[Humour] Le gouvernement français prépare une réponse globale de lutte contre le terrorisme

Le gouvernement, sous l’impulsion du président François Hollande et de son premier ministre Manuel Valls, a décidé de prendre à bras le corps le phénomène de la radicalisation qui a touché tragiquement la société française. Si les filières de recrutement et le mode opératoire sont bien connus des services de police, beaucoup reste à faire pour prévenir notre pays d’une nouvelle attaque djihadiste.

L’exécutif a particulièrement insisté sur la nécessité de repérer les terroristes à la source, dés les premiers signes de radicalisation. Bernard Cazeneuve a ainsi dressé le portrait type des jeunes les plus susceptibles d’être touchés : « ce sont la plupart du temps des jeunes en rupture de la société, qui vivent coupés du monde et des réalités économiques. » En banlieue parisienne, les communes de Neuilly-sur-Seine ou St Cloud, sont particulièrement touchées par ce phénomène. Le premier ministre Manuel Valls a ainsi dénoncé « un apartheid territorial, social et ethnique ». Le phénomène n’est pourtant pas nouveau, déjà en 2005, l’ancien président de la république Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’intérieur, dénonçant des zones de « non droit », avait promis aux habitants excédés qu’il allait « nettoyer » ces banlieues « au karcher ». Mais dix ans après, rien n’a changé.

Cependant, le phénomène djihadiste ne se limite pas aux grandes agglomérations : aujourd’hui aucune région n’est épargnée. Jérôme Kerviel était ainsi originaire de la petite ville de Pont-l’Abbé dans le Finistère. Son parcours montre « les difficultés auxquelles sont confrontées les services de police face à des individus qui s’auto radicalisent », selon Bernard Cazeneuve. Il n’avait en effet jusqu’à présent jamais éveillé les soupçons et ne s’était livré à aucun acte de délinquance financière, contrairement à certains multirécidivistes recrutés au sein de grandes organisations internationales comme Goldman Sachs et qui sont ensuite endoctrinés pour aller faire le djihad financier.

Les profils de « loups solitaire » sont difficiles à repérer, avance une source au sein de la DCRI, qui confirme que la direction du renseignement intérieur surveille près « d’un millier de profils à risque », notamment sur les réseaux sociaux. Ils y parlent ouvertement d’ultralibéralisme, des différentes techniques de spéculation financière, et certains échangent des conseils sur les moyens de partir faire le djihad à l’étranger.

« C’est un problème mondial, à l’époque de la globalisation le terrorisme financier ne connaît pas de frontières », souligne le ministre de l’intérieur, certains centres d’endoctrinement ont en effet pignon sur rue et sont devenus de véritables institutions qui recrutent dans le monde entier.

Londres s’est ainsi transformée en véritable plaque tournante du djihad financier européen. La London School of Business ou la London School of Economics se sont imposées comme les principaux centres d’endoctrinement internationaux et recrutent des jeunes dans toute l’Union Européenne, et même au-delà. « Ils y apprennent les bases du terrorisme financier », souligne Bernard Cazeneuve, « mais sont surtout soumis à un véritable lavage de cerveau qui a pour but de gommer toute humanité ».

Certains repentis décrivent une formation particulièrement violente et les traitements dégradants auxquels sont soumis les « étudiants ». « Ils nous font réciter du matin au soir des textes doctrinaires ultralibéraux, comme Capitalisme et Liberté, de Milton Friedman, que personne ne comprend », confie Sébastien, un ex-trader qui a réussi à décrocher grâce à la cellule d’aide psychologique créée par le gouvernement suite à la crise financière de 2008. « Les plus radicaux ont des posters de Ronald Reagan, Margaret Tatcher ou Alain Madelin au dessus de leur lit et leurs vouent un véritable culte ». « Quand les formateurs vous jugent prêt ils passent à l’enseignement de la technique militaire » : vente à découvert, attaque à coups de junk bonds, CDS, ces armes sont d’une redoutable efficacité et ont été utilisées lors de l’attaque de 2008 contre la France. Récemment c’est la Russie qui a été visée, ou encore la Grèce.

Le but des fondamentalistes : « établir la charia ultralibérale, une version extrême du libéralisme qui veut soumettre tous les rapports humains à la loi du marché » selon Bernard Cazeneuve.

En France « le mouvement gagne de nouveaux adeptes, y compris dans les classes populaires, c’est un phénomène particulièrement inquiétant qui donne lieu à des revendications communautaristes » souligne Manuel Valls, pour qui la réponse doit consister en « une affirmation renouvelée des valeurs républicaines. On ne peut pas tolérer qu’au nom d’une idéologie, certains tentent de porter atteinte aux valeurs fondamentales du pacte républicain et à la dignité humaine », poursuit le premier ministre en visant notamment le mouvement du « Mariage pour tous » qui réclame la marchandisation de la procréation humaine. « Il faut se montrer extrêmement ferme face aux fondamentalistes et dire que toutes les revendications concernant l’ouverture du corps ou de la personne humaine à la loi du marché constituent un délit d’apologie du terrorisme. »

Le MEDEF, par la voix de Pierre Gattaz, a quant à lui dénoncé les amalgames dont étaient victimes les patrons et les banquiers. « Il faut cesser d’entretenir des amalgames et de mettre tous les patrons dans le même sac. L’ultra-libéralisme est une version pervertie du capitalisme que nous condamnons fermement. On ne parle que des terroristes financiers et de Bertrand Cahuzac, sans jamais mentionner les milliers de petits patrons qui vivent modestement et ont parfois du mal à joindre les deux bouts […] Il faut comprendre la souffrance de ces jeunes qui vivent dans des zones de non-droit » a t-il plaidé. Rien que pour l’année 2014 on compte en effet 47 suicides de banquiers.

Reste que certains établissements français comme HEC sont directement mis en cause par les services de l’état dans la radicalisation. Selon la ministre de l’éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem :

« les écoles de commerce restent le premier lieu d’endoctrinement en France. Certaines, comme HEC Paris ou la Toulouse School of Economics, sont financées par des fonds anglo-saxon et sous l’influence de prédicateurs radicaux recrutés à l’étranger qui tiennent des discours ultralibéraux. Cela doit cesser.»

La ministre a également annoncé l’introduction d’un nouvel enseignement tout au long de la scolarité, « destiné à réaffirmer les valeurs républicaines », appelé Education Civique et Morale, et qui comprendra un enseignement « tourné vers les valeurs humanistes, l’affirmation que le monde et la vie humaine ne sont pas des marchandises et que l’argent n’est pas une valeur en soi ». La ministre a ajouté que cet enseignement « sera le garant de la liberté d’expression et fera une large place aux auteurs victimes de la fatwa néolibérale. Il est urgent que nos élèves redécouvrent Karl Marx, Ivan Illich ou Pierre-Joseph Proudhon. »

Le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius a indiqué pour sa part que ce phénomène ne serait enrayé que par une réponse coordonnée au niveau international : « Il faut mettre fin aux zones de non-droit et aux sanctuaires où prospèrent le djihadisme financier. Nous savons très bien quels pays soutiennent le terrorisme international : l’Angleterre et les états-unis doivent assumer leurs responsabilités et prendre des mesures concrètes afin d’interdire définitivement sur leur territoire toute représentation de Goldman Sachs ou JP Morgan, qui sont les principaux groupes en activité. » Il a ensuite évoqué une série de mesures d’urgence : « Il faut dissoudre les organes internationaux de promotion du terrorisme ultralibéral que nous avons aveuglément laissé prospérer, à commencer par le FMI. » Le ministre a refusé pour l’instant d’évoquer l’idée d’une intervention armée menée par une coalition internationale, qui nécessiterait selon lui « d’obtenir un large consensus auprès de nos partenaires européens, ce qui peut prendre du temps. »

 

Guillaume Borel

12 commentaires

  • Thierry92 Thierry92

    Je vous conseilles de faire des économies. Pas de l’économie.

    http://lesbrindherbes.org/2015/02/05/autarcie-les-technologies-meconnues/

    Regardez bien vous en aurez peut être besoin donc sauvegardez ce lien et éventuellement sauvegardez aussi les sites sur un disque externe. c’est plein d’infos.

  • Mata Hari Mata Hari

    Bonsoir les ME http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif Excellent Ender, merci !

  • Thierry92 Thierry92

    Réponse globale au terrorisme économique des états et des banques.

    http://la-chronique-agora.com/personne-preuve/

    La plus grosse escroquerie de tous les temps.

  • kalon kalon

    Merçi à toi, Benji, et ceux qui t’aident, pour le temps que toi et les autres ont passé à aider nos frères et nos sœurs à leur faire « découvrir » une chose qu’ils ou elles auraient pu comprendre aisément seuls !
    Ils n’étaient qu’une poignée de crapules et nous n’étions qu’une poignée d’hommes à leur barrer le chemin.
    Ce n’est même pas nous qui les avons vaincus, ils se sont « suicidés » eux même et quand bien même ils se croient encore vivant !
    Le « terrorisme » qu’ils avaient créer de toute pièce va disparaitre dans les mois qui suivent !
    leur dernière solution était le « captagon » mais cette saleté se retourne contre eux et oser « emmerder » les Russes leur est impossible.
    Le peuple russe est un peuple d’hommes, de vrais hommes, pas des merdes comme ils son devenus !
    Ils ont perdu, Benji, ces crapules le savent !!!!!!
    Et si je ne suis plus souvent dans les commentaires de ton blog, la raison est simple,  » Il n’est plus nécessaire de prouver leurs mensonges car ils ne savent plus mentir »
    Merçi à toi et aux autres car les « moutons enragés » ont été utiles et le seront d’ici peu pour reconstruire ce que ces merdes ont démoli
    Le peu que nous avons fait sur ton blog a aidé Vladimir Poutine mais pas seulement lui, également des milliards d’hommes, de femmes et d’enfants qu’un jour, cet homme exceptionnel a décidé d’aider !
    Il te téléphonera un jour, j’en suis certain ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

    • Dubitatif

      Bonjour Kalon,

      Beaucoup de Français sont de tout cœur avec toi et le valeureux peuple Russe et le très digne Mr. Poutine.

      Et OUI, un grand merci à Benji et ses amis pour son blog qui me fait sentir que je ne suis plus seule.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

  • laspirateur

    C’est pas plutôt le gouvernement qui nous radicalise?

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Les USA veulent former des élites politiques et économiques dans le monde entier : http://www.alterinfo.net/notes/Les-USA-veulent-former-des-elites-politiques-et-economiques-dans-le-monde-entier_b7436190.html …à bon, moi je croyais que c’était déjà fait; …Laurence Boone (qui est loin de l’être), Emmanuel Macron (le ptit con) et Manu Valls (dit La Valseuse) c’est quoi au juste des faires valoir hein, des préparateurs de terrain, pour d’autres qui seront encore bien pire, …et bien ça promet ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • L4Them

    Mdr bien vu et bien écris! Tu aurais pu parler des young leaders dont ont fait partie; Alain Juppé, Valérie Pécresse, Nathalie Kosciusko-Morizet, Laurent Wauquiez, Jeannette Bougrab, François Hollande, Pierre Moscovici, Arnaud Montebourg, Marisol Touraine, Najat Vallaud-Belkacem, Aquilino Morelle etc.
    http://french-american.org/ La cia doit pas être très loin sur place… http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Zasttava

    Très bon papier, tant par sa pertinence que par le détournement des propos de nos dirigeants !

    Le coup du poster de Madelin m’a bien fait rire !

  • Bardamu

    Certaines, comme HEC Paris

    —>

    S’il y’avait qu’HEC. Le discours de renoncement face au libéralisme est présent partout aujourd’hui. Même chez les assistantes sociales les plus à gauche, par le biais de la rhétorique de l’insertion.