Bruxelles, royaume des lobbys et de la Goldman Sachs…

Toute idée de démocratie sera impossible tant que la politique sera décidée en fonction des intérêts de la finance, et Bruxelles censée représenter les citoyens européens est le deuxième pôle planétaire pour le lobbyisme. Il ne faut pas oublier que Bruxelles décide de 80% des lois des pays européens, et derrière ces décisions, des multinationales, des groupes d’intérêts, des banques, nombre de personnes pour qui votre bien-être n’a aucune importance, tant que l’argent rentre…

lobby_planet_cartoon_cropSource de l’image Adequations.org

Pour faire une présentation rapide:

Bruxelles, sa grand-place, son Manneken-Pis, ses immeubles art nouveau… Et ses lobbies. La capitale de l’Europe a cette réputation, pas volée, de paradis des groupes d’intérêt. Ils seraient en tout plus de 7 500, si on retient une définition très large du lobby, soit tout organisme défendant des intérêts particuliers. Du syndicat à l’ONG en passant par le cabinet d’avocat, le think tank et la multinationale, ils s’agglutinent, à l’est de la vieille ville, autour des institutions communautaires, le Parlement, le Conseil et la Commission européenne, dans un quartier sans âme, déchiré par deux voies rapides, rue de la Loi et rue Belliard.

Entre 20 000 et 30 000 lobbyistes s’activent quotidiennement dans cette « Brussells Bubble ». Encore plus ces derniers mois, après les élections européennes, avec l’arrivée d’un gros contingent de nouveaux eurodéputés, et la mise en place de la commission Juncker (novembre 2014) qui a promis de légiférer à marche forcée dans le domaine du numérique, de l’énergie ou de la fiscalité. Article complet sur Le Monde

Immoral non? Tout n’est qu’argent, profit, finance, pour le rêve européen, on repassera. Mais la palme du jour reviens à la Goldman Sachs, cette grande banque américaine obscure et dangereuse, celle-là même qui « dirige le monde » et qui a pris le contrôle de l’Europe, elle a multiplié ses frais de lobbyisme par 50 en une seule année:
Goldman Sachs a dépensé plus de 700.000 euros en 2014, selon le registre de transparence de l’Union européenne, après n’avoir déclaré que 50.000 euros en 2013. Plusieurs autres banques ont officiellement investi des sommes plus importantes l’année dernière.

A Bruxelles, les investissements dans le lobbying ne connaissent pas la crise. Goldman Sachs a dépensé entre « 700.000 et 799.000 euros » pour ses activités de lobbying à Bruxelles, selon le Registre de transparence de la Commission européenne. La banque américaine aurait donc multiplié ses dépenses par quatorze en un an. Du moins, officiellement.

Goldman Sachs, non inscrit dans le Registre de transparence en 2013, avait en effet assuré avoir investi 50.000 euros cette année-là dans le lobbying, selon le Financial Times.

Mais, en janvier, l’ONG Alter EU avait accusé la Commission d’échouer dans sa mission sur la transparence financière des lobbies, en ne révélant pas le nom et les opérations de nombre d’officines. Pour ne rien arranger, selon l’ONG, quelque 150 officines et autres cabinets conseils – figurant, eux, sur le registre de la Commission- n’auraient toujours pas donné les noms de leurs clients…

Concernant Goldman Sachs, Alter UE estime que ses déclarations comptables ne reflètent pas son périmètre d’action véritable, assurant qu’elle employait alors plusieurs autres entreprises pour faire pression en son nom.

La banque suisse UBS aurait, elle, multiplié ses dépenses par 17

Article complet sur Latribune.fr

L’Union Européenne n’existerait peut-être pas telle qu’elle est aujourd’hui sans les lobbys, ce qui serait sûrement une bonne chose. Les lobbys à Bruxelles, c’est le loup dans la bergerie, et nous sommes le gibier!

Et pour ceux qui ne connaîtraient pas encore cette conférence à voir absolument:

Tout est lié, tout n’est qu’argent est profit, tout n’est plus que TAFTA

 

3 commentaires

  • Alors… au delà de l’article vraiment intéressant, une remarque néanmoins… Toute personne ayant pris la rue de la loi et l’avenue Belliard dans sa vie sait que ce ne sont absolument pas des voies rapides!!! Entre 07.00 et 10.00 on y circule à une moyenne de 3 km/h, le reste du temps c’est 20 maximum.
    Enfin je dis ça comme ça pour info hein :-)

  • dereco

    Très visible amplifié cette année :
    on va manger du bisphénol, A et autres, cancérigènes sur les foetus 30ans après !!
    On va manger des OGM à gogo, 17 nouveaux en plus, bourrés de Roundup, cancérigène et qui rend malades les vaches et leurs éleveurs, même à petite dose !!!
    Même le bio a droit à 0,9% d’OGM, avec inévitable du Roundup à dose dangereuse !!
    Les abeilles vont mourir de pesticides légaux !!
    La banque Européenne vient de Goldman Sachs quasiment !!

  • Lilith Lilith

    Il faut quand mème remettre les choses dans le bonne ordre ce n’est pas Bruxelles qui décide en tant qu’identité propre mais bien les 28 gouvernements (vos Elus) des 28 pays qui font parties du club, en sachants que certains membre on plus de poids que d’autre et la je parle du binome franco / allemand.

    et ce sont bien nos chers Elus qui nomimnent leurs marionnettes a la tête de L’EU, donc c’est eux qui nous trahissent et qui attendent sagement leur tour pour pouvoir un jour être a leur tour nommé aux pire parlementaire (tête de liste ou commissaire au mieux président ce qui leur concede en plus de leur pension nationale une pension Européen et souvent après un mandat ils devienent consulatant pour l’une ou l’autre multi nationale a qui ils ont rendu de bon service par l’intermédiare de lobbys.

    la ville Bruxelles est après Washington l’endroit ou les lobbys en tout genre on le plus d’influence et sont le plus representer. c’est également la ville avec le grand centre de presse internationale après Washington bien sur.