Hollande confond la Novorossia avec la Russie….

Pour savoir et comprendre ce qui se passe vraiment en Ukraine, au delà de la propagande médiatique de la France. Ce n’est pas en racontant des milliers de fois le même mensonge, qu’il deviendra une vérité. Pensons au droit des peuples à disposer d’eux mêmes, et rendons hommage à ces courageux combattants de la liberté, sans oublier les milliers de morts d’innocents civils. Et on devrait remercier l’Europe glorieuse piteuse menteuse, qui nous avait promis la paix?.

Dans l’intervention télévisée de ce jour, le président Hollande s’est livré à une parodie d’exercice démocratique. Au milieu des ors de la République, avec la présence nonchalante et détendue des ministres tels que Valls, Belkacem, Taubira ou même l’ineffable Rebsamen, des journalistes triés sur le volet et dont les questions avaient de toute évidence été choisies par avance, sont venus entendre un long monologue poussif et brouillon. Mais que pouvions-nous attendre d’un président qui confond la Novorossia et la Russie ?

Nous avons eu droit à un passage rapide et sibyllin sur le cas de l’Ukraine. Dans ce discours éhonté, Monsieur Hollande nous parlait de la Démocratie ukrainienne, de la victoire des Droits de l’homme dans cette contrée… et des négociations à venir. Si nous nous conformions exactement à ce qu’il racontait, nous aurions pu croire que l’Ukraine avait été sauvée par un danger mortel. Le président Hollande oubliait de nous dire que le régime de Porochenko a été mis en place après un mouvement insurrectionnel suivi d’un coup d’Etat. Le mouvement Euromaïdan porte en effet bien son nom. La vraie poire de discorde a été une longue lutte depuis le début des années 2000 entre des oligarques richissimes de l’Ouest, dont Timochenko, 6e fortune du monde dans le classement féminin 2006 de Forbes est un exemple ; et des oligarques richissimes de l’Est qui trimballent les mêmes gamelles de la corruption, du désintérêt pour leur Peuple et plutôt un vif intéressement à retirer pour eux et leurs réseaux d’influences des avantages substantiels sonnant et trébuchant.

Nous avions d’un côté, un régime qui entendait geler le processus d’entrée dans l’Union européenne et entrer dans l’Union Eurasiatique et de l’autre une opposition prête à tout pour justement faire son entrée dans l’UE et vendre le pays aux Etats-Unis et à l’OTAN. Il ne fallut pas grand-chose pour pousser dans la rue les mouvements néo-nazis Svoboda et Pravy Sektor qui se chargèrent pour Porochenko de faire une Révolution qui bien qu’émaillée de quelques étudiants pacifiques et des paisibles grands-mères n’a pas fait longtemps illusion. Il est drôle de penser que le magazine Elle se prenait lui-même les pattes dans le filet de propagande ambiante qui fut déversée, en nous présentant comme une combattante de la liberté, une authentique jeune néo-nazie, justement affiliée au parti Pravy Sektor. C’était en novembre 2014, les mois ont passé.

Dans son allocution qui fut préparée par des journaux propagandistes comme Libération que nous dénoncions ce weekend, Hollande indiquait que les rebelles étaient armés et soutenus par la Russie, en omettant de dire que l’Union européenne et les Etats-Unis font de même depuis longtemps. Nous avons tous en tête les dizaines de photos qui montrent des soldats ukrainiens fraîchement habillés d’uniformes américains, de matériels américains saisis par les insurgés et même de ce soldat anglophone étrangement filmé dans Marioupol vers le 25 janvier et qui fuyait les caméras en indiquant : « Pas le visage, pas le visage ! [ne filmez pas] ». Que faisait donc ce brave soldat anglophone sous la bannière ukrainienne dans une ville désormais sur le front ? Qu’en était-il aussi de ce fusil autrichien Steyr, saisi par les soldats de la République de Donetsk et qui ne dote ni l’armée ukrainienne, ni l’armée russe ? Etait-ce un parachutage prévu pour les islamistes de Syrie et qui dans le brouillard estival s’était égaré au-dessus de l’Ukraine ? Sérieusement, à l’Elysée comme trop souvent, les gens sont pris pour « des lapins de six semaines ». Recevoir Porochenko à Paris alors que l’armée ukrainienne avait déjà massacré près de 8 000 civils dans le Donbass, parfois dans des conditions atroces, tortures, viols, pillages, tirs délibérés sur des quartiers résidentiels et des hôpitaux ; était déjà un camouflet à notre République. Mais parler dans le vide en laissant planer un doute et en sous-entendant que lesdits hôpitaux seraient bombardés par les insurgés, il y a eu une ligne franchie par le président Hollande.

Non Monsieur Hollande, les attaquants ne sont pas les insurgés. Les séparatistes ont proclamé librement leur indépendance et formés un gouvernement. Non Monsieur Hollande, ce gouvernement bien que russophone n’est pas sous les ordres de Poutine. L’offensive ukrainienne a frappé le Donbass de plein fouet. Les combats se déroulent sur les terres des habitants russophones du Donbass. Ils ont souvent de la famille partout dans le monde slave, en Crimée, dans le Caucase, en Russie, en Biélorussie, en Moldavie et bien sûr en Ukraine. Mais la Novorossia n’est pas la Russie. Si Monsieur Hollande avait un soupçon d’honnêteté, il saurait que des divergences existent justement entre elle et la Russie. Il y a même une certaine rancœur des gens du Donbass envers la Russie. Pourquoi pensent-ils la Russie n’intervient pas ? Vous comprendrez aisément qu’une telle pensée signifie que si la Russie aide bien comme elle le peut les populations du Donbass, elle ne peut-être assujettie à la Russie. C’est une entité indépendante qui n’a cessé d’ailleurs par le biais des médias (silencieux en France) de le crier.

Vous pourrez bien aller serrer les mains ensanglantées des massacreurs de Kiev, Monsieur Hollande. Vous pourrez bien aller rencontrer le président Poutine, un personnage d’une autre envergure que la vôtre. Mais vous oubliez que dans cette affaire, il y a le gouvernement, les autorités constituées des différentes régions séparatistes du Donbass. Croyez-vous sérieusement que la paix pourra se négocier sans les principaux intéressés ? Ceux qui sont bombardés et massacrés ? Ceux qui relèvent aujourd’hui la tête et donne une leçon magistrale de stratégie aux bandes ukrainiennes ? Nous avons bien entendu vos menaces Monsieur Hollande, celle d’armer puissamment les Ukrainiens censés « se défendre » mais qui ont été les agresseurs durant l’été 2014. Si l’avantage avait été pris par les Ukrainiens auriez-vous proposé d’envoyer des armes par équité aux combattants du Donbass Monsieur Hollande ? Que voulez-vous ici ? Vous faire le représentant des marchands d’armes américains ? Défendre la Démocratie ou nier le droit à disposer d’eux-mêmes des peuples ? Vous avez choisi cette négation, les marchands de mort et tendu la main à des assassins. Notre choix aussi est fait, vous n’avez jamais été le président que d’une coterie de mangeurs de caviar. Craignez qu’un jour le Peuple français vous rappelle au bon souvenir de la Lanterne du ça Ira.

Par Laurent Brayard pour Novorossia Vision

15 commentaires

  • Dubitatif

    Magistral
    Clair
    Net
    VRAI VRAI VRAI

    espérons que les Français auront autant de discernement
    ce dont je « dubitave » beaucoup
    Merci Voltigeurhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • ROY

    Peuple du Donbass…
    La guerre…la misère d’un peuple…la décadence de la mondialisation !…
    Ne sommes-nous pas un peu responsable ?…
    Cette guerre est à nos portes…les USA font tout pour entrainer l’Europe dans une guerre irréversible et dont les conséquences dévastatrices seront incalculables!

    On est loin en Ukraine du problème des pollutions liées aux particules (1) c’est bien pire et là les femmes, les enfants, les hommes meurent dans l’instant…les soins sont inutiles…les armes de guerre sont la seule réponse contre un peuple qui aspire à vivre libre, ce qui est pourtant un droit fondamental !
    Le pire est à venir les marchands d’armes voient là de belles affaires à faire, et si cette guerre pouvait s’étendre les USA auraient atteint leur but.

    https://http://www.youtube.com/watch?v=s8ZHD8BR3zw#t=13

    1) Prétexte non fondé, (ceci écrit en passant) mais permettant d’amener les gens à acheter une voiture électrique…et puis à Paris ne l’oublions pas il y a les fameuses voitures à louer, une mascarade soutenue bien évidemment par les écopolitiques (qui ont rien à avoir avec les vrais militants écologistes).

  • Thierry92 Thierry92

    Peut etre considere t’il aussi les victimes d’Odessa comme des détails de l’histoire?

  • engel

    Lors de cette mascarade télévisuelle nommé « intervention du résident », j’ai vu un homme aux abois, qui se reprenait sans cesse, qui bégayait tout mal à l’aise qu’il était.

    Les énormités sont trop grosses et il le sait. Mais les marionnettistes en ont décidé ainsi!

    Ah, le bon temps d’avant internet, où tout était possible…

  • Balou

    Ukraine: attisant la crise, les USA commettent une erreur historique

    Un ancien chef de diplomatie et un intellectuel américains appellent à faire tout pour éviter une tragédie historique en Ukraine.

    L’escalade par Washington du conflit en Ukraine peut tourner en « tragédie historique », prévient jeudi Mint Press, ajoutant que même des personnes aussi différentes que l’ex-secrétaire d’Etat américain Henry Kissinger et son farouche critique Noam Chomsky le comprennent.

    « Alors que les Etats-Unis s’élancent à corps perdu dans le conflit militaire entre le gouvernement qui s’est emparé du pouvoir à Kiev et les gouvernements tendant à l’autodétermination dans l’est de l’Ukraine, ils (Kissinger et Chomsky, ndlr) sont unanimes à indiquer que la mise sur la guerre est une erreur, voire une erreur historique », écrit le site.

    Suite : http://fr.sputniknews.com/international/20150205/1014393940.html#ixzz3R3d6l167

  • Balou

    Berlin: la rencontre de Moscou « constructive et substantielle »

    http://fr.sputniknews.com/international/20150207/1014452854.html#ixzz3R3dyG6ux

    Merkel: les négociations de Moscou « ont eu un sens »

    http://fr.sputniknews.com/international/20150207/1014455650.html#ixzz3R3eAI4HB

    • Balou

      Conférence de Munich: sécurité construite conjointement avec la Russie

      La sécurité européenne devrait être construite conjointement avec la Russie et non plus contre ce pays, selon la chancelière allemande Angela Merkel.

      L’Occident veut construire la sécurité en Europe conjointement avec la Russie et non plus contre elle, a déclaré samedi la chancelière allemande Angela Merkel.

      « Nous voulons construire la sécurité en Europe conjointement avec la Russie et non plus contre elle », a indiqué la chancelière lors de la 51e conférence de Munich sur la sécurité.

      Source : http://fr.sputniknews.com/international/20150207/1014454815.html#ixzz3R3jbONw7

  • Balou

    Hollande: la rencontre de Moscou, « une des dernières chances » d’éviter la guerre

    http://fr.sputniknews.com/international/20150207/1014456516.html#ixzz3R3eR2xOg

  • Balou

    L’UE connaîtra-t-elle le sort de l’URSS?

    Le « projet européen » touche à sa fin. Les propriétaires de la maison européenne l’ont déjà compris mais n’ont pas le droit de le reconnaître publiquement.

    Au moment du coup d’État à Kiev en février 2014 les « Américains avaient déjà rayé » la Russie de la « liste de ses concurrents géopolitiques ». La principale tâche de la politique étrangère américaine, étant d’empêcher la contestation de l’hégémonie des USA sur la planète, écrit le journaliste russe Vitali Tretiakov dans l’hebdomadaire Voyennoïe Obozrenie (revue militaire).

    Dès l’apparition d’une telle « menace » les USA déstabilisent leur concurrent potentiel « de l’intérieur et de l’extérieur jusqu’à sa reddition, voire son effondrement et sa disparition ». « Auparavant, les Américains n’avaient pas cet objectif par rapport à la Russie mais au troisième mandat de Poutine il est devenu évident que notre pays avait choisi et suivait une ligne indépendante. Dès lors, la politique américaine de contention est passée du domaine de l’abstrait au plan pratique », explique l’analyste.

    Les concurrents géopolitiques de Moscou ont utilisé la réunification de la Crimée avec la Russie comme prétexte pour défendre les intérêts de l’Amérique, ce qui est le « travail » du président américain. « Notre président fait exactement le même travail », déclare l’expert.

    En ce qui concerne les forces de l’Otan en Europe (car Kiev n’a pas renoncé par hasard à son statut de non-aligné), « il n’existe pas d’Otan: il est ridicule de parler de la capacité opérationnelle des Européens, ce ne sont pas des ennemis militaires réels de la Russie », estime Tretiakov. Pour lui: « Il existe une organisation militaro-politique pour établir le contrôle des USA sur l’Europe – occidentale, centrale après la chute de l’URSS et orientale dans la mesure du possible. Par endroits, comme dans les pays baltes, les Américains ont placé leurs hommes au poste présidentiel, mais il n’y a rien de plus sûr qu’une base militaire pour dicter sa volonté. C’est la raison de l’existence de l’Otan. Et dans ce sens l’abandon par l’Ukraine de son statut de non-aligné, jusqu’à l’apparition des conditions pour un contact direct de la Russie avec les troupes de l’Alliance (pour commencer – par le biais des Baltes ou des Polonais qui seront mis en avant par les USA), est une menace directe à notre État. Nous ne pouvons pas le permettre ».

    Suite: http://fr.sputniknews.com/presse/20150207/1014450925.html#ixzz3R3nT12j3

  • ErJiEff

    Le problème, c’est que Monsieur Hollande (qui fait de la politique sans rien savoir) n’a aucune importance : confondrait-il la Russie avec le Congo que ça ne changerait rien.

    Monsieur Hollande doit se contenter de dire n’importe quoi et de mettre en application les instructions des cercles neo-conservatives que lui fait passer l’autre idiot utile, Mister Barack Hussein Obama.
    Et encore, mettre en application… tenir la chandelle quand Fraulein Angela Merkel s’active à mettre en application serait plus juste.

    Ce que ce type fait et raconte n’a plus aucun intérêt sinon celui de nous être nuisible.

    • rouletabille rouletabille

      Je crois plutôt qu’ils sont juste la pour qu’on disent que ce sont des nuisibles ,ils sont en service COMMANDE ,rien d’autre,des pions manipulables,mais la question est de savoir POURQUOI? ,certainement la PEUR de représailles sur leur personne et familles en échange d’un plantureux pactole.
      AH oui,le fric ils aiment .
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif