La marine russe dans les eaux américaines…

A force de crier au loup et de voir des ennemis partout, les Etats-Unis ont fini par créer une situation dans laquelle les menaces, clamées sur tous les tons par les ténors du pour augmenter les budgets de l’armée, ne seront plus fictives, mais bien réelles.

Pour faire un clin d’œil à leur cher Hollywood, la nouvelle situation pourrait s’appeler : « l’encercleur encerclé ».

Il y a quelques jours, le a approuvé la signature d’un accord entre la et le Nicaragua pour une procédure simplifiée de l’arrivée de navires de guerre russes dans les ports de ce pays d’Amérique centrale. Rappelons qu’en Juillet 2014, le président Vladimir s’était rendu au Nicaragua dans le cadre d’un voyage en Amérique latine, où il avait rencontré le président Daniel Ortega. Lors de la visite, ils ont discuté, entre autre, de coopération et de l’installation de stations au sol de sur le territoire du Nicaragua, ainsi que de la participation de la Russie dans la du canal du Nicaragua qui relie les océans Atlantique et Pacifique.

Par ailleurs, la Russie continue de négocier pour établir des bases dans d’autres pays de l’Amérique latine, notamment Cuba et le Venezuela. En Février 2014, le ministre russe de la Défense avait annoncé des plans pour étendre la présence militaire russe, y compris l’utilisation des ports étrangers d’escale de navires de la flotte russe, et la création de bases aériennes. Et depuis lors, la Russie et ces pays mènent des négociations intensives, selon le journal La Nacion.

En Octobre 2014, l’Argentine a accepté le déploiement de bases militaires russes sur son territoire. Même si, officiellement, les accords avec Cuba et le Venezuela ne sont pas encore signés, on a déjà vu des navires russes dans le port de la Havane. A un jet de pierre de la Floride.

Il semble peu probable que les gesticulations des Etats-Unis et de l’OTAN aux portes de Moscou aient pour réel objectif d’attaquer la Russie un jour. Mais, si tel était le cas, les russes sont déterminés à porter la guerre sur le sol étatsunien.

Avic – Réseau International relayé par Bruijitafr

2 commentaires

  • Schtroumpf Schtroumpf

    Le nucléaire tactique (petites bombes) est utilisable sur le terrain pour nettoyer un champ de bataille d’un coup par exemple.

    A contrario, le principe de base du nucléaire stratégique est la dissuasion, qui consiste à tenir en respect l’ennemi par la capacité à « nettoyer » tout ou une grande partie de son territoire par des grosses bombes.

    Les russes se sentent menacés par le rapprochement toujours plus pressant de bases US-et de têtes nucléaires- près de leurs frontières, et cherchent donc logiquement à s’approcher également des frontières américaines pour faire de même.

    Menace stratégique US => menace stratégique russe.

    A qui la faute ?

    Si les ricains avaient lâché la grappe des russes depuis les années 90 au lieu de les pressurer, Moscou n’aurait pas besoin de se rapprocher des côtes américaines pour être prête à riposter.