Pour vivre heureux, vivons dans la nature ! foi de scientifiques

16928849063_9a15a30738_k-e1431561594926Image à la une tous droits réservés par Kindra Nikole

Alors que plus de la moitié de l’humanité habite désormais en ville, on observe une volonté grandissante chez le citoyen de retourner vivre au plus près de la nature. Mais le bonheur se trouve-t-il vraiment aux côtés d’un environnement naturel ? Plusieurs études semblent l’indiquer…

Pour beaucoup, une balade en nature est synonyme d’apaisement, de bien-être voire de félicité. Si ce n’est pas forcément évident aux yeux de tout le monde, ce sentiment de bien être partagé par certains peut-il s’expliquer rationnellement ? Plusieurs études indiquent que notre « consommation » de nature peut jouer un rôle pertinent pour notre santé mentale et physique. Le Journal de Montréal rapporte 4 de ces études qui nous invitent à reconsidérer notre rapport à notre environnement.

1. L’immersion dans la nature rend plus créatif

Ce sont des chercheurs de l’Université du Kansas et de l’Utah qui l’affirment, les balades prolongées en nature, loin des technologies, stimule le cerveau et en particularité tout ce qui est lié à la créativité. Pour se faire, les scientifiques ont envoyés 56 volontaires en randonnée dans des régions aux paysages à couper le souffle.

De l’Alaska au  Colorado, du Maine à Washington, les participants n’ont pas eu le droit d’utiliser des technologies comme un smartphone ou un lecteur MP3. Coupés de tout, ils n’avaient pas d’autres choix que de profiter pleinement de leur expérience avec la nature. À leur retour, un test comparatif a été effectué. L’étude indique une amélioration de près de 50% de leurs aptitudes créatives. La combinaison d’une immersion en nature couplé à une baisse significative (ou un arrêt) de l’utilisation des technologies aurait un impact positif direct et évident.

2. La nature lutte contre le stress et joue sur le bonheur

Plusieurs études semblent démontrer que notre rapport à la nature entraine des effets positifs sur le moral. C’est une recherche réalisée à l’Université de Chiba au Japon qui dévoile une plus grande sérénité et une diminution du stress chez les personnes en symbiose avec la nature.

Pour le démontrer, deux groupes furent formés sur base d’un échantillon de 280 personnes. Un groupe de personne séjourna en ville pendant qu’un autre groupe était obligé de vivre en nature. Après avoir étudié leur état, les groupes furent inter-changés. Les scientifiques ont alors remarqué que lorsque les candidats étaient en forêt, ils avaient un pouls, une pression artérielle et un taux de cortisol statistiquement plus bas.

3. Une stimulation du système immunitaire

Le cerveau n’est évidemment pas le seul élément du corps humain a être stimulé par le contact à la nature. Ce sont des chercheurs Japonais, à nouveau, qui l’affirment : une simple marche en forêt renforce les muscles et, surtout, augmente la résistance du système immunitaire.

Selon une étude réalisée par l’École de médecine de Tokyo, ce serait les phytoncides, des molécules sécrétées par les arbres et les plantes, qui auraient des effets bénéfiques sur le corps humains. Le simple frais de respirer l’air frais de la nature aurait donc déjà un impact positif sur le corps.

À n’en pas douter, avec une très vaste urbanisation de certaines régions nippones, les citadins japonais sont particulièrement en recherche d’un retour à la nature depuis quelques années. Une ambition qui se voit encouragée et validée par ces études.

4. La balade en forêt est bonne pour votre forme physique

Ainsi, une simple marche de 60 minutes en foret, avec toutes les difficultés d’un terrain naturel, brûle jusqu’à 500 calories. De manière générale, cette activité réduit la pression artérielle et prévient naturellement les maladies du cœur. Un exercice destiné à tous les âges et qui est moins exigeant pour le corps ou les articulations qu’un sport intensif.

Source et article complet sur MrMondialisation

4 commentaires

  • dereco

    En plus vivre naturel en mangeant bio, vous évite toute la malbouffe à l’origine de l’épidémie d’obésité, de diabètes, de cancers, d’allergies, etc…

    Chaque jour, comme moi retraité, montez dans la nature 200m de dénivelé en courant ou pédalant en côte intensément, pour garder une bonne forme, renforcer vos os, votre coeur et vos poumons, dans la nature si possible, sur des collines avec des beaux points de vue !!
    Mais même en courant les escaliers de la tour Eiffel, cela reste bon, deux fois moins vite que les champions qui montent les 279m en un peu moins de 8 minutes !!!

    Enfin suivez l’exemple de :
    http://www.rtbf.be/info/etcetera/detail_a-103-ans-robert-marchand-grimpe-en-velo-un-col-de-9-km-en-56-minutes?id=8464125
    à 103 ans 450m de dénivelé en 56 minutes !!!
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Marchand_%28cyclisme%29

    Enfin évitez de courir ou pédaler, le long des routes en respirant plein de diesels, comme j’en vois certains, et si vous ne savez pas, vous avez plein de beaux parcours nature partout sur en vttv ou trail
    http://www.openrunner.com/

  • Assurnarzirpal

    Oui, on est vaiment bien dans la nature, je comprend Alexandre le Grand qui avait une envie insatiable de toujours explorer, explorer, explorer.

  • Graine de piaf

    Eh oui Dereco ! tu as raison. Je suis en parfaite santé – dixit mon toubib mardi, qui est épaté par ma forme – parce que je vis en pleine nature, que je marche pas mal et en montagne c’est vraiment du sport ! que je me nourris sainement et que je vis itou.
    C’est vraiment ce que je souhaite à tous ceux de ce forum.

  • dek

    Pour vivre heureux, il vaut mieux ne rien s’ occuper du tout.
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif