Vers une guerre Chine-USA en 2015?

C’est malheureusement le gros risque, la guerre financière n’était qu’un début, une mise en bouche, mais les choses se sont aggravées au fil du temps, la pression entre les BRICS et « l’Empire » n’a cessé de monter, atteignant des sommets depuis quelques temps avec le coup-fourré ukrainien et la propagande intensive contre la Russie. Il n’y a pas de secret, le seul véritable but des Etats-Unis, devenir la nation la plus puissante de la planète en s’emparant du maximum de territoires à contrôler, les accords de libre-échange se multipliant avec un seul bénéficiaire au jackpot: l’Oncle Sam.

Bien sur, il y a de nombreuses initiatives comme ce flashmob qui a eut lieu ce Samedi à Bruxelles, les articles et informations se multiplient inexorablement, mais pour quel impact réel? Je pense qu’il en faudra bien plus pour que les gens ne réagissent réellement, un effondrement ou l’éclatement d’un conflit? Là, cela sera plus dur à cacher pour nos élites et journalistes, il n’y aura d’autres choix que d’ouvrir les yeux…

Eagle-vs-Dragon_3320469

Depuis 2001, le Pentagone prévoyait de se trouver en capacité de guerre avec la Chine, aux environs de 2015. Cependant, le transfert des troupes du Golfe et d’Europe vers l’Extrême-Orient a été considérablement retardé à la fois par la Résistance au Levant, soutenue par l’Iran, et par la Russie en Europe. Pendant ce temps, le développement de la Chine a été plus rapide que prévu. Par conséquent, observe Manlio Dinucci, l’US-China Economic and Security Review Commission a sonné l’alerte : il est temps pour Washington d’agir contre Pékin s’il veut conserver sa domination sur le monde.

| Rome (Italie)

Le gouvernement chinois a recours à des pratiques commerciales « déloyales », en stimulant l’économie et les exportations par des aides publiques au lieu d’entreprendre de « substantielles réformes économiques » : c’est la première accusation contenue dans le rapport présenté en novembre au Congrès des États-Unis par la US-China Economic and Security Review Commission.

Malgré l’augmentation de l’exportation états-unienne en Chine, le déficit des États-Unis dans les échanges commerciaux avec la Chine est monté en 2013 à 318,4 milliards de dollars, et continue à augmenter. Il s’agit du plus haut déficit enregistré, à l’échelle mondiale, dans les échanges commerciaux entre deux pays. La valeur des produits « made in China » importés par les États-Unis dépasse de quatre fois celle des produits « made in USA » exportés en Chine. Ceci a contribué à provoquer, de 2001 à 2014, une chute de 29 % de l’emploi dans le secteur manufacturier états-unien.

La même Commission doit cependant reconnaître que cela est dû au fait que les multinationales états-uniennes ont délocalisé de nombreuses productions en Chine (où elles trouvent une main d’œuvre à moindre coût et d’autres avantages), en en retirant de notables « bénéfices », pendant que ce sont les travailleurs états-uniens qui en subissent les « conséquences négatives ». Même si on observe une récupération partielle d’emplois à la suite des investissements chinois aux USA, qui ont dépassé en 2014 les investissements états-uniens en Chine.

Des sociétés chinoises sont de plus en plus présentes aussi, avec leurs propres investissements, en Europe, Asie, Afrique et Amérique latine, en offrant des conditions largement plus favorables par rapport à celles des multinationales états-uniennes.

En d’autres termes, contrairement à ce qu’ils souhaitaient, les États-Unis ne sont pas arrivés à assujettir la Chine à leur mécanisme d’exploitation néocoloniale, comme une simple source de main d’œuvre à bas prix, et de marché pour leurs produits. Et ils n’ont pas obtenu la complète « libéralisation » de l’économie chinoise qui —souligne la Commission— est encore « dominée par des entreprises de propriété publique » : de ce fait les États-Unis « ne reconnaissent pas à la Chine le statut d’économie de marché ».

La Commission se déclare préoccupée aussi par la modernisation des forces armées chinoises et par l’augmentation consécutive du budget militaire, qui a grimpé à 131 milliards de dollars en 2014. Mais elle ne dit pas que les États-Unis, avec une population quatre fois inférieure à celle de la Chine, ont une dépense militaire qui (postes extra budgétaires au Pentagone compris) se monte à quasiment 1000 milliards de dollars annuels. Et elle ne dit pas non plus que, tandis que les États-Unis ont, selon les données officielles du Pentagone, 576 bases militaires à l’étranger (plus de nombreuses autres à leur disposition), les bases militaires chinoises ne se trouvent que sur le territoire chinois. Et autour de la Chine justement s’étend un réseau de bases étasuniennes.

La Commission recommande au Congrès d’augmenter les attributions financières de façon que les États-Unis puissent accroître leur présence militaire dans la région Asie/Pacifique pour « contrebalancer les capacités militaires croissantes de la Chine ». Seront accrues les forces du Commandement du Pacifique (PaCom), qui dispose actuellement de 360 000 militaires, 200 navires et 1 500 avions. Selon les plans du Pentagone, d’ici 2020 seront concentrés dans le Pacifique 60 % des navires et des bases de l’U.S. Navy.

« Les États-Unis —souligne le Pentagone dans la Quadrennial Defense Review 2014— ont contribué, notamment dans les six dernières décennies, à la paix et à la prospérité de la région Asie-Pacifique ». En témoigne le massacre de plus d’un demi-million d’Indonésiens dans le coup d’État organisé par la CIA en 1965, et de 2-3 millions de Vietnamiens dans la guerre conduite par les USA dans les années 60 et 70.

 

21 commentaires

  • Thierry92 Thierry92

    Une grosse séance de bourrage de mou.
    Les usa savent maintenant que la chine a des missiles hypersoniques supérieurs a leurs capacité d’interception.

    Ils savent également que les missiles anti missiles ont les mêmes capacités que les systèmes Pantsir russes, puisque fournis par eux.

    La chine peux avoir les memes capacités de feu que les usa.
    Tout le reste est donc de la désinformation. De la grosse intox.
    Il ne me semble pas utile d’aller plus loin sur ce sujet. Pour moi du moins.

      • Thierry92 Thierry92

        Cherches un peu.
        Nous mettons les infos au fur et a mesures concernant les avancées dans l’armement des chinois et des russes.

        Les archives des moutons en regorgent.

      • walter kurtz walter kurtz

        Ce qui m’interpelle ,se sont les missiles balistiques intercontinentaux à ogives nucléaires multiples qui en arrivant sur l’objectif , laissent « tomber » des leurres ou vont les anti-missiles . Cet armement est prévue pour faire mouche qu’il y ait plusieurs anti-missiles ou pas , ils déchargent à intervalles réguliers leurs explosions nucléaires en détruisant s’il le faut 4 fois l’objectif à atteindre ou plus . Ce n’est pas une question de vitesse hypersonique , mais de puissance de feu ; lancement de plusieurs missiles balistiques depuis plusieurs points différents .
        Destruction assurée , que se soit d’un côté ou de l’autre .

      • Thierry92 Thierry92

        Les possibilités du coté russe.

        Les missiles balistiques intercontinentaux russes dotés de la technique de mirvage [3], qui atteignent une vitesse d’environ Mach 18. Ces missiles sont plus rapides que tout ce qui se trouve dans l’arsenal des USA. Ils sont en fait imbattables.
        La double calamité que sont les systèmes de défense antiaérienne S‑400 et S‑500. Moscou a convenu de vendre le S‑400 à la Chine, ce qui rendra celle-ci imperméable à la puissance aérienne, aux missiles balistiques intercontinentaux et aux missiles de croisière des USA. De son côté, la Russie se polarise sur son tout nouveau S‑500, qui donne au système de défense antimissile Patriot l’allure de missiles V2 remontant à la Seconde Guerre mondiale.
        Le missile Iskander russe, qui atteint une vitesse de Mach 7, qui a une portée de 400 km, dont la charge de 700 kg peut varier et dont la précision est d’environ cinq mètres. Bref, il s’agit d’une arme meurtrière contre des installations aériennes ou l’infrastructure logistique. L’Iskander peut frapper des cibles profondément à l’intérieur de l’Europe.
        À tout cela s’ajoute le Soukhoï T-50 PAK-FA .

    • عاصفة رملية

      Les u.s. attaqueront La Chine, mais pas directement !

      Ils essaieront par l’intermédiaire du japon, de l’inde, de La Russie, ils sont dangereux mais pas complètement stupide ! Problème les BRICS.

      Autre solution, pour eux, essayer encore et plus que jamais de briser La Chine en petits morceaux grâce à taïwan, xizang, xinjiang, « droit de l’homme », terrorisme, internet, …
      Mais les chinois connaissent bien l’occident, ils se sont fait s… pendant plusieurs siècles par eux, ils ont bien compris, souhaitons qu’ils n’oublient pas !

  • Thierry92 Thierry92

    ‘ Le gouvernement chinois a recours à des pratiques commerciales « déloyales », en stimulant l’économie et les exportations par des aides publiques au lieu d’entreprendre de « substantielles réformes économiques » : c’est la première accusation contenue dans le rapport présenté en novembre au Congrès des États-Unis par la US-China Economic and Security Review Commission.’

    Quand avons nous vu les usa avoir des actions loyales??????????

  • Thierry92 Thierry92

    ‘ Malgré l’augmentation de l’exportation états-unienne en Chine, le déficit des États-Unis dans les échanges commerciaux avec la Chine est monté en 2013 à 318,4 milliards de dollars, et continue à augmenter. Il s’agit du plus haut déficit enregistré, à l’échelle mondiale, dans les échanges commerciaux entre deux pays. La valeur des produits « made in China » importés par les États-Unis dépasse de quatre fois celle des produits « made in USA » exportés en Chine. Ceci a contribué à provoquer, de 2001 à 2014, une chute de 29 % de l’emploi dans le secteur manufacturier états-unien. ‘

    La chose principalement exportée par les usa est le billet vert, avec lesquels la Chine achete de l’or a un taux dévalorisé par les précédents.

  • Thierry92 Thierry92

    ‘ La Commission se déclare préoccupée aussi par la modernisation des forces armées chinoises et par l’augmentation consécutive du budget militaire, qui a grimpé à 131 milliards de dollars en 2014. Mais elle ne dit pas que les États-Unis, avec une population quatre fois inférieure à celle de la Chine, ont une dépense militaire qui (postes extra budgétaires au Pentagone compris) se monte à quasiment 1000 milliards de dollars annuels. Et elle ne dit pas non plus que, tandis que les États-Unis ont, selon les données officielles du Pentagone, 576 bases militaires à l’étranger (plus de nombreuses autres à leur disposition), les bases militaires chinoises ne se trouvent que sur le territoire chinois. Et autour de la Chine justement s’étend un réseau de bases étasuniennes.’

    Ces pourritures de chinois copient sur les russes et osent meme mettre leurs pays a la limites des bases militaires états unienes. Les chinois veulent donc la guerre.

    • samlours94

      Je crois que le petit jeu des States va finir par leur tomber sur les pompes !
      Les gens ouvrent les yeux. Nous sommes encore, à cause du matraquage des USA depuis la seconde guerre mondiale en empathie avec ces derniers mais de moins en moins il faut l’avouer.
      Cependant, avant que n’importe quel pays important du passé (France, Allemagne ou autre) se mette ouvertement contre les ricains, il y a encore pas mal de marge !
      La dégringolade du système hélas ne nous épargnera pas de belles guerres civiles tant nombreux sont les gens qui défendent les USA sans même savoir pourquoi !

  • Ce qui confirme que l’Europe, avec TAFTA est en train de signer sa sortie de l’histoire.

    Quand à « forcé d’ouvrir les yeux » … lol quoi !
    Au contraire, ça fait des siècles que ça dure, et à chaque fois on se fait avoir, encore et encore …

    J’ai cru qu’internet allait changer quelque chose mais je vois que non avec le recul.

    • engel

      cela changera quand « l’élite » européenne se rendra compte qu’elle n’est que le cocu de service et non un partenaire!

      • TAFTA, anticonstitution de 2005, Snowden, sauvetage des banques, Chypriotisation, MES, traité budgétaire, armes de destruction massive d’Irak, Syrie, Ukraine,
        J’en passe et des meilleures et je me limite aux plus récents.
        Il n’y a pas d’éveil parmi le peuple qui acceptes tout, plus c’est gros plus ça passe.
        On a élu Hollande après tout ça. Si c’est pas la preuve ultime de la volonté opiniâtre de dormir.

        Les élites ? parce que tu penses qu’elles ne savent pas qu’elles sont cocues ???
        La seule chose qui se passera c’est qu’elles iront baisser le froc face à la nouvelle puissance. C’est tout.

      • vaick

        l avenir des zelites ne sera que le déshonneur c est en général la récompense de la soumission de l asservissement et de la lâcheté
        « les etats unis ont la resolution d entrer en domination dans les affaires de la vieille Europe qu ils déclarent caduque , avec la forfanterie de leur prétendu jeunesse ils affectent envers l europe en y apportant leur dollar la supériorité du mépris
        si l on y veille ils seront en mesure de prendre l europe par la famine et le vieux continent livrè au pays de tous les monopoles en subirait a jamais la loi »

        texte prémonitoire de Lamartine en 1858

      • Le seul avenir que j’ai vu dans l’histoire, c’est une élite qui remplace une autre et utilise le peuple comme alibi pour faire son sale boulot.
        Après, je ne connais pas « toute » l’histoire non plus, mais ça semble vraiment être un pattern récurrent.

      • xeos839

        ne croyez pas que tout est perdu !! Les règles du jeu sont pervertie la chute est inéluctable alors pourquoi ce fatigue à vouloir jouer .certain l’on bien compris il ne se montrerons qu’une fois la partie fini car c’est à se moment là que le vrai conflit commenceras !!le monde actuel est comme un feu de forêt qui a déjà brule plus de la moitié de la forêt ça ne sert plus a rien de vouloir se battre contre les flammes laissont le feu gagner la bataille et nous gagnerons la guerre en replantant de plus beau arbre . Pour l’instant restons cacher dans notre terrier le temps que passe les flamme quoi qu’on fasse ils ont ascendant sur nous se qu’il leur permet de mieux nous discréditer soyont patient ! Pour ce battre il faut connaître son ennemi s’il on est invisible ils auront du mal à nous connaître donc à nous combattre!!

      • Oui c’est très romantique tout ça …

      • A priori on va en plus pouvoir rajouter le « NON » de la Suisse à « sauvez l’or »…

        Rien a attendre des peuples ou des élites. Du moins en occident.
        Reste l’Asie, et l’économie (une petite faillite éventuelle).

  • Thierry92 Thierry92

    Une source d’info.
    elle est toute neuve mais ne precise pas les capacités réelles du materiel.
    http://www.vineyardsaker.fr/2014/11/29/lours-se-reveille-la-puissance-militaire-de-la-russie-est-de-retour/

  • Mehdi

    US, Russie, Chine, ils nous préparent tous une belle entourloupe comme en 14 ou en 39.