Nourrir 9,5 milliards de personnes en 2050 : les solutions du ministère de l’Agriculture…

Ce n’est plus qu’une question de temps avec TAFTA, le partage des bio-technologies Monsanto, Bayer et consort vont débarquer (encore plus), pour notre plus grand bien. Je vous conseille de lire l’article complet, il contient des liens vers des rapports, qu’on peut consulter. Ne nous contentons pas des synthèses médiatiques….

nature_background_44

Oui, il sera possible de nourrir 9,5 milliards de personnes en 2050, estime le ministère de l’Agriculture dans un rapport. Mais pour y parvenir, il faudra notamment mieux gérer les terres et l’eau et probablement recourir aux OGM.

« Nous ne pourrons pas nourrir 9,5 milliards de personnes en 2050. » Telle la première des cinq idées reçues sur l’agriculture, l’alimentation et les forêts que le ministère de l’Agriculture entend « [passer] au crible des connaissances actuelles pour présenter un point de vue documenté ». Le rapport de 25 pages, daté de février 2014 et rédigé par le Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux (CGAAER), conclut que « nous disposons des techniques et des ressources naturelles nécessaires pour nourrir 9,5 milliards de personnes en 2050″.

Il est « inexact » de dire qu’il sera impossible de nourrir 9,5 milliards de personnes en 2050, estime le ministère de l’Agriculture……..[….]

…/…

Décalage entre lieux de production et de consommation

Se basant notamment sur les travaux de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le CGAAER estime que « le monde produit suffisamment de nourriture pour alimenter douze milliards de personnes ». Néanmoins, compte tenu du gaspillage et des pertes de nourriture de la fourche à la fourchette, « il faudra produire plus » pour satisfaire les besoins alimentaires futurs. Plus précisément, « il faudra produire de façon plus régulière dans le temps, mieux répartie dans l’espace. Il faudra aussi consommer moins de ressources en s’attachant en particulier à gaspiller moins de nourriture »…….

.[…]

…/… Quant aux migrations, qualifiées de « voie d’adaptation de la demande de ceux qui ont faim dans les pays en développement à une offre pléthorique dans les pays développés », elle a constitué « de tous temps (…) le moyen le plus spontané de gérer ces difficultés »…..

Terres et eau en abondance.

Par ailleurs, il est aussi « inexact » de dire que nous allons manquer de terre. « Depuis 50 ans, la production agricole a été multipliée par un facteur compris entre 2,5 et 3 », explique le CGAAER, précisant que « l’augmentation des rendements et l’intensité culturale y ont contribué pour 85%, l’accroissement des surfaces agricoles pour 15% »…………

[…]

Les biotechnologies peuvent être utiles

Quant à savoir si les OGM sont nécessaire pour nourrir le monde de 2050, le ministère fait une réponse étrange : « qui sait ? ». En réalité, le rapport passe en revue les arguments des opposants et déploie un argumentaire favorable aux OGM. Les OGM présentent un risque pour la santé ? « Aujourd’hui, aucune étude scientifique sérieuse ne confirme ces craintes »……

[…]

…/…Les OGM sont néfastes pour la biodiversité ? C’est plutôt « l’utilisation efficace des herbicides mis en œuvre sans être liée directement aux OGM eux-mêmes » qui est en cause. Sans compter que « [la] diversité génétique [du riz cultivé au Népal] a augmenté grâce aux variétés nouvelles ayant incorporé des gènes différents inexistants dans les espèces locales ». Mieux encore, « le principal atout des OGM, (…) serait d’assurer un meilleur respect de l’environnement par une diminution de l’utilisation des pesticides », explique le CGAAER qui admet que l’idée est contestée mais passe sous silence les arguments de la contestation.

La dissémination de gènes par le pollen constitue un risque ? « En respectant quelques conditions (…) la coexistence des cultures non OGM avec des cultures OGM est possible », explique le rapport qui cite l’avis du Haut conseil des biotechnologies…….

[…]

Les agrocarburants ne concurrencent pas l’alimentation……

[…]

Lire l’article en totalité

Article de Serge Collet pour Actu-Environnement

Voir aussi:

Le climat, au coeur du Salon de l’Agriculture

De quelle manière l’agriculture contribue à la réduction de ces émissions ? L’agriculture doit également s’adapter aux évolutions du climat : accroissement des phénomènes climatiques extrêmes, stress hydrique…

Le secteur agricole au cœur des négociations climatiques

Climat : l’Académie des technologies alerte sur les enjeux des émissions de méthane

Politique climat : transport et agriculture pointés par la Cour des comptes

Tous les articles publiés sur le climat

Trente-cinq propositions pour sanctionner les crimes contre l’environnement

Lire notre article Les dangers de TAFTA, la preuve avec Bayer

43 commentaires

  • sckual

    Sauf qu’en 2050, on ne sera pas 9 milliards et demi sur la planète…… Entre les guéguerres, les campagnes de vaccinations qui cachent autre chose, le réchauffement climatique qui n’en est pas uns, toutes les catastrophes naturelles, et les moins naturelles…. Les cailloux venus du ciel et qui s’acharnent sur la Russie….

    Non, il n’y aura pas 9.5 milliards de vies humaines en 2050….

    • Grand marabout Grand marabout

      c’est pas les meilleurs qui vont rester…

    • Dubitatif

      bonjoour Sckual, entièrement d’accord avec toi,
      auquel faut ajouter
      les centrales qui se fissurent et dont on ne s’occupe pas
      because le fric part pour faire la guerre en Afrique, Ukraine, Libye, Irak et j’en passe….

      auquel j’ajoute un blem AUTREMENT PLUS CAPITAL que le
      manque de bouffe c’est AVANT TOUT LE MANQUE DE FLOTTE !!!

      ce problème c’est pas pas pour 2050 c’est déjà du réel, du concret dans le quotidien de millions d’individus sur la Terre. et…. il ne fait que s’intensifier.

      Si guerre il y a…. CELA SERA LA GUERRE DE L’EAU. Il est déjà tellement grave, ce problème d’eau, que des fermiers vendent aux villes à prix d’or, leur nappes souterraines,
      des la montées des mers fait que des paysans font du riz
      SALE, des Iles sont noyées des millions de gens sont contraints de fuir ailleurs. Sauf… qu’ailleurs ce n’est pas mieux. Et les tensions montent. Qui le dit en occident ?
      70 % des eaux des mers couvrent la terre.
      SEULS 12% de l’eau est de l’eau DOUCE !!! c’est peu n’est-ce pas ? Et quel gaspillage en fait l’humanité !
      sans compter la polluer !!

      CIRCUIT: nuages, pluies, sols, rivières, évaporation et
      tout recommence…sauf que la météo étant déglinguée (volontairement ou pas) ce dérèglement favorise l’expansion des déserts, le recul des neiges dans les montagnes qui
      de fait, assèche encore plus vite les fleuves.

      Regarde par curiosité le départ de chaque fleuve dans chaque pays. Certains fleuves traversent 5, 6 pays…
      mais si raréfaction de l’au douce… que va décider le pays
      d’où démarre sur son territoire le fleuve ???
      couper l’eau ! et comment va réagir le pays suivant qui
      attend l’arrivée de l’eau ??
      De nombreux états INQUIETS de ce phénomène BIEN REEL, sont
      depuis de nombreuses années en négociation.
      De nos jours (comme d’hab) personne n’est d’accord !

      Le manque d’eau douce est le problème MAJEUR ACTUEL à régler avant même de parler de solution pour la nourriture….De plus la F.A.O et ce ne sont pas des clowns sont les 1er à dire qu’en réalité la terre peut nourrir 9 fois plus de populations tout est histoire de répartition.
      mais quand on voit ce qui se passe en Ukraine à cause de l’OTAN on n’est pas sorti de l’auberge (sans jeu de mot)

      • Dubitatif

        VOICI QUELQUES CHIFFRES AU SUJET DE L’EAU DOUCE

        1,37 milliard de Km cube c’est le volume total des océans
        produisent 80% de notre oxygène.

        les nuages contiennent l’équivalent de 79 fleuves amazones
        hélas toutes les têtes sont pas en-dessous.

        sur les 6 milliards d’humains actuels 2 seulement vivent près de l’eau.

        un français consomme 365 litres d’eau PAR JOUR (tout confondu)
        un zaméricain c’est le triple…. et tout le monde s’en fiche…

        Au lieu de faire la guerre et de dépenser tout ce fric
        en arme, pourquoi nos locataires successifs en mob ou sans mob… ne financent pas la recherche pour DESSALER l’eau des mers ,?,, réponse pas lucratif !

      • Zugzwang

        Salut Dubitatif,

        J’ai toujours été très sceptique concernant l’idée de dessaler l’eau de mer.

        1. Parce que c’est un projet très coûteux ;
        2. Parce que ce processus engendrera une dépense supplémentaire en énergie, en pétrole, en électricité et… en eau !
        3. Parce que le PH des mers et des océans est régulé entre autre pas le taux de salinité et que changer celui-ci aura sans des répercussions importantes sur le milieu océanique et sa biocénose ;
        4. Parce que cela ne réglera pas la surconsommation outrancière des populations, cela ne réglera pas le problème du gaspillage et n’empêchera pas les gens de continuer à… faire leurs besoins dans cette eau potable.

        La pseudo-solution de dessaler l’eau de mer ne règle pas la cause du maux, il ne s’attarde que ponctuellement aux conséquence. La problématique est la même pour l’énergie : charbon, pétrole, gaz de schiste, nucléaire, solaire, éolien, ITER… Malgré les espoirs et les promesses, toutes ces nouvelles sources d’énergies ont également apporté leurs sources de problèmes tant et si bien qu’après avoir tout construit, défoncé notre environnement et pollué tout ce qu’on pouvait, la question énergétique reste entière mais ne s’attarde jamais sur le problème de la surconsommation, le gaspillage et sur la nécessité de dépenser autant d’énergie que la nature en produit.

        Dessaler la mer, pour moi c’est un mal pour en combler un autre.

      • Dubitatif

        Cher Zugzwang tu as parfaitement raison avec ce que tu évoques
        mais la solution EXISTE en séparant les molécules de l’eau
        de mer et en gardant que celles d’hydrogène

        c’est faisable, et non polluant.

        mais la simplicité, le bon sens ont déserté cette planète.

      • Zugzwang

        Je ne dis pas qu’il n’y a pas de solution, je dis que chaque fois qu’on a voulu répondre à une difficulté environnementale par une solution technique, on a généré de nouveaux problèmes plus difficiles encore.

        Non polluant… si on exclus les usines qui devront être fabriquées, le pétrole nécessaire au transport, le dégagement de chaleur, l’énergie nécessaire à son fonctionnement….

        … Et encore une fois pour répondre à une conséquence, on occulte la cause (surconsommation, gaspillage, pollution, …).

        Ta solution semble « coûteuse » dans le sens où le processus risque de coûter plus cher que le prix actuel de l’eau. Je pense qu’on en reparlera quand le prix de l’eau potable aura augmenté en fonction de sa raréfaction. Il devrait arriver un moment où l’eau sera tellement chère, qu’il deviendra intéressant pour les entreprises de développer un système tel que celui que tu mentionne car en aval, les bénéfice sur la vente d’eau potable devraient être considérables.

        Ta solution ressemble à une sorte d’électrolyse mais c’est pas clair : « en séparant les molécules de l’eau de mer et en gardant que celles d’hydrogène ». Sauf qu’on veut pas garder les molécules d’oxygène mais celle d’eau. Et puis, l’oxygène aussi régule le pH des océans et des mers.

        Je ne suis pas sur d’avoir compris ta réponse.

        Bref, tu reste Dubitatif, je reste sceptique.

      • Dubitatif

        voici un lien avec tous les détails
        http://quanthomme.free.fr/carburant/WFCMeyer.htm
        MEYER

        La théorie concernant l’énergie de l’eau date de 120 ans. En 1874, Jules Verne avait eu la vision de ce « charbon du futur fournissant sans limites lumière et chaleur à un point tel qu’on ne l’avait jamais rêvé ». A la même époque, August Otto, le père du moteur moderne à combustion interne, faisait des expériences avec l’hydrogène qu’il préférait à « l’abominable pétrole ». Arrhenius, le grand physicien Scandinave, posait la théorie moléculaire qui régirait la dissociation moléculaire libre que Meyer démontre de nos jours.
        L’Amirauté Britannique a expérimenté son premier moteur à eau dans les années 30, sous la direction de l’ingénieur en chef Richmond. Pendant la guerre le gaz de l’eau a été largement utilisé. Dans les années 50 British Petroleum a aussi investi sur cette idée. Vers 1970 Channel Islands a beaucoup parlé d’une Morris Mini Minor fonctionnant à l’eau, mais qui, après de grandes promesses de financement pour sa commercialisation, est rapidement tombée dans l’oubli.
        Un scientifique d’Europe de l’Est durement éprouvé, Yull Brown (voir son dossier dans le sommaire des Carburants alternatifs) a mis au point un appareil dont le carburant est l’eau. Dans les années 70, l’Assemblée Législative de New South Wales a eu connaissance de l’expérimentation d’une voiture équipée d’un moteur à gaz – eau consommant 3,78 litres aux 1600 km.
        Récemment, un jeune Californien a conçu un système simple et bon marché pour les voitures. Après avoir été mis en garde par le DoE de ne pas tenter de commercialiser le dit système (ce qui en démontre la simplicité), il a mis ses plans dans le domaine public.
        Tous ces véhicules utilisent des systèmes qui produisent le gaz que l’on brûle à bord.
        Les nouvelles technologies de l’hydrogène produisent 20 à peut-être 1000 fois plus d’énergie que les autres. La Royal Society a examiné un moteur dont l’efficacité est multipliée par un facteur de 4 à 6. Une communication officielle était prévue. en résumé ces hommes sont bien parvenus a dessaler l’eau de mer. donc si elle devient DOUCE
        elle est bonne pour les pays ARRIDES.
        bref bonne lecture

      • Balou

        Pour l’eau de mer la technique utilisée est l’osmose inverse.
        Comme pour dépolluer complètement l’eau du robinet de façon à ce qu’elle devienne mieux qu’une eau minérale : une eau pure. Pour 500 euros à l’achat, complet et automatique, et une consommation de 6 watts/an. Plus les filtres +- 30 euros/an si achetés pour 3 ans. Jusqu’à 280 litres d’eau par jour en continu.

        On peut même filtrer son urine et boire l’eau récupérée, en cas de besoin..http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

      • ConscienceU12 ConscienceU12

        Et tu oublies aussi tous les poisons que l’homme ingère massivement et de plus en plus ces dernières années, pesticides, perturbateurs chimiques de toutes sortes, métaux lourds, épandages Chemtrails et autres contaminations de toutes sortes ; …véritable fabrication massives de générations de malades et cancéreux de tous âges, …véritable génocide mondiale en cours !

        …mais la destruction de l’écosystème déjà bien avancé devrait aussi suffire à avoir notre peau ! http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/2015/02/les-oceans-vont-bientot-connaitre-une-extinction-massive-de-leur-biodiversite.html
        …c’est bel et bien la 6e extinction qui est en cours là ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

      • Dubitatif

        cher Conscience U12
        je parle dans un billet des POISSONS. et plus particulièrement
        des bateaux Nippons qui en une seule fois, raclent le fond
        des mers pour cueillir dans leurs filets en UNE SEULE FOIS
        des milliers de tonnes de poissons.

        Et dans ce billet j’ajoutais que ces bateaux véritables usines ils congèlent immédiatement non pas pour vendre
        mais pour le cas… où il y aurait un jour pénurie de poissons !!

        donc SPÉCULATION là encore sur la matière première. et je donnais l’exemple dans ce billet de cette même spéculation en 2008 sur les céréales… et les famines qui en découlèrent;

        tu vois, même une merde est utile pour le compost par exemple
        l’homme n’est même pas une merde car il est INUTILE
        désolée pour ma brutalité.

  • laspirateur

    Sans compter les champignons nucléaires qui vont nous http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • Thierry92 Thierry92

    De plus leurs saloperies produisant moins et de moins bonne qualité que la permaculture cela leur sera plus facile d’éliminer les opposants par la faim.

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      Au pied du mur, le peuple entrera en révolution et mettra un terme à la polyphagie des semeurs de mort.
      La « faim » justifie les moyens …

      M.G.

  • Zugzwang

    On s’inquiète de savoir comment nourrir 9.5 milliards de personnes en 2050… On ne s’inquiète pas de savoir comment nourrir 2 milliards (?) d’affamés en 2015 ? Les OGM promis pour 2050 existent déjà aujourd’hui et contrairement à ce que promettait Monsanto, cela ne permet pas de nourrir la planète.

    Comment fera t-on en 2100 ? Et en 2200 ? C’est dans 2 générations… A quand une politique de natalité qui arrêtera de vouloir une croissance des populations ? A quand un discourt au JT pour dire aux gens « Cessez de surconsommer ? ». La crôassance, il n’y a plus que ça maintenant, la crôassance.

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      On fera comme on a toujours fait, et comme ils sont en train de le préparer en ce moment même :
      Une bonne guerre mondiale pour réduire drastiquement la population et relancer une économie florissante pour les décennies à venir …
      Bon voyage !

      M.G.

      • voltigeur voltigeur

        Exact la fin de la seconde guerre mondiale, à
        été le départ des « 30 glorieuses »… Pour
        l’instant on a droit au  » années piteuses », donc
        une bonne guéguerre et ça repart….
        Bis-répétitas l’Ouroboros!!!

      • Dubitatif

        en effet calcul
        1918 à 1940… 22 années

        de 1945 à 2015 … 70 années (C’est le calme avant la tempête ???)

        ou à cause que l’OTAN (vous avez signé la pétition ???)
        https://www.change.org/p/monsieur-le-president-de-la-republique-d%C3%A9cidez-le-retrait-de-la-france-de-la-structure-militaire-int%C3%A9gr%C3%A9e-de-l-otan
        bref disais-je l’OTAN a tout fait pour que la guerre se déroule AILLEURS ?

        mais même un boomerang revient toujours à son point de lancement…..

      • voltigeur voltigeur

        Le guerre actuelle est économique, elle ravage
        des pays qui pourraient vivre libres, commercer
        avec les autres nations moins pourvues en matière première.
        Seulement, il y a les tenant du libéral-capitalisme, qui
        veulent tout pour par grand chose.(je vais faire très court)
        Les guerres permettent de s’approprier, les infrastructures
        pétrolières, et tout ce qui rapporte, sous couvert de dispenser la « démoNcratie, on va
        piller et tuer, fomenter des troubles, asservir des peuples..
        Regarde l’Afrique et ses richesses, on met des pantins au pouvoir qui
        se permettent toutes les turpitudes, se gavent avec des pots de vin,
        et la population?? RIEN!! aucun bénéfice, pas de partage, maladie et pauvreté
        en prime. Mais les milliards encaissés servent à acheter, châteaux et
        résidences luxueuses en métropole. (les scandales ne se comptent plus).
        Qui gagnent le plus? les grosses compagnies et les marchands d’armes.
        S’il fallait faire une liste des « opérations lucratives » de ces vampires,
        il faudrait beaucoup trop de temps. Mais en cherchant, on peut vraiment
        se rendre compte.. ;) C’est synthétisé au plus visible, pour le reste,
        il y a des tas d’articles disponibles sur le net….

      • Planete bleu Planete bleu

        C’est peut-être ça la solution pour nourrir 9 milliards de personne

        L’agriculture biologique , plus productive qu’on ne le pense

        http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/12/10/l-agriculture-biologique-plus-productive-qu-on-ne-le-pense_4537494_3244.html

        Avec seulement 5 hectares il arrive à nourrir 250 familles

        Ma rencontre avec un agriculteur bio, heureux et prospère

        http://rue89.nouvelobs.com/planete89/2011/01/16/ma-rencontre-avec-un-agriculteur-bio-heureux-et-prospere-185780

      • Une « bonne  » guerre ? d’abord aucune guerre n’est « bonne », mais s’il y en une, et qu’elle est atomique, tout sera détruit pour des centaines d’années, donc, il n’y aura même pas un départ comme on en a connu un après la dernière. Ce sera même l’horreur pour les survivants,s’il en reste…

      • Lilith Lilith

        ne t’inquiete pas pour ça ils ne sont pas fou au point de détruire leur environement il existerait des bombe capable d’éliminé toute vie sans détruire les infrastructures…………

      • Dubitatif

        pour le coup Isis, z’auront plus besoin de Monsanto !

        si survivants il y a seront complètement transformés.
        (en espérant que les bas instincts de l’Homme soient complètement éradiqués ! )

        Regarde Tchernobyl tous les végétaux se sont transformés
        pour combattre ces radiations. et ils VIVENT

    • Dubitatif

      Zugzwang décidément tu dis toujours juste.
      les politiques projettent toujours des actions lointaines
      la question est : veulent-t-ils vraiment faire quelque chose ?
      perso j’en doute.

  • 1°) « Un hectare peut nourrir 50 végétariens ou 2 carnivores » (Mathieu Ricard, Plaidoyer pour les Animaux).

    2°) Il est maintenant reconnu que le bio (malgré ses imperfections tellement décriées faute de mieux !) est plus rentable, et au moins la Terre reste vivante.

    3°) J’ai dépensé 63 l d’eau par jour l’an dernier, tout compris (en appartement). Dubitatif, tu parles de 365 l ? Je trouve que 63, c’est déjà beaucoup et je cherche à baisser encore ma consommation. Principalement par égard aux milliards de personnes qui n’ont pas accès à l’eau potable et doivent faire des km pour atteindre un puits d’eau saumâtre. Mais aussi pour réduire une facture de plus en plus élevée !

    Le Ministère de l’Agriculture n’a pas du tout envie de chercher à nourrir x milliards d’humains. Il cherche à en enrichir certains aux dépens de la santé des autres. Sinon il saurait quoi faire !

  • « La Terre peut nourrir neuf milliards d’individus sans problème », rétorquent ainsi les adversaires de Paul Ehrlich. Mais ceux qui ont le privilège d’écrire que les famines ne sont pas un « problème » ne sont jamais ceux qui ont eu faim. « Je trouve l’optimisme de beaucoup d’analystes assez perturbant, sachant qu’aujourd’hui presque un milliard d’humains souffrent de la faim et que des millions d’entre eux en meurent chaque année, ajoute le biologiste américain. Si c’est si facile, pourquoi tout le monde n’est-il pas correctement nourri ? Il y a sans doute plus de personnes souffrant de faim et de malnutrition aujourd’hui qu’en 1968 », lors de la parution de The Population Bomb. Il n’y avait, alors, que trois milliards et demi d’humains sur Terre – nous sommes aujourd’hui plus du double.

  • Attention aux intrants, ils sont souvent négligés dans les calculs.

    Prenons le cas d’Anuta, petite île de 37ha dans le Pacifique. Les 300 habitants pratiquent une véritable autarcie, à raison de un hectare pour 8 habitants.

    Mais c’est possible, parce qu’ils n’ont ni électricité, ni eau potable, ni besoin de chauffage et qu’ils pratiquent la pêche.

    Tikopia, autre île dont la durabilité n’est plus à démontrer, ne parvient à nourrir que 2,4 habitants avec un hectare.

    Et ces deux îles pratiquent un contrôle de la population, car leurs habitants savent que s’ils augmentent leur population, ils ne pourront pas la nourrir.