Gironde. Les ouvriers travaillaient 6 jours sur 7 pour 2,22 € de l’heure

les-hongrois-travaillaient-6-jours-sur-7-pour-222-eu-de-lheurePose de panneaux photovoltaïques | Photo d’illustration Fotolia

Sur un chantier photovoltaïque, les autorités ont découvert qu’une société hongroise employait des travailleurs détachés, qui effectuaient 11 heures de travail payées 8, pour 2,22 € par heure, 6 jours sur 7 !

La préfecture de Gironde a annoncé vendredi avoir suspendu d’activité une société hongroise, intervenant sur un chantier photovoltaïque, qui rémunérait ses ouvriers 2,22 euros de l’heure, pour huit heures quotidiennes malgré une durée de travail de plus de 11 heures et six jours sur sept.

Par un arrêté, consécutif à une inspection de contrôle mercredi par la gendarmerie, l’Urssaf et l’Inspection du travail, le préfet a interrompu l’activité de la société de chaudronnerie OLP-TECH, un des sous-traitants sur le chantier de la centrale photovoltaïque d’Arsac, à 20 km au nord de Bordeaux.

Article en intégralité sur Ouest-France

15 commentaires

  • vaick

    le reve europeen que l on as voulu nous faire gober
    est devenu un cauchemar , apres tout pour rever il faut bien etre endormi !!

  • Pkpas

    Comment voulez vous que sur le même « marché commun » des salariés soient payés à 200 euros par mois et d’autres à 2000 euros par mois et que tout fonctionne bien ?
    http://www.upr.fr/conferences/ou-va-leurope-par-francois-asselineau

    La mondialisation n’est pas inévitable loin de là…
    http://www.upr.fr/videotheque-upr/dou-vient-mondialisation

  • Maverick Maverick

    C’est sûr qu’en matière de compétitivité, ça fait un choc, comme dirait Hollande …

    (article de l’an dernier)
    http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/travailleurs-detaches-le-144909

  • engel

    Par souci comptable, ils auraient pu arrondir à 2 euros… ;(

    Vive l’Europe,..prospérité et paix qu’ils disaient!

  • kalon kalon

    l’Urssaf et l’Inspection du travail en auront mis du temps pour bouger !
    Le « patron » de cette société a été interviewé sur ses pratiques bizarres dans le cadre d’un « envoyé spécial » d’A2.
    C’était il y a plus d’un an ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • kalon kalon

    Bulle immobilière dans le même temps ou les salaires dans la construction ont été divisés par 10 du fait de la directive « Bolkestein » sur la mains d’œuvre en détachement !
    Mais ou est passe le pognon de la « bulle » alors ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • kalon kalon

    Allé, c’est mon jour de bonté, je vais un peu aider l’URSSAF !
    Je cite  » Ouest-France:
    « Ce contrôle a établi qu’OLP-TECH, dont le siège est à Teresztenye (nord-est de la Hongrie), employait ses 31 ouvriers, soit tout son effectif »
    Pour être en accord avec la directive « Bolkestein » qui n’est pourtant pas très restrictive, une société étrangère qui envoi du personnel en détachement dans un autre pays doit prouver qu’elle a des activités similaires dans son pays d’origine et qu’elle y emploi sa propre mains d’œuvre.
    Ce qui n’est manifestement pas le cas de celle ci vu que l’ensemble de « son personnel » travaille en France !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • confucius

    Salut,

    Mais…ce sont les « règles  » du libéralisme mondial !
    Il faut laisser faire, et contrôler après…
    que le mal soit fait et digéré !

  • BlueMan

    Moi, des informations comme celle-là, ça me révolte !

    Les patrons d’OLP-TECH sont des enculés, des salauds !

    2,22 € de l’heure, c’est du foutage de gueule !

    Quel mépris pour le genre humain !

  • Liloup

    Certaines données manquent dans cet article.

    Old Tech sont des arnaqueurs esclavagistes, on l’a compris…
    Sur le sol français, on n’a pas le droit, en théorie d’embaucher pour un salaire inférieur au smic, quoique tout tend aujourd’hui aux pires abus…
    J’ai même entendu parler d’entrepreneurs débutants qui se faisant passer pour association pour toucher des subventions, faisaient appel à une AS…pour avoir des travailleurs…bénévoles (!!!) censés être en stage…Tous les profits sont bons ! Je doute que ceux-là aient trouvé des candidats; et c’était des Français sur le sol français…

    Mais revenons au sujet : la société Old Tech a bien été recrutée par quelqu’un…Qui sont les propriétaires de ce chantier ? Le département de la Gironde ?
    Il doit bien y avoir eu un appel d’offres, et pourquoi a t-on pris une société hongroise ? Ne me dites pas que les responsables ont fait venir cette entreprise sans enquêter sur ses méthodes malhonnêtes; ils sont donc complices. La France est complice !

    Il n’y a pas de chômeurs, en Gironde ?

    • engel

      Effectivement y a des chômeurs mais les cuistres ne veulent pas travailler pour 2,22 euros!
      Mais quel scandale!

      • Liloup

        Évidemment, personne ne veut travailler gratos, et embaucher une entreprise hongroise qui fait venir des ouvriers de son pays et les exploite manifestement, cela devrait mettre la puce à l’oreille…
        En toute logique, on devrait embaucher des entreprises locales et des chômeurs locaux rémunérés au moins au salaire minimum légal. Ce serait plus logique aussi bien écologiquement que pour l’économie.
        Et ces pratiques sont inadmissibles, inhumaines, et je répète que les autorités locales sont responsables.

        Toutes ces absurdités sont causées par cette ignominie d’UE…Le monde court à sa perte…

    • kalon kalon

      Ce système fonctionne sur la base de sous traitance en cascade.
      Le soumissionnaire est une entreprise ayant pignon sur rue mais après la 2éme couche de sous traitance, c’est la mafia qui prend le relais !
      Et puis, des ouvriers à 2,50 euros/heure, cela arrange, à court terme, les budgets de l’état !
      Hors, aujourd’hui, la politique française est devenue une politique à très cours terme, très très court !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • L union européen devait nous apporter prospérité, croissance, sécurité, pleine emploi, richesse. …
    c est tout le contraire que nous avons obtenus.
    il est grand temps de démanteler le diktat de bruxelles.