Une nouvelle délinquance : Récupérer les déchets alimentaires

Ce mercredi 3 décembre, un groupe de 3 personnes devait passer devant le tribunal de grande instance à Montpellier pour « vol de denrées périssables avec date dépassée ». Ce qui est leur reproché ? Avoir récupéré des sacs de nourriture dans les poubelles d’un supermarché Intermarché !
Finalement, le procès a été décalé au 3 février car le juge a estimé ne pouvoir délibérer seul.
En attendant, des citoyens se mobilisent en soutien avec ces trois personnes qui, comme des milliers d’autres glaneurs :
 – Connaissent les poubelles des magasins, symboles de l’aberration de notre système alimentaire
 – Se nourrissent dans les poubelles par nécessité et/ou par militantisme

Source: Agoravox.tv>

9 commentaires

  • toniozevic

    Autant l’Etat referme les échappatoires pour les gens
    Mais autant l’Etat a su crée des légumes vert incapable de se défendre
    Les types ils n’ont plus rien à perdre, sont définitivement condamné, et ils vont tenté de survivre en mangeant dans les poubelles. Je ne comprend pas c’est gens-la.
    Si un jour cela m’arrivé je prendrai une arme et je tuerai clairement les complices du gouvernement, je ne pourrai pas atteindre les vrai fautif avec leurs 45 garde du corps mais les petits complices de bas échelle c’est déjà bien. Le plus possible avant qu’on m’abatte. Au moins je mourrai dignement parce que Là .. Avant de mourir ils de diront « Mais pourquoi j’ai fait le choux fleur fané ? »
    Enfin pour le moment j’en suis pas Là heureusement

  • Zugzwang

    Mais elle a raison la justice sinon, comment vont survivre les entreprises chargées du nettoyage ?

  • Bardamu

    Si ils sont condamnés, au moins le message sera clair : amis crèves-la-dalle, allez vous servir directement dans les rayons, le tarif est le même !

  • aum

    Se nourrir de façon gratuite = pas d’argent touché par l’état = crime = prison… http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    Forcément, ça ne leur plait pas l’éventualité qu’on puisse ce passer d’eux. En vérité c’est eux (nos prétendus dirigeant et autres enflures) qui ne peuvent pas ce passer de nous, à tel point qu’ils en sont rendu à nous faire enfermé si on tente de répondre aux nécessités de la vie de façon alternative à leur système (travail = argent = gagner le droit de vivre).

    Ne nous y trompons pas, ce sont les lois de la Vie, de la Nature qui nous régissent. Pas celles qu’on nous invente pour nous mettre au pas!

  • Non, mais vous vous rendez compte ? ces salauds privent l’état de TVA ! ( alors que la démarque diminue la base imposable des commerçants ) Et on leur évite l’inculpation de tentative d’empoisonnement sur leurs proches.

  • yannick511

    La criminalisation de la pauvreté n’est pas nouvelle dans le capitalisme, puisqu’elle est née avec lui quand les enclosures anglais ont privatisé les terres, interdisant aux populations des campagnes de glaner, cultiver, et les jetant sur les routes en direction des usines des villes.
    Mais là, il n’y a même plus d’usines à remplir dans notre pays, à la limite juste augmenter le nombre de chômeurs pour faire tomber encore un peu plus les salaires.
    C’est vraiment à une condamnation de toute voie alternative qui ne fasse pas fonctionner directement et pleinement le capitalisme que l’on assiste.
    Mais bon, on sait depuis longtemps par qui pour qui sont faites les lois.
     » Soyez résolus de ne servir plus et vous serez libres. Je ne veux pas que vous le poussiez ou l’ébranliez, mais seulement ne le soutenez plus et vous le verrez, comme un grand colosse à qui on a dérobé sa base, de son poids même, fondre en bas et se rompre. » La Boétie

  • Maverick Maverick

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Des_glaneuses

    Avec des lois aussi imbéciles, on aurait été privés de ce tableau … Entre autres choses. Wauquiez, Sarkozy, Rebsamen, Gattaz et al. vous diraient que cette peinture est affichée au Musée d’Orsay payé avec vos impôts, et qu’elle ne s’appelle pas « les glandeuses », alors circulez, y a du boulot pour tous et de la compétitivité à gogo, et laissez la contemplation à vos maîtres …

  • engel

    Bouahhhh,
    Et le juge qui a besoin de ses « p’tits collègues » pour prendre une décision.

    Bravo!