Jeûner trois jours renouvelle totalement le système immunitaire

jeune

Des chercheurs d’une équipe de l’Université de Californie du sud (USC) affirment avoir trouvé le moyen de contraindre le corps humain à se régénérer. Une découverte annoncée comme «capitale». Jeûner pendant 72 heures peut permettre de reconstruire l’ensemble du système immunitaire même chez les personnes âgées ou gravement malades telle est la conclusion de cette nouvelle étude scientifique.

Si jeûner est considéré comme néfaste pour l’organisme par les nutritionnistes, priver le corps de nourriture pendant trois jours contraindrait ensuite la moelle osseuse à produire de grandes quantités de globules blancs qui combattent les infections. Cette découverte peut être particulièrement utile aux malades dont le système immunitaire a été affaibli, par exemple les cancéreux traités par des chimiothérapies.

Selon les chercheurs d’USC, jeûner lance un processus de régénération. «Cela donne le feu vert à la moelle osseuse pour reconstruire l’ensemble du système immunitaire» explique Valter Longo, professeur de gérontologie et de biologie à l’Université de Californie du sud. «Et la bonne nouvelle est que le corps se débarrasse des parties du système immunitaire abîmées ou âgées et inefficaces, pendant le jeun.

Et si vous partez d’un système fortement endommagé par une chimiothérapie ou le vieillissement, les cycles de jeûne peuvent permettre de  créer, littéralement, un nouveau système immunitaire».

Les jeûnes prolongés contraignent en fait le corps à consommer ces réserves de glucoses et de graisses mais aussi détruisent une proportion importante des globules blancs. «Quand vous vous privez de nourriture, le corps essaye d’économiser l’énergie dépensée et pour cela recycle un grand nombre de cellules du système immunitaire qui ne sont pas indispensables, notamment celles qui sont abimées». Ainsi, pendant le jeûne, le nombre de globules blancs baisse fortement et augmente rapidement quand la personne s’alimente à nouveau. Le jeûne a aussi un autre effet bénéfique, il réduit la présence dans le corps de l’enzyme PKA qui est liée au vieillissement et augmente les risques de cancer et de croissance des tumeurs.

«Il n’y a pas de preuve que jeûner soit dangereux mais il y a de grandes preuves que ce soit bénéfique», résume Valter Longo.

Source: Atlantico.fr

 

30 commentaires

  • Hector

    Pas sur que priver le corps de ce dont il a besoin pour être en bonne santé pendant 3 jours soit anodin, surtout si on est malade.

    Ok je sais, c’est le figaro, dans le genre fiable on fait mieux, mais c’est aussi un membre de l’académie nationale de médecine :

    http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/10/23/21433-peut-on-jeuner-sans-risque-pour-sante

    Tout ça pour dire qu’il se peut que le Pr Jean-Marie Bourre raconte quelques conneries, mais quand dans l’article Valter Longo affirme qu’il n’y a pas de preuve que jeûner soit dangereux, ça me fait aussi émettre des doutes sérieux sur sa crédibilité…

    Conclusion : Avant de jouer à ce genre de jeu, il convient de faire preuve de la plus grande prudence et de demander conseil à son médecin.

    • quidam31

      Ce n’est pas parce qu’une poignée « d’experts » disent une chose que c’est une vérité.
      La liste est longue des médicaments qui ont été retirés du marché, non sans avoir fait de nombreux dégâts.
      Pourtant ces « experts » affirmaient qu’ils étaient sans danger.
      Je ne parle même pas de la vaccination, que par un suivisme aveugle la population accepte comme les moutons à l’abattoir.
      Le corps médical a comme un souci avec la gratuité.
      Si le jeûne devait avoir les vertus présentées ici, soyez certain que la cupidité de l’industrie pharmaceutique, dont les médecins, hélas, ne sont bien souvent que les relais aveugles, ferait tout pour le discréditer.
      Conclusion: Avant de vous jeter bêtement sur la médecine dogmatique et mercantile, il n’est pas interdit de faire preuve de bon sens et d’ouverture d’esprit . Surtout quand celle-ci a largement et à maintes reprises montré ses nombreuses failles (voire pire).

    • Salut Hector, demander à son médecin, je ne pense pas que ce soit une bonne idée, car la plupart sont des vendeurs de médicaments, ils masquent une douleur par des medocs, ils ne cherchent pas souvent la véritable cause.

      Voici le documentaire d’Arté sur le jeune thérapeutique pour te faire une idée. http://future.arte.tv/fr/sujet/le-jeune

      Personnellement j’ai fait un jeûne de 5 jours, tout c’est bien passé, je n’ai pas eu de crise d’acidose vers 2-3 jours, au bout de 5 jours, j’étais en super forme. C’est même déroutant de se lever le matin et de ne pas avoir envie de manger, pareil dans la journée.

      Un jeûne court n’est pas dangereux, c’est autre chose pour les jeûnes pour guérir une maladie. Un suivi est là indispensable.

      Mais en France, les mentalités sont dures à bouger, merci les labos pharmaceutiques !

  • Pierre L

    Les effets bénéfiques du jeune sont dus au fait que, ne dépensant plus son énergie à digérer des aliments, l’homéostasie peut se réaliser et ainsi réparer l’organisme.

    Toutefois, je me demande si 3 jours suffisent car, chez les gens très « pollués », les désagréments de la désintoxication apparaissent plus tard, en général au bout de 4 à 6 jours. Ces phénomènes très pénibles sont dus à la remise en circulation dans l’organisme, pour leur évacuation par les voies naturelles, des toxines stockées dans les graisses.

    • Graine de piaf

      Je suis tout à fait de l’avis de Pierre L.
      le jeûne est un moyen naturel pour guérir un corps malade ou pléthorique.

      j’ai connu une dame, cancer des ovaires stade 4, condamnée par la médecine à une mort prochaine. Elle avait décidé qu’il n’en serait pas ainsi. Avec l’aide d’un ami médecin-oncologue, elle est partie dans une clinique en Angleterre et a commencé un très long jeûne de plusieurs mois. Quand elle est revenue en France au bout de 6 mois son cancer avait régressé en stade 2. Elle est repartie et a repris le jeûne, 6 mois après, constatation ahurie des médecins en France, il n’y avait plus aucune trace de cancer !

      inutile de préciser que ce genre d’expérience doit être fait sous contrôle médical strict, ce qui était son cas, et se lancer dans un jeûne tout seul, ne serait-ce que de trois jours ne doit pas être fait sans l’avis d’un médecin. Moi, il m’est strictement interdit. Par contre jeûner 8 heures ou 12 heures, en buvant beaucoup est à la portée de tout le monde et peut être fait plusieurs fois par semaine, cela permet au corps de se détoxiner en partie, mais là aussi sous certaines précautions, par exemple manger végétarien et léger le repas d’avant et celui d’après. Pas question en sortant de là de se jeter sur un steak-frites !

      • getup

        le problème c’est que souvent le jeune est utilisé comme un moyen de maigrir avec tout les excès que l’on connais des personnes qui cherchent à mincir, n’est ce pas mesdames !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

        Du coup les incidents plus ou moins grave causé par ces excès à obligé le monde médical à émettre beaucoup d’avis de prudence voir à proscrire le jeune.De là à le condamner il y a un fossé (faussé) car c’est une pratique qui,bien utilisé, n’est que bénéfique.
        Par contre trois jours me semble insuffisant mais cela n’est qu’un avis car je n’est pas les moyens d’un labo pour vérifier quantitativement les modifications sur un organisme humain.
        Une chose est sur, c’est qu’il faut être prudent et chercher de l’aide si on ne sais pas ce que l’ont fait car chaque organisme réagi différemment.Il faut être à l’écoute de son corps et c’est pas forcément simple pour tout le monde, moi le premier.
        Un jeune se prépare plusieurs jours avant selon sa durée. Les jeunes de 24 heures hebdomadaire peut être une bonne initiation avant d’entamer un jeune plus « sérieux ».

      • Bardamu

        Le problème c’est que souvent le jeune est utilisé comme un moyen de maigrir

        —>

        Exactement !

        D’une manière générale, l’orthorexie est une pathologie en voie de développement exponentielle chez les occidentaux.

      • ConscienceU12 ConscienceU12

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif Parfaitement d’accord sur ce point G. de Piaf, c’est exactement ce que je disais l’autre jour ; …le jour où l’on me diagnostique un cancer, je dirai au Doc « OK merci pour l’info », et débuterais direct un jeune de 40 jours, pas de problème, même pas peur du quitte ou double http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

      • Graine de piaf

        qui devra quand même être fait sous surveillance médicale dans une clinique spécialisée.

        Mais il y a d’autres solutions pour traiter un cancer : dont la méthode du Dr Hamer, décriée et interdite en France, car elle donnait trop de bons résultats ! On lui a reproché quelques morts, mais il s’occupait principalement de ceux qui étaient condamnés par la médecine officielle, et bien sûr on n’a jamais parlé des milliers de gens qu’il a sauvés alors qu’ils étaient déclarés perdus !
        Ici, on a le droit de mourir d’un cancer du moment que c’est fait dans les « règles », là, il n’y a pas de condamnation ! c’est légal !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

        Maintenant ce sont les Ricains qui s’en occupent, car le Dr Hamer n’a jamais déposé de brevet. Elle viendra un de ces jours en France, mais sous brevet américain et nous coûtera les yeux de la tête ! En France à peu près mille oncologues la pratiquent mais sous le manteau et avoir une adresse relève du parcours du combattant car ils risquent, étant connus, la radiation à vie de ce fichu Ordre des médecins qui contrôle tout, et il ne faut surtout pas qu’une tête dépasse !

      • Bardamu

        débuterais direct un jeune de 40 jours,

        —>

        T’as raison,

        Un jeune de longue durée entraine une destruction des reins irréversible ! Comme ça, tu seras plus vite mort …

      • Graine de piaf

        D’où vient cette idée absurde ? jeûner ne veut pas dire se priver de boisson, au contraire, eau, jus de légumes etc… au contraire cela nettoie les reins !
        Une année j’ai jeûné 31 jours, donc un mois plein, j’avais 30 ans et j’en ai 81 , mes reins vont très bien merci.

  • Jujusmart

    Comme pour les régimes, où chaque magazine promet de grand miracles depuis des années en consommant tel ou tel produit, en achetant des régimes clé sur porte; la mode est devenue de s’inquiéter outre mesure de ce que l’on mange. En filigrane, c’est aussi un commerce que de promouvoir le jeûne car on favorise les jus, bio bien sûr, les soupes, … et ce sont des prix exorbitants! En fait on culpabilise les gens de manger. Par contre, oui la malbouffe est à proscrire, mais ça c’est une question de volonté, ce n’est pas en jeunant 1 ou 2 fois l’an qu’on répare les dégâts de notre manière de manger au quotidien.

  • Graine de piaf

    Un ami, jeûne deux fois par an pendant 15 jours au changement de saison, sous contrôle médical et a réussi, dès la première année, alors que son médecin était plutôt dubitatif sur un résultat futur ( il a changé d’avis depuis) a guérir de certains maux chroniques qui l’invalidaient sérieusement et qui ne sont jamais revenus. C’est quelqu’un qui mange peu et sain maintenant, mais des traces laissées par des années de « jeunesse folle » sont à réparer à l’âge de 54 ans !

  • Lilith Lilith

    cela fait plus de 100 ans que les russes on des cliniques du jeûne et le jeûne est mème inscrit dans la politique de santé publique c’est dire si nous avons du retard.

    http://www.youtube.com/watch?v=V2rY0hD8NXI

    http://www.rebelle-sante.com/node/2062

    pour ma part je pratique le jeûne 2 fois par an au printemps et juste avant les fêtes de fin d’année pendant 1 semaine , j’ai constater être plus en forme et avoir une meilleur concentration, la peau a plus d’éclat et je suis plus tonique.

    Un ami qui a un cancer des intestins jeûne pendant 2 a 3 jours avant la chimio, il répond beaucoup plus rapidement au traiment et en plus n’a pas les effets secondaire de chimio mème son medecin est stupéfait et encourage d’autre patient dans cette voie toujours sous contrôle médicale et avec supplément d’oligo élement et de vitamines bien sur.

    • cisco3044

      J’allais chercher le lien que tu viens de mettre : le reportage sur ARTE de la thérapie par le jeune.(Lien Youtube)
      Par contre je vois que la vidéo complète à disparu, c’est dommage car j’ai vu ce reportage et il est extrèmement intéressant. C’est très connu et répandu chez nos amis russofonnes et ce n’est pas nouveau.

      Un collègue médecin de ma femme lui disait dernièrement pratiquer un jeune de 5 jours 2 fois par an et que cela lui était très bénéfique. Mais il ne s’en vente pas auprès de ses autres collègues, ni auprès de sa direction à l’hopital… Ce n’est pas dans l’esprit actuel de rentabilité…

  • Nanker

    « le Pr Jean-Marie Bourre, membre de l’Académie nationale de médecine, met en garde contre cette pratique qui peut affaiblir l’organisme »

    Tiens tiens comme c’est étonnant… Bourre est une véritable prostituée, ayant vendu son nom et son titre de médecin à de nombreux lobbies.
    Le lobby de la charcuterie industrielle lui faisait un petit chèque? Bourre déclarait soudainement que la charcuterie était bonne pour la santé car elle contenait des nutriments précieux… http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    Pareil pour le lait : un petit chèque pardon un petit colloque rémunéré et hop Bourre clamait que ce poison était indispensable à une alimentation équilibrée… Sinon gare à l’effondrement de la masse osseuse (quel c..!)

    Vous voyez le genre du type : complètement corrompu. Alors ça ne m’étonne pas qu’il se prononce contre le jeûne!
    Dès 2003 Thierry Souccar avait démasqué cette escroc mais visiblement le Conseil de l’Ordre a d’autres choses à faire…
    http://www.grand-seigneur.com/2011/05/26/thierry-souccar-nous-ecrit-2/

    En tous cas Bourre se fait « éclater » par les lecteurs du « Figaro » dans la partie « commentaires ». Que cela fait plaisir! :-)

    Et comme cisco3044 je conseille VIVEMENT de regarder le formidable docu d’Arte consacré à cette pratique!

  • Natacha Natacha

    Faire un jour de jeûne par semaine est un bon préventif de maladie dégénérative.
    Faire un jeûne plus long au printemps et à l’automne est excellent.
    Pour les longs jeûnes, il est en effet préférable d’être accompagné et évidemment sérieusement lorsqu’on est malade.
    Ce qui est délicat n’est pas tant le jeûne que la reprise de l’alimentation, qui mal faite peut occasionner des troubles sérieux.
    Passionnant d’observer le travail physique et psychique qui se met en en marche. :)

  • Nanker

    « D’une manière générale, l’orthorexie est une pathologie en voie de développement exponentielle chez les occidentaux »

    L’orthorexie est une maladie imaginaire inventée par les lobbies de la santé et de la malbouffe pour culpabiliser ceux qui veulent changer de mode de vie. Ces lobbies nous disent : « pourquoi voudriez-vous changer vous nous rapportez tant d’argent! Pourquoi vous vous interroger sur la nature de ce qu’il y a dans vos assiettes. Bouffez et baffrez en toute confiance! »

    OUI on bouffe trop et des aliments industriels de mauvaise qualité. Et non il n’est pas naturel d’avoir une bedaine énorme à 45-50 ans. Nos grand-parents eux étaient secs comme des coups de trique…

    • Graine de piaf

      Oui mais nos grands-parents ne restaient pas toute la journée assis devant un bureau, ni avachis devant une télévision débile.
      ils étaient beaucoup dans la nature et très proche d’elle. un de mes grands-pères, malgré sa situation haut placée et sa très nombreuse famille, 13 enfants,travaillait chaque jour dans son jardin, et produisait ainsi de quoi nourrir tout le monde en légumes et fruits, à l’époque il n’y avait pas d’allocations familiales et les salaires n’étaient pas très élevés.
      maintenant non seulement nos concitoyens mangent n’importe quoi du moment qu’ils n’ont pas à faire la cuisine, et de toute façon des aliments sans doute nourrissants mais pas nutritifs,et restent assis des journées entières, donc ils engraissent. Pourquoi croyez-vous que lorsque l’on veut engraisser un cochon, on l’empêche de bouger ? !

  • Natacha Natacha

    Thérapie très profonde car le rapport à la nourriture est …essentiel … à la compréhension de soi.

  • Trollzilla Trollzilla

    Le jeûne le plus court est donc celui de la nuit et nous pouvons le pratiquer chaque jour, à la condition de « souper » de bonne heure. (les légumes cuits sont faciles à digérer, ce qui n’est pas le cas des crudités, des céréales et légumineuses, de la viande ou des produits laitiers- Les fruits doivent être consommés indépendamment du repas) Si vous pouvez pratiquer ainsi, vous aurez déjà de bons résultats en terme de qualité du sommeil et de bien-être du système digestif.

    Dans certaines traditions, on a introduit un jour de jeûne ou un jour maigre par semaine. C’est aussi une manière de procurer un petit repos régulièrement à notre système digestif.

    Une semaine de jeûne permet de connaître un vrai repos avec une dépuration et une détoxination significative. Cette durée permet de dépasser la phase dite d’acidose (autour du 3ème jour, c’est la phase d’adaptation de l’organisme qui doit vivre de ses réserves lipidiques), cette phase étant pénible et ainsi bénéficier de la phase suivante qui est plus agréable. C’est la durée idéale pour expérimenter la pratique du jeûne et pouvoir ensuite envisager un jeûne plus long si on le désire.

    Un suivi médical est absolument recommandé pour un jeûne de plusieurs semaines. Il s’agit du jeûne thérapeutique qui n’est pas proposé par notre centre Nalanda.

    Au cours du jeûne, le corps se reconstruit de l’intérieur. Il consomme ses tissus en respectant une hiérarchie du tissu le moins noble vers le tissu le plus noble. Les graisses et les tissus malades sont consommés en priorité. Si on ne se réalimente pas, le cœur et le cerveau seront consommés à la toute fin. Le corps intelligent préserve tous ses organes vitaux et se réorganise de l’intérieur comme le fait la chenille qui se métamorphose en papillon, sans apport de nourriture. Si nous observons la nature, nous voyons que les animaux blessés ou malades jeûnent systématiquement jusqu’à être rétablis.
    Notre société nous incite à manger tout le temps même si nous sommes malades. Pourtant un adulte de constitution moyenne a 40 jours de réserves que « Dame Nature » lui a procurées, et digérer, éliminer demande une énergie colossale (surtout si on est malade). Cette énergie n’est plus disponible pour guérir. Notre patrimoine génétique contient à l’évidence le fait que nous n’avons jamais eu au cours de l’histoire de quoi manger à profusion comme c’est le cas aujourd’hui pour une partie de la population planétaire. Au contraire nous sommes fait pour survivre aux périodes de disette qui ont jalonné toute l’histoire de l’humanité.

    En effet, un adulte en bonne santé, mesurant 1m 70 et pesant 70 kilos a environ 15 kilos de graisse. Cela lui permet de jeûner 40 jours. Au delà il rentre dans la période d’inanition qui peut encore durer 40 jours de plus jusqu’à la mort. Les prisonniers irlandais, grévistes de la faim en 1981 ont jeûner dans des conditions psychologiques éprouvantes et ceux qui sont décédés le sont après 66 à 82 jours de jeûne.

    Jeûner est une expérience spirituelle. Le corps est au repos, l’énergie est disponible pour l’esprit. La journée est allongée de la longueur des repas non pris et il n’y a plus ces rendez-vous avec la table qui donne le rythme. La période est propice à la méditation, voir à la créativité. La lucidité permet de mieux percevoir les grandes lignes et moins les détails. Cette période nous aide à prendre des décisions importantes. Gandhi a pratiqué des jeûnes de plusieurs semaines à cette fin spirituelle.
    L’expérience du jeûne nous aide aussi à nous délivrer de la peur de manquer en général. Elle nous enrichi et nous aide à lutter contre d’autres peurs. Elle nous donne la confiance.

    Si vous entreprenez de jeûner seul, il y a fort à parier que vous renonciez après 48 ou 72 heures. En effet un malaise s’installe les premiers jours qui vous décourage à coup sûr. Il y a des règles à respecter et c’est vraiment plus facile en groupe et en étant encadré. Le soutien est essentiel, et de plus il est très difficile de jeûner au milieu de ceux qui mangent. Le jeûne est une forme de retraite que vous devez entreprendre en vous isolant de votre environnement familial, social et professionnel habituel. C’est un temps rien que pour vous, pour votre organisme et votre esprit.

    Toujours côté ayurveda et ses 64 remédes…
    Y a ça, c’est le plus drastique
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Panchakarma
    Certaines écoles le préconise sur 40 jours, allez savoir pourquoi.

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • Graine de piaf

      Le nombre 40 a une portée symbolique, on le retrouve souvent dans la Bible par exemple.

      « Le chiffre 40 est le chiffre de la liberté, 40 est le nombre de la libération. Le chiffre 40 représente le temps nécessaire à l’esprit humain pour accepter un changement total de vie, d’une condition, d’une situation ou de tout autre chose lié à l’humain.

      La signification du chiffre 40 est le temps d’acception que l’esprit subconscient a besoin pour opérer une transformation intégrale d’une situation, d’un cycle de vie.

      Le chiffre 40 est le nombre de jours de pénitence, de jeûne, d’un voyage, d’une retraite spirituelle, qui permet à une personne de mettre fin à un cycle de vie et démarrer une nouvelle vie, pour cheminer vers autre chose dans la vie.

      Si Vous désirez ou ressentez au fond de vous une force qui vous pousse à opérer des changements pour vous diriger vers vos véritables aspirations et vers les choses que vous aimez vraiment dans la vie, alors prenez la décision d’aider votre esprit pour qu’il vous permette d’opérer les changements que vous souhaitez dans votre vie. Faite le point, si vous n’êtes pas une personne particulièrement religieuse ou intéressé par le domaine de la spiritualité, décidez par exemple de partir faire un trek à pied ou réalisez long voyage d’un mois ou plus. Vous vivrez une expérience de vie intense et vous donnerez à votre esprit subconscient les 40 jours dont il a besoin pour opérer et intégrer de profonds changements. »
      (source : http://www.psy-online.tv/signification-du-chiffre-40/)

      • Natacha Natacha

        +1
        40 est aussi le nombre de jours pour qu’une âme rompe définitivement les liens au corps, dans la tradition et dans l’observation physique.

    • Graine de piaf

      Quand on jeûne ce sont les deux premiers jours les plus difficiles à passer, après on ne pense plus à la nourriture, on se sent bien, léger, plein de vie.
      j’en ai fait l’expérience pendant un mois et pourtant je faisais la cuisine pour ma tribu.
      Mais en sortant de là avec 15 kgs en moins – mais je ne l’avais pas fait pour maigrir, je trouve cela idiot – j’ai eu beaucoup de mal à reprendre doucement une alimentation normale, je n’avais pas faim et manger me semblait inutile, je devais me forcer. il m’a fallu plusieurs mois pour me réhabituer à la nourriture, je n’en sentais pas le besoin, j’étais au contraire très bien dans ma peau, pas du tout faible au contraire pleine de dynamisme !
      C’est pour cela que je crois tout à fait les gens qui se nourrissent de « Prâna », il y en a, et qui mènent une vie tout à fait ordinaire et active. J’avoue que j’aimerais bien essayer, mais sans doute suis-je trop âgée pour cela, et surtout pas assez « spirituelle » !!