015.

La taxe générale sur les activités polluantes (TAGP) des installations classées pour la protection de l’environnement (IPCE) sera supprimée fin 2015. Le délai de recours contre les autorisations accordées à ces sites potentiellement dangereux sera réduit à six mois à compter de l’avis de publication. »

Je n’y connais rien en analyses obligatoires de rejets de cochonneries quelconques dans l’air ou dans l’eau. Ce que je sais c’est que si nos fonctionnaires ont parfois une fâcheuse tendance à faire grossir l’épaisseur des règlements, ils ne sont pas non plus obligatoirement que des imbéciles. Parfois même il y a une raison. Par exemple, la santé publique et des gens. De nous quoi !

Alors je n’y connais rien en rejet, je sais en revanche que mes enfants et moi nous respirons et buvons tous les jours. Alors je préfère quand l’État simplifie par exemple les obligations comptables… pas les obligations de sécurité.

Comme je vous le disais, je n’y connais rien en rejet mais j’ai la prétention de savoir un peu raisonner à défaut d’avoir forcément raison.

Et là, j’ai l’impression qu’il y a un fâcheux défaut de raisonnement. D’ailleurs, on supprime même les taxes sur les activités polluantes… C’est sûr que cela va aider à la protection de l’environnement.

Non parce que je n’y connais pas grand-chose sur tous ces sujets-là mais il est évident que ne plus analyser les rejets et ne plus taxer les industries polluantes c’est super pour… saccager l’environnement. D’ailleurs si l’on veut être compétitif il est assez logique de simplifier tout cela. Cela c’est le code du travail, les syndicat, la protection sociale, ou encore la sécu… et évidemment si on pouvait tuer l’environnement définitivement sur le saint autel de la croissance cela forcément serait bien. D’autre part, ce gouvernement finira bien par autoriser l’exploitation des gaz de schiste en traitant de terroristes haineux, de racistes et de xénophobes du puits de pétrole (je rappelle que le pétrole est un liquide plutôt brun) toutes celles et ceux qui oseront s’opposer à cette décision.

Alors que notre gouvernement, dans la plus grande hypocrisie, enterre le peu de ce qu’il restait d’écologie (dans un silence assourdissant de nos camarades écolos), il prépare dans le même temps avec tambours, clarinettes et trompettes le sommet sur le climat où il va sauver la planète… en donnant un permis de polluer à nos industries…

Alors même si je n’y connais pas grand-chose, je ne suis pas suffisamment imbécile pour ne pas me rendre compte qu’encore une fois, on nous prend pour des jambons.

Au fait, le chômage, lui, est en forte hausse, ce qui donne le titre surréaliste de cet article : « France : malgré la reprise, le chômage bondit en avril « … Tout un programme digne de la plus grande des bêtises.

Il est déjà trop tard, préparez-vous.

Charles SANNAT pour Le Contrarien

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement www.lecontrarien.com.

« L’Assemblée nationale est toujours otage de Thomas THÉVENOUD qui est toujours député. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. »

(Pour protester pacifiquement et avec humour, n’hésitez pas à reprendre cette formule en bas de tous vos mails, de vos articles ou de vos publications, il n’y a aucun droit d’auteur !!)

http://www.lecontrarien.com/2013/10/25

http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/le-choc-de-simplification-acheve-en-juillet-2014-882460

http://www.boursorama.com/actualites/choc-de-simplification-le-gouvernement-remet-le-couvert-5f9ef34baa74574d795e93c51e5a425e

http://www.boursorama.com/actualites/france-malgre-la-reprise-le-chomage-bondit-en-avril-1538b59cf11960c63ccc92f6b49887fd

Voir aussi:

France : malgré la reprise, le chômage bondit en avril

 

5 commentaires

  • Norbert

    Un aveux terrible du Figaro:
    En 7 ans le chomage n’a pas baisse une seule fois.

    http://www.upr.fr/actualite/un-aveu-terrible-du-figaro-en-7-ans-le-chomage-na-pas-baisse-une-seule-fois

  • Niakine Yapatchef Niakine Yapatchef

    Ce qui fait perdre de la crédibilité à ce site c’est d’être systhématiquement contre tout ce que fait ce gouvernement…
    La moindre action est critiquée, sans aucune analyse.
    Et quand vous ne trouvez rien de rationnel à dire, vous trouvez d’obscures raisons débiles à opposer.
    Par contre quand Poutine nous fait une petite sortie populiste, là vous applaudissez à tout va.
    C’est vraiment très con.

    • J773

      Bonjour Niakine Yapatchef,

      Tu avoueras qu’un chômeur qui n’a pas internet sera pas aidé.
      Tu avoueras aussi qu’un handicapé qui se voit reconnaitre par le gouvernement que sa situation d’handicapé changera pas plus en 5 qu’en 2 ans, c’est tout aussi risible.

      Et enfin, la TAGP. Voilà ce qui en est dit :

      Cette taxe a été instituée par la loi de finances pour 1999 et entrée en vigueur au 1er janvier 2000. Elle portait initialement sur quatre catégories d’activités polluantes dont le stockage de déchets ménagers et assimilés ainsi que l’élimination de déchets industriels spéciaux. La TGAP s’appuie sur le principe « pollueur-payeur », inscrit dans la charte de l’environnement adossée à la constitution depuis février 2005. Ce principe pose que les dommages causés à l’environnement par certaines activités sont mal pris en compte par les prix du marché. Ils peuvent alors faire l’objet d’une taxation spécifique, ayant pour effet de renchérir leur coût, afin de dissuader les acteurs économiques et de ramener ces activités à un niveau meilleur pour la société.

      Concrètement, cette taxe s’applique par exemple aux sociétés de traitement de surface dans l’industrie, mais elle est reportée sur les clients, qui la payent comme une taxe à chaque commande.

      J’ai été acheteuse en traitement de surface. De mémoire (ce n’est plus mon activité) la réglementation était en train d’évoluer et devenait encore plus drastique et plus difficile à respecter avec les nouvelles réglementations REACH et RoHS (règlementations européennes).

      Donc au final, le gouvernement laisse l’union européenne réglementer nos produits dangereux. C’est vrai qu’on est plus à ça près avec toutes les autres lois décidées par l’UE m’enfin perso moi jtrouve ça moyen.

    • xeos839

      Quand un gouvernement fait tout le contraire de se qu’on attend de lui pendant plus de trente ans on est forcément obliger d’être systématiquement contre tout se qu’il fait ou alors on est collabo d’ailleurs fut un temps quand le français se battais contre leur gouvernement de collabo on l’appelais résistant!!! Mais bon c’est plus facile de collaborer