Fraude à la CMU complémentaire : l’Assurance maladie va vérifier les comptes bancaires des bénéficiaires

L’état a besoin d’argent, il va donc lutter encore et toujours plus contre les fraudeurs, les petits fraudeurs, car les gros, ils ne risquent pas grand chose, il n’y a qu’à voir avec le scandale Luxleaks qui est en train d’être plus ou moins étouffé, ce sont des milliards qui échappent à la France, et le gouvernement ne fait rien, normal quand ce ne sont pas certaines figures politiques elles-même qui ont oublié qu’elles avaient ouvert un compte à l’étranger…. Pour Hollande, son ennemi intime c’est la finance, celle du bas de la pyramide….

L’Assurance maladie va lancer un plan national de contrôle de 640px-Carte_vitale_anonymeressources des bénéficiaires de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), pour lutter contre la fraude, selon « Le Parisien/Aujourd’hui-en-France », mercredi.

« Les agents vont scruter, d’ici à cet été, les comptes courants et d’épargne des bénéficiaires et comparer les revenus déclarés et les mouvements sur ces comptes », détaille le journal.

« La Caisse nationale d’assurance maladie a vérifié à titre expérimental les comptes d’un millier de bénéficiaires de CMU-C, dans quatre caisses, entre 2013 et 2014 », explique le quotidien.

Et ces « premiers tests font apparaître un nombre significatif d’anomalies. Leur niveau et leur gravité sont très variables mais cela suffit pour justifier une vérification de plus grande envergure », explique au Parisien, Nicolas Revel, directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie.

13 commentaires

  • Hector

    Et ouais, contre l’évasion fiscale, il y a le secret bancaire et il y a des lois pour rendre tout ça légal.

    Par contre quand t’as pas un rond, il n’y a plus de secrets, plus de lois, faut que tu payes.

    Vaut mieux voler un million au fisc quand t’en as 100 à la banque que de piquer de la bouffe quand t’es SDF et que tu crèves de faim…

  • Charles Mortel

    Hector tu as parfaitement raison mais malgré tout, toutes les personnes qui usent et abusent de ce système avec des déclarations bidon, parents soit disant isolés qui ne le sont pas, cas sociaux en tout genre qui passent leur temps à regarder la télé, sans parler des nombreux envahisseurs qui connaissent toutes les combines et ficelles pour truander, eh bien moi qui travaille depuis 40 ans et qui continue encore à me lever le matin, je dis cela suffit.

    • samlours94

      Ce serait bien que tu ailles aussi un peu critiquer ceux qui exploitent les autres depuis des centaines d’années, toutes ces fortunes faites sur le dos des travailleurs.
      Mais bien sur, c’est plus facile d’aller taper sur le couillon d’arabe qui vient bouffer le pain des Français que sur les patrons du CAC 40 …
      Et au cas ou ….Moi aussi je me lève tous les jours pour aller gratter à l’usine, respirer de la merde et envisager une retraite de connard malgré des décennies à cotiser. Sauf qu’il y a belle lurette que j’ai compris que mon ennemi, c’est celui qui m’exploite et non le pauvre type basané qui bosse (ou pas) à coté de moi.
      Les envahisseurs….je n’en connais que d’un type: ceux qui exploitent le travail des autres et même s’il y a des profiteurs ici ou là, ils ne profitent pas autant (et très très très loin s’en faut) que ceux qui président aux destinées des entreprises Françaises ou autres !
      Faudrait peut-être voir à ne plus se tromper de cible !

    • lumpenproletariat

      Charles mortel, j’espére que tu n’es pas un diabétique qui craque des fois pour des sucreries, un obése qui mange de la charcuterie, un gars qui ne fait jamais de sport, un gars qui ne mange pas 5 fruit et légumes/jours, un fumeur, un bon vivant, que tu fais au moins 6 KM à pied/jour etc…
      Bref que tu suis strictement les recommandations du ministère de la santé

      Parce que moi aussi j’en ai ras le cul de filer du fric à des parasites qui abusent et qui creusent le trou de la sécu.

      Au moins avec cette loi on aura enfin accès au mouvements bancaires et j’espère qu’on ira voir jusqu’à ce qu’on consomme.

      Un mec à la CMU qui fait ses courses à Carrefour, je trouve ça suspect, LIDL où ALDI eut été plus approprié…

      Tant qu’à faire le boulot, qu’il ne le soit pas fait à moitié.

      • Hector

        Ah ouais, 174 millions d’euros de fraude à l’assurance maladie en 2013 (toute l’assurance maladie hein, pas seulement la CMU), voila bien de quoi faire une cause nationale… Tandis que les 600 milliards d’euros de fraude fiscale par an, c’est pas la peine de s’y intéresser (allez, cadeau, j’ai fait le calcul, c’est seulement 3450 fois plus).

        C’est sur que c’est les « parasites » qui abusent qui creusent le trou de la sécu. T’imagines ? Le mec il fait ses courses à Carrefour quoi, c’est sur que le type c’est un fraudeur… Salauds de pauvres !

      • soubiemyriam

        que la paix vous accompagne.

        C’est vraiment affligeant ce genre de pensé. Quand on voit que l’essence est toujours au prix fort, le gaz augmente alors que le prix à baissé de moitié!! On tape sur les pauvres.
        Je touche le rsa et je vis suffisamment bien et je vais chez le médecin une fois par an et encore, c’est pour les petits. Mais je ne dois rien à personne. tous ceci vient de Dieu et la terre y comprit. C’est l’égoïsme face aux plus pauvres qui va creuser notre malheur et attirer les foudres Du Pourvoyeur. Pendant que vous vous battez contre la charité, vous fermez vos bouches pour le vol!!!

      • Hector

        T’as pas compris le sens de mon message. C’était de l’ironie. Je compare les 173 millions de fraude a l’assurance maladie, dont seulement une (probablement toute petite) partie est due à la CMU, aux 600 milliards que les gros riches font perdre au pays en pratiquant l’évasion fiscale.

        600 milliards par an… C’est ce que Sarkozy nous a laissé comme dette en 5 ans avec ses cadeaux à ses copains multimillionnaires (voire milliardaires). C’est plus qu’assez pour qu’en un quinquennat, on puisse reboucher le trou de la sécu, rembourser la dette, et il en resterait assez pour donner des logements décents à tous les SDF et à manger à ceux qui ont faim.

        Et malgré ça, il y en a qui viennent pleurer parce que leurs soucis seraient la faute des « parasites » qui ne travaillent pas…

        Sinon, la totalité des prestations sociales versées (sécu, ASE, aide aux personnes agées, RMI, chômage, AAH, allocs…etc), c’etait 597,6 milliards d’euros. En gros, une poignée de riches volent à la France autant que la totalité des aides sociales qui sont touchées d’une manière ou d’une autre par la quasi-totalité des français.

        Et la masse salariale des français par an hors cotisations patronales est à peu près de 650 milliards d’euros. Donc une minorité de gens pleins de pognon volent à la France 92% de la totalité des salaires des travailleurs chaque année…

        Le RSA et toutes les aides qui y sont associées coutent quant à elles, 8 à 9 milliards d’euros.

        Si on compte 650 milliards divisé par 30 millions de travailleurs, divisé par 12, on obtient un salaire mensuel (hors cotisations patronales) de 1805 euros brut par mois (c’est censé être 2410 euros). Si on ajoute disons 10 milliards de RSA, on passe à 1833 euros brut par mois. 28 euros de mieux, c’est merveilleux, t’as de quoi te payer une bouteille de bon whisky de supermarché par mois, c’est l’opulence (en admettant que tout le monde ait la même chose, et que ça ne soit pas calculé au prorata de ton niveau de salaire, et la encore, le « c’est merveilleux » est ironique)…

  • Le veilleur

    Non bien sur qu’il doit y avoir des abus mais des abus pour la survit car lorsqu’on touche la CMU c’est que l’on a donné tous les papiers justifiant notre précarité, la sécu ne le donne pas la CMU comme ça en claquant des doigts, pour celui qui touche 450 euros + 250 euros d’allocations logement, c’est quasiment impossible de vivre en ville, de payer son loyer, son électricité, son eau, sa nourriture, ses vêtements, son assurance maison etc…car même s’il y a des restaurants du cœur pour les plus pauvres, ces associations de fonctionnent que l’hivers et les assistantes sociales n’aident plus comme avant.

    Lorsque vous allez voir votre assistante sociale pour les factures d’électricités, aujourd’hui elle ne donne plus rien, maintenant c’est la CAF qui vous paye votre facture et vous prélève 20 euros par mois sur votre RSA pour se rembourser. Ensuite les pauvres payent déjà la TVA sur la nourriture, on ne peut pas dire qu’ils ne contribuent pas à payer cet impôts.

    Moi je pense qu’ils doivent vraiment arrêter avec les pauvres. Pourquoi ne font-ils pas en sorte d’arrêter de faire rentrer des étranger, qui on le sait, ne viennent pas en France pour travaillé car si il y avait du travail pour tous, nous les Français nous serions au courant. Qu’ils cherchent plutôt là où l’argent se trouve vraiment mais comme le dit l’article, c’est plus facile d’attaquer les pauvres qui eux ne sont pas protégés par des intérêt financiers douteux. Nous sommes là en plein cœur de l’injustice.

  • Tout à fait, Le Veilleur !
    Je confirme que, lors de l’inscription à la CMU, il faut une kyrielle de papiers, la sécu connaît les comptes bancaires et, pour le RSA, il y a une déclaration trimestrielle. Alors que le salarié fait une déclaration annuelle.

    J’ai connu des cas de fraudes et c’est regrettable car c’est tout le système qui en patit. Ceci dit, de la fraude à l’impôt sur le revenu, à la TVA… il y en a en masse. Il faut donc veiller à ne pas généraliser.
    Bien sûr, la palme d’or revient à nos dirigeants et aux industriels. Mais chut !!

    Depuis 15 mois que je suis à la CMU, après un burn-out et une démission, je n’ai strictement eu qu’une visite médicale. Je ne pense pas que ce soit abuser. Le reste, c’est de l’homéopathie, à mes frais.
    Alors cela me fait un peu mal de lire des commentaires de gens qui n’osent pas, en fait, changer de vie, arrêter de bosser plutôt que d’en mourir, et préfèrent continuer de subir et râler comme des malheureux qu’ils sont.

    Et rassurez-vous si besoin, j’ai bien suffisamment payé pendant des années, en milliers d’euros, avant de « profiter » du système, à 390 euros par mois.