La communication Valls à Bruxelles : un flop !

Vous la sentez venir la claque de Dimanche pour le PS? Si cette conférence de presse est représentative de la confiance des français dans le PS, il y a fort à parier que le gouvernement s’endorme avec la gueule de bois…

SalleDePresseVallsJuncker-©B2-150318-600x450

(BRUXELLES2) La conférence de presse du Premier ministre français, Manuel Valls, qui rendait visite à la Commission européenne à Bruxelles, ce mercredi (18 mars), a tourné au désastre. Quasiment personne dans la salle de presse (immense, il est vrai). Heureusement qu’il y avait une vingtaine d’assistants et de stagiaires, français pour l’essentiel, et une partie de l’équipe du Premier ministre (près du podium) pour garnir la salle et éliminer l’impression de vide. Du rarement vu, pour la visite d’un Chef d’Etat ou de Gouvernement à Bruxelles. Même un commissaire européen, au portefeuille obscur, fait mieux ! Et si vous comparez avec la venue de la Chancelière Merkel ou du président du Conseil italien, avec une salle bourrée à craquer, la comparaison fait (très) mal. Ne confiez jamais à l’équipe de communication de Valls d’organiser un spectacle, vous êtes assurés du bouillon !

Une attribution des questions

Pour éviter tout dérapage, le service du porte-parole de la Commission (sur instruction du service de communication du Premier ministre ?) a eu recours aux bonnes veilles méthodes, éprouvées par plus d’un régime un tantinet peu regardant sur la liberté de la presse : l’attribution des questions par avance. Un confrère d’un quotidien économique qui avait peine levé le doigt de son clavier s’est ainsi vu attribué une question. A côté de lui, mon confrère de France 2 qui levait la main, lui franchement, a été ostensiblement oublié. Un autre journaliste d’un grand quotidien français s’est vu rappelé, par SMS, qu’elle pouvait poser une question. Et, histoire de donner (un peu) une touche internationale à ce déplacement, un journaliste du Wall street journal a pu interrogé. En tout et pour tout, 3 questions… histoire de ne pas gâcher l’horaire du Premier ministre. Il faut dire que les journalistes de la presse européenne (hors la presse française) se comptaient sur les doigts de la main. Et Manuel Valls n’aime pas tellement la presse européenne, trop tatillonne à son goût (et qui n’auto-célèbre sans doute pas assez son génie, sa valeur et ses qualités).

Article complet sur Bruxelles2.eu

7 commentaires

  • Tyr

    Les gens qui se sont déplacés sont venu pour voir si les rumeurs concernant les tremblements de la main gauche de Valls étaient exactes?

  • Thierry92 Thierry92

    Qu’il mette un coup de bombe.

    Il l’a entendu voler celle là ?

  • Thierry92 Thierry92

    Valls s’est occupé de la comm de Dieudonné.
    Cela a marché du feu de dieu. mais pour lui il ne sait pas faire.

  • Avec un nom de famille pareil normal que sa conference de presse a fait pshhhiiiitt
    Pour ceux qui connaissent pas VALS est une eau pétillante ardéchoise …

  • Shuksep

    oh là là! son orgueil a dû en prendre un coup… mais que s’est il passé, les services de communication n’ont pas fait leur travail ou quoi?? ou alors il a été vraiment boudé, non j’y crois pas, trop beau pour être vrai!

  • Nanker

    Le sous-roi de France est nu!

    Ca sent le Pole-Emploi pour le matamore d’Evry!

  • Je ne comprends pas qu’un sioniste aussi vendu puisse dire quoi que ce soit en France, Sauf si mon pays est vendu à cette idéologie mortifère qui va nous faire tous retrouver dans les catacombes (c’est seulement Paris) qui sont mondiales si vous n’vez pas encore compris. Les humains ont tous la même destinée, peu importe leur croyance. Tant que nous n’aurons pas conpris nous sommes foutus.

    C’est tout