L’Eurogroupe lance un ultimatum à la Grèce

Il y en a qui doivent paniquer avec le nouveau gouvernement grec qui détient entre ses mains l’avenir de la zone euro et de la monnaie unique! Car si la Grèce accepte l’aide financière proposée par la Russie, cela risque d’entrainer l’éclatement de la zone euro mais également l’effondrement de l’euro.

Quel serait le choix le plus judicieux pour les grecs… Une eurozone soumise à la Goldman Sachs ou Poutine…. Tot…Tac….Tic…Tac…

Les ministres des Finances de la zone euro se sont quittés prématurément lundi soir, après le grexitrefus de la Grèce d’accepter les conditions fixées par ses partenaires européens pour poursuivre le programme d’assistance. La balle est maintenant dans le camp de la Grèce, selon Dijsselbloem, président de l’Eurogroupe.

La balle est dans le camp de la Grèce, qui a une semaine pour accepter de demander une extension du programme actuel d’assistance et de réforme économique, a indiqué le président de l’Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, après l’échec prématuré de discussions à Bruxelles.

Les ministres des Finances de la zone euro se sont quittés prématurément lundi soir, après le refus de la Grèce d’accepter les conditions fixées par ses partenaires européens pour poursuivre le programme d’assistance. Le gouvernement d’Alexis Tsipras revendiquait un prêt-relais, destiné à lui donner du temps pour mettre en oeuvre ses promesses électorales. Ses créanciers européens étaient disposés à lui donner du temps, à la condition expresse que cette extension s’inscrive dans le cadre actuel de la politique de rigueur.

Depuis Athènes, en début de soirée, une source gouvernementale a rejeté la proposition européenne, jugée « absurde » et « inacceptable », estimant « qu’en ces circonstances il ne pourrait y avoir d’accord ». L’Eurogroupe s’est terminé peu après.

Lors d’une conférence de presse, les dirigeants européens ont expliqué que la Grèce pouvait encore demander une extension, afin d’éviter un défaut de paiement aux conséquences potentiellement dramatiques. « Il n’y a pas d’alternative à la demande d’une extension du programme », a indiqué le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici. « Les règles doivent être respectées ».

« Une telle extension permettrait à la Grèce d’utiliser la flexibilité existante », a expliqué M. Dijsselboem. D’après lui, les Européens étaient disposés à négocier, à condition que la Grèce s’s’abstienne de prendre des mesures unilatérales, qu’elle respecte ses engagements vis-à-vis des créanciers et que toute mesure soit financée.

Article complet sur Trends.levif.be

23 commentaires

  • samlours94

    J’ai quand même drôlement l’impression que nous assistons à un numéro de cirque avec toute cette mise en scène.
    Si Tsirpas et ses amis ont pris le pouvoir en Grèce, ce n’est quand même pas pour se faire dicter leur conduite par ceux là même contre qui le peuple Grec s’est prononcé !
    Dès lors, il n’y a d’autre alternative que d’accepter la main tendue des Russes et de faire exploser l’Euro, d’autant que les déclarations de Syriza sur la Russie laissent entrevoir une belle entente possible. Or, on a l’impression que le nouveau pouvoir en Grèce ne sait pas vraiment sur quel pied danser alors que logiquement, il ne devrait pas tergiverser.
    Mais…..
    Et si tout ça au fond ce n’était que du pipeau ? Et si au fond l’analyse de l’UPR et d’Asselineau se révélait une fois de plus absolument exacte et que ce mouvement nouvellement élu ne soit en fin de compte qu’un énième écran de fumée ou une baudruche qui va se dégonfler ?
    Alors, nous verrions dans les jours qui viennent les Grecs accepter le deal puant de l’eurogroupe et ainsi rentrer dans le rang.
    Et dans ce cas, la réaction du peuple Grec donnera une bonne vision de l’avenir car n’oublions pas que ce qui se passe là bas arrivera tôt ou tard chez nous. En quelque sorte, la Grèce est un laboratoire d’où sortira une bonne idée de l’avenir des peuples du continent européen.

    • Norbert

      OUi,Samlours94 je pense que tout cela n’est que comedie entre les acteurs Europeens….Ils sont maitres dans l’art de berner les peuples et de gagner du temps.

      Comme le dit Asselineau depuis plusieurs annees deja Tsirpas n’a eu cesse de donner des gages de bon toutou ,sinon il n’aurait pas ete promu aussi rapidement et si facilement.

      Il reste juste un mince espoir c’est que Tsirpas est menti a ceux qui l’ont porte au pouvoir et dans ce cas il aura ete le plus malin.
      Avec les truands qui sont a la tete de l’UE et elus par personne.leurs mentir est un devoir.

      Nous,moutons concsntrons toutes nos energies positives sur Tsirpas afin que cette derniere solution soit la bonne.

      Et dans ce cas il aura interet a faire gaffe a son cul quand le pot aux roses sera decouvert.

      • Le veilleur

        Il faut du courage au gouvernement Grec pour faire face aux chantages de l’union Européenne, mais d’autres solutions existent pour eux et comme tout un chacun, ils ont le choix de s’émanciper pour résister à la pression des dirigeants d’Europe qui plus est, nous avaient promis une Europe d’expansion et de croissance, ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui.

        Si les Grec ne sont pas les premier à montrer l’exemple d’une indépendant obligé, qui le fera ? Il est temps qu’il y est du changement au sein de notre Europe et cela commencera par une résistance et une indépendance face à ceux qui tirent les ficelles d’en haut et qui n’œuvre pas pour l’avenir des peuples d’Europe.

      • PhildeFer

        Si Tsirpas a menti,il ne finira pas vivant le mois de Février…
        Je penche pour une grosse comédie mais avec comme dénouement inattendu: la sortie de l’euro par… l’Allemagne.
        Mais ça risquerait de leur coûter un bras car l’immense majorité des épargnants des PIGS y ont relocalisé leurs économies…
        sauf si l’Allemagne garde une double monnaie: l’euro et le DM… l’euro, juste afin de ne pas avoir à convertir en DM les encours des épargnants des PIGS… ou alors il y aura une période de statu quo, le temps que l’euro ait pris sa « vraie » valeur par rapport au DM et alors là, les comptes seront convertis… mais ça fera pas grand chose et ça ne changera rien pour les pauvres c… qui auront cru pouvoir sauver leurs économies en allant les planquer en Allemagne… on verra bien… on va « rigoler » d’ici peu, je le sens… bientôt le grand bouquet final avec son et lumière? ;-)

        Surveillez bien les lettres sur les numéros de série de vos billets d’euros… ^^

      • Norbert

        oui previlegier le X sur les billets.

        Ou placer vos sous ,si vous en avez de trop , plutot a la Deutschbank.

        Et oui parce que l’euro n’est pas une monnaie unique contrairement a ce qu’affirme les economistes dont Sannat en tete….c’est une monnaie commune et donc les euros Allemand ont et auront plus de valeur que les euros Grec ou Francais.

      • PhildeFer

        Plus j’y réfléchis, plus je devine que seuls les autochtones (c’est à dire les Allemands) verront leur compte en euro transformé en DM… les autres, le verront convertis dans leur monnaie nationale, en fonction de la nationalité qu’ils auront déclaré lors de l’ouverture du compte…

        Quant à déposer ses économies à la Bundesbank… c’est peut être risqué compte tenu de son exposition aux CDS… (+ de 55000 milliards je crois…) et son faramineux leveraging (de mémoire 67…) en tout cas la Bundesbank c’est encore plus pourri que la SG ou le CA, c’est dire…

        Je pense que quelques pièces d’or soigneusement planquées en dehors d’une banque seront le plus à même de conserver son pouvoir d’achat lors de l’explosion de l’euro… Après tout dépend bien sûr du patrimoine à sauvegarder…

      • ConscienceU12 ConscienceU12

        Oui effectivement Phil, il se retrouvera vite entre 4 planches le mec ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • Dubitatif

    moi je voudrais que les Grecs disent oui aux Russes.
    qu’est ce qu’ils attendent ?

  • BA

    Mardi 17 février 2015 :

    Grèce : Tsipras annonce le vote par le Parlement de mesures sociales dès vendredi.

    Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a annoncé mardi le vote par le Parlement de mesures sociales en faveur des Grecs dès vendredi, date-butoir donnée par l’Eurogroupe à Athènes pour demander une extension de son programme d’aide.

    « Ces mesures vont conforter les salariés, les chômeurs, les petites et moyennes entreprise et vont relancer l’économie », a expliqué M. Tspiras.

    Figure parmi elles l’étalement en cent mensualités des remboursements de prêts bancaires pour les personnes les plus défavorisées.

    Les mesures sociales voulues par le gouvernement vont à l’encontre des préconisations du programme d’aide.

    « La Grèce n’accepte pas les conditions et les ultimatums, elle dit non », a lancé M. Tsipras, devant les parlementaires de son parti de gauche radicale Syriza.

    Il a également accusé le ministre allemand des Finances Wolfgang Schaüble d’avoir perdu son sang-froid et de s’être adressé de manière humiliante à la Grèce lors des discussions entourant l’Eurogroupe de lundi à Bruxelles.

    http://www.romandie.com/news/Grece–Tsipras-annonce-le-vote-par-le-Parlement-de-mesures-sociales-des-vendredi/566770.rom

  • sera

    En ce qui me concerne, je pense que maintenant, l’U.E a choisi ….l’UE a choisi la sortie de la Grèce par une manière « non duplicable ».

    Ce que craignent l’Europe et les USA, ce n’est pas tant la sortie de la Grèce (presque au contraire…j’ai envie de dire)…que l’effet domino ou l’effet miroir, le fait que d’autres pays demanderaient les mêmes choses que les grecs.

    En poussant les grecs dans les bras des russes.
    l’UE permet la sortie de la Grèce ….OK
    l’UE permet une espèce de pied à terre de la Russie dans l'(ex)europe….OK
    mais aussi l’UE montre à l’Espagne, au Portugal … et aux autres…. que le cas grec est le cas grec et QUE le cas grec….
    les espagnols pourront toujours demander l’arrêt de l’austérité, la gauche au pouvoir etc….mais ils n’auront plus aucune source de financement possible : l’UE n’a pas lâché et les Russes ne vont pas financer tous les pays !

    Pendules remises à zéro pour l’UE !…

    Je ne dis pas pour autant qu’un pays Européen sortie de l’UE puis financé par La Russie et la Chine fait leur bonheur pour autant ….sacré revers pour l’Europe !!!
    mais entre deux maux…..

  • rouletabille rouletabille

    UN ULTIMATUM …(des Banques)hahahahahah
    Que fait l’armée ?

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • Grognard

    Je ne sais pas si Asselineau a tord ou raison.
    Je pense qu’il ne faut pas se précipiter dans l’analyse.
    Il y a tellement de paramètres qui ne sont pas uniquement économiques.

    Si la Russie aide la Grèce, il faut voir comment elle se fait rembourser.
    La Russie peut-très bien prêter X milliards de dollars à la Grèce et se faire rembourser en déduisant annuellement les coûts d’un bail, dans le cas où elle bénéficierait d’une base navale en Grèce.

    Nombre d’entre vous ont certainement lu sur le site du Saker cette analyse intitulée: Chine Russie la double hélice.
    C’est très intéressant, surtout si on la met en regard d’une étude publiée par l’Université de Montréal qui date d’une dizaine d’années consacrée à l’eurasisme.

    Mon sentiment c’est que la politique US n’a fait que faire pencher la Russie plus rapidement et plus définitivement vers l’Asie ; alors qu’elle était jusqu’à ces derniers temps plus en équilibre entre Asie et Europe.

    • rouletabille rouletabille

      Tu trouves que donner un ULTIMATUM déguisé en bancaire à un Pays (la Grèce)n’est pas une déclaration de guerre ?
      Quand on voit le résultat des prêts PRIVES aux états avec la complicité des politique qu’on élis (hahahahaah)
      Bref ,en France c’est la misère pour bientôt,0.01% dac,mais ils sont partout,Merdias,Gouvernement etc etc..
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • On parle de ça ?

    La Grèce rejette les ultimatums

    La zone euro a posé un ultimatum à la Grèce qui a jusqu’à vendredi pour accepter les conditions du programme d’aide, mais Athènes refuse de l’accepter.

    • rouletabille rouletabille

      Imagine F.Hollande et toute la clique Maçonnique,sioniste devant un ultimatum des Banques,juste imagine hahahaahah

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    • Grognard

      A mettre en rapport avec le vote du Parlement grec sur les mesures sociales.
      Futés les Grecs.
      Le gvt grec pourra s’appuyer sur le vote du Parlement avant de donner sa position à l’eurogroupe.

      C’est vrai que ces technocrates non élus n’ont pas l’habitude de se soucier des rapports de force.

      Affaire passionnante à suivre.
      Dommage que cela se produise après avoir jeté tant de braves gens dans la misère.

  • Thierry92 Thierry92

    Dans l’intro, soumis a Goldman sachs… nous y sommes déja.
    Ou a Poutine? regardez plutot l’article du Saker en cinq point.

    Et sortir de l’ue, l’euro, l’otan…
    https://www.upr.fr/conferences/le-jour-dapres-la-sortie-de-lunion-europeenne-fin-du-monde-ou-liberation

    Je vois plutot la fin de leur monde. et c’est cela qui les inquietent.

  • kid4info

    Tout ça ne représente que des jeux d’école maternelle face à l’effondrement en cours. J’ai trouvé à ce sujet le blog de l’astronome François Roddier, sur lequel il est intéressant de lire les posts numérotés de 1 à74. Exemple: http://www.francois-roddier.fr/?p=21, ou surtout http://www.francois-roddier.fr/?p=73.

    En 1944, 29 rennes ont été importés sur l’île de Saint Mathieu (St. Matthew island) dans la mer de Bering. Dix neuf ans plus tard, faute de prédateurs, le nombre des rennes atteignait le chiffre de 6.000. Les ressources s’épuisant rapidement, la population s’effondra. En 1966 il ne restait plus que 42 survivants et d’innombrables carcasses (1). On conçoit que des animaux comme les rennes n’aient pas eu la sagesse d’éviter le désastre en contrôlant l’expansion de leur population. L’homme serait-il aussi inconscient?