France: une loi exige désormais de végétaliser les toitures commerciales

Une loi votée jeudi dernier oblige que les nouveaux bâtiments des zones commerciales à végétaliser leurs toits, en partie, ou à défaut, de les équiper d’énergies renouvelables
Le gouvernement français vient de passer une nouvelle loi pionnière dans son domaine qui exige que tous les nouveaux bâtiments construits dans les zones commerciales couvrent leurs toits, partiellement du moins, soit de panneaux solaires ou de toitures végétalisées. Non seulement cela apportera des changements considérables à l’horizon du pays et renforcera l’efficacité de toute nouvelle construction commerciale, mais cette loi va aider la France à accélérer le rythme de l’adoption du solaire, qui est à la traîne par rapport à d’autres pays européens au cours des dernières années.

Les écologistes avaient appelé à une version plus stricte de la loi, une qui aurait exigé à toute nouvelle construction commerciale d’être équipée d’aménagements sur l’ensemble de la toiture. Au lieu de cela, le gouvernement socialiste a choisi de donner aux développeurs et porteurs d’affaires la possibilité aux bâtiments d’être équipé sur « tout ou partie » de toitures végétalisées ou de panneaux solaires ou autres équipements de production d’énergies renouvelables.

Réduire l’effet d’îlot de chaleur urbain
Les toits verts, qui recouvrent les bâtiments avec des plantes et des arbustes, aident à absorber l’eau de pluie et réduire le ruissellement, offrent des espaces verts aux zones commerciales qui n’en n’ont pas, et peuvent également jouer un rôle important dans la réduction de l’effet d’îlot de chaleur urbain. Ce phénomène a l’effet d’un dôme thermique, créant une sorte de microclimat urbain où les températures sont significativement plus élevées : plus on s’approche du centre de la ville, plus il est dense et haut, et plus le thermomètre grimpe.

La possibilité, prévue par la loi, d’installer des panneaux solaires plutôt que des toitures végétalisées peut aussi aider la France à rattraper son sérieux retard en terme d’adoption de l’énergie solaire. Alors que sa voisine l’Allemagne a fait d’énormes progrès dans le développement de sa capacité solaire, la France comptait seulement cinq gigawatts d’énergie photovoltaïque installés depuis l’été dernier, ce qui représente 1% de toute sa production de l’énergie.

Source.

34 commentaires

  • Trollzilla Trollzilla

    Bhêé…
    La ministre de l’écologie est une bonne génitrice, crèv’in diu d’crév’in diu !

  • Natacha Natacha

    Ca sent le business, mais on ne peut que se réjouir que la nature reprenne un peu de place et un jour ses droits.
    Il existe même des plantes qui se nourrissent de béton. Oui, oui.
    Les citadins se sentiront mieux. :)

  • Passetec Passetec

    La meilleure utilisation du solaire est de faire son eau chaude.
    Ce que je fais et qui me donne 100% de mon eau chaude environ 10 mois sur 12.
    4 capteurs avec chacun un réservoir de 50L.
    Et pas sur le toit car il faut les nettoyer de temps à autre et je préfère ne pas aller sur le toit.

    Les capteurs solaires électriques fournissent du courant continu en général 12V. Il faut donc beaucoup de batteries pour stocker puis après il faut le passer en 220V alternatif, donc pertes.

    Tout ce qui est électronique est alimenté en 220V alternatif mais fonctionne en courant continu, donc transformateur !!!
    On ferait mieux d’avoir du courant continu 12V dans la maison, pour l’éclairage et l’électronique.

    • bobby3

      Vous oubliez une chose : les ampérages en 12V sont très élevés. Les pertes par effet Joule dans les câbles seraient bien plus élevées et les incendies beaucoup plus fréquents…

      Quant aux batteries elles ne sont indispensables qu’en autonomie, pas pour des panneaux reliés au réseau.

      On trouve également maintenant des onduleurs hybrides, reliés à la fois au réseau et aux panneaux, ça permet d’autoconsommer sa production en stockant les excédents, tout en restant relié au cas où au réseau, en évitant donc de dimensionner les batteries pour le cas extrême de 2 semaines sans soleil !

      • elmario

        Je vous rejoins Bobby3, je pense aussi aux sections très importantes des câbles en cuivre nécessaire pour transporter l’ampérage avec du 12V continu et donc au coût…
        Mais je suis preneur des références concernant les onduleurs hybrides ;)

  • verisheep

    Si j’étais cynique, je penserais que c’est un bon coup pour Vinci, Bouygues et autres bétonneurs: les surcharges dues à la végétalisation (60 à 800kg/m²) vont imposer de surdimensionner les structures porteuses.
    On est en plein dans le green-washing…

  • Trollzilla Trollzilla

    Si y choisissent bien leurs végétations
    http://ressources-et-environnement.com/2012/01/un-absorbeur-de-co2-atmospherique-revolutionnaire/
    Tout en se mettant d’accord entre eux
    http://www.ekah.admin.ch/fr/themes/brevetabilite-des-animaux-et-des-plantes/index.html
    Sûre que les Champs Èlysées à la grecque soient l’objectif à atteindre
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Champs_%C3%89lys%C3%A9es_(mythologie)

    Âne ma soeur Âne, ne vois tu rien venir ?
    Bhéé on n’arrête pas l’progrès qui disait la Barbe Bleue…

    • verisheep

      La logique économique veut qu’ils choisiront la végétalisation la moins chère et la moins lourde (quelques cm de lichens devraient faire l’affaire), pas la « révolutionnaire »…

      Quelqu’un à le texte de loi précis?

      • Trollzilla Trollzilla

        Euh … La logique économique ?
        (Ouch… ça fait mal…)
        À combien ils l’estiment leur jardin suspendu de Babylone 2.0 qui vont nous tondre d’un pas cynique à d’autres SVP ; juste par curiosité si quelqu’un sait ?

      • verisheep

        L’état se contre-fout de la logique économique; PAS les multinationales du BTP qui seront censées respecter cette nouvelle loi…

    • verisheep

      Les démarches réellement écologiques seraient:
      – d’interdire toute nouvelle construction commerciale,
      – d’imposer des circuits de distribution courts,
      – d’encourager fiscalement l’autonomie alimentaire et énergétique réelle des foyers,
      – de mettre en place des circuits urbains de collecte de résidus de toilettes sèches,
      – d’interdire Monsanto et consorts,
      – de distribuer gratuitement des semences naturelles à toute personne en faisant la demande,
      – de démanteler la SAFER vendue au lobbies,
      – etc,…
      Bien entendu tout cela ne pourra arriver que quand le peuple reprendra le pouvoir, autant dire jamais.

      • PhildeFer

        Interdire Monsanto????

        Antisémiiiiiiiiite! vite dénoncez le ou je fais fermer ce blog ;-)

      • Trollzilla Trollzilla

        Faut pas malheuleux!
        eul’roundup c’est folmidiable, ça préserve les bons OGM des mauvais pas modifiés, il est temps que les intolérants au gluten se fassent une raison non de nom…

  • Après les cultures indoor voici venir les cultures on-toitures
    Ca va donner des idées aux jeunes tout ça

    • Trollzilla Trollzilla

      C’est pour relancer l’économie et créer des emplois stables dans les secteurs péri-urbains et urbanisés pour stopper le chômage ?

    • verisheep

      Mauvaise idée, ils seraient capables de balancer des canadairs de défoliants (agent orange?)…
      Les US le font sur l’île de St Vincent 2 fois par an, pour détruire les champs de cannabis; bien sûr les cultures vivrières sont touchées elles aussi par ces « frappes chirurgicales »…

  • rouletabille rouletabille

    Pas de défoliants pour Les plantes ambulantes dans les bureaux de vote.Le poison c’est le vote..
    Bientot avec la crise il n’y aura plus que le FRIC immatériel et bonne chance avec les biftons papiers,pour ceux qu’ont de l’OR hahahahahahahahaah,merci JOVA..
    Une crise ???hahahahaha,l’ultime apothéose de faire de nous des sans fric avec des CHIFFRES inventés,vous pensez que vivre sous des chiffres SANS VALEURS est une utopie?
    Voyez ces faux culs de DELAMARCHE et complices qui pontifient sur la dette hahahahaah.
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • fautoubenner

    Vu la mentalité de ceux qui sont au gouvernement , je ne sais pas si je dois m’en réjouir ou pleurer…

    La seule chose qui est sure ,c’est que la nature reprendra plus vite ses droits en cas de désertion .

  • Et pour les communes qui interdisent le solaire sur les toits ? Il restera le végétal, mais il y a quand même un conflit quelque part.
    La loi nationale prime sur l’arrêté municipal dans la hiérarchie des lois. Mais ce qui sera obligatoire pour les locaux commerciaux sera toujours interdit aux particuliers.

    Bizarre, bizarre, vous avez dit bizarre ?

    • Trollzilla Trollzilla

      Té fumes, c’est du belge, provenance Maastricht…
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

    • bobby3

      Ma commune m’a en toute illégalité interdit un toit végétal.

      Non seulement rien n’interdit un toit végétal donc elle n’avait aucun droit de me l’interdire, mais en plus une loi est sortie spécifiquement pour interdire au maire d’interdire les toits végétaux !!! Mais ça ne l’en a pas empêché !

      1 an après, inauguration de la mairie avec un … toit végétal ! Le maire voulait être le premier pour pouvoir frimer dans le bulletin municipal !

  • sichri

    Est-ce génial !!
    Un de mes enfants a fait des études dans un lycée Haute qualité environnementale ! Toit en herbe récupérant la pluie, des arbustes partout, etc !
    Au mois de mai, des très nombreux lycéens étaient absents, malades : allergies !!!!
    C’est stupide ! C’est pour se donner bonne conscience et nous enfumer pendant que l’on détruit des zones essentielles à la diversité biologique partout, des zones humides, des forêts pour l’huile de palme, par exemple !!!