Internet – Gandi, Ovh etc. menacent de quitter la France : le projet de loi liberticide va faire fuir 40% de leurs clients

Big BrotherSept gros hébergeurs français (OVH, Gandi, Ikoula, IDS, Online, Lomaco et AFHADS) préviennent qu’ils devront déménager si le projet de loi Renseignement préparé par le Gouvernement contraint leurs clients à ne plus héberger leurs données et services en France, où la confidentialité sera menacée par les « boîtes noires » imposées aux opérateurs.

Si l’argument de l’atteinte aux libertés fondamentales garanties par le droit international ne convainc pas, peut-être l’argument économique aura-t-il davantage de poids. De façon inédite, OVH, Online, Gandi, Ikoula, AFHADS, IDS et Lomaco se sont réunis pour signer un communiqué commun qui demande au Gouvernement de renoncer au projet de loi Renseignement, qui sera discuté à l’Assemblée à partir de lundi prochain. Ils craignent que les dispositions prévues ne fassent fuir les clients vers des pays qui se font une meilleure idée de ce que devrait être la protection de la confidentialité des données. Ils se disent même « contraints à l’exil » si le texte était adopté en l’état.

Tout en reconnaissant la nécessité de glaner des renseignements pour lutter contre le terrorisme, les cinq grandes entreprises françaises préviennent qu’en « voulant être capable de capter en permanence toutes les données personnelles des utilisateurs, notamment par le biais de « boîtes noires »

, le projet de loi du gouvernement est non seulement liberticide, mais également anti-économique, et pour l’essentiel, inefficace par rapport à son objectif« .

« NOUS DEVRONS DÉMÉNAGER »

Les hébergeurs estiment que les boîtes noires, particulièrement floues dans ce qu’elles pourront traiter comme données, donnent aux services de renseignement un « accès illimité » aux données hébergées et donc « insinuera le doute auprès des clients« .

Article en intégralité sur Numérama

 

5 commentaires

  • Maverick Maverick

    Valls pourra toujours analyser les boîtes noires après le crash :-)

  • http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    Je ne savais même pas qu’il existait autant d’hébergeurs !
    Ils ont bien raison en tout cas !

  • Jujusmart

    Il est dommage de constater que c’est toujours l’intérêt financier qui prime dans les décisions plutôt que la morale, mais l’avantage c’est que cela démontre aussi qu’il ne faut pas se laisser faire et le faire savoir pour que les entreprises agissent. S’ils nous pensaient de gentils petits moutons, et bien, ils n’auraient jamais pris la peine de contester les décisions à venir du gouvernement.