Normal et acceptable? Après les étoiles jaunes pour les juifs, les triangles jaunes pour les SDF marseillais

Le concept est simple, fournir aux SDF en très grande précarité (logiquement…) une carte réunissant l’identité, les différentes pathologies, les prothèses entre autres détails, afin qu’en cas de problème ou de présentation dans un hôpital, une meilleure prise en charge soit possible. Bien sur, l’idée est intéressante, réunir de telles informations pour des personnes qui ont tout perdu, parfois-même jusqu’à leur identité, et bien sur il faut les aider. N’oublions pas qu’en 11 ans, le nombre de SDF dans le pays a augmenté de 44%! Mais la manière de procéder est assez dérangeante… La carte doit être en évidence sur la personne en détresse, bien visible, un peu (excusez-moi le mauvais gout) comme un panneau indicateur signalant: « je suis un SDF« .

Bien sur, les éléments quant♥ à l’identité ou les informations médicales ne seront pas visibles, elles se trouveront au dos de la carte, la face visible étant un triangle jaune, ce qui malheureusement n’est pas sans rappeler une vieille histoire de triangle jaune….

Cela n’aurait-il pas été plus simple (et sûrement moins humiliant) une simple carte en médaillon avec un cordon autour du coup, histoire de pouvoir un peu cacher leur misère?

TRIANGLE_JAUNE

Plus d’informations et vidéos sur France3-regions.francetvinfo.fr et Marseilletv.fr. Information découverte sur Agoravox.fr

12 commentaires

  • rouletabille rouletabille

    les flics sauront ou tirer ..

  • Le veilleur

    L’argument de cet élu ne me convainc pas, c’est un moyen détourner pour les comptabiliser, les différencier de la masse et les surveiller, comme tu le dis, pourquoi ne pas faire une carte discrète qui serait portée sous les vêtements, si on laisse faire bientôt ils mettront les SDF dans des ghettos.
    Personne est à l’abri de devenir un jour SDF et de tout perdre surtout à l’heure actuelle et personne n’aimerait être différencié de ceux qui ont encore un toit.

    • Planete bleu Planete bleu

      oui sa fait penser aux étoiles qu’imposais ses salauds de nazis à certaine catégorie de personne. Les policiers pourront mieux les repérer, les embarquer et les mettrent hors de la ville par exemple, si le maire l’exige. Certain maire n’aime pas avoir de clodo dans leur ville

      LES DIFFÉRENTS CATÉGORIES DE DÉTENUS DANS LES CAMPS DE CONCENTRATION NAZIS

      http://www.ushmm.org/wlc/fr/article.php?ModuleId=149

      Extrait:

      Les criminels étaient distingués par un triangle inversé vert ; les prisonniers politiques portaient un triangle rouge ; les asociaux (dont les Tsiganes, les non-conformistes, les vagabonds) portaient un triangle noir ou — pour les Tsiganes dans certains camps, un triangle marron. Les homosexuels étaient identifiés par un triangle rose et les Témoins de Jéhovah par un triangle violet. Les prisonniers non allemands étaient identifiés par la première lettre du nom allemand de leur pays qui était cousue sur leur badge. Les deux triangles qui formaient le badge en forme d’étoile juive étaient jaunes, à moins que le prisonnier juif en question ne fît également partie d’une autre catégorie de prisonniers. Un prisonnier politique juif, par exemple, était identifié par un triangle jaune sous un triangle rouge.

  • Thierry92 Thierry92

    A quand la cible sur les politiques?

    Comment faut pas rèver?

    • rouletabille rouletabille

      Il y aura bien un moment ou leurs garde corps garderont leur corps ,payer pour protéger ok,mais pour profiter du fric ,pas CREVER pour eux quand même hahaah.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • stereo

    Encore une preuve que le racisme n’est pas seulement histoire de couleur ou de race et que le social sait trier les siens !
    Au USA, cette insigne pourrait servir de pigeon d’argile pour les flics, ils n’auraient plus besoin de chercher les cibles !…

  • Grand marabout Grand marabout

    Un coup de gueule, un soir, sur Facebook d’une jeune femme dénonçant qu’on ait enlevé les affaires et le matelas de Philou, un SDF handicapé de la rue des Endronnes, à Draguignan. Il n’en fallait pas plus pour éveiller l’esprit de solidarité des Dracénois.

    Le message est liké, partagé des centaines de fois, créant en quelques heures seulement des réactions sans précédents. Quinze jours plus tard. Les Facebookers décident de prendre les choses en main. Ils se rencontrent, s’organisent, collectent des vêtements, des couvertures, des chaussures, préparent des soupes, du café. Et créent la page Facebook « Une main tendue ».
    http://www.varmatin.com/draguignan/a-draguignan-ils-sorganisent-sur-facebook-pour-aider-des-sdf.1949875.html
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • Maverick Maverick

    C’est nul. Aux USA, ils les ont ont transformés en bornes WiFi, ça c’est moderne.

    http://tinyurl.com/6smy3qs

  • Matt35

    C pour faire partir les Gens sur la route, de Marseille la blanche

  • Michele DRAYE

    En GRECE, après que la misère ait envoyé les gens à la rue, on les ramasse pour les mettre dans des camps de rétention

    Ils étaient 11 millions d’habitants dans le pays, ils ne sont plus que 10 millions (et mes informations ne sont pas récentes)

    Je m’interroge:

    Que deviennent-ils après?

    Surtout quand on sait que sont considérés comme « bouche inutile » les pauvres…