Cela se confirme: les attaques financières américaines contre l’Europe et l’euro commencent

C’était annoncé dès fin Novembre par Charles Sannat, cela se confirmerait donc, les attaques financières planifiées par les Etats-Unis ont commencé de la manière la plus logique possible, en utilisant les agences d’escroqueries intensives de notations.

triple-standard-and-poors-cest-fete-clowns-L-eupx7K

Le rappel des troupes va donc être déclenché et Wall Street se prépare à l’offensive, attendant le bon moment pour passer à l’action. L’Allemagne n’a en réalité aucune confiance en Mario Draghi et restera toujours opposée à la mise en place d’eurobonds (obligations européennes) et généralement à toute idée de mutualisation des dettes.

Le maillon le plus faible est l’Italie. Les entreprises et banques italiennes sont des poissons dans un aquarium et l’argent, la liquidité, est leur eau. Dommage que cet aquarium soit écopé par deux hydrophiles : les autorités fiscales et le système bancaire qui n’ont ainsi de cesse de le vider.
C’est entre Noël et Nouvel An qu’une nouvelle offensive devrait donc être déclenchée contre l’Italie dans le but d’une part de mettre la main sur le stock d’épargne privée des Italiens et d’autre part pour réinitialiser l’euro en le faisant exploser. »

Et donc, les attaques les plus violentes devaient avoir lieu entre Noël et le jour de l’an, pendant que tout le monde regarde ailleurs, cette dévaluation de la note italienne n’est donc pas illogique, elle prépare juste le terrain pour la suite…

L’agence d’évaluation financière s’inquiète de la faiblesse de la croissance et de l’augmentation de l’endettement du pays. Elle a abaissé sa note à « BBB-« .

Après le Japon, c’est au tour de l’Italie de voir sa note dégradée par Standard & Poor’s.

L’agence d’évaluation financière a abaissé vendredi 5 décembre d’un cran la note du pays européen, pour la ramener à « BBB-« . Cette note est la plus faible de la catégorie « investissement », réservée aux emprunteurs considérés comme fiables. Mais l’Italie ne risque pas de tomber en catégorie spéculative à court ou moyen terme dans la mesure où la perspective de sa note reste « stable ».

Source et article en intégralité: Latribune.fr

Les agences de notations américaines ne sont qu’une pure et simple arnaque puisque les notes décernées doivent aller dans le sens des intérêts américains, et pas autrement! Souvenez-vous en 2011, il était question de baisser la note des USA puisque cette nation est dans un état financier lamentable, l’endettement est cataclysmique, le taux de pauvreté tragique, etc… Et une agence a osé sauter le pas: Stanrd&Poors. Vous vous souvenez de la suite? Le grand pontife de la boite a été poussé à la démission, punition suprême pour avoir touché la note des USA qui  ne devrait plus être un AAA mais bien plus un CCC (en suivant les normes de cette page).

Le président de l’agence de notation Standard & Poor’s, Deven Sharma, va démissionner, a annoncé la maison-mère de l’agence de notation, confirmant des informations parues dans la presse.

Agé de 55 ans et à la tête de Standard & Poor’s depuis 2007, Deven Sharma sera remplacé le 12 septembre par Douglas Peterson, 53 ans, auparavant actif chef Citibank.

Ce changement de direction intervient après la décision controversée de l’agence de dégrader la note souveraine des Etats-Unis de AAA à AA+

Article complet sur Trends.levif.be

 

33 commentaires

  • Grognard

    Serait-ce le prémisse de la sortie de l’€ de l’Italie comme l’a déclaré J Sapir sur BFM?

  • Le veilleur

    Bon allé, comme m’a dit ma copine ce soir: que tout s’écroule et comme ça on repart à zéro, après tout au point où on en est !
    Et comme le dit le proverbe: quand on a rien, on a rien à perdre.

  • Je vois les commentaires désinvoltes sur l’effondrement de l’euro …
    je me demande si vous réalisez bien de quoi on est en train de parler la …

  • J’ai du mal a croire a ces annonces …
    le taux du bon du trésor italien baisse …
    ca fait longtemps que plus personne ne regarde les notes des agences. C’est fini ce temps la.
    donc, je peux me tromper bien sûr, mais c’est une non-information pour moi ça …
    tant que la BCE est derrière, il ne se passera rien. Les marchés ne peuvent rien.

    • vaick

      « tant que la BCE est derrière, il ne se passera rien. Les marchés ne peuvent rien »

      mais la bce est contrôlée par les bankster us
      sous la direction de leur agents (non elus )mis a la direction de l europe , l ue est une colonie des us et l on connais le sort des colonies !! elles sont pillées
      quand aux agences de notations les actionnaires sont des grands groupes et grandes banques c est comme si les cancres se donnaient des notes eux même!
      important a rappeler en 2008 une semaine avant la crise lehman brother etait notè AAA et la semaine suivante il faisait faillite
      la troisième guerre mondiale a déjà commencée c est une guerre financière un avant propos a la vrai
      le vote du congres us est une déclaration de guerre
      les us ont choisis ce sera la domination mondiale de leur empire ou la guerre .

      http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.ronpaulinstitute.org/archives/featured-articles/2014/december/04/reckless-congress-declares-war-on-russia/&prev=search

      la tactique américaine des révolutions de couleur

      http://echelledejacob.blogspot.fr/2014/12/la-chine-face-la-tactique-americaine.html

      • Ne mélange pas tout.

        La BCE a beau être contrôlée, elle ne l’est sûrement au point de décider de sa propre mort.
        Quand à l’euro, il ne faut pas confondre « marchés » et USA.
        Les USA VEULENT l’Euro. Sans euro pas de TAFTA. Sans euro, l’Europe n’est plus vassalisée, ni contrôlable.
        Les marchés en revanche, eux, … tout leur convient du moment que ça rapporte.
        S’ils voulaient la mort de l’Euro il suffisait que la FED n’aide pas la BCE quand elle à eu besoin (pour ne pas faire faillite) de swaps en dollar.
        Ils ont eu 10 occasions de tuer l’Euro.

  • kalon kalon

    Un haut dirigeant Italien a probablement dit quelque chose de bien à propos de la Russie, et paf, on lui retire deux points !
    Le grand guignol a frappé avec son gros marteau ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • Norbert

    Bonjour à tous,

    Benji ,
    Arrètes de parler de Charles Sannat qui n’est qu’un baratineur d’actualités comme tous les autres et enfonceur de portes ouvertes,ancien banquier,vendeur d’or et écconomiste qui ne sait pas ou ne veux pas avouer que l’EURO est une MONNAIE COMMUNE et non une monnaie unique(énorme différence pour la gestion de l’euro).

    C’est un pro-européiste qui cache son jeu.

    D’ailleurs,dans ses éditos sur 24hgold il parle du FN voir autres partis inutiles.mais il se garde bien de parler d’Asselineau et de l’UPR,ne serait ce qu’une seule foi malgré mes nombreuses interventions.
    D’ailleurs j’ai été exclu du site de nombreuses fois(paradigme777,complice,ect…)

    Si vous vous intéréssiez davantage à Asselineau et à l’UPR vous apprendriez qu’on ne peut pas sortir de l’Euro sans au préalable quitter l’UE.
    Donc,tout ce qui est dit autour de l’Euro,c’est pour amuser la galerie.
    Apprenez aussi que l’Euro à été créé par la volonté des USA et des lobbystes multinationales.
    L’UE et l’Euro n’existe pas pour faire contre poids aux USA mais pour servir de faire valoir et servir les intérèts US.

    Rejoignez tous Asselineau et l’UPR au lieu de vous laissez mener en bateau par des soi-disants économistes qui critiquent la surface des choses sans jamais s’en prendre à l’essentiel.

    Comme le dit Chouard:la solution il faut la chercher à la source.

    Les problèmes principaux de la France(vassal des USA et de l’Allemagne) viennent surtout de l’UE(chomage immédiat de masse par l’article 63 du TUE et pas temps comme le dit Sannat à cause des nouvelles technologies)l’EURO(trop fort pour notre compétitivité mais qui arrange l’Allemagne)et l’OTAN controlé par les USA(qui nous entraine,un peu plus chaque jour vers la guerre)

    Toutes les autres informations sont destinées à détourner notre attention de l’origine de tous nos problèmes en nous donnant des miettes à manger(ou os à ronger )pour l’actualité)afin de nous occuper et nous diputer au lieu de voir le pain qui est sur la table.

    UN SEUL ET UNIQUE OBJECTIF:QUITTER TOUTE CETTE MERDE
    ne vous laissez ni influencer ni distraire.
    Apprenez à savoir et non plus à croire!!!!

    Rejoigner le mouvement UPR d’Asselineau si vous voulez que les choses changent,le seul a ètre pour la France et à défendre les intérèts de notre pays et du peuple Français ,et ce serait du meme coup échapper au TAFTA.

    QUITTER L’UE PAR L’ARTICLE 50,préalable indispensable pour quitter l’EURO(car pas prévu dans les traités)et quitter l’OTAN(dont l’UE est la subordonné)et de facto echapper à l’épée de Damoclès du TAFTA,TISA ect…

    IL faut aller vite,rejoigner l’UPR,à ce jour 6575 adhérents.
    L’UPR à besoin de vous.

    • Dans le genre parti inutile l’UPR se pose la quand même ! lol
      mais bon, chacun voit midi à sa porte. T’es venu recruter, et il te faut des arguments pour te distinguer.

      Sannat est criticable, mais pas sous l’angle d’approche que tu emplois. Sannat est un financier, et tu lui reproches en substance de ne pas être un politique … lol quoi !

      Quand à l’Euro « monnaie commune » … il va falloir que tu expliques un peu, parce que si Sannat n’est pas au courant, je te garantit qu’il n’est pas le seul.

      • kalon kalon

        En fait, Yoananda, j’ai, personnellement, l’impression que la grande majorité de nos économistes, et ils sont nombreux, ainsi que tout les hommes politiques sincères, nettement moins nombreux, malheureusement !,ont,tous, une compréhension fort exacte de ce qui se passe actuellement au niveau du système politico-financier mais ils font l’erreur d’inscrire leurs solutions à l’intérieur de ce système, hors celui çi est irréparable !
        Poutine, lui même, s’était trompé au début en croyant que certaines choses restaient conciliables mais ces derniers temps, il s’est écarté de cette possibilité car elle n’existe plus !
        Son discours actuel est sans ambiguïté.
        Il dit: que ceux qui ont compris que ce système est en cours d’effondrement, dynamité de l’intérieur à l’image des tours du WTC, nous rejoignent et participent avec nous à la construction d’un nouveau monde basé sur la transparence et non plus sur l’opacité ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

      • kalon kalon

        Ainsi, des gens comme Asselineau, Sannat, Jorion, de Villers et bien d’autres ne devraient plus prendre pour référence dans leurs études et réflexions un système qui, ma foi, n’existe déjà plus pour rejoindre ce que j’appellerai, de façon peut être présomptueuse, la nouvel école de « la pensée russe » incarnée actuellement par Poutine et sa fabuleuse équipe et d’adapter ce nouveau courant économico-social à nos mentalités occidentales.
        Ils seront censuré au début mais cela fera long feu.
        Pour en conclure: « Du passé, faisons « table rase » et le futur nous appartiendra ! »

      • kalon kalon

        Mon erreur, et beaucoup d’intervenant ici font la même erreur, a été de voir Poutine en sauveur de l’Europe face à la barbarie anglo-sioniste.
        Hors l’objectif de cette nouvelle école de pensée n’est pas de sauver l’Europe mais de reconstruire la Russie et, nous ne sommes pas Russes !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
        Poutine nous montre clairement le chemin qu’il compte prendre pour reconstruire son pays.
        Il ne nous reste qu’a reconstruire un chemin qui ne soit pas le sien car adapté à la mentalité russe mais parallèle au sien et conforme à nos mentalités !

      • kalon kalon

        De cela, je pense qu’il nous sera plus facile de convaincre nos experts (toutes disciplines confondues) à s’unir dans le construction d’une nouvelle « pensée » et de ne plus faire référence à ce qui a été mais à ce qui pourrait devenir !
        Cette façon d’agir nous sera plus profitable que 100 révolutions !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
        Imaginez que demain, tout ce que l’Europe contient encore de penseurs, hommes politiques, experts économiques ayant gardé la volonté d’œuvrer pour le bien commun, orientent, tous ensemble et, chacun dans sa spécialité, leur vision d’avenir sur le schéma que nous montre « la nouvelle école russe », ce mur de la honte que veulent nous imposer les anglo-sionistes ne pourra JAMAIS se construire !
        Notre rôle à nous est de leur écrire afin de les convaincre de s’unir pour reconstruire et de proscrire, dans leurs écrits, toute référence à ce passé encore tellement présent et qui nous barre la vue sur le futur !
        Rien n’a jamais pu survivre à l’indifférence et à l’oubli !
        Alors, à nos plumes pour les convaincre ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

      • voltigeur voltigeur

        Attends Yoananda! tu en connais beaucoup des partis utiles?
        Jusqu’à présent ils se gavent sur le dos des adhérents… (pas loin PCF et UMP)
        les autres on verra bien…..
        L’UPR même avec ses imperfections, est tout de même le seul
        qui propose une solution à ce merdier non?
        Les autres l’envisagent en proposant de rediscuter les traités!!!
        Et c’est impossible sans l’accord de tous, donc ils sont coincés!
        Il faut débattre avant de condamner. Qu’est ce qui te dérange chez
        Asselineau?

      • L’UPR est quand-même sacrément plus logique et intelligent que le reste de ces fumistes politiques qui passent à longueur de temps à la télévision! Tu as regardé les conférences d’Asselineau? Passionnantes, instructives, et là, la langue de bois habituelle, il nous en épargne. Tu as écouté ses conférences de 3 heures voire 4 heures avant de juger l’homme? Moi oui, je les ai écouté!

      • voltigeur voltigeur

        Idem! et j’ai appris plein de choses, à
        l’inverse des je-sais-tout qui courent, avant de savoir
        marcher! ;)

      • kalon kalon

        Benji, Asselineau, seul, et malgré son idéalisme et son honnêteté d’homme politique, n’arrivera à rien !
        Pense tu que Poutine serait en passe de réussir la reconstruction de la Russie si il n’avait pas été épaulé par des hommes comme Lavrov et d’autres qui nous sont +/- inconnus mais bien présents autour de lui ?
        Asselineau doit se retirer du « jeu politique » tel que de Villiers l’a également fait et réunir autour de lui ou d’un meilleur leader, une nouvelle « école de pensée européenne »
        Enfin, c’est ce que je pense aujourd’hui en voyant ces gens de valeur avancer de façon tellement disparate qu’aucun d’entre eux ne récolte que très peu de chose par rapport à l’énergie qu’ils dépensent !
        Le renouveau de la pensée européenne, c’est cela qu’il nous faut ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

      • voltigeur voltigeur

        C’est bien ce que je me dis aussi, beaucoup d’idées,
        mais trop dispersées.Reprendre celles d’Asselineau et
        Chouard, avec un leader intègre ça devrait se trouver
        non? Surtout que la réécriture de la constitution par,
        et pour les citoyens serait une bonne chose, le tirage
        au sort permettrait de mettre « le leader », pour nous représenter
        avec un délai défini,sous l’égide d’un comité qui surveillerait que
        tout se passe comme il faut.
        Il y a un tas d’ateliers qui en débattent, il faut garder
        l’esprit ouvert et essayer de participer. Après tout, c’est
        un travail commun, où tous peuvent apporter leur pierre à
        l’édifice. On ne peut pas être en désaccord sur tout,
        c’est tout l’intérêt des débats citoyens.;)

      • kalon kalon

        Tu sais « les tas d’ateliers » n’ont d’utilité que si ils s’unissent pour créer, ce que j’appellerai « la constituante de la nouvelle pensée européenne »
        J’en arrive même à me dire qu’il faut séparer la gestion du « social » de la gestion de  » l’économique »
        En effet, pour gérer le « social » de façon efficace, cela doit se faire au plus bas niveau administratif, quasiment au niveau du quartier dans les grandes villes ou du conseil communal dans le cas des petites communes.
        en économie, par contre, nous devons penser au plus haut niveau, soit au niveau européen ( mais, évidement pas avec la bande de clowns actuels !)
        Etant évident qu’il faut créer des passerelles entre ces deux piliers de notre société.
        Qui n’est mieux placé que le maire d’un petit village que pour comprendre qui il faut aider dans son village et de quelle meilleure façon, il faut le faire ?
        Inversement, qui n’est mieux placé qu’une VRAIE commission européenne que pour comprendre la spécificité économique de chaque région ou pays et d’inclure ces spécificités dans un ensemble cohérant et plus large.
        L’Europe a de très bonnes et très solides fondations mais ce qui a été construit dessus ressemble à une tour de Babel ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

      • Il est vrai que ce n’est pas l’attitude la plus répandue sur le net, mais oui, je « juge en sachant ».
        J’ai vu plusieurs conférences fleuves d’Asselineau, et je trouve que son travail est très très intéressant.
        Il est le premier (à ma connaissance) a avoir expliqué comment sortir « légalement » de l’Euro.

        Mais la, on parle de l’UPR … pas de Asselineau.
        Le fait même que vous fassiez la confusion explique pourquoi l’UPR est « inutile » …

        2ème point : Asselineau nous explique comment sortir « légalement » de l’Euro.
        Mais justement, c’est la qu’est toute la limite de sa démarche…
        Qui nous dit qu’il faut le fait dans le cadre des traités ?
        Si on veut défaire l’europe, on s’en fou des traités qui l’ont construit.

        C’est angle d’approche est juste un signe de soumission, une faiblesse structurale de la pensée Asselinienne.

        Marine est bien plus forte et habille : elle dit qu’elle ira négocier avec nos partenaires.

        Les traités OSEF !!! Nos dirigeants s’assoie dessus tous les jours.

        Ce qui compte, c’est pas le gribouillis sur du papier, mais les gus en face avec qui on les signe.
        Et si les gus en faces sont OK pour déchirer la feuille, ça posera 100X moins de problèmes que de dire « on se casse, mais on déchire pas le traité » …

        Voila !

        Il y aurait bien plus de critiques à faire sur l’UPR.
        Mais le fait de critiquer ne veut pas dire que je suis contre. Ca signifie juste que l’UPR, selon mon analyse, n’aboutira à rien, si ce n’est préparer l’opinion publique un petit peu, sensibiliser sur certains sujets.

        De toute manière l’Euro va éclater, alors, il n’y a même pas besoin de monter un parti pour ça, juste attendre est suffisant. lol

      • kalon kalon

        Yoananda, il ne faut surtout pas sortir de l’Euro, ni de l’U.E. du reste
        Il faut adapté l’euro à nos différentes économies !
        Dans son fonctionnement actuel, l’euro a été imposé pour détruire les différentes nations faisant partie de l’Europe et la chose n’est même plus à démontrer mais en modifiant le fonctionnement de cette monnaie commune, l’euro peut devenir notre meilleur outil économique !
        Que ferais tu, aujourd’hui, avec des francs français au niveau de l’économie mondiale ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

      • voltigeur voltigeur

        Voilà les propositions de l’UPR, avec quelques explications.

        Élection législative partielle de la 4ème circonscription du Doubs :L’UPR présente ses candidats
        Pendant la campagne, les candidats de l’UPR expliqueront que le pouvoir n’appartient plus au peuple français mais à une petite oligarchie, mise en place par les traités européens et l’OTAN, et qui se moque de l’emploi des Français, de leur niveau de vie, de leurs acquis sociaux, de leur agriculture, de leur industrie, de leurs services publics.

        L’UPR est le seul parti politique à proposer réellement aux Français de se rassembler en dehors du clivage droite-gauche pour faire sortir la France de l’Union européenne et de l’euro, sereinement et juridiquement par application de l’article 50 du Traité de l’Union européenne. L’UPR prône également la sortie de l’OTAN.

        Tous les autres partis, de l’extrême droite à l’extrême gauche en passant par le centre proposent, en effet, des projets d’« autre Europe », qui sont impossibles puisqu’ils dépendent de l’accord unanime des 28 États membres dont les volontés divergent constamment.

        Jamais les européistes n’expliquent, par exemple, que le gouvernement français ne peut pas s’opposer à une délocalisation industrielle, à cause de l’article 63 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE), qui interdit toute restriction aux mouvements de capitaux. La délocalisation de la production de la C3 en Slovaquie par PSA ou le rachat par l’Indien Mahindra de Peugeot-Scooter sont des conséquences directes de l’article 63 du TFUE.

        La concurrence déloyale d’économies à bas salaires – conséquence de la prétendue « concurrence libre et non faussée » –, le dumping social inhérent à la directive sur les « travailleurs détachés », l’austérité, pour « sauver l’euro », sont des réalités qui s’imposent aux Français à cause des traités européens, et sans que le gouvernement français n’y puisse rien changer. Le processus dit de « construction européenne » conduit systématiquement les Français à devoir s’aligner sur le moins-disant social, le moins-disant salarial, le moins-disant fiscal.

        Jamais les européistes n’expliquent non plus le coût astronomique de la prétendue « construction européenne » pour les finances publiques françaises et pour la croissance, qu’il s’agisse de la contribution nette de la France au budget européen – de 7 milliards d’euros par an – ou des dépenses colossales engagées pour satisfaire aux règles européennes.

        Il est urgent de rétablir la souveraineté et l’indépendance de la France, préalable indispensable au redressement du pays. C’est le sens de la candidature de Yannick Hervé.

        L’UPR, qui se présente comme un mouvement provisoire de libération nationale, rassemble des Français de tous les horizons socio-professionnels, de toutes les sensibilités politiques et de toutes les origines religieuses et ethniques. Son programme politique, qui va bien au-delà de la sortie unilatérale de l’Union européenne, de l’euro et de l’OTAN, s’inspire étroitement de celui du Conseil National de la Résistance, tout en l’actualisant.

        Comptant 6.542 adhérents au 1er décembre 2014, et accueillant en moyenne 8 nouveaux adhérents chaque jour, l’UPR est le grand mouvement d’émancipation que les Français attendent pour les tirer du marasme et les conduire, à nouveau, sur la voie du progrès social.

      • Norbert

        yoananda,

        Le business de Sannat c’est de parler des problèmes de la France et du petit peuple et de mettre de l’huile sur le feu avec des solutions pessimistes tout autant et bien que réalistes et nécessaires et vraies(solutions boites de conserves,acheter tangibles ect… )au lieu d’accompagner cela aussi de solutions optimistes mais contraires à ses intérèts d’économiste….

        Je pense que ton esprit manque d’ouverture concernant Asselineau et l’UPR et que vraisemblablement tu le méconnais lui et son parti malgré ce que tu prétends.
        Tes affirmations me semblent sortir davantage du croire et de la répète que du savoir.

        Le dollar est une monnaie unique pour tous les états américains(une seule banque la Fed,un seul taux d’intérèts d’emprunteur),comme le franc Suisse(une seule banque qui fabrique sa monnaie,un seul taux) pour les suisses,Japon,etc……

        L’Euro est une monnaie commune(contrairement à ce que prétend Sannat et d’autres économistes d’opérette) faites d’une addition des anciennes monnaies et d’ailleurs chaque pays a gardé sa banque comme nous la banque de France,voir deutsch bank,ect… et que de plus chaque pays paie des taux d’intèrèts différents pour ses emprunts,que nos pays ne sont pas solidaires automatiquement des autres états voir Grèce,Italie,Espagne,ect…
        au lieu de cela Il faut négocier,palabrer,faire des tractations inutiles qui auraient pu nous ètre épargnées si la vraie UE(celle des peuples) avait été voulue.
        En cas de monnaie unique(les Allemands n’en voulaient pas),ce serait tout le contraire,nous serions tous solidaires(les 12) et sans l’ombre d’une discussion.

        Il semblerait que tu aimes bien Marine et donc le FN.
        c’est le parti le plus fourbe de tous,canalisateur des mécontents et voie sans issu
        Asselineau,ne t’en déplaise, l’a démontré maintes et maintes fois,il te suffirait de visionner des dizaines de vidéos démontrant toutes ses contradictions tant du père que de Marine
        Mais il n’y a pas plus aveugle ou sourd que celui qui refuse de voir ou d’entendre.

        On ne négocie pas avec les autres partenaires Européens.
        As tu réfléchi 1 seconde que négocier avec 28 pays pour dire oui ,,,,mais c’est complètement débile,aucune chance d’avoir 28 oui c’est obligatoire pour sortir(joues au loto tu auras plus de chance de gagner le gros lot)….
        alors qu’il suffit tout simplement de le demander selon l’article 50 du TUE.
        Marine veut faire compliquer pour noyer le poisson alors pourquoi???
        alors que c’est aussi simple….demander à sortir de l’UE par l’article 50
        comme de parler de monnaie unique alors que nous avons une monnaie commune,c’est jouer avec les mots afin d’entretenir les maux,c’est faire croire ce qui remplace le savoir et se moquer de l’intelligence des Français.

      • Je comprends mieux ce que tu voulais dire par « monnaie commune », et je suis d’accord avec toi.

        Dans le sens classique ça suppose co-existance avec une monnaie locale. Donc l’Euro n’est pas une monnaie « commune » dans la mesure ou elle est exclusive, mais ce n’est pas une monnaie unique non plus, comme tu l’expliques très bien.

  • PhildeFer

    Il est évident que l’effondrement de l’euro devrait aider à obtenir l’adhésion des peuples encore récalcitrants au TAFTA…
    Mais..En auront ils le temps? Cela se passera t il comme « ils » l’ont prévu? Contrôleront ils tous les effets domino?

    Ça sent furieusement la fin… la fin de quoi à votre avis? ;-)

  • kalon kalon

    Penser uniquement « France » à une époque ou l’Eurasie et les BRICS se développent est peine perdue !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
    La France ne sera plus jamais une puissance autonome mondiale et pas forcement parce qu’elle s’est affaiblie mais parce qu’elle est entourée, aujourd’hui, de « blocs » économiques avec lesquels elle ne peut plus rivaliser !
    Même l’Allemagne devra faire preuve de pragmatisme face à ces nouveaux blocs !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • kalon kalon

    Et c’est là l’utilité de blogs tel que celui çi !
    Créer des passerelles entre tout ces ateliers.
    Connaissez vous un autre blog ou l’on peut discuter de la culture des petits pois, le Lundi et de la pensée Freudienne le lendemain ?
    Ou, quelque fois, le jour même ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • Attention, nouvelle attaque! L’agence de notation Fitch annonce qu’elle envisage de baisser la note de la France le 12 décembre! Le plan continue: http://www.liberation.fr/economie/2014/10/14/l-agence-de-notation-fitch-envisage-d-abaisser-la-note-de-la-france_1121924