Tsunami au Japon (6.9)

stunami

L’info vient juste de tomber sur Romandie aujourd’hui 17/02/2015 à 00h16 et sur zone bourse.

COTE NORD-EST — Un avis de risque de tsunami a été lancé suite à un violent séisme de magnitude 6,9 au large de la côte nord-est de l’archipel.

L’agence de météo japonaise a lancé mardi 17 février un avis de risque de tsunami à la suite d’un violent séisme de magnitude 6,9 au large de la côte nord-est de l’archipel.

«Attention, n’approchez pas des côtes», a averti l’agence qui indique que le risque concerne la côte de la préfecture d’Iwate (nord-est) et que le raz-de-marée pourrait atteindre une hauteur d’un mètre selon les estimations actuelles.

Source.

Mise à jour: il y a eu beaucoup d’inquiétude pour rien semble-t-il:

L’agence de météo japonaise a lancé mardi un avis de risque de tsunami à la suite d’un violent séisme de magnitude 6,9 au large de la côte nord-est de l’archipel, jeudi 17 février au matin (dans la nuit en France).

« Attention, n’approchez pas des côtes », a averti l’agence qui indique que le risque concerne la côte de la préfecture d’Iwate (nord-est) et que le raz-de-marée pourrait atteindre une hauteur d’un mètre. La chaîne de télévision publique NHK a immédiatement interrompu ses programmes pour relayer les messages des autorités.

La première montée d’eau était redoutée à 8 h 30, heure locale (minuit et demi à Paris), alors que le tremblement de terre s’est produit au large à 8 h 06, heure locale, à 210 kilomètres à l’est de la ville côtière de Miyako.

La secousse a été ressentie dans un très large périmètre, particulièrement dans toutes les préfectures touchées par le tsunami et le violent séisme du 11 mars 2011, à savoir Iwate, Miyagi, Fukushima, Aomori, Akita, Hokkaido, Yamagata, Niigata, Ibaraki ou encore Tochigi. Les gratte-ciel de Tokyo et de sa banlieue ont aussi tangué. Aucun dégât ni blessé n’a été rapporté dans l’immédiat.

Source: Sen360.com

4 commentaires

  • Eaglefeather Eaglefeather

    Outre le risque effectivement de tsunami, certains seraient tentés de dire qu’il s’agit là d’une réplique du séisme de 2011, non. En fait, à l’analyse de l’historique et en tenant compte des hypocentres, il devient clair qu’on est face à une fracture de la croûte océanique plongeante sous la zone accrétion et croûte continentale. Pour ce qui suit, prendre en compte que l’épaisseur de celle-ci fait entre 6 à 8 km en façade du prisme d’accrétion.
    (Données brutes)
    09/03/2011 02:45:20 7.5 au large de Sendai profondeur 32km
    11/03/2011 05:46:22 9.0 au large de Sendai profondeur 32km
    11/03/2011 05:46:24 9.1 au large de Sendai profondeur 29km
    11/03/2011 06:15:40 7.9 au large de Tokyo profondeur 42km
    11/03/2011 07:28:12 6.1 au large d’Iwaki profondeur 30km
    11/03/2011 10:11:22 6.3 100km plus au nord au large de Sendai profondeur 8km.
    Dans ce même laps de temps, d’autres séismes se produisent plus encore au large, cette fois bien avant la zone de subduction. Le tracé de toutes les plus fortes secousses démontrent la formation de lignes de fractures continues. Ce qui permet de définir qu’un pan entier de la croûte océanique se désolidarise de la plaque Pacifique, sous le Japon, ne s’incline plus et plonge de manière plus abrupte qu’à la normale vers le manteau. Ceci entraîne que cette partie du Japon Nord-Est se trouve en situation d’équilibre instable.
    Tokyo a pour l’heure, à nouveau subit depuis hier, de nombreux phénomènes liés à la liquéfaction du sol. Ce phénomène a pour la première fois depuis fort longtemps, été observé plus au nord de la cité et plus aussi à l’intérieur des terres. Il est question qu’il y ait eu un enfoncement supplémentaire à 2011, de près de 5mm en moins de 24h00.

    Sur le même lieu que celui d’hier soir,
    01/11/1989 7.4 à une profondeur de 28km