Le 27 janvier 1945, l’Armée Rouge libérait Auschwitz

Les autorités polonaises et le bloc américano-occidental se lancent dans un étrange processus de révisionnisme historique. Le président Russe a été exclu de fait des célébrations de la libération d’Auschwitz, faute d’avoir reçu une invitation officielle. Mercredi c’était le ministre polonais des affaires étrangères, Grzegorz Schetyna, qui réécrivait l’histoire en affirmant que le camp avait été libéré par des ukrainiens, en passant délibérément sous silence leur appartenance à l’Union Soviétique et à l’Armée Rouge.

Le 8 janvier déjà, le premier ministre ukrainien Arsenyi Iasteniouk avait lâché lors d’un entretien sur la chaîne allemande ARD :

« Nous nous souvenons tous de l’invasion de l’Ukraine et de l’Allemagne par l’URSS [en 1945] », assimilant ainsi la victoire sur le nazisme à une occupation militaire. Selon les sénateurs russes, par cette déclaration, « le Premier ministre ukrainien qualifie d’hostiles les actes des pays de la coalition antihitlérienne pendant la Deuxième Guerre mondiale, se plaçant lui-même en position d’allié du nazisme. »

Cette position pro-nazie du régime ukrainien est en effet confirmée par la responsabilité accordée dans la lutte armée contre les républiques séparatistes aux bataillons de volontaires de la garde nationale, composés principalement de membres des groupuscules néo-nazis Secteur Droit et qui n’ont jamais caché leur idéologie, comme le montre du reste l’emblème du bataillon « Azov » qui reprend le symbole nazi de la wolfsangel :

Ces mêmes bataillons sont armés et équipés par l’OTAN dans la tentative de déstabilisation de la Russie lancée par les états-unis à travers le coup d’état du Maïdan et de son nouveau régime ukrainien.

Alors que des armes américaines et des mercenaires étrangers en uniformes de l’OTAN ont été découverts par les forces armées de Novorossia dans les décombres de l’aéroport de Donetsk, le président russe a évoqué lundi devant les étudiants de l’école des mines de Saint-Pétersbourg le fait que les bataillons de la garde nationale constituent en réalité une « légion étrangère » de l’OTAN :

« il ne s’agit plus, de facto, d’une armée, mais d’une légion étrangère, en l’occurrence d’une légion étrangère de l’Otan, qui ne cherche pas à défendre les intérêts nationaux de l’Ukraine »

Face à ce révisionnisme historique et au soutien opérationnel apporté à la mouvance néo-nazie dans le cadre du conflit ukrainien qui vise à déstabiliser la Russie, il est nécessaire de réaffirmer la vérité historique et de dénoncer les tentatives de manipulation de l’histoire. Le président Vladimir Poutine a ainsi publié le message suivant à l’occasion des commémorations de la libération d’Auschwitz :

«Nous devons comprendre nettement que toute tentative pour réécrire l’histoire, réviser la contribution de notre pays à la Grande victoire signifie, de fait, la justification des crimes du nazisme et ouvre la voie à la renaissance de cette idéologie meurtrière »

 

Le site Russia Beyond The Headlines publie fort à propos  des témoignages de soldats soviétiques ayant libéré le camp polonais ainsi que ceux de prisonniers :

Les prisonniers d’Auschwitz ont été libérés par quatre divisions d’infanterie de l’Armée Rouge. L’offensive était menée par les 107ème et 100ème divisions. Dans cette dernière se trouvait le commandant Anatoli Chapiro, dont le détachement est arrivé le premier aux portes du camp. Il raconte :

Dans l’après-midi, nous sommes entrés dans l’enceinte du camp, nous avons emprunté la porte principale portant l’inscription « Arbeit macht frei » (Le travail rend libre). Il était impossible de pénétrer dans les baraques sans masque respiratoire. Des cadavres gisaient sur des châlits à deux étages. On voyait sortir de temps à autre des couchettes un squelette à demi-vivant qui jurait qu’il n’est pas juif. Personne ne croyait à une possible libération.

Il restait alors environ 7 000 détenus dans le camp, dont la prisonnière N74233 (le nom n’a pas été établi) :

J’ai vu tout à coup sur la route près du camp des silhouettes vêtues de blanc et de gris. Il était environ 17h00. Nous avons pensé qu’il s’agissait de prisonniers qui rentraient. Je suis sortie de la pharmacie pour voir qui c’était. Un vrai bonheur nous a envahis quand nous avons vu des éclaireurs soviétiques.

On n’en finissait pas de les saluer et de les embrasser. Ils nous disaient de partir, nous expliquaient qu’il ne fallait pas rester ici tant que l’ennemi n’était pas localisé. On reculait, mais après avoir fait quelques pas, on revenait.

Le général de division Vassili Petrenko, qui était en 1945 commandant de la 107ème division d’infanterie, est entré dans le camp peu après Anatoli Chapiro. Il évoque ce moment dans ses mémoires intitulées Avant et après l’Holocauste :

Les nazis ont emmené le 18 janvier tous ceux qui pouvaient marcher et ont abandonné les malades et les faibles. Nous avons su que le nombre de prisonniers dépassait 10 000. Ceux qui pouvaient marcher – ils étaient peu nombreux – ont pris la fuite quand notre armée s’est approchée du camp.

Nos troupes ont dirigé dans le camp les unités sanitaires des 108ème, 322ème et 107ème (la mienne) divisions. Les bataillons sanitaires de ces trois divisions ont déployé des bains, selon un ordre dans l’armée. L’alimentation était organisée également par ces divisions, avec des cuisines de campagne.

Le commandant de compagnie Vassili Gromadski a été lui aussi l’un des premiers à pénétrer dans « le camp de la mort » :

Les portes étaient verrouillées. Je ne sais même pas si c’était l’entrée principale ou une autre. J’ai donné l’ordre de casser le verrou. Il n’y avait personne. Nous avons marché sur environ deux cents mètres et nous avons vu des prisonniers : environ 300 personnes en vêtements rayés. Nous restions sur nos gardes, car nous étions prévenus que les Allemands enfilaient de tels vêtements.

Mais c’était vraiment des détenus. Ils pleuraient et nous serraient contre eux. Ils parlaient de l’extermination de millions de personnes. Je m’en souviens encore : ils nous ont dit que les poussettes à elles seules avaient formé tout un convoi de douze wagons.

Ivan Martynouchkine avait 21 ans en 1945. Il était lieutenant-chef et commandait une compagnie de mitrailleuses de la 322ème division d’infanterie. Il a découvert au dernier moment qu’il avait été envoyé libérer un camp de concentration :

Ma compagnie est arrivée à un portail, mais la nuit étant tombée, nous avons décidé de ne pas entrer. Nous avons occupé le poste de garde situé en dehors du camp. Il y faisait très chaud, nous avons même pensé que les Allemands avaient préparé le bâtiment pour eux.

Le lendemain, nous avons commencé le nettoyage. Il y avait un grand village, Brzezinka (Birkenau en allemand), avec de solides maisons en pierre. À peine entrés, nous sommes devenus la cible de tirs depuis l’un des bâtiments. Nous nous sommes planqués et nous avons pris contact avec le commandement pour demander une frappe d’artillerie, afin que l’on puisse continuer notre chemin.

À notre grande surprise, on nous a répondu qu’il n’était pas question d’employer l’artillerie parce qu’il y avait dans le secteur un camp de prisonniers et qu’il était indispensable d’éviter tout échange de tirs. Ce n’est qu’à ce moment-là que nous avons réalisé ce qu’était le portail.

Les militaires entrés dans le camp ont été suivis de reporters, ceux du journal de division de la 38ème armée, Oucher Margoulis et Guennadi Savine. Voici leurs témoignages :

Nous sommes entrés dans un bâtiment en pierre et nous avons jeté un coup d’œil aux compartiments dont les portes n’étaient pas fermées. Nous avons vu dans le premier un tas de vêtements pour enfants : des petits manteaux, des pantalons, des vestes et des blouses, souvent tachés de sang. Un autre était rempli de caisses pleines de bridges et de couronnes en or. Un troisième contenait des caisses avec des cheveux des prisonnières.

Enfin, une femme [détenue du camp, ndlr] nous a fait entrer dans un compartiment avec d’élégants sacs à main, des abat-jours, des portefeuilles et d’autres articles en cuir. « C’est en peau d’homme », a-t-elle précisé.

Une fois Auschwitz libéré, un nouvel officier a été nommé chef du commandement de la ville. C’est Grigori Yelissavetinski, qui écrit à sa femme le 4 février 1945 :

Il y a dans le camp une baraque d’enfants où sont rassemblés des petits Juifs de différents âges (notamment des jumeaux). Ils servaient de cobayes humains pour des expériences. J’ai vu un garçon de 14 ans à qui du kérosène avait été injecté dans les veines à des fins « scientifiques ». Plus tard on lui a coupé un morceau de chair pour l’envoyer dans un laboratoire de Berlin et on lui en a greffé un autre.

Il se trouve actuellement à l’hôpital, tout couvert de plaies purulentes, et il est impossible de faire quoi que ce soit pour lui. Une jeune fille très belle, mais aliénée, se promène dans le camp. Je m’étonne que tous ces gens ne soient pas devenus fous.

Entretemps, les libérés qui ont réussi à reprendre des forces et à marcher pour quitter eux-mêmes Auschwitz. Témoignage du N74233 :

Le 5 février, nous sommes partis en direction de Cracovie. D’un côté de la route, on voyait d’énormes usines construites par les prisonniers morts depuis longtemps d’un travail accablant. De l’autre, il y avait aussi un vaste camp. Nous y sommes entrés et nous y avons trouvé des malades qui, tout comme nous, ne sont restés vivants que parce qu’ils n’étaient pas partis avec les Allemands le 18 janvier.

Nous avons poursuivi notre chemin. Nous avons longtemps défilé le long de câbles électriques suspendus à des poteaux de pierre, symboles de l’esclavage et de la mort. Il nous semblait qu’on n’arriverait jamais à sortir. Mais le camp s’est terminé et nous sommes entrés dans le village de Vlosenjuszcza. Nous y avons passé la nuit et le lendemain, le 6 février, nous avons poursuivi notre chemin. Une voiture nous a emmenés à Cracovie.

Nous sommes libres, mais nous ne savons pas encore nous réjouir. Nous avons trop enduré et perdu trop de compagnons.

L’article est basé sur des documents de la Fondation russe Holocauste, les mémoires de V.Petrenko « Avant et après l’Holocauste », « J’ai vécu Auschwitz » de K. Jivoulskaya et « Le Livre noir » de V. Grossman et I. Ehrenbourg.

Source : Russia Beyond The Headlines

Guillaume Borel

116 commentaires

  • rusti

    « Le départ de cent mille juifs infligerait un coup plus dur à la France que celui de cent mille chrétiens. » (Manuel Valls)

    Source : Libération, 22 /01/2015, Avraham Yehoshua

    • voltigeur voltigeur

      Une phrase sortie de son contexte et tout est mal interprété….
      Il est dit dans la lutte contre l’antisémitisme:
      C’est pourquoi le sionisme de la fuite et de la peur demeure plus fort que le sionisme mû par l’identité, la spiritualité ou la religion. Et c’est pourquoi, aussi, si le Premier ministre français, Manuel Valls, avec une grande générosité d’esprit, a proclamé que le départ de cent mille juifs infligerait un coup plus dur à la France que celui de cent mille chrétiens, il a le devoir, ainsi que son gouvernement, de lutter non seulement contre les fanatiques islamistes, mais aussi contre les dérives antisémites qui ont cours parmi les ennemis jurés de ces fanatiques, c’est-à-dire l’extrême droite française. Car l’antisémitisme chrétien de droite nourrit indirectement l’antisémitisme islamiste.
      http://www.liberation.fr/monde/2015/01/22/l-antisemitisme-chretien-de-droite-nourrit-indirectement-l-antisemitisme-islamiste_1186501

      • Nevenoe Nevenoe

        « l’antisémitisme chrétien de droite nourrit indirectement l’antisémitisme islamiste. »

        Ça c’est de la foutaise : c’est dans le Coran et les évènements de Palestine que l’antisémitisme islamisme se nourrit.

        Valls attise la haine vis à vis des Chrétiens.
        Ce type est véritablement infect

      • voltigeur voltigeur

        http://www.romandie.com/news/ALERTE–Hollande-aux-juifs-de-France-la-France-est-votre-patrie/559382.rom
        Incroyable que ça doive être souligné, l’appartenance religieuse
        n’a jamais fait d’apatrides non?.
        Où alors la faire passer avant la patrie, et on rejoint les
        déclarations du faitpaslemiaou.

        « il ne faut jamais juger les gens sur leurs fréquentations. Judas en avait d’excellentes!!! » Verlaine

      • Simsi

        En effet, tu parles d’un amalgame plein d’hypocrisie.
        Valls est fort mais pas assez pour employer des termes plkus soyeux.
        Les Gros sabots sabottent.

      • whackangel

        voltigeur, excusez-moi, mais c’était sensé être du second degré ???

      • voltigeur voltigeur

        Second degré? hum…..
        Ce genre de déclaration ne suppose pas un
        degré quelconque, il peut être même interprété pour
        ce qu’il est, un amoindrissement de valeur des uns, au profits d’autres.
        En un mot c’est faire preuve de racisme, par celui là même
        qui dit le combattre.
        Mais je me devais de remettre la phrase dans son contexte.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

      • Auriez vous oublié que Valls fût l’invité en 2006 du Club Bilderberg que chacun ici connait j’espère (pas besoin de dessin) – c’est donc tout naturellement qu’il est aux manettes pour exécuter le programme des psychopathes mondialistes
        http://www.reporterre.net/Manuel-Valls-premier-ministre

      • voltigeur voltigeur

        Heureusement que tu es là pour me le rappeler :)

      • whackangel

        Je ne sais pas mais je trouvais ça un peu ‘gros’ de citer du Libé pour dire que, en gros, l’antisémitisme c’est la faute aux extrémistes de droite, avec un flegme à toute épreuve…

        Je n’ai que des connaissances très limitées sur le sujet mais je doute que les véritables origines de l’antisémitisme viennent d’une quelconque extrême-droite en France, ultra disparate et douée de peu de moyens…
        Et je repose la question, à qui profite « vraiment » l’antisémitisme ?

      • Lilith Lilith

        l’Antisémitisme remonte a la nuit des temps c’est juste la forme qui change, et malheureusement l’humain n’apprend pas de l’histoire il est toujours plus facile d’haïr que de d’aimer, hier c’était les juifs aujourd’hui ce sont les arabes (qui au passage sont également sémites)et demain ce sera qui?

      • Nevenoe Nevenoe

        Ca remonte à l’antiquité : avant le christianisme.

      • whackangel

        ce qui remonte à l’Antiquité, c’est la haine entre les castes ou les ethnies (au sens large) donc pourquoi est-ce que l’antisémitisme devrait être plus important à combattre, pourquoi est-ce le seul exemple accepté d’un « malaise » de société, alors que la connerie humaine (que montre très justement Lilith) ne s’arrête pas là ? Je trouve que cette obsession dessert complètement l’objectif voire même l’attise.

      • lily

        la connerie humaine comme vous le dites
        j’aimerai bien avoir vos opinions sur la chasse aux roms
        sous nico 1er et aous notre nouveau ministre 1er…
        Cherchez plus loin sur le pourquoi du pourquoi de cette chasse..

      • voltigeur voltigeur

        Le paragraphe est mis en entier avec la source en
        réponse à Rusti, qui en a extrait une phrase.

        Quant à qui profite « vraiment » l’antisémitisme….
        Il va falloir lire l’histoire depuis le début, et ce n’est pas simple, mais selon les intérêts, chacun tire la couverture à lui.

        L »antisémitisme profite aussi par ricochet aux ultra-nationalistes israéliens, c’est un fait.
        De la même façon que le racisme anti-arabe profite aux intégristes islamistes, que les exactions de l’armée serbe au Kosovo ont profité à l’UCK, ou que des atrocités commises par les oustachis (serbo-croate) avec de nombreux massacres des populations serbes, tziganes et juives de Croatie et de Bosnie-Herzégovine, ont permis aux tchetniks de Yougoslavie de recruter..
        Rien n’a été vraiment terminé avec la libération des camps.
        Lorsque Tsahal commet des exactions dans les territoires occupés, ça renforce les positions du Hamas,
        lorsque le Hamas organise un commando suicide dans une rue de Tel-Aviv, cela renforce le camp de « faitpaslemiaou » en Israël. Mais ce n’est pas spécifique à Israël et à la Palestine, c’est vieux comme les guerres et le nationalisme.
        les juifs en tant que tels, et non ceux qui sont d’accord avec la
        politique sioniste d’Israel, sont assez intelligents pour qu’il ne soit pas
        utile, de leur dire où ils doivent aller ou rester. Ils ont
        payé assez cher, et on ne cesse de nous le répéter année après année.
        Maintenant il faut aussi tenir compte de l’amalgame que font la plupart
        des gens avec les juifs sionistes, si on considère que leurs actions en Palestine
        font que ceux qui se disent les anciennes « victimes » sont devenus à leur tour des bourreaux.
        La documentation est immense, le mieux c’est de lire et de te faire ton opinion, en oubliant tout ce que tu crois savoir sur le sujet.;)

      • whackangel

        ouais comme tu dis… j’essaye de rester neutre mais c’est très difficile de mettre de cotés des a prioris ou des acquis venant de l’éducation nationale, des médias et autres… Et je trouve effectivement dingue ce fait que les anciennes victimes deviennent maintenant des bourreaux qu’il est interdit (ou pas loin) de dénoncer…

      • lily

        ..des victimes qui deviennent des bourreaux
        comme un certain Meyer par exemple..

      • Lilith Lilith

        et un exellent petit livre résume parfaitement ce paradoxe.
        « La ferme des animaux » de G Orwell

        https://bibliothequedecombat.wordpress.com/2014/10/17/telechargez-la-ferme-des-animaux-de-george-orwell-en-pdf/

  • Le Russe Le Russe

    Merci Ender….

    A voir la dernière vidéo synthèse de Xavier Moreau sur les évènements de ces derniers jours :
    http://gaideclin.blogspot.fr/2015/01/quelle-est-la-situation-en-ukraine-et.html

  • Grand marabout Grand marabout

    il est important de rappeler la bravoure
    de ces hommes,là bas ,ici et ailleurs…

    celui qui m’a quitté,en était,
    il a été un courageux combattant pour cette patrie,
    La France

    mais en cette France,actuelle,il ne supportait plus
    cette sournoise traitrise politicienne,nauséabonde!

    • Nevenoe Nevenoe

      La bravoure des Soviétiques ?
      Parles en aux civils allemands et surtout à aux Allemandes.

      • kris de kerg. kris de kerg.

        Las Américains en France et en Allemagne ont prouvé leur « virilité » au moins une dizaine de millier de fois….. le guerre est une accumulation de défis à la mort que l’on appel bravoure et fini toujours dans le sang, les larmes, les tripes et la boue.

      • Nevenoe Nevenoe

        Sauf que dans le cas soviétique les viols étaient encouragés par la propagande officielle.

        Je vous renvoie à Ilya Ehrenbourg propagandiste officiel qui écrivait dans les journaux soviétiques et celui de l’armée rouge : « Violez la femme allemande : humiliez-la, tuez-là ».
        Résultat on estime à environ 2 millions le nombre d’Allemandes violées.

        Sacré « héros » !

      • Il me semble que dans toutes ces guerres chacun a son lot d’horreurs nonhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

      • Grand marabout Grand marabout

        tout à fait
        ne pas l’oubliez,oui,pour éviter toutes récidives

        ce qui n’est pas le cas..

      • engel

        Nenenoe,
        Rappelle moi le POURQUOI!!!
        …Au moins eux, ne tuaient pas ces pauvres femmes quasi-systématiquement après!

        – Tu oublies volontairement que cette belle nation d’allemand(e)s considèr(ait) les slaves comme des sous-hommes qu’ils se devaient anéantir.
        – Alors, quand la soldatesque trahissait mein-kampf en forniquant de force avec de la « sous-race slave », il l’a tuée après.
        …Fallait surtout pas laisser un bâtard!

        Alors certes, la vengeance n’est point une excuse, mais elle en est pas moins souvent le motif!

        Et confondre raison et cause est dégueulasse!

      • Nevenoe Nevenoe

        J’attends les preuves de ce que tu avances et ceci notamment .

        « les slaves comme des sous-hommes qu’ils se devaient anéantir.  »
        Bon courage

      • Lilith Lilith

        il ont fait la mème chose avec les les juive et les tsiganes, d’ailleur je me demande si ils avaient réussi a éliminé les juifs et les tsiganes d’Europe sur qui ce serait reporté leur haine?

      • rouletabille rouletabille

        super FUGAIN
        merci
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • Natacha Natacha

        C’est ça. Untermenschen. :(

      • engel

        Du courage pas besoin, juste de l’objectivité.

        Tu n’as pas lu « mein Kampf »???
        …parce que moi oui, histoire de savoir de quoi je parle!

        J’ai aussi souvenance que lors de leur(les allemands) entrée en Russie, ils commencèrent le joyeux festin par incendier et massacrer la population de tous les villages traversées (600)… Bien que cette population les aient acclamé en libérateur, qu’ils pensaient, du joug de Staline.

        Sinon:
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Crimes_de_guerre_nazis_en_Union_sovi%C3%A9tique

        Extrait:

        Ces instructions donnent une base légale aux assassinats, vols, viols, tortures et destructions sur une grande échelle dont allaient être victimes les 65 millions de Soviétiques (40 % de la population de l’Union soviétique) qui se retrouveront dans les territoires conquis par la Wehrmacht en 1941 et 194211 En pratique, l’armée ne se contentera pas de fermer les yeux sur les actions criminelles du régime, elle ordonnera aux troupes de les réaliser. La guerre de conquête et de destruction de l’Union soviétique offrira aux soldats allemands d’innombrables occasions de tuer, de détruire, de piller, de violer et de torturer, avec ou sans l’assentiment de leurs chefs.

        A mon tour d’être curieux de savoir ton contre-évidence.

      • Nevenoe Nevenoe

        OK la guerre ça tue on le sait mais concrètement l’anéantissement des Slaves ?
        Ou trouves tu un ordre de Hitler ou même de Himmler ?
        Ou est ce dans Mein Kampf ou tout autre document ?

      • engel

        Toujours la même fallacieuse rhétorique.
        Nevenoe,
        – Tu m’excuseras, mais je n’étais pas assez intime avec cette homme pour qu’il daigne m’envoyer un exemplaire.
        .. Comme si, en pleine débâcle, tu laisses ce genre de document derrière toi.

        – Faudrait-être sacrément stupide pour penser qu’un homme politique de ce niveau là, écrive ou signe un papier qui prouve de façon irrévocable son entière responsabilité dans une extermination de masse. Ordre qui contreviendrait à l' »honneur légendaire du soldat allemand »; Et serait contraire aux lois de la guerre et à une certaine convention de Genève!

        Non, cela ne se passe jamais ainsi.
        Les ordres sont oraux et s’appuient sur des directives volontairement ambiguës.
        …Mais tout cela tu le sais, n’est-ce pas?

        Sinon, 11 millions de CIVILS russes décédés de mort direct en 3 ans de conflit, c’est pas une preuve?

        Sûrement, de simples « dommages collatéraux non excessifs et regrettables » j’imagine!

      • Nevenoe Nevenoe

        Transmission de pensée : trop forts !!!

      • kris de kerg. kris de kerg.

        toute les guerres, toutes sans exception sous horribles, je suis et soutiens toutes les victimes mais sans l’armée rouge, mobilisant à l’Est des dizaine de divisions…..à l’époque le fameux débarquement eut été fumeux et un désastre….la guerre est un gachis, et je ne suis pas assez intelligent pour différencier les vrai vainqueur et les faux , ceux que l’histoire retiendra ou pas , par contre je suis très interressé par ce qui serat dit par les archéologues dans 2500 ans.

      • engel

        Il va falloir qu tu patientes encore un peu. :)

      • kris de kerg. kris de kerg.

        Oui, c’est très embêtant. ; )

      • kris de kerg. kris de kerg.

        très beau site que je ne connaissais, à découvrir : http://www.une-autre-histoire.org

      • Simsi

        Et le viol de centaines de femmes françaises qui les attendaient comme le messie.. ou pas

      • walter kurtz walter kurtz

        oui , surtout l’odeur des tripes , la pisse et le sang , le tout en un , sans rien à bouffer et avec les gens qui veulent survivre en faisant tout ce qui est en leurs pouvoirs pour affliger leurs torpeurs …
        C’est l’odeur des cadavres qui est insupportable .
        humain trop humain ……..

      • Grand marabout Grand marabout

        je ne fais de pas de différence parmi les hommes et les femmes de bonne volonté,

        c’est un gâchis pour la vie,pour tous
        civil militaire
        nevenoe,il est,je pense inutile de « quantifier « ,les horreurs commises pendant cette période..

        car,cette addition ne s’arrêtera jamais
        pour cette période,les précédentes et les suivantes

      • lily

        .. c’est vrai, ils se sont vengés, çà plus la vodka
        y’a toujours eu des horreurs de toutes parts, des sadiques de toutes les nationalités..

      • Blackice

        faut dire que pendant l’invasion de l’URSS en 41 les civils soviétiques ont bien donnés aussi. le siège de Leningrad, Stalingrad, les SS qui « liquidaient » derrière l’avancée des troupes Allemandes. les troupes de la mort les Einzatsgruppen (pardon pour mon allemand). c’est sur qu’en 1945 les soviets n’ont pas fait de cadeaux.

  • Nevenoe Nevenoe

    Cette histoire a clairement besoin d’être révisée : regardez « un homme » sur Faurisson, ça vous fera une base de départ pour alimenter votre réflexion sur le sujet

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    Je trouve le débat autour de cet article assez nauséabond. Chacun y défend un camps ou l’autre avec des positions bien arrêtées, mais sans réellement de recul par rapport à l’histoire.
    D’autre part, au lieu de vouloir réécrire l’histoire passée nous ferions mieux d’essayer de modifier la trajectoire d’une l’histoire encore plus sordide qui s’écrit aujourd’hui …

    • Nevenoe Nevenoe

      C’est ce que font sans cesse les politiques, médias etc …
      Tous se servent des évènements ou supposés évènement pour justifier leurs positions ou descendre celle des autres.

      Comment feraient ils sans la 2nde guerre mondiale ?

      C’est pourquoi ils font sans cesse appel au devoir de « mémoire » et ne veulent surtout pas en démordre.

  • Bardamu

    Au risque de choquer mes compatriotes juifs, je confesse que j’en ai rien à battre de la shoah. On m’a déjà suffisamment fait chier à l’école avec ça !

    Et j’en ai d’autant rien à foutre, que mon aïeul est mort les tripes à l’air sous les bombes alliées alors qu’il ne faisait que passer par là. Lui non plus n’avait rien demandé à personne et d’ailleurs personne aujourd’hui ne s’en souviens !

    Qu’on arrête de nous faire chier 5 minutes avec Auschwitz et la Shoah ! STOP !

    • lily

      z’avez raison Bardamu
      comme un de mes aïeuls et beaucoup d’autres victimes oubliés et de l’autre côté toujours rabâcher sur ces mêmes victimes; l’injustice nous remonte à la surface et encore plus si d’un côté ils sont indemnisés et les autres non, je sais de quoi je parle même si je ne peux m’empêcher aussi de penser à ces pauvres victimes car ils étaient juifs, et les autres commes les communistes, résistants, tziganes, homosexuels etc…
      la haine n’apporte rien.

  • PhildeFer

    Profitez en vite! (« ils » n’ont pas encore censuré le lien…)

    http://youtu.be/ATo8IeodXcY

    • voltigeur voltigeur

      Tu fais dans le négationnisme Phil?

      • Nevenoe Nevenoe

        Il ira en taule avec moi http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • PhildeFer

        Chère voltigeur,
        je suis en quête de vérité sur tout.. et quand on voit l’insistance avec laquelle nos zélites veulent que nous croyions à leur version officielle… et quand on voit sur ce blog ou ailleurs, à quel point ces mêmes zélites trompent le peuple sur tout… je me pose des questions quant au bien fondé de croire à la version officielle..
        D’autant plus qu’ « ils » ont trouvé nécessaire de pondre un loi très sévère (loi Gayssot-Fabius)contre quiconque oserait mettre en doute le moindre détail de cette immense farce… ;-)

        Je ne connais pas Reynouard. Ses vidéos sont souvent fort bien argumentées. Par contre, je ne partage pas du tout son immense admiration pour Hitler qu’il vénère et qualifie de « saint ». A mon humble avis, Hitler était un homme ayant pactisé avec des forces sataniques mais il était sans doute moins salaud que Roosevelt, Churchill, Truman, Mao the tongs ;-) ou Staline qui en firent inévitablement autant et dont les biographies montrent qu’ils furent responsables de bien plus de morts encore qu’Hitler

      • voltigeur voltigeur

        C’est en confrontant les écrits, en faisant des parallèles,
        en lisant tout ce qui s’est écrit, les documents etc, de quelques
        bords qu’ils viennent, qu’on peut assembler le puzzle.
        Si on se contente d’une seule version ou discours, on ne possède
        qu’une partie des pièces. Bien que je n’apprécie pas Reynouard,
        je reconnais qu’il donne des éléments passés sous silence, qui peuvent
        changer la réalité. Soyons lucide tout en restant curieux, ça ne
        nous engage pas dans le coté obscur pour autant. Mon père est revenu
        des camps, il était déporté politique, et tous les prisonniers
        sans exceptions ont beaucoup souffert. C’était loin d’être des clubs
        de vacances. La guerre est une période, où l’humain oublie qu’il est humain.
        Les pires instincts se déchaînent….Et ça ne sert pas de leçon malheureusement.:(

      • Simsi

        C’est todi les mêmes qui pleurent. D’autres vont de l’avant.

        Morts dans les camps, les juifs seulement?

        Non, Roms; Homos; dissidents; et Témoins de Jéhovah ou Bibelforscher . (merci de ne pas les oublier- http://en.wikipedia.org/wiki/Purple_triangle). Juste parce qu’il ne voulait pas saluer Hitler et se prêter au jeux guerrier.

        Pour ce reportage que je trouve plutôt intéressant.
        Toutes ces victimes, que ce soit volontairement ou par causes des bombardements alliés, souvent aveugles, comme la justice des hommes (et surtout celles de ceux là même qui se vantent d’avoir libéré l’Europe), ce n’est pas excusable que ces gens y soient morts.

        Ils sont morts parce que le régime les haïssait. Que les matons et les gardiens allemands ne les aient pas haït, n’y change rien. Ils ont obéis, ils sont donc coupables.

        On peu discuter sur la véracité de la volonté d’éradiquer une culture mais pas du fait que des millions de gens soient morts, à l’intérieur ou à l’extérieur des camps.

        Les responsables des camps, même si de bonne foi(autant peut-on l’être en de pareilles circonstances), auraient pu libérer les prisonniers alors que l’Allemagne était en déroute.

      • ConscienceU12 ConscienceU12

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif Moi j’aurai aussi tendance également à valider la version de cette la vidéo, car justement aujourd’hui en direct sur France2 en marge de la cérémonie internationale du 70e anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz, ils viennent de montrer une vidéo filmé lors de la libération du camp d’Auschwitz ou j’ai été surpris de voir à quel point les commentaires ne correspondaient pas à la réalité des images, alors que la voix évoquait la libération de prisonniers affamés et amaigris, l’on voyait sur les images des gens qui semblait en relative bonne santé et pas du tout amaigris pour la plupart (?http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif?).

        Sur ce même plateau de France2, ils ont même reconnu que c’est bien les anglais qui avaient utilisé des bulldozers pour remplir des fosses communes à cause de l’épidémie de typhus. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

        Et y’a même une rescapé d’Auschwitz qui était invité sur le plateau et qui a certifié que « seul le camp d’Auschwitz avait pratiqué le tatouage ». http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

        Le comble c’est ils ont même reconnu qu’il y avait eu 3 millions de juifs morts dans les camps sur les 6 millions de morts estimés; …et non pas 6 millions de juifs exterminés comme ils le font d’habitude ; …quelle bande de sales révisionnistes sur France2 quand même ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

        …j’en connais qui vont faire la gueule, et d’autres qui vont se faire souffler dans les bronches là ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      • rouletabille rouletabille

        Merci NEVENOE ,RENOUARD et FAURISSON ,respect pour la recherche interdite,condamnable de la vérité autre que celle imposée.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

    • Bardamu

      Vincent Reynouard je connais très bien. Il tractait régulièrement dans ma fac. Accessoirement, j’ai fait mon service militaire avec un de ses amis et disciple lui aussi condamné la cour d’appel de Caen, une autre véritable petite ordure qui à l’évidence n’aimait ni les juifs ni les français. Aujourd’hui qu’il n’est plus gradé, il faudrait mieux pas que je tombe sur lui …

      • Nevenoe Nevenoe

        Un grand bonhomme ce Vincent Reynouard

      • eric67

        bof !!
        franchement , j’ai discuté avec lui ( symphatique , il faut le dire) , je lui ai posé une question pourtant simple…. je n’ai jamais eu de réponse

      • Mundus Mundus

        Bonjour je pourrais connaître cette question, merci?
        et aussi le pourquoi de cette question car souvent on connaît la réponse à nos questions mais comme elles nous font peur on préfère l’ignorer.

      • eric67

        en supossant que j’accepte sa thèse (les juifs n’ont jamais été assassiné dans les camps)

        je lui ai posé la question suivante

        > où sont passés tous ces juifs , ceux qui ont été rafflé à paris le 16 07 1942 par exemple ? et pourquoi se donner tant de mal pour les mettre au vel d’hiv et drancy avec une telle organisation ? si vous lisez le document ci-joint, je suis impressionné par la logistique

        sa réponse

        Les juifs disparus sont soit morts, soit partis ailleurs après la guerre (Palestine, Amérique, Asie, Afrique du Sud…). Ceux qui avaient survécu avaient souvent tout perdu (y compris de nombeux membres de leur famille) et ils ne voulaient pas revenir dans un endroit qui leur aurait rappelé de mauvais souvenirs.

        Ceux qui avaient survécu avaient souvent tout perdu (y compris de nombeux membres de leur famille) et ils ne voulaient pas revenir dans un endroit qui leur aurait rappelé de mauvais souvenirs.

        cette réponse m’a déçu car :

        pour partir ailleurs : il faut de l’argent, des visas… peut probable car si visa il y a des traces que l’on peut retrouver et de l’argent , tout avait été volé par les nazi

        (je sais que les juifs de Paris qui ont été raflés, ont du donner leur argent et bien de valeurs a la caisse de depot et consignation avec 10 % pour… frais d’hebergement)

        on n’abandonne pas des parents,épouse,pere mere, soeur.. fils filles, sans rien dire, sans les rechercher, on abandonne pas sa famille, ( surtout les mères juives !)

        abandonner sa terre natale, sa ville.. ses racines on abandonne pas le peu de biens que l’on a comme cela au pire, si je possède quelque chose , je le vend et je pars avec…

        je n’ai jamais eu de réponse

      • Nevenoe Nevenoe

        Il ne dit pas que des gens n’y sont pas morts : il dit qu’ils étaient de la main d’œuvre, que le but n’était pas de les tuer mais de les faire produire pour l’effort de guerre et il dément le nombre de gens qui y sont morts.
        Il existe des correspondances intéressantes des responsables de camp adressés à Himmler à ce sujet.

        A Auschwitz il y avait un immense complexe industriel
        http://ww2today.com/21st-september-1942-a-work-party-leaves-auschwitz-for-buna

      • eric67

        mouais….. dans ce cas pourquoi ne pas les avoirs intégré avec les ceux qui ont fait le sto . ils sont revenus eux..

        de plus, si c’était vraiment à cause de la main d’oeuvre, pourquoi avoir embarqué les les enfants et vieillard ??

        je ne sais pas si les enfants étaient concerné par les sto

      • PhildeFer

        En tout cas, Reynouard, dont encore une fois, je ne partage pas l’admiration inconditionnelle pour Hitler, je lui tire mon chapeau bas car il n’a rien à gagner dans son combat si ce n’est de chercher à faire triompher la vérité. Il y laisse même beaucoup de plumes!
        Et il est sûrement un meilleur exemple pour nous sur ce blog que ceux qui prétendent le connaître et vouloir jouer les « rambo »… derrière leur clavier…

      • lily

        tu vois Bardamu, je disai à mon conjoint que si je tombai
        sur la tombe d’une personne qui m’a fait beaucoup de mal, je cracherai dessus… , pour cela il faudrait que je me déplace .. En effet, la rancoeur est tenace

      • Ne cherche pas lavengeance quelle qqu’elle soit sa forme, c’est un mal qui ronge de l’intérieur et qui n’aide en rien. Je laisse la nature faire les choses, il y a toujours un retour de bâton et celui-ci est généralement implacable, nous payons toujours pour nos actes.
        Laisse faire le temps et oublié ceux que tu n’as plus sous tes yeux, is pour toi, construit on avenir et évite de regarder en arrière, car cela te freinera et ne t’aidera pas à avancer.

  • Ma grand-mère et mon grand-oncle sont ressortis d’Auschwitz avec un numéro de tatoué sur le bras, mon grand-oncle faisait partie de ces musiciens qui accompagnaient les juifs à la douche, quand à d’autres membres de ma famille polonaise, ils ont été utilisés dans des expériences médicales.
    Ce que je n’oublie pas, c’est que sans les Etats-Unis, sans les financiers américains, Hitler n’aurait pas été aussi puissant, à vomir… Ford, la banque Chase, et bien d’autres, tout compromis, quand aux USA ils ont récupéré anciens nazis et criminels de guerre, les ont protégé, les ont utilisé, il est beau le rêve américain, entaché du sang des victimes des camps de concentration, dont celui de ma famille!

    • Lilith Lilith

      éffectivement sans leur complicité et leur soutient tout cela n’aurait pas eu lieu.

      Mon papa à survécu grâce a une voisine qui le portait dans ses bras au moment ou la police hongroise à emmener mes grands parents ils ne sont jamais revenu………mon papa avait 3 mois c’était en mai 1944 à Budapest ils avaient fui la Grèce.
      Je partage ta douleur et ton dégout pour cette mascarade!

    • PhildeFer

      Benji,

      Quand tu dis « à la douche » as tu eu l’affirmation de leur part que ces gens n’allaient pas en fait à la douche mais étaient gazés?

      Il n’est pas question de nier les horreurs perpétrées durant cette guerre! Mais ces mêmes horreurs eurent lieu partout! que ce soit dans les camps soviétiques, japonais, etc… mais personne n’en parle jamais. Les explications du professeur Faurisson démontrent de façon irréfutable que le gazage et encore plus l’incinération de plusieurs millions de juifs à Auschwitz était matériellement impossible…

      http://youtu.be/tefYdZICYgc

      Connais tu Paul Rassinier? Il était déporté …

      http://www.histoireebook.com/index.php?post/2012/06/08/Paraz-Albert-Preface-au-Mensonge-d-Ulysse-de-Paul-Rassinier

      Quand tu dis : »sans les financiers américains ».. tu as idée de qui étaient et sont encore ces financiers?…. ^^

      • Lilith Lilith

        environ 1 million sont mort à Auschwitz ils n’ont pas tous fini gazé et incinérer nombreux sont mort d’épuisement de faim et de maladie sans compter les exécutions et les charnier, il ni avait pas que des juifs il y avait également des Roms et de nombreux allemands oposer au régime.

      • PhildeFer

        Il y a eu 50 millions de morts durant la 2nde guerre mondiale!
        ON N’EN PARLE JAMAIS!Mieux on s’en fout! puisqu’ils n’étaient pas juifs!

        Les camps de Staline ont officiellement fait entre 25 à 35 millions de morts… c’était de la politique…
        sans même parler de l’homodor entre 2,6 à 5 millions d’Ukrainiens affamés à mort.. on s’en fout… c’était… des ukrainiens?…

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Holodomor

        Mao Ze Tong avec son « grand bon en avant » a fait mourir de faim 30 à 55 millions de Chinois.. on s’en fout… c’était des Chinois…

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Bond_en_avant

        Je continue?

        Lis ça et reviens me voir après…

        http://www.histoireebook.com/index.php?post/2012/06/15/Garaudy-Roger-Les-mythes-fondateurs-de-la-politique-israelienne

      • Lilith Lilith

        si tu as bien lu mon poste je ne parle pas uniquement des victimes juives mais de toutes les victimes c’est la stigmatisions d’une population pour son appartenance a une religions ou une ethnie différente, cette absence de morale et la déshumanisation qu’il on fait qui me choque au plus haut point! ce n’est pas un processus rapide ce fut un long et cela dans l’indifférence du monde entier.

        et bien sur personne ne peu être insensible au 50 million de victimes qu’a fait le 2e conflit, et toutes les victimes de régime totalitaire plus proche de nous il y également pol pot et les autres

        et puisque tu cites Staline voici une lecture qui pourrais t’intéresser

        http://www.massviolence.org/IMG/pdf/Les-crimes-de-masse-sous-Staline-1930-1953.pdf

        non ce que je dénonce plus que tout c’est que même en ayant tout les éléments en mains les dirigeant des soit disant plus grandes démocratie non pas lever le petit doigts pour éviter ,empêcher ce massacre organiser.

      • PhildeFer

        « ce n’est pas un processus rapide ce fut un long et cela dans l’indifférence du monde entier. »

        Oui il est bien là le problème! En fait l’immense majorité des populations européennes étaient non seulement indifférentes mais même plutôt satisfaites de voir les nazis les débarrasser des Juifs… Car à cette époque, les gens étaient bien plus nombreux que de nos jours à avoir compris que tous les maux de la planète venaient d’eux! (leurs élites bien sûr! mais justement il leur appartient en premier lieu à les dénoncer voire à les exclure plutôt que de se taire complaisamment comme les juifs le font en permanence)

        Ce n’est pas Benji qui me contredira lorsque je rappellerai que durant près de 2000ans, après avoir été dispersés dans le monde suite à la 2e destruction du temple en 70 de notre ère, les juifs, partout où ils vécurent connurent la même histoire:
        d’abord cantonnés dans des quartiers réservés (ghetto) et à des professions limitées, ils finissaient petit à petit par obtenir les faveurs des dirigeants locaux qui leur octroyaient alors une émancipation qui les conduisaient à « bouffer » tous les goyim du coin jusqu’à ce ceux-ci, plus nombreux, se révoltent et les massacrent dans des pogroms.
        Les rescapés allant alors recommencer le même processus ailleurs… d’où cette culture d’apatride qui s’installa dans leurs gênes.

        Les lois de Vichy, n’en déplaise à certains, ne firent que tenter de rétablir le cantonnement nécessaire de ce peuple malin et dominateur dont la coexistence pacifique avec le reste de l’humanité n’avait jamais pu se faire autrement que par son confinement le plus strict. C’est exactement ce qui se passe dans le monde musulman où les juifs sont tolérés à la condition qu’ils restent dans leur coin et se contentent d’opter pour « confection homme ou confection femme » ;-)

        Et puisqu’il est question d’Auschwitz et de la Pologne: petite « anecdote » croustillante qui en dira long sur ce que pensait la Pologne profonde (et pas que…) en 1946 soit pourtant au lendemain de la découverte de ce qui allait devenir la shoah avec tout son folklore macabre:

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Pogrom_de_Kielce

    • Planete bleu Planete bleu

      Bonjour Benji,

      Moi ce que je ne comprend pas c’est qu’on ne parle pas autant des autres génocides qui sont aussi horrible et qui on eu lieu après la shoah (qui n’a pas servie de leçon aux hommes malheureusement)

      Génocide au Rwanda, un million de morts en 100 jours

      http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Genocide-au-Rwanda-un-million-de-morts-en-100-jours-2014-04-10-1134203

      Survivante du génocide Rwandais, une giennoise témoigne

      http://www.larep.fr/loiret/actualite/pays/giennois/gien/2014/04/08/survivante-du-genocide-rwandais-une-giennoise-temoigne_1955445.html

      Srebrenica : chronique d’un massacre accepté

      http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20110526.OBS4000/srebrenica-chronique-d-un-massacre-accepte.html

    • Simsi

      Mon père a fait 2 ans de prison parce qu’il était objecteur de conscience et refusait de porter les armes en temps de paix.
      Et ce n’est pas les allemands qui l’y on mis.

      Je te remercie de rappeler que sans le concours des prétendus libérateurs, tout cela ne serait pas arrivé.

      Il n’y a pas de coupable plus coupable qu’un « innocent » menteur.

  • Lilith Lilith

    c’est bien de commémoré mais il serait également temps que la communauté internationale reconnaisse ses responsabilités.

    l’ensemble des grandes puissances était parfaitement au courant des horreurs et des persecutions qui ont eu lieu en d’Allemagne et en Autriche au lieu de ça ils ont fermer leur frontières leur yeux et leur coeur.

    à l’issue de la conférence d’Evian de 1938 ou les nations ce réunissait pour débatre de l’immigration juive (les réfugiers comme ils les appelaient pudiquement)Hitler aurait déclarer  » regarder les! les grands de ce monde plein de compassion pour les juifs mais dès qu’il s’agit de vraiment leur venir en aide il ne se trouve personne pour faire quoi que soit.

    Les suisses pourtant neutre avait demandé au authorités allemande d’apposer un J sur les papier d’identités afin de les refoulés à la frontière.

    En 1942 le monde entier était au courant pour les camps et le projet de la solution finale, ils ont préférer ne rien faire sous prétexte que les nazis s’acharnerait d’avantage sur leur victimes……………

    Plus tard certaines personnes ayant réussi à s’échaper des camps avec la complicité de soldats allemands ont fourni des plans détaillé d’Auschwitz afin qu’il bombarde les camps aucun ni Roosveld ni Churchill donner suite.

    Les horreurs ne sont pas seulement le faites des allemands mais aussi grâce au silence complice de toute les nations.

    ce qui a tuer ces gens c’est en fait l’indiférence du monde.

  • aum

    C’est dégueulasse que tout ça soit utilisé à des fins politiques ou financier… la souffrance et la culpabilité sont vraiment des leviers puissants. Comme si on avait besoin d’un jour spécial pour avoir un moment de recueillement pour toutes les âmes qui ont soufferts dans le passé et celle qui souffrent aujourd’hui. Je sais pas vous mais moi j’y pense tout les jours aux gens qui souffrent à travers le monde…

  • Natacha Natacha

    « Si chacun de nous écoutait seulement un peu plus sa voix intérieure, s’il essayait seulement d’en faire retentir une en soi-même alors il y aurait beaucoup moins de chaos dans le monde. »
    Je vous laisse deviner de quoi est extrait ce court passage ?

  • Natacha Natacha

    Une autre :
    « Si la paix s’installe un jour, elle ne pourra être authentique que si chaque individu fait d’abord la paix en soi-même, extirpe tout sentiment de haine pour son prochain, pour quelque race au quelque peuple que ce soit, ou bien domine cette haine et la change en autre chose, qui n’est plus de la haine, peut-être même à la longue en amour – ou est-ce trop demander ? C’est pourtant la seule solution. »
    Du même auteur.